AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tout sur Slayers Try (ou presque)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
chevaliershakka
Hellmaster
avatar

Messages : 4612
Date d'inscription : 02/04/2009
Age : 32
Localisation : 75/57

MessageSujet: Tout sur Slayers Try (ou presque)   Mar 23 Juin - 13:56



Titre : Slayers Try
Titre original : スレイヤーズ Try
Nombre d'épisodes : 26
Studio : E.G Films / JC Staff / Softx / TV Tokyo
Année de production : 1997
1ère Diffusion : 4 Avril 1997 - 26 Septembre 1997
Chaine : TV Tokyo

Staff:

Auteur: Hajime Kanzaka (Lost Universe; Higaeri Quest...)
Réalisation : Takashi Watanabe (Lost Universe; Ikki Tousen...)
Scénario : Takao Koyama (Dragon Ball (Z); Uruseï Yatsura; Saint Seiya...)
Chara-design : Naomi Miyata (Lost Universe; Is Pure...)
Décors : Hideki Nakahara
Compositeur : Osamu Tezuka (Medabots)

Voix :

Lina Inverse : Megumi Hayashibara
Gourry Gabriev : Yasunori Matsumoto (Fullmetal Alchemist; Love Hina)
Zelgadis Greywords : Hikaru Midorikawa (GTO; Slam Dunk)
Amelia Will Tesla Saillune : Masami Suzuki (Gate Keepers; Suzuka)
Xellos : Akira Ishida (Evangelion; Naruto; Chrno Crusade)
Philia : Houko Kuwashima (Claymore; Gundam Seed; Inu Yasha)
Valgarv : Wataru Takagi (Bleach ; Initial D; Tenchi Muyo)
Armeis : Furin Cha (Death Note; Escaflowne)
Jiras : Takumi Yamazaki (Gunbuster 2; Scryed; Macross Plus)

Opening:

Titre: "Breeze"
Interprète : Megumi Hayashibara
Paroles : Satomi Arimori (Nadesico)
Compositeur : Hidetoshi Satõ (Neon Genesis Evangelion)
Arrangements : Soeda Keiji (Lost Universe)

Ending:

Titre: "Don’t be Discouraged"
Interprète : Megumi Hayashibara
Paroles : Satomi Arimori
Compositeur : Hidetoshi Satõ
Arrangements : Soeda Keiji


Résumé :

Depuis la mort d’Hellmaster Phibrizo, les barrières du monde sont tombées, et les démons semblent avoir disparu, cela se traduirait par cet étrange rai de lumière qui monte au ciel visible partout. De ce fait, des bateaux peuvent désormais partir vers ce que l’on appelle l’“Autre Monde”, situé par delà des mers. C’est là que nos amis vont vivre leur nouvelle aventure. Avec le rai de lumière, symbolisant la mort de Phibrizo, est apparue également la Prophétie du Chaos, que Filia, la prêtresse du temple du Seigneur des Dragons, va annoncer à nos amis. Il existerait notamment un être humain qui serait la clé entre les Ténèbres et la Lumière, et c’est cet être qu'elle recherche au début de l’aventure.



Critique :

Il y a une chose étrange que j’ai remarquée : lorsqu’on parlait de « Slayers » et « Slayers Next » dans les précédents topics, cela finissait toujours par dériver sur « Slayers Try ». Mais qu’a donc cette saison de si spéciale pour qu’on boucle toujours dessus ? Est-elle si géniale pour être toujours citée en exemple ? Eh bah non justement ! Et c’est ça qui est rigolo : il y a comme une sorte de frustration générale autours de cette saison. Tout le monde veut parler de Slayers Try, mais c’est avant tout pour en dire du mal. L’expérience assez pénible que fut cette saison est dans le cœur de chacun. Mais jusqu’à présent, on se retenait car ce n’était pas vraiment le sujet. Eh bien soyez ravis : je vous offre « Try » sur un plateau ! Il est temps de lui faire payer ce qu’elle nous a fait endurer.

Mais pourquoi tant de haine ? Etait-ce une si mauvaise série que ça ? Mérite-t-elle autant la foudre des fans qui s’est abattue sur elle ? Tant de questions finalement autours de cette saison forte particulière vu qu’il s’agit de la seule avec un scénario original. Etait-ce une erreur ? Pas forcément mais nous en reparlerons plus bas.
Bref, étant donné son aspect mythologique très discutable par rapport aux précédents opus et à son approche radicalement différente, il ne m’est pas possible de critiquer « Slayers Try » de la même manière que « Slayers » et « Slayers Next », tout du moins sur les aspects à aborder et le ton.
Ici donc, nous essaierons avant tout de voir ce qui ne marchait pas et pourquoi a-t-elle autant refroidie à son époque. Je vous propose d’ailleurs de nous replonger un peu dans le contexte avant de commencer.

Douloureux héritage :

« Try » partait quand même avec un sacré handicap à surmonter : elle succédait à « Next », considérée comme la meilleure saison pour beaucoup. Et je ne peux que me ranger à cet avis : drôle ; épique ; fine ; belle… La seconde saison avait poussé au plus profond (ou presque) chaque aspects développés par la première. Celle-ci avait été tellement loin avec ses personnages qu’on voyait mal comment faire plus. Alors pour le coup, ce n’était pas vraiment un cadeau de passer derrière ça. Que faire de plus pour être, ne serait-ce qu’aussi bien ?
On peut alors se demander si le choix de partir sur un scénario original n’était pas un moyen de réinventer la série, la faire différemment, plutôt que de suivre bêtement le roman. Et en soi, pourquoi pas ? Au final, Slayers n’est qu’une suite d’aventures qui ne se raccordent que par sa mythologie. C’est une série tout à fait encline à un nombre infini d’autres histoires, pourquoi ne se baser que sur celles de Kanzaka, finalement si compliquées à adapter à cause de son univers et sa narration un peu trop complexe ? Partons sur quelque chose de plus simple, plus propre au support qu’est la Japanime et inventons une toute autre aventure !!!
On peut supposer que c’est ce à quoi ils ont pensés. On peut dire qu’ils s’étaient bien plantés.

Cette saison est d’ailleurs l’une de celle qui porte le mieux son sous-titre : ce n’est qu’un essai. Un laboratoire géant ou l’on a essayé de prostituer « Slayers », pour la rendre plus simple à concevoir, plus accessible ; plus classique… Bref dans « Try », on essaie des trucs. Tout et n’importe quoi, pour obtenir un résultat plus que bâtard et qui aura donné les 26 épisodes que nous connaissons. 26 épisodes de calvaire interminable qui n’ont de cesse de s’enfoncer dans la médiocrité, faisant nos soupirs de plus en plus forts et notre ennui de plus en plus profond. Car pour la première fois, on ne s’amuse pas devant Slayers.
Et ça aurait fait une très belle conclusion, mais désolé ! Je n’en suis qu’à l’introduction. Il est maintenant temps de nous pencher plus près sur les épisodes en soi. Pourquoi ? Parce-que je suis sadique et qu’au fond de moi… Je l’ai attendu pendant 12 ans ce moment. Comme on dit chez nous : la vengeance se doit d’être garce !

_________________
Love sur vous les Pixels !
Keep Smiling !!


Dernière édition par chevaliershakka le Mar 23 Juin - 21:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chevaliershakka
Hellmaster
avatar

Messages : 4612
Date d'inscription : 02/04/2009
Age : 32
Localisation : 75/57

MessageSujet: Re: Tout sur Slayers Try (ou presque)   Mar 23 Juin - 13:58



Partie 0 (générique)

Comme d’habitude, le premier contact avec une nouvelle saison se fait via son opening. Eh bien là déjà, on sait qu’il y a un clou qui dépasse, car pour la première fois un opening de Slayers est tout bonnement chiant.
Le premier donnait le ton avec un petit monologue de Lina et s’avérait entrainant; le second était épique; celui-ci est juste chiant. Rien qu’a l’apparition du titre on commence à piquer du nez : le premier arrivait en explosant dans de la roche ; le second disparaissait dans une salve ; celui-ci s’écrit avec des pétales de fleurs et… c’est tout ! Un pauvre flash à deux balles pour faire fondu au blanc. Ou est passée toute l’énergie si caractéristique de Slayers ? C’est mou ! Et ce sera d’ailleurs le seul titre de la saga à arriver aussi mollement (Si si ! Allez donc vérifier !).
Le reste des images n’est pas plus enthousiasmante. Alors que d’habitude on avait un subtil mélange de sérieux et d’humour (les deux ingrédients qui caractérisent la série), ici on ne récupère que le sérieux : Lina larmoie, Gourry prend un air concerné ; Amélia fait la moue ; Xellos fait les gros yeux… Pas une seule once de fun dans ce fatras, hormis l’apparition de Luna, salutaire dans ce qui ressemble sérieusement à concours de « tire la gueule ». Et avec un final à la symbolique balourde de la colombe. Qui a réalisé ce générique ? John Woo ?!
Quant à la chanson… Je ne la critiquerai pas en tant que telle (à chacun son style musical). J’attire juste l’attention qu’elle est en décalage totale avec la série : guitare au riff Hispanique ; chœurs « ouuuuuuuaaaaah » et final qu’on croirait que le pianiste s’est affalé sur son synthé tant ça sonne faux.

Bref, le premier contact n’est pas enthousiasmant et semble hors de propos. Mais après tout ce n’est que le générique. On ne peut pas se baser uniquement la dessus pour porter son jugement… Pas vrai ?

Partie 1 (Episodes 1 et 2)

Eh oui ! Pour la première fois, je n’isole pas le premier épisode. Tout simplement parce-que cette nouvelle saison s’ouvre vraiment en diptyque. Alors qu’en général le premier épisode était là d’abord pour donner le ton et à la rigueur, présenter quelques personnages, c’était surtout dans le second que démarrait la véritable histoire. Ici petit changement vu que l’on démarre de suite par… une scène d’exposition qui explique l’écroulement de la barrière magique. Eh oui vous avez bien lu ! Slayers commence comme une série de Fantasy quelconque, avec des explications en long et en large. Alors certes je triche un peu vu que la véritable première scène est le réveil de Lina, mais elle est très courte. D’autant plus qu’elle annonce immédiatement le personnage de Philia qui sera central par la suite. Pas de rixe avec les brigands, celle-ci étant reportée à l’épisode suivant.

Donc dès le départ Philia est introduite, alors que Zelgadis et Xellos eux n’apparaissaient que dans le second épisode de leur saison respective. On sait déjà qu’il y aura un voyage et lors du second épisode on saura déjà à peu près de quoi il en retourne grâce à… une autre scène explicative autours d’un thé ! Fichtre ! En deux épisodes il y a déjà plus de bavardage à assimiler que dans une saison complète habituelle ! Oui, la encore j’exagère ! Mais vous avez pigés le concept : c’est très bavard et ce dès le départ, ne laissant pas vraiment de surprise au niveau du scénario. Et surtout : Slayers n’a jamais procédé comme ça. Voila que Lina se transforme en élue d’une prophétie qui doit sauver le monde. C’est… très conventionnel tout ça. Nous revenons au schéma typique de la quête à accomplir par une bande d’aventuriers (n’oublions pas qu’ils sont dans une partie du monde qui leurs est inconnue) sans peur et sans reproche. Il y a bien sur la petite touche Slayers qui fait que Lina n’était qu’un second choix, mais ce n’est qu’une façon de nous détourner du principal : le scénario de « Try » est déjà solidement posé et ne laisse plus beaucoup de marge de manœuvre pour les 24 épisodes restant. C’est de très mauvais augures.

Mais sur le coup cela ne nous dérange pas trop et j’ai même qualifié pendant longtemps ces deux épisodes de « meilleurs début de saison de Slayers », rien que ça ! Pourquoi ? Parce qu’ils sont hilarants et nous plongent dans le portnawak le plus total. Pousser au maximum l’humour et l’absurde pour compenser une carence scénaristique ? Ma foi, ce n’est pas si bête ! Et au départ on a vraiment l’impression que « Try » a réussi son pari : inventer une histoire spécialement conçue pour le support « Anime ». Le combat marin complètement débile (avec un Drag Slave de toute beauté) ; Zelgadis qui trouve qu’« une fille avec une queue c’est très étrange » (Je ne peux pas croire que c’est innocent !!!) ou qui arrête un boulet avec sa tête avec classe (…enfin presque); Gourry qu’on croirait sorti du tableau « Le Cri » ; Amélia encore plus survoltée (et un masque de poulpe ma foi… fort seyant) ; Lina qui se construit un tombeau… Je pourrai m’amuser à lister pendant longtemps tous les délires que se sont permis l’équipe de cette saison mais ce serait trop long. « Try » est complètement disjoncté et semble avoir été réalisée par une bande de types sous acide. Et c’est juste génial, à tel point que l’on se dit que si ça continue sur cette lancée on va franchement se marrer. Tant pis alors si le scénario n’est qu’un prétexte. C’est « Slayers » qui rencontre Terry Pratchett.
Sauf que le réveil après ces deux épisodes de bonheur est… douloureux.

_________________
Love sur vous les Pixels !
Keep Smiling !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chevaliershakka
Hellmaster
avatar

Messages : 4612
Date d'inscription : 02/04/2009
Age : 32
Localisation : 75/57

MessageSujet: Re: Tout sur Slayers Try (ou presque)   Mar 23 Juin - 14:00


They are back and they're Angry !! Oups !! Hungry !!


Partie 2 (Episode 3 à 4)

Vous devez surement trouver le découpage assez étrange, mais croyez moi ! Je suis le premier qui en souffre ! Etant donné que l’histoire de Slayers Try est la même du début à la fin, il n’y a pas de véritable scission. Seuls les épisodes « break » permettent un pseudo-découpage pas très finaud, pour une saison qui ne l’est pas plus de toute façon ! Mais ce n’est pas de ma faute si la saison est mal foutue !
Donc nous voici dans un nouveau cycle de deux épisodes, auquel cela-dit on aurait parfaitement pu associer l’épisode 2. Mais pour bien mettre en lumière la différence de traitement du début de saison, j’ai préféré mettre celui-ci dans la partie 1. Mais trêve de chiffres ! Revenons à l’histoire.

Dans cette partie, les nouveaux ennemis se mettent en action de façon plus probante et il faut dire que c’est la que les choses commencent à dégénérer. Tout d’abord nous n’avons pas un mais deux méchants supra balèzes : Armeis, qui est une sorte de refoulé du casting Dragon Ball Z (tout comme Gravos) et Valgarv qui s’avère être un serviteur de… Garv. Vous aurez admiré la conception de son nom, très recherché. Tous les deux cherchent à récupérer cinq armes magiques ultra puissantes pour… Haha ! C’est là tout le suspens. Et c’est d’ailleurs aussi là tout le problème. Pourquoi dès le départ, cette saison se lance dans un truc aussi tordu et banal ? Jusqu’à présent, nous n’assistions que très rarement au point de vue du grand méchant dans Slayers et lorsque c’était le cas, c’était avant tout pour définir les personnages via leurs attitudes mais en aucun cas l’intrigue. Leur plan « machiavélique » n’était exposé que lorsque cela s’avérait nécessaire : Rezo ; le clone de Rezo ; Garv ; Hellmaster… Tous n’ont expliqués leurs desseins qu’au dernier moment et face à Lina. Cela évitait le syndrome trop répandu que je nommerai : « le méchant dans son château ».

Dans beaucoup de récit et pas forcément de Fantasy, il y a ce genre de scène ou l’on voit le méchant dans son repaire et qui complote, expliquant en détail son nouveau super plan machiavélique de super vilain qu’il a concocté. Le problème c’est que cette scène est tellement répandue que l’on sait alors que ce plan ne marchera pas. Donc quand Armeis dit vouloir récuperer Gorn Nova, une des armes manquante… On sait que c’est foutu (et il y arrive pas hein !). Bref c’est un cliché et un tue-suspens terrible. Slayers l’avait toujours évité avec brio et le fait de n’exposer les plans des adversaires que face à Lina et les autres permettaient de garder le point de vue des personnages principaux, ce qui narrativement est beaucoup plus intéressant et cela évite de connaître à l’avance ce qui va se passer (que Hellmaster se serve de Gourry avant leurs arrivée à Sairaag était à ce titre une excellente surprise).

Ensuite, qu’est ce que c’est que cette histoire à deux balles des cinq armes à récupérer ? Soyons clair : collecter des items magiques pour accomplir on ne sait quelle prophétie, c’est le scénario de tous les mauvais RPG de la terre. Par chance, on nous a épargné la collecte des trois premières (ouf !!), mais ça n’en reste pas moins une base scénaristique aussi délicieuse qu’un coca dégazé. C’est vu, revu et archi revu !
La encore, Slayers avait toujours géré les items magiques avec un peu plus d’originalité (que même Miura ne peut pas se vanter d’avoir) : Gourry possède déjà l’épée de lumière ; Lina récupère les Demonblood par hasard et la pierre philosophale a été trouvée sans le vouloir.
Les accessoires magiques n’étaient jamais le centre de tout (hormis la pierre philosophale mais c’était un peu plus travaillé. Quant à la Clare Bible elle est avant tout vendue comme le savoir absolu et ne peut pas rentrer en ligne de compte), hélas les choses ont changés. Et ça commence à faire déjà beaucoup de changements en même pas quatre épisodes.

Mais ce n’est pas fini : être sortis de la barrière permet aux créateurs d’inventer un nouvel univers, propre à la série. N’est ce pas un concept excitant ? Et quoi de mieux pour commencer que de piquer les Jawas de Star Wars qui vivent dans un village juste à côté de la ou ont débarqués nos héros (ça alors), d’inventer une prophétie (décidément) à deux sous avec une arme légendaire (quel hasard) qui libère un monstre (ben tiens) une fois qu’elle est retirée de son socle (mais personne ne devient roi à la fin) ? Pardon ? Le design du monstre ? Oh vous êtes mesquins de le demander ! Comme si c’était un plagiat honteux à Frank Herbert et a ses vers des sables ! Eh bien ce n’est pas le cas ! Ce ver est très différent ! Il se libère via une prophétie ! Comme quoi ça n’a rien à voir.

Et donc ça bastonne entre armes de lumières ; le méchant Armeis s’interpose et décide de ne pas récupérer l’épée de Gourry, même si il est (soi-disant) ultra surpuissant et qu’il le pourrait très facilement. Au lieu de ça lui et Valgarv battent en retraite… Pourquoi ils n’ont pas récupéré l’épée maintenant ? C’est pas le plan à la base ? Alors pourquoi attendre ? Y’a une super combine derrière tout ça ? Nan mais sérieusement répondez moi ! Comment voulez-vous que je décortique un truc pareil ?! On est à l’épisode 4 et on a déjà le fameux gros cliché du vilain qui n’achève pas le héros tout de suite et qui préfère attendre qu’ils aient trouvés un moyen de le vaincre. C’est quand même des sacrés rigolos les méchants.
Malgré ça, l’ambiance n’est pas encore totalement désagréable. C’est juste que… On ne reconnaît pas Slayers dans sa structure et dans son univers. Il ne reste plus que les personnages sur lesquels s’accrocher. Faudrait pas que ça s’écroule… Malheureusement…

Partie 3 (Episode 5)


Malheureusement il est temps pour un premier épisode « break » ! Alors qu’il ne s’est rien passé de vraiment concret et qu’il aura fallu 4 épisodes pour mettre tous les personnages en place (sérieusement… quatre épisodes !!!). On s’offre déjà une pause avec un épisode humoristique. Et c’est à ce moment qu’un nouveau problème nous saute au visage.
Jusqu’à présent, on abordait toujours les épisodes « break » avec plaisir : ils permettaient de détendre après un long cycle ou la tension avait été forte et en plus de ça, c’était généralement drôle. Or premier problème : nous n’avons pas été mis sous tension, de ce fait on n’a pas vraiment besoin de cette coupure qui n’arrive pas au bon moment. A ce stade on préférait que l’histoire se développe un peu plus.
Second problème : cet épisode n’est pas drôle, ce qui s’avère assez problématique, non ?

Déjà parce que l’histoire tourne autours de Philia et que ce personnage n’est franchement pas réussi. Censée à la fois être un sidekick (second couteau créateur de gags) mais aussi une éminente prêtresse du roi dragon du feu, elle n’a malheureusement rien pour plaire. En plus d’un design assez quelconque (avec une massue qui n’est pas une repompe de City Hunter ! Non non non !!) qui auto-parodie Slayers (pourquoi c’est la seule a avoir des cheveux sous forme Dragon ? Et pourquoi un nœud rose ? Parce que c’est une femelle ?), elle a également une dent contre Xellos qui a tué quelques uns de ses camarades en son temps et à notre grand désarroi, ce fait va être ressassé en permanence histoire de créer des situations comiques qui finiront, à force faut le dire, par toute se ressembler. Ce code des deux opposés qui ne cessent de se chamailler est à la base employé pour des couples qui s’aiment sans se l’avouer… Beeeeen voyons. C’est sur ! Ça a tout son sens ici !

Et donc l’épisode n’est pas drôle ? Eh bien non ! Peut-être en parti parce qu’il ne s’agit que de plagiats grossiers à des films (Sacré Graal) même pas déguisés ou de clins d’œil balourds pas très futés (Godzilla. Okay… Celle là m’a arrachée un sourire je le concède).
On s’est pas marré et il s’est rien passé. La saison file de plus en plus un mauvais coton.

_________________
Love sur vous les Pixels !
Keep Smiling !!


Dernière édition par chevaliershakka le Mar 23 Juin - 14:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chevaliershakka
Hellmaster
avatar

Messages : 4612
Date d'inscription : 02/04/2009
Age : 32
Localisation : 75/57

MessageSujet: Re: Tout sur Slayers Try (ou presque)   Mar 23 Juin - 14:02


Je suis le méchant et je veux tuer la gentille !!!

Partie 4 (Episodes 6 à 8 )

Et retour maintenant à l’histoire principale ou nos héros, toujours menés par Philia s’avancent vers le temple du roi dragon du feu, histoire qu’on leur explique un peu ce qu’ils doivent faire. Car la est tout le problème d’avoir une seule intrigue pour toute une saison : il faut savoir ménager ses effets. Et dans un univers de Fantasy ce n’est possible que si le monde est cohérent et la mythologie bien établie. Or vous n’êtes pas sans savoir que « Try » a bazardé tout ça histoire de ne surtout pas paraître crédible à nos yeux. Bien joué !
Le problème étant qu’on est encore dans l’ignorance du pourquoi notre fine équipe fait ce voyage, hormis un convenu « pour sauver le monde » qu’il est bon d’ignorer tant il est indigne de Slayers. Il est quand même assez triste de constater que « Next » avait pourtant bien posé le fait que les personnages vivaient avant tout pour eux, sans se soucier de ces thématiques pompeuses, et finalement pour les voir accepter sans broncher dans « Try » en totale incohérence avec leur caractère (et en particulier celui de Lina). Alors certes, on peut toujours me ressortir la lettre de sa sœur qui l’aura convaincu. Mais ce n’est qu’une pirouette scénaristique faiblarde histoire de nous faire avaler la pilule. Aussi bon était ce gag (car c’était marrant), on commence avec le recul à le regretter pour ce qu’il a démoli en quelques secondes et l’on regrette que les scénaristes semblent en abuser.

Mais pour le moment, tout ce joli monde est en voyage, ce qui peut permettre des situations cocasses comme des gags en pagaille sur la bouffe, ce qui commence franchement à devenir pénibles tant ils ne se basent que sur une seule facette de Lina et Gourry, mais il y a également un train fou qui risque de s’écraser sur le temple du roi Dragon… et qui finira par s’écraser dessus. C’est ça l’épisode 6 ! Ou comment remplir 20 minutes en créant un faux suspens, permettant ainsi de ne toujours pas faire avancer l’intrigue d’un pouce. C’est d’ailleurs une des particularités de « Try » de ne pas vraiment construire ses histoires sur la durée mais plutôt de faire des histoirettes censées gagner du temps. Nous ne sommes que dans l’instant, on ne voit jamais vraiment plus loin.
Vous trouvez ça mauvais ? Bah au moins ils ont essayés de créer une sorte de tension.

Car l’épisode suivant ne se donnera même pas cette peine : ils ont cassés le temple, ils doivent donc le réparer ! Voila en clair tout ce qui se passera, tandis que des vieux sages (qui a dit « cliché » ?) discuteront à savoir si Lina est digne de la prophétie… Il serait peut-être temps qu’ils se posent la question en effet.
S’en suit une nouvelle scène d’exposition ou l’on rentre dans ces fameux langages prophétiques ineptes. Chose qui est passé de totalement absente dans Slayers à… trop fréquente.

En quoi cela consiste ? Eh bien il s’agit de moments ou les personnages parlent pour ne rien dire, ressassent des choses qu’on sait déjà et terminent sur des phrases énigmatiques absurdes et qu’on est censés avaler si l’on ne veut pas se retrouver avec une montagne d’incohérence.
On a déjà vu ça avec Valgarv et Armeis qui n’ont pas récupéré l’épée de lumière. S’en est suivi une séquence ou Valgarv a quand même demandé la raison de cette retraite (pas con le mec), et Armeis lui répondra d’une voix caverneuse : « Car le temps n’est pas venu ouuuuuuuuh ! Je suis le maaaaaaaaaal ! Je n’ai pas besoin que mes actes soient cohérents ouuuuuuuh !!! ». Bon j’ai peut-être un peu inventé la fin, mais en gros c’est ça.
Ici donc, les prophètes barbus n’ont pas confiance en Lina et ils vont bien lui faire sentir qu’ils ont pas confiance, tout ça pour… lui laisser régler le problème car ils n’ont « finalement pas de raison de s’interposer ». Alors pourquoi ils lui prennent le chou ? Ces vieux j’vous jure…
Quant à la question : pourquoi ils ne s’en occupent pas eux-même, la réponse est indiscutable «Parce qu’on surveille les démons tapis dans l’ombre ». Savoureuse réplique nanarde, digne d’un épisode de Xena qui n’a tout simplement aucun sens. C’est clair que surveiller des démons, c’est du job à temps plein et que c’est plus important que de s’investir pour sauver la planète d’un danger imminent. Prenons les choses du bon côté : une fois le monde détruit, ils pourront surveiller les démons (tapis dans l’ombre) autant qu’ils le voudront.

Et la soudainement !! Armeis apparaît en plein milieu de la pièce ! Fin de l’épisode ! Eh oui ! Voila que Slayers confond « hasard » avec « n’importe quoi ». Comme ça le gars ! Pouf il apparaît ! C’est totalement gratuit et l’on sent qu’il s’agissait de couper court à une conversation sans aucun sens et qu’à ce point les scénaristes ne savent déjà plus quoi inventer. Une sorte de cliffhanger de ouf’ ! Mais en fait tout pourri. Lorsque généralement un adversaire apparaissait « par hasard », il y avait quand même une certaine logique et une plausibilité que ça arrive : quand Rezo tombe sur Lina et Zelgadis dans la première saison, c’est parce qu’ils étaient en fuite. On se doutait qu’il était à leurs trousses. Ici c’est tout bonnement aléatoire et complètement idiot.

Ainsi nous apprenons qu’Armeis vient d’un autre monde et qu’il veut les cinq armes pour ramener le démon Darkstar sur Terre… bon… Par quel bout je prends ça ?
Pourquoi la série se lance là dedans ? Voila que les scénaristes se croient dans Star Trek avec des dimensions parallèles et des peuples extra-terrestres (car c’est de ça qu’il s’agit) dans Slayers bordel !!! Comprenez bien mon problème : « Try » a fait sortir Lina et sa bande de la barrière, il y avait donc tout un nouveau monde à défricher, libre à leur imagination. Pourquoi ne s’en servent-ils pas ? Pourquoi ils se lancent dans un délire qui ne justifie plus qu’ils soient sortis de la barrière ? Et maintenant, je vais me permettre de citer Cambronne quelques secondes : cette histoire d’armes à réunir pour ressusciter un Dieu… C’est de la merde !!! Je ne peux franchement pas qualifier ça autrement ! C’est stupide ! Crétin ! Cliché ! Nunuche ! Bordel !!!! Qu’est ce que c’est que ça ? Darkstar ? D’où il sort encore ce zouave ? Vous avez effacés toute la mythologie de Slayers, vous avez déformés les personnages, vous les avez changés de lieu et maintenant vous nous balancez des E.T et des Dieux qu’on connaît pas !!! Pourquoi ça s’appelle encore Slayers ?
On peut clairement parler de rupture définitive à partir de cet épisode 8 : histoire bidon ; univers et personnages ridicules… Ça se serait appelé autrement, j’aurai déjà éteint ma télévision. Mais Slayers oblige, je continue à contrecœur.
Sachant en plus que Darkstar est un équivalent de Shabrani Gudu… Pourquoi ne pas avoir simplement imaginé un type qui voudrait ressusciter toutes les parties de celui-ci ? Pourquoi aller nous chercher le démon d’une autre galaxie ? C’est Slayers ou Capitaine Flam ?

Ajoutez à ça une séquence Flash-back sur Valgarv et sa rencontre avec Garv et d’une loooooongue exposition sur la guerre entre les dragons noirs et les dragons jaunes (non, je m’emmerde plus à chercher leurs noms. Cette saison ne fait pas d’effort, alors moi non plus). Vous vous rappelez quand je disais que Slayers avait toujours évité les longs flash-back explicatifs lourdingues ? Bah en voila un ! Merci Slayers Try ! Ce serait pas le but de ce dossier, crois bien que je n’aurai pas tenu rigueur de tous tes défauts. J’aurai juste fait au mieux pour t’oublier.

Bastons, imbroglios scénaristiques (« alors en fait lui c’est pas un méchant ; les dragons par contre, ils sont pas cools »)… Tout finit dans un foutoir pas permis et nous sommes repartis sur la route. Qu’avons-nous appris ? Que Lina va sauver le monde de la résurrection d’un terrible démon venu d’ailleurs ! Qui veut voir la suite ? Personne ? Déconnez pas ! Je me sens déjà très seul !!

Partie 5 (Episodes 9 à 11)

Et nous revoici dans des épisodes « break » dont certains avaient tellement une histoire passionnante qu’ils ont crû bon de les étaler sur deux épisodes.
Vous vous rappelez de l’épisode 3 de « Next » ? Ou nos compagnons se séparent et se retrouvent gardes du corps pour des clients opposés ? Bien sur que vous vous en rappelez, c’était franchement marrant. Bon eh bien voici le même concept, à peine retouché pour non pas un mais DEUX épisodes de bonheur !!! Deux îles qui se font la guerre, une arme magique légendaire (qui pourrait peut-être vaincre Darkstar… Ouaip c’est une resucée du concept de la Clare Bible ! Vous avez bien saisi le topo) et deux jeunes enfants qui s’aiment (ou pas) reprenant le concept de Roméo et Juliette. Même si c’est pas original, ça aurait pu être marrant. Mais ajoutez une pincée de « Try » dans la formule et la sauce ne prend jamais (c’est magique… Slayers quoi !) ! Or le problème c’est qu’il y a deux épisodes là-dessus quand même. Vous admettrez que c’est long deux épisodes, surtout quand c’est pas bien. Le défaut est encore le même : un humour pataud et des personnages qui sentent la redondance à plein nez.
A propos, Gravos meurt dans cet épisode (mais en fait nan). C’est encore une fois très aléatoire, sans raison particulière. Juste un moyen de nous débarrasser d’un vilain foireux, qui ne ressemblait à rien et qui n’avait aucun intérêt. Mais pour le coup, c’est déjà plus dans l’esprit d’origine donc je lui accorde un point pour ce bon sens.

S’ensuit un autre épisode « break », qui ont plutôt des allures de « hors-séries » si vous voulez mon avis. Mais ne s’agissant pas d’une adaptation d’un manga, le terme n’est pas correct. D’autant qu’alors, toute la saison n’est qu’un hors-série géant. Disons qu’on constate quand même que les épisodes break ne font pas leur boulot humoristique et de détente. Il s’avère même qu’ils donnent finalement des éléments scénaristiques. Certes mineur (la mort d’un perso de troisième zone), mais réels. Du coup je ne sais pas trop comment prendre ces épisodes qui ne font qu’aggraver la sensation de foutoir et d’absence totale de maitrise des événements par les scénaristes.
Je fais quelque secondes un point sur cet aspect : Slayers a toujours bien séparé ses cycles de ses breaks et il y avait une raison. Même quand il y avait un doute (épisode 3 de Next encore une fois), il était tout de suite dissipé dès la vision de l’épisode suivant avec, entre-autre le personnage de Seigram qui sera un adversaire récurrent par la suite.
Pour revenir sur nos deux épisodes précédents, il ne s’agit pas d’un cycle en soi, car nos personnages reviennent au même point qu’avant les épisodes : il n’y a pas de mythologie (pas comme dans Next avec les Mazokus, qui était lui aussi un cycle très à part au premier abord mais qui est capital au bout du compte), l’arme magique servait à que dalle et ils n’ont rien appris de plus. A quoi bon tout ça ? C’est la question que je me pose encore aujourd’hui.

L’épisode 11 tire une autre sonnette d’alarme : celle du désespoir le plus profond. Voila qu’un autre aspect de Slayers, jusqu’alors complètement ignoré de cette saison, semble faire son grand retour : la romance. Elément inattendu dans la saison précédente et magnifiquement employé, mais qui n’avait pas de raison d’être remis sur le tapis au vu de sa conclusion, elle tombe désormais dans les mains malades de « Try ». Et je ne fais pas de l’acharnement, mais c’est encore une catastrophe. Pourquoi ? Eh bien pour la simple et bonne raison qu’elle est amenée de façon grossière et qu’elle sera abandonnée aussitôt.
Le prétexte trouvé est de faire visiter à notre joyeuse bande un temple ou une divinité du mariage (quelque chose dans ce gout) décide des couples à former pour le traverser via une loterie de couleurs. Bien entendu les couples sont en opposés avec ce que le spectateur s’imagine et ce que la série laissait sous-entendre. On se demande encore par contre pourquoi l’histoire s’acharne à vouloir nous faire croire que Xellos et Philia vont finir en couple. Totalement incohérent et absurde, ce concept sorti de cerveaux décidément bien rongés par la tumeur de la médiocrité semble une porte écœurante pour des fanfics et autres doujins basés sur ce fait. …Comme si les doujins et les fanfics en avaient besoin.
Malgré tout, cette histoire de binôme est un prétexte à la discorde et à des situations amusantes… Sauf qu’il n’en est rien. A même pas la moitié, cette idée est balayée et nous partons sur tout à fait autre chose, avec Jiras (vous savez le renard à l’histoire tragique dont on se fout royal, mais qui a quand même le droit à son flash-back histoire de lui filer un background risible) qui tente de récupérer l’épée de lumière. Et il y arrive ! Ce qui est quand même le premier élément scénaristique majeur depuis… Ben depuis le début je dirais. De ce fait, on comprend pas pourquoi cette histoire de couple, vu qu’elle n’a servie a rien dans le plan et on reste d’autant plus perplexe qu’on se croyait dans une période de break. Mais j’ai déjà expliqué précédemment la confusion générale à laquelle nous assistions.

_________________
Love sur vous les Pixels !
Keep Smiling !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chevaliershakka
Hellmaster
avatar

Messages : 4612
Date d'inscription : 02/04/2009
Age : 32
Localisation : 75/57

MessageSujet: Re: Tout sur Slayers Try (ou presque)   Mar 23 Juin - 14:05


Salut Végéta ! Ça fait plaisir de te revoir !

Partie 6 (Episodes 12 à 14)

Et pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? « Parce-que c’est mauvais ? » est une excellente réponse, mais là encore je rétorque « Mais c’est Slayers… Du moins ce qu’il en reste ». Du coup nous partons dans un nouveau cycle, ou une période de break, ou des hors-séries ou je sais pas quoi encore. Je suis incapable d’arriver à poser un semblant d’analyse de structure sur cette foutue saison, car elle n’en a pas. On part dans tous les sens, sans comprendre le pourquoi du comment. Et voila donc que Jiras, personnage hautement charismatique et central de cette saison, réussit ce que les autres méchants ont abandonnés (ben… On les a pas vus depuis un p’tit bout) : subtiliser l’épée de lumière.

Du coup on se retrouve avec un épisode 12 ou il ne se passe rien d’autre qu’une longue course-poursuite entre Jiras et Lina. Ce petit chassé-croisé finit quand même par rapidement tourner en rond et l’on a un sentiment qu’on perd notre temps… excusez-moi, je viens de me rendre compte de mon terrible pléonasme. « Try » EST une immense perte de temps. Mais heureusement, la fin s’avère un peu plus riche et l’intrigue commence enfin à se dévoiler aux téléspectateurs. Il est jamais trop tard pour s’y mettre dirons nous. Mais le problème, c’est qu’Armeis explique à Lina et Gourry que non, il ne cherche pas à ramener Darkstar dans leur monde, mais tout simplement le détruire………………………….. Mes chers amis, il semblerait que le méchant, qui en fait n’est pas méchant, soit atteint de troubles de la mémoire. J’aimerai, si vous le voulez bien, que nous prenions une minute pour nous recueillir. Ayons une pensée pour tous ces personnages d’Anime à la mémoire déficiente, pour qui ce n’est pas facile tous les jours. A eux, je rends hommage aujourd’hui.
Episode 8 : Armeis annonce qu’il a besoin de Gorn Nova pour ramener Dark star dans ce monde. L’incohérence est tellement gigantesque que j’en ai presque honte de la souligner.
Slayers, qui a toujours eu une narration atypique et en marge de la Fantasy classique n’a JAMAIS été incohérente (ou alors sur des aspects mineurs). Voila une saison qui décide de recoller au genre en adoptant un scénario plus convenu, avec une narration plus basique et qui arrive à se contredire, torpillant les restes du peu de respect que j’avais encore pour l’intrigue.
Voila : en fait Armeis est un gentil et c’est Valgarv le vrai méchant qui veut ramener Dark Star dans ce monde… Pourquoi il voudrait faire ça ? Pour se venger !!!!! Heu d’accord, mais il doit tout détruire l’univers pour ça ? Oui !!!!! Pourquoi ? Car c’est un méchant !!!!! Mais il voulait juste venger Garv à la base, alors pourquoi tuer tout le monde ?...... Car c’est un méchant !!!!!!!!!!!!!! Mais c'est Phybrizo finalement qui a tué... MECHAAAAAAAAAAAAAAANT !!!!
Pendant ce temps, Xellos tente de rallier Valgarv aux démons, ce qui est bien la première fois que Xellos fait quelque chose depuis le début de la saison. A contrario de « Next » ou ses apparitions n’étaient pas gratuites et étaient toujours pleines d’arrières pensées, nous avons ici un Xellos qui est présent en permanence, en faisant des yeux de comploteurs (du genre « Hinhin ! En fait je suis MECHAAAAANT !! », alors qu’on le sait déjà) mais qui ne fait rien. Un vrai sidekick en somme. Les fans apprécieront surement…

La manœuvre est d’ailleurs intéressante mais n’aboutira hélas à rien, car déjà ça aurait été un rebondissement scénaristique intéressant, et que c’est un crime dans « Try » !! Mais aussi parce-que Valgarv il aime personne, c’est un rebelle (et un méchant) !!! Et du fait de son caractère caricatural, il refuse l’offre de Xellos. Du coup les deux épisodes suivants se résument à peu près comme ça : bastons ; bavardage ; bastons ; bavardages ; grosse explosion et fin.
C’est d’ailleurs un point assez symptomatique de Slayers Try : l’action.

Depuis le début, « Try » a été riche en combats et rixes en tout genre. Action qui, il faut l’admettre, est plutôt bien mise-en-boite. Mais est-ce étonnant de la part de la saison la plus friquée ? Sauf que ce point est finalement assez crucial : la surenchère d’action est classique des récits conventionnels et ne servent qu’à cacher la misère scénaristique. Parfois ça marche, parfois c’est calamiteux. Nous sommes ici dans le second point. Car au final, cette surenchère d’action n’est pas caractéristique de Slayers habituellement. Bien sur il y en a toujours eu, mais rarement pendant un épisode entier. Et lorsque c’était le cas, l’aboutissement du combat était important. Le combat contre Garv conclue quand même sur un rebondissement essentiel et celui avec Shabrani Gudu, la fin d’un cycle tout simplement. En clair : que ce soit une petite rixe ou un affrontement décisif, il y avait à chaque fois une valeur ajoutée au scénario.
Ici, on assiste à de jolis affrontements assez stériles, qui durent (trop) longtemps et qui n’aboutissent jamais à quelque chose. Le second combat au temple du roi Dragon du Feu n’est qu’un prétexte à nous faire découvrir que Valgarv est un dragon. Pourquoi avait-on besoin d’un combat pour ça ? La réponse la plus probable est que ça parait « plus dynamique » donc « plus fluide » et donc « moins chiant ». C’est amusant de voir que tout ce qu’avait bâtit les deux premières saisons en codes narratif, pour permettre le développement des personnages et de la mythologie sans prendre le chou au spectateur n’est pas employé ici… Nan en fait c’est pas amusant.

La conclusion ici c’est que Dark Star est ressuscité, mais seulement à moitié, car c’est la moitié de saison, que Valgarv a fusionné avec lui (au point ou on en est) ; que Lina a voulu employer le Giga Slave et que deux autres types ont fait leurs apparition dans la lumière et puis KABOUM !!!!
J’aime beaucoup le fait que Lina décide de balancer un Giga Slave, alors que même face à Fibrizo il aura fallu qu’on fasse mourir ses compagnons devant elle et qu’elle avait auparavant vue les conséquences catastrophiques de ce sort. J’adore cet aspect d’idiote profonde et d’atteinte d’Alzheimer que ça lui donne… Non en fait je déteste ça. Mais nous n’avons pas le temps de pleurer nos personnages qui ne sont plus que les ombres d’eux-mêmes et de regretter qu’ils soient éclipsés par des personnages tertiaires insipides. Nous avons à peine dépassés la moitié.

Partie 7 (Episodes 15 à 18)

Quatre !!! C’est le nombre d’épisodes breaks que l’on va alors subir ! Rendez-vous compte de déséquilibre total auquel nous assistons : ces sessions d’épisodes sont plus longues que celles qui traitent la trame principale. Je pense qu’avec un fait aussi éloquent, j’ai expliqué le gros du problème de cette saison : son scénario déjà pas très original, complètement sous-traité. Et pourtant en 26 épisodes, ils avaient largement le temps de faire quelque chose de classique mais de correct.

Mais revenons à notre session d’humour toujours plus atterrante d’épisodes en épisodes, qui est décidément juste là pour faire du remplissage. On commence donc avec Lina qui se retrouve coincé dans une sorte de dimension parallèle ou tout est fantasque et surréaliste. Le genre d’épisode « trip » qui tombe à point nommé pour donner un peu d’originalité et de folie à cette saison bien trop sage. Mais en fait ce n’est qu’un calque chiant d’ « Alice aux pays des merveilles » qui a du faire faire quelques vrilles de honte à Lewis Caroll dans son cercueil.
Filmé comme un David Lynch sans talent, ce n’est qu’un enchainement peu inspiré de séquences poussives, employant des imageries archi vues et revues (des marionnettes ; l’horloge ; un bal…) mises bout-à-bout, en espérant que ça donnera un cachet d’expérimental. Mais cet assemblage fait de bric et de broc tourne à vide et devient pénible très rapidement. D’ailleurs la fin est à l’image de l’épisode: faiblarde. Passons donc.

Le suivant n’est pas vraiment mieux. On comprend que le groupe a été séparé en deux : Lina ; Philia et Zelgadis se retrouvent ensemble alors que Gourry et Amélia sont introuvables.
Donc le premier groupe prend une barque histoire de retrouver les autres sur l’ile voisine. Ils croisent alors un bateau fantôme et montent à bord. Sorte de Ghostbusters marin, cet épisode nous arrachera difficilement un sourire et démontre qu’il s’agit d’abord d’un prétexte à combler vingt minutes.

Car à philosophie différente, conception différente. Jusqu’à présent, les épisodes breaks faisaient tout de même l’effort de se coller à la trame principale. Dans « Next », il s’agit souvent de collecter des informations sur la Clare Bible.
Ici on monte sur un bateau par hasard, sauf que je l’ai déjà dit : à ce niveau, l’emploi du facteur « hasard » tombe justement dans le gros travers du hasard habituellement : ce n’est pas crédible dans un récit classique. Ça marchait dans les autres saisons pour les raisons que nous avons déjà traitées. Ici je préfère sincèrement qu’on parle de facteur « portnawak » : ça n’a pas de sens et ça ne sert à rien. Donc on monte dans un bateau «portnawak », habité « portnawak » par un esprit enfermé dans une jarre. Et « portnawak » ça n’a aucun rapport de près ou de loin avec la recherche de Gourry et d’Amélia.
Les défenseurs de la saison pourront me dire que dans ce cas précis, Lina accepte pour traverser la mer. C’est faux, elle a clairement refusée de le faire après cette offre. Et c’est ensuite d’une incohérence terrible de la voir refuser sa mission alors qu’on lui proposait également un objet de valeur en récompense. On dirait qu’elle s’en fiche complètement. Ou est donc passée sa cupidité légendaire ? Le sentiment que nous n’avons plus affaire aux mêmes personnages qu’avant s’accentue fortement.
Bref on pourrait très bien les sauter que ça ne gênerait pas pour la suite de l’histoire. On peut me rétorquer que c’est le cas de tous les épisodes « breaks ». Je réponds : peut-être (pas sûr), mais au moins les autres étaient drôles.

Malade suivant (car ces épisodes ont plus des tronches de pathologie qu’autre chose) : on change de groupe et on retrouve Amélia et Gourry pris dans une autre resucée de « Roméo et Juliette » croisé avec « La Belle et la Bête ».
Avez-vous d’ailleurs constatés comme les squelettes scénaristiques de ces épisodes se basent généralement sur des contes ou des thématiques assez génériques, comme les unions impossibles ou des rivalités. Si on ne peut pas dire que dans les autres saisons, ce genre d’épisodes était bien plus fouillé. Ils étaient quand même beaucoup moins manichéens et un peu moins prévisibles dans leur déroulement ou dans leur conclusion. Ici le sentiment de déjà-vu est monnaie courante et toutes les actions sont prévisibles. D’autant que pour un épisode mettant en avant Amélia, elle m’a parue bien fatiguée, pas vous ?

Et pour conclure cette autre session, nous avons un épisode ou Amélia et Gourry seront en prise avec des supers-héros grabataires. Idée délicieuse mais absolument pas traitée. En fait il ne s’agit que d’un remake mal déguisé de l’épisode 16 de « Slayers » d’origine, lorsqu’ils intègrent une troupe de théâtre. On a juste changé la taille de la scène. Je n’ai donc rien à dire sur cet épisode. C’est le moins mauvais mais n’a aucun mérite.
La fin se permettra de réunir tous les protagonistes « portnawak ».

En définitive, la séparation de nos héros était un prétexte à pondre quatre épisodes insipides. C’est près d’une heure vingt foutue à la poubelle, au lieu de plutôt traiter correctement sa trame principale. C’est un choix !

_________________
Love sur vous les Pixels !
Keep Smiling !!


Dernière édition par chevaliershakka le Dim 29 Nov - 22:57, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chevaliershakka
Hellmaster
avatar

Messages : 4612
Date d'inscription : 02/04/2009
Age : 32
Localisation : 75/57

MessageSujet: Re: Tout sur Slayers Try (ou presque)   Mar 23 Juin - 14:06


What the fox ?

Partie 8 (Episode 19 à 26)

« Suffit les conneries » semble crier dans un râle d’agonie cette pathétique saison. D’un coup d’un seul, sans prévenir, « Try » se lance dans son dernier cycle qui fera sept épisodes. Fini les breaks, fini les dérives (enfin…) ! Désormais tous les épisodes auront (presque) un lien direct avec l’histoire. On peut penser que j’ai été généreux pour la dernière partie et que j’aurai encore pu couper en deux, mais honnêtement je pense que ce ne serait pas très utile. C’est donc maintenant qu’elle va nous dévoiler tout son potentiel. Le résultat : une confirmation ferme qu’elle n’avait rien dans le ventre.

Tout d’abord on s’interroge enfin sur les deux types qui sont apparus lors de l’explosion. Eh bien il s’agit encore de refoulés de DBZ, sauf que cette fois ils se battent vraiment comme dans DBZ. Eh oui fini la subtilité des combats d’antan, ou l’on n’employait pas forcément le Drag Slave pour faire tout péter. Ça peut paraître anodin, mais faites-y un peu attention et vous constaterez que les rixes de Slayers se veulent un poil réfléchies : selon le lieu et l’ennemi les sorts employés diffèrent et il y a une véritable réflexion des personnages durant les combats. Sans être non plus de fins stratèges de guerre, et même si c’était pas toujours mis en avant, on avait quand même l’impression qu’ils ne faisaient pas n’importe quoi (voir l’épisode d’entrainement d’Amélia par exemple).
Mais il est loin ce temps joyeux. Désormais comme ce sont des méchants qui viennent de Namek, on balance des gros sorts qui font boum boum et puis c’est tout ! On gagne en tonus, mais on perd toute originalité.
Bref, ce sont des potes à Armeis qui veulent faire exactement ce qu’il tentait de faire depuis le deuxième épisode : trouver la cinquième arme. Ah ça ! Y’a des têtus ! Mais vous admirerez également qu’ils ont réussis à faire trainer cette intrigue sur 18 épisodes. Et c’est pas fini !!
A côté de ça Jiras, le renard dont on se tamponne, s’est trouvé une femme renarde et un enfant (renard aussi) pour l’accueillir. Eh bien vous savez quoi ? Ça mérite que je m’y attarde un peu.

Pour la première fois en trois saisons, et ça même à l’époque, quand je regarde cet épisode, j’ai un frisson qui me parcourt l’échine. C’est la seule fois, mais de façon intense, que j’ai honte de regarder Slayers. On peut trouver le reste de la saison nulle, scandaleuse, différente… Mais ce n’est pas ce qu’on pourrait qualifier de « honteux ». Eh bien ici c’est le cas.
Déjà à l’époque je ne comprenais pas ce qu’ils ont cherchés à faire ici. Cette histoire avec Jiras, dans sa ferme avec sa famille de renards qui ont des yeux remplis d’étoiles sauce « Petite maison dans la prairie »… Je comprends pas. C’est cucul ; c’est mièvre ; c’est lourd ; c’est con ; c’est ridicule ; c’est stupide… et bien plus encore ! C’est en total décalage, encore plus que tout le reste (et c’est assez dingue pour que je le souligne) avec l’esprit Slayers. Certes il n’en restait plus grand-chose, mais ce coup au cœur fait vraiment très mal. Qu’est ce qui s’est passé ? Pendant longtemps je me suis dit qu’il fallait prendre ça au second degré, que c’est une parodie de ce genre d’histoires. Oui mais une parodie c’est drôle. Or là c’est pas drôle ! C’est du premier degré à n’en pas douter ! Alors si c’était le but de faire rigoler, ben c’est raté. C’est drôle de les voir rire quand le petit de cinq ans veut s’entrainer au fusil (terroriste va) ? C’est drôle quand il s’en va, soleil couchant façon Ken le survivant pour accomplir sa vengeance et qu’ils se disent «Waaaah ! Quel type !! Quelle classe» ? PUTAIN MAIS C’EST JIRAS !!!!!! On s’en fout de Jiras !!!! Lâchez nous la grappe avec ce renard débile !!! Franchement !!!...Bon passons.
Je conclurai cette parenthèse en disant : quand je me remate l’intégrale de Slayers Try, je prie très fort que personne ne rentre dans la pièce lors de cet épisode, histoire de pas avoir l’air con.

Par la suite nous aurons un épisode avec une fillette qui cultive des fleurs totalement repompé de Final Fantasy VII (pas de hasard, le jeu est sorti en début d’année au Japon) et qui attend le messie. On se rendra alors compte que ces méchants sont peut-être pas si méchant blablabla… sempiternelle discours à deux roubles que la saison n’arrête pas de nous ressortir histoire de nous embrouiller.
Car il est de fait que dans les séries de Fantasy classique il y a des traitres, c’est obligé. Mais ici, comme s’ils ne savaient plus comment s’y prendre ou qu’ils ne l’avaient pas prévu, quasiment tous les personnages ont cette sorte d’ambiguïté quant à leurs motivations (Armeis, les dragons, Valgarv…), le problème c’est qu’il existe déjà un tel personnage : Xellos. Et dans son genre, sa réussite est toujours totale. D’ailleurs il est probable qu’au bilan ce soit le personnage qui ressorte le moins amoché de la saison, alors qu’ils ont pourtant essayé de lui créer une idylle avec Philia. Heureusement Xellos tient bon ! Et il serait même le personnage qui apporterait un peu d’intérêt au scénario, grâce à son attitude toujours aussi ambigu.

Pas de hasard donc si l’épisode suivant n’est qu’un immense flash-back déguisé, censé lever le voile sur la cinquième arme, les anciens Dragons et les Dragons d’Or…ou jaune… bref. Malheureusement un épisode et demi c’est très long pour ces explications fumeuses qu’on avait déjà deviné bien avant. S’en suit encore une bataille boum boum. Le fameux schéma « bavardage ; baston ; bavardage ; baston » est toujours de rigueur. Jamais Slayers n’aura été aussi… prévisible. Et c’est bien un terme qui n’avait jamais qualifié la série jusqu’à présent.

Passons donc sur le reste des péripéties, car nous arrivons au combat final entre Darkstar le Dieu méchant (ouuuuuuuh !!! Peur !!!) et nos héros qui vont s’allier avec les méchants/gentils (concept d’ambiguïté toussa). Et le seul moyen de le tuer serait d’employer les cinq armes contre lui… J’aime beaucoup ce concept original qui est un gain de temps fabuleux en fait. Pas vous ? On libère un démon avec des armes pour le tuer tout de suite après avec ces mêmes armes. Déjà comme concept ça sonne con, mais d’habitude l’instrument de la libération de la force maléfique n’est pas la même que celui qu’on utilise pour le détruire. Comme si ils n’avaient pas trop le temps de les faire rechercher une autre arme tandis que le démon aurait été libéré et aurait causé des ravages (Tiens ça me rappelle une saison de Slayers ça).
Donc effectivement, « Try » est la première à procéder ainsi. Maintenant dites moi : pourquoi vous croyez que ça n’a jamais été fait avant comme ça ? Selon vous ? ..... On est d’accord !

Démarre alors le combat final qui est littéralement en dent de scie. Entre grands moments épiques plutôt bien foutus, on se retrouve ENCORE avec d’incessantes séquences de bavardage pour développer la psychologie des personnages.
La encore, pour la première fois dans l’histoire de la série, Slayers n’est pas sûre de ses personnages. Ni de ceux qu’elles vient d’établir, ni de ceux qui l’étaient déjà. Petit rappel : on avait vu que Slayers ne s’étalait pas trop sur le passé des protagonistes mais qu’elle faisait passer toutes les informations à travers leurs attitudes en permanence, donnant une sensation de grand mystère et à la fois de connaître ces personnes comme des vieux amis. Or ici, on n’arrête pas de faire des introspections pénibles, avec entre autre Valgarv qui n’a définitivement aucun charisme et qui s’enfonce en permanence dans le cliché, ne cessant de répéter qu’il veut sa vengeance et qu’il faut tout détruire. Franchement mon coco, te sens pas obligé de nous le radoter une énième fois alors qu’on est à l’épisode 25, un épisode avant la fin, je pense qu’on avait un tantinet compris tes motivations.
Mais on sait tous ce que signifient ces discours qui tournent en boucle comme un vinyle rayé : la rédemption !!!

Eh oui !! Le grand cliché ou les gentils commencent à entamer un speech de la justice, de la joie de vivre et du bonheur d’aimer les papillons et les arcs-en-ciel ! Ce fameux discours censé faire prendre conscience au méchant que c’est pas bien ce qu’il fait (hé couillon va ! C’est un méchant !!!) et qu’il peut encore redevenir un gentil !! Tant pis si il a un peu bousillé un quart de la planète. Après tout… c’est pas sa faute, il était possédé !!! Un peu comme Rezo ! Sauf que Rezo c’était un brin plus subtil et qu’à l’époque on ne faisait que supposer qu’il avait agit contre ses actes. Mais rien n’était sûr. Il aurait pu s’agir d’une simple prise de conscience au dernier moment. Non la c’est clair : le pauvre Valgarv a eu la vie dure ! C’est pas sa faute ! Et c’est pas non plus sa faute si il est méchant !!! … Je vous ai déjà dit à quel point je haïssais Slayers Try ? De toute les fibres de mon corps, je hais cette saison (et le premier qui me parle d’impartialité, je lui explique le concept du bon gout).

Et ce n’est que ça pendant tout le grand final, que de toute façon on n’attendait plus vraiment. Speechs moralisateurs et plans fixes en pagaille (si vous croyez que j’vous avais pas grillés ! Bandes de rapiats !!!), quelques explosions à droite et à gauche histoire de faire « c’est l’Apocalypse », une séquence doute…. Non pardon : une phrase doute ou Lina demande à Gourry si ils vont réussir. Eux qui n’ont pas échangés beaucoup de phrases depuis le début de la saison, c’est sympa de nous rappeler qu’ils ont quand même un lien spécial. M’enfin une phrase quoi… Parfois la copie blanche c’est mieux que le hors-sujet vous savez ?

On finira sur l’unisson ultime de tous nos compagnons, avec Philia qui sait pas, qui doute (c’est tendance), donc forcément hop ! Un petit speech « Il faut le faire !!! Actarus !!! Il aurait honte de toi !! L’amour les oiseaux les fleurs !!! T’en fais quoi ???? ». Et grâce à cette pensée ils uniront leurs forces !!! Oh mon dieu… Ils unissent leurs forces, en utilisant tous une des armes magiques. C’est d’un… surfait. J’aime bien Saint Seiya mais là j’aimerai voir du Slayers si ça ne vous dérange pas trop. Oh et puis merde pourquoi je me fatigue ? De toute façon il reste que cinq minutes.
Session d’explosions et le démon est vaincu ! Hourra !!

Mais non ! Car les voila qui pleurent le pauvre Valgarv… Putain je peux plus la ! Faites quelque chose ! Achevez-moi ! J’en ai marre ! Je peux même pas débuter un semblant de réflexion que la série m’assène d’une nouvelle salve de clichées ! Je peux pas suivre une cadence si meurtrière !

Le méchant de DBZ retournera dans son monde en récupérant l’épée de Gourry que celui-ci lui aura gentiment offert…hum. Vous savez, depuis le début je m’efforce de pas faire de comparatif avec les romans. Je considère que à format différent, traitement différent. Mais là… Dans les romans, Gourry ne récupère pas son épée. Dans Next, Xellos la lui rend sans qu'on sache trop pourquoi la série décide de changer ce détail (pas si anodin). Les deux versions étaient valables et je considérai qu’elles permettaient deux lectures différentes. Mais tout ça pour quoi ? Pour la filer à un pauvre pékin clandestin, en sortant des théories subspatiales à la mord moi l’neuneu (« elle venait de l’autre-monde à la base » Okay c’est clairement Star Trek. Ou est J.J Abrams ?) ! Si c’était pour ça… Il valait mieux s’abstenir.
Goldorak retourne donc sur Namek avec ses armes nucléaires et il est temps de se dire « au revoir », sur une mélodie douce et sucrée, pleine de mélancolie. La tristesse des séparations nous fait couler la larmichette et… Attendez une seconde !!! Jamais une fin de Slayers n’a été mélancolique ! C’était toujours plein d’énergie et la promesse de nouvelles aventures ! Alors pourquoi cette fin aussi déprimante ? Encore une erreur de gout j’en suis sur ! Ils n’ont vraiment rien comp… Hein ? Ah ? Z’êtes surs ? Bon bah d’accord alors.

Et à ce moment on apprenait que la série ne serait pas reconduite. Nous venions d’assister à la dernière saison de Slayers……………………………………………… Ceci expliquant cela.

… Ben merde alors.


Comme quoi je suis pas le seul à faire la gueule

_________________
Love sur vous les Pixels !
Keep Smiling !!


Dernière édition par chevaliershakka le Mar 24 Nov - 20:21, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chevaliershakka
Hellmaster
avatar

Messages : 4612
Date d'inscription : 02/04/2009
Age : 32
Localisation : 75/57

MessageSujet: Re: Tout sur Slayers Try (ou presque)   Mar 23 Juin - 14:10


La "fine" équipe au grand complet

Conclusion

J’ai vraiment besoin de conclure ? Je ne vous ai pas fait assez sentir tout l’amour débordant que j’avais pour Slayers Try ? Bon eh bien récapitulons une dernière fois :
Cette saison est minable du presque-début jusqu’à la fin ! Le scénario est décousu ; incohérent ; avec des concepts nébuleux et artificiellement rallongé ! On a la sensation permanente que les scénaristes ont pioché leur inspiration dans les pires fanfics jamais écrites. Ce n’est pas comme si tout le staff avait été changé bordel ! Après deux saisons on est en droit de penser qu’ils ont compris ce qu’était Slayers et qu’ils pourraient ne serait-ce que faire une histoire sympathique. Eh bien même pas.

Avoir opté pour un scénario original n’est qu’une façon de se simplifier la vie au niveau du travail d’adaptation, en nous servant à la place comme histoire une vieille soupe réchauffée au micro-onde pendant même pas assez longtemps pour être chaude. Ils espéraient vraiment que les fans boiraient ça ? Surtout après une seconde saison aussi marquante ? Soit ils étaient très naïfs soit ils en avaient un peu rien à foutre.

On n’aura jamais eu autant de nouveaux personnages dans une saison de Slayers et ils n’auront jamais été autant mal exploités. Design insipides, motivations clichées et background convenu, il n’y a vraiment rien à tirer de ces monstres de foire, hormis un bon rire jaune. Entre Armeis et son plan fumeux de ramener un monstre d’une autre dimension pour le tuer mais en fait p’tet pas et Valgarv qui cherche juste à venger son maitre (c’est la vengeeeeeance ! Chalalala !)… pas de quoi sauter au plafond. On est loin d’un Hellmaster ou d’un Rezo. Même un second couteau comme Seigram était plus charismatique et intriguant.
Quant à Lina et le reste de la bande… Caricaturés ; simplifiés, sous-exploités ; réduits à de la figuration bête et méchante, il n’y a vraiment plus que le chara-design pour nous rappeler qu’il s’agit bien d’eux.

Quant à la mythologie et le nouveau monde que visite nos cellulos sans âmes, elle nous fait surtout regretter fortement tout ce qui avait été établi jusqu’à présent tant elle s’avère pauvre et très mal foutue. Dark Star t’es mignon, mais t’es loin d’un Lord of Nightmare. Alors retourne dans ta galaxie et oublies nous, tu veux ?

« Slayers Try » n’est au final qu’une vaste blague dont la chute ne fait même pas sourire. Car la finalité ce sera onze années sans nouvelles aventures. Donc en plus d’être une terrible suite à « Next » c’est également une horrible conclusion tout court. Ça ? La dernière saison de Slayers ? Je vous laisse imaginer le gout amer et la frustration qu’elle aura fait nourrir à beaucoup

Mais au final c’est bien nan ?

Du coup on peut se demander si je n’en ai pas fait un peu trop. C’est tout à fait possible. Non en fait c’est même sur et certain. J’ai exagérément insisté sur les défauts et j’ai également relevé pleins de détails que je n’aurai pas reproché à d’autres séries.

Car dans son ensemble Slayers Try n’est surement pas ce que j’ai vu de plus dégueulasse : l’animation est soignée ; les thèmes musicaux sont bons ; certains gags font mouche et les combats réguliers et très rythmés permettent de ne pas trop s’ennuyer. Scénario bordélique certes, mais ce n’est rare dans la Japanime. Si on ne peut pas dire que ça casse trois pattes à un canard, prise à part entière « Slayers Try » n’est pas un chef d’œuvre de la Japanime, mais elle se laisse voir jusqu’au bout.
Donc si je m’énerve, ce serait simplement parce que c’est Slayers ? Exactement ! Est-ce une raison suffisante ? J’en suis convaincu.

Slayers a toujours été l’antithèse de la Fantasy Classique. Donc lui faire trahir toute ses valeurs pour un résultat tout juste regardable…vous n’arriverez pas à me faire dire que le jeu en valait la chandelle, ni que ce n’est pas trop grave. Il aurait été plus simple d’appeler cette série autrement plutôt que, une fois encore, vouloir surfer sur un nom célèbre sans se soucier des dégâts causés. Même dans son genre, cette saison fait pâle figure face à ce qui se faisait à l’époque.
Slayers Try ce n’est pas Slayers et c’est pour cela que je pense très franchement qu’aimer Slayers Try, ou la considérer comme la meilleure des saisons, ce n’est pas aimer Slayers. Je pense d’ailleurs que c’est n’avoir rien compris à Slayers ou à ce qui en fait son intérêt. C’est un point de vue qui pourrait paraître très prétentieux encore faut-il me donner tort… Bonne chance !

La sanction à payer aura été proportionnellement salée par rapport au peu de plaisir que nous avons eu durant ces 26 épisodes.
Aujourd’hui, maintenant qu’on a eu le droit à une nouvelle saison, on peut se dire que ce n’est pas si grave. Moi je me dis surtout qu’on ne saura jamais.
Comme dirait l’autre, il est vain de parler avec des si. Mais si cette saison n’avait pas existée, si à la place Revolution/Evolution-R avait fait suite à « Next » il y a 11 ans… alors peut-être que la série aurait perdurée et qu’aujourd’hui nous aurions l’intégralité des romans adaptés en Anime, et du même coup une publication complète des romans en Anglais.
J’admets que nous somme dans une vision très hypothétique/utopique et sans fondement, car de toute façon, « Try » a détruit cette possibilité il y a déjà bien longtemps maintenant.

Véritable saison assassine en son temps, Slayers Try a toute mon antipathie. Elle n’aura qu’un seul mérite, avoir très bien choisi le titre de son épisode final : « Try again »
J’aurai pas trouvé mieux.

PS : Fiouuuu ! Eh bien je peux vous dire que je suis soulagé d’avoir mis un terme à ce « dossier ». J’ai cru un peu que j’allais devenir fou, tant il m’a pris un temps monstrueux à se faire. Quand je pense à Sylph qui disait que je battrais mon record de longueur... J’avais automatiquement pensé : « N’importe quoi ! Il sera FORCEMENT plus court !! ». Alors quand j’ai atteint la même longueur que le dossier sur Next et que j’ai vu qu’il m’en restait encore un bon tiers… je me suis dit que j’avais encore dit une connerie.

Donc encore une fois désolé de la longueur. Et navré si ce dossier semble moins bien conçu que les deux précédents. Mais là encore je m’en défends : ce n’est pas fondamentalement de ma faute. N’ayant plus d’aspect mythologique à traiter (qui représentait un tiers de ma structure habituelle), je me suis retrouvé à devoir me contenter de la structure narrative de la série qui est, et j’espère l’avoir bien mis en lumière, un beau bordel. Donc ce dossier est tout simplement à l’image de cette saison.
De plus, je pense quand même avoir traité les points les plus importants de la saison.
Et finalement, même si il est plus long que les deux précédents, je pense à l’inverse des deux autres, que j’ai fait le tour de « Slayers Try ». Il n’y a pas grand-chose à en tirer de plus et à analyser que ce que j’ai fait ici. Donc au moins maintenant c’est fait !
Traiter les trois saisons originales de « Slayers » était un truc que je voulais faire et qui me tenait à cœur depuis vraiment longtemps et je suis vraiment très heureux d’avoir eu l’opportunité de le faire ici.
Merci à tous donc d’avoir lu ce dossier et j’attends vos propres avis avec impatience ! Prochaine étape : les films et les OAV !!! Slayers Revolution, je le ferai quand j’aurai vu Evolution-R.

Quant aux fans de Slayers Try qui se sont sentis offensés lors de ce dossier… Ben désolé hein ! Mais bon… admettez qu’elle est nulle cette saison !


"Allez ! Salut et merci pour le poisson !"

_________________
Love sur vous les Pixels !
Keep Smiling !!


Dernière édition par chevaliershakka le Mar 24 Nov - 20:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylphiel Metallium
Lance le Drag Slave d'une seule main
avatar

Messages : 548
Date d'inscription : 12/04/2009
Localisation : Sailorg

MessageSujet: Re: Tout sur Slayers Try (ou presque)   Mar 23 Juin - 16:29

Je ne pourrais réellement critiquer ton résumé puisque j'ai visionné cette saison il y a plus d'un an, je ne l'ai pas réellement compris (bon il faut dire que j'ai quelques difficultés de compréhension ce qui n'arrange pas^^") elle m'a laissé un goût amer et je n'ai pas voulu y revenir (j'ai visionné plusieurs fois les deux premières saison, surtout Next, mon grand amour). En fait, j'ai bien mieux compris Try grâce a ton résumé!

Toutefois je ne suis pas d'accord sur un point, je sais il est minuscule, microscopique même, je chipote... Embarassed ...désolé...
Citation :
Partie 0: générique
[...]Alors que d’habitude on avait un subtil mélange de sérieux et d’humour (les deux ingrédients qui caractérisent la série), ici on ne récupère que le sérieux : Lina larmoie, Gourry prend un air concerné ; Amélia fait la moue ; Xellos fait les gros yeux… Pas une seule once de fun dans ce fatras, hormis l’apparition de Luna, salutaire dans ce qui ressemble sérieusement à concours de « tire la gueule ». Et avec un final à la symbolique balourde de la colombe.[...]
Il y a des flashs, qui "cassent" le sérieux de l'opening, regarde bien, c'est dissimulé au moment où Xellos et Zellas apparaissent (vers 0:46) c'est une même image fixe répétée a deux reprises représentant une poubelle (rappellez vous l'insulte de Filia "Namagomi").

Peut être un petit rappel aux deux premières saisons, bourées de ces petites images... Il me semble que Try en revanche, n'en comporte pas, je me trompe?

c'est vrai que l'on sent que tu as fait le tour de cette saison, tu te répètes parfois mais ceci est pardonnable, comment ne pas se répeter sur un sujet qui est lui même rempli de répétitions...?

Néamoins je trouve que tu as été dur avec Try mais tu as souligné des aspects qui sont vraiment abhérrants (la fin du générique, la fin de try et le petit conte pour enfants sur Jiras...). J'ai trouvé aussi que les épisodes "drôles" tombaient comme un cheveu sur la soupe par rapport a la narration, d'ailleurs pas si "drôles" que ça, j'ai particulièrement boudé les 4 épisodes ou l'on retrouve les personnages sur des îles... Le seul de ses épisodes "à part" (dans le cas de Try nous pouvons dire "à part") où j'ai vraiment ri est l'épisode où Amelia et Gourry sont déguisés en super héros (parodie des comics américains? Houla je sens que je suis allée trop loin, j'aurais pas du dire ça...) mais c'est vrai qu'il peut être qu'une pâle copie d'un épisode de Next...TT_TT

Enfin, bravo c'est complet, on ressent toute la torture que tu as subit en visionnant à nouveau Try... Pour nous faire ce dossier
Citation :
je prie très fort que personne ne rentre dans la pièce lors de cet épisode, histoire de pas avoir l’air con.
Razz non, j'admire ton sacrifice, vraiment Laughing

J'ai vu que tu prévoyais de faire les résumés des films et des OAVs!!! Woah quel courage! J'ai hâte de les lire^.^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chevaliershakka
Hellmaster
avatar

Messages : 4612
Date d'inscription : 02/04/2009
Age : 32
Localisation : 75/57

MessageSujet: Re: Tout sur Slayers Try (ou presque)   Mar 23 Juin - 16:49

Bah oui hélas je me répète, j'en suis conscient mais c'est pas ma faute !!! (Ouh la sale excuse du gars qui voulait tout simplement pas restructurer certains passages de son texte).
Nan très honnêtement, j'aurai pu éviter certaines redondances, mais je commençais vraiment à être fatigué de bosser sur "Try" et dans un sens je me suis dit que ça reflétait bien un aspect de la série également.

Effectivement je suis dur... très dur ! Trop dur ! Je dois admettre qu'il y avait une sorte de plaisir coupable à taper sur cette saison. Du coup bah il m'arrive d'être méchant gratuitement ^^.
Mais bon ! Ce n'est que mon avis à la base ! Je prétend pas à plus.

Pour l'opening, faudrait que je rejette un œil pour voir tout ça. J'avoue que je n'y ai pas vraiment fait attention. Après je pense pas que ça changerait mon avis sur lui maaaaais, faut rendre à César toussa... Razz

Le revisionnage était... Compliqué. Disons que de base, je n'ai pas revu "Try", vu que je l'avais rematé en début d'année. Du coup là je m'étais forcé (parce-que je n'ai pas beaucoup vu cette saison. Trois fois vraiment en entière je dirai), mais j'ai craqué au troisième épisode.
J'ai surtout revu les épisodes sur Youtube en zappant des passages, histoire de me rafraichir la mémoire. Sauf qu'en fin de compte, je revenais en arrière très souvent ^^.
Je crois ça m'aurait pris moins de temps de la revoir normalement.

En tout cas, je suis très content si ça t'as permis de saisir quelques trucs de cette saison ! Ça signifie p'tet que j'ai pas dit complètement n'importe quoi !!! Very Happy

_________________
Love sur vous les Pixels !
Keep Smiling !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gruic
Professeur de Slayers
avatar

Messages : 5825
Date d'inscription : 15/02/2009
Age : 35
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Tout sur Slayers Try (ou presque)   Mar 23 Juin - 17:09

"Cet espèce de sale enfoiré de Chevalier d'or !" Voila la première chose que je me suis dit quand j'ai vu ça Laughing Non mais sans déconner je suis pas couché la ! Déja parce que tes pavés sont toujours intéressants donc je les lis de A à Z, mais en plus parce que tu as fait exprès d'en rajouter pour que même un non fan de Slayers Try prenne pitié et tente de la défendre. Salopard Wink

Bon, avant de me lancer, sachez quand même que je partage globalement l'avis de Shakka et qu'il est de notoriété publique que Try est la moins bonne saison. Elle est une des causes de l'arrêt de la licence. Passer du rang de second à 12ème en un an, à l'époque ça a fait très mal. Néanmoins, comme dirait ma chère et tendre, bien qu'elle soit mauvaise on ne peut pas accuser cette saison de tous les maux et on se doit quand même de reconnaitre ses qualités intrinsèques.

Allez, c'est parti !

Citation :
Quant à la chanson… Je ne la critiquerai pas en tant que telle (à chacun son style musical).

Effectivement, chacun ses gouts. Je l'aime bien moi cette musique. J'irai même jusqu'à dire que je l'adore. C'est différent du reste ? Pas grave je voulais pas entendre du déja fait.


Citation :
Qu’est ce que c’est que ça ? Darkstar ? D’où il sort encore ce zouave ? Vous avez effacés toute la mythologie de Slayers, vous avez déformés les personnages, vous les avez changés de lieu et maintenant vous nous balancez des E.T et des Dieux qu’on connaît pas !!

Rooh ben non ! Qu'est-ce que tu me fais la ? Caca culotte ? Pour le moment, tout ce tenait dans ton raisonnement. Mais la tu fais fausse route. Dark Star est présent depuis le début. Depuis 1989, avec la sortie du premier roman, on sait qu'il existe des mondes parallèles nées de la mer du chaos. Lina se sert même de l'allusion de la grappe pour l'expliquer à Gourry. Dans chaque monde, un Shinzoku et un Mazoku, certains se sont entre tués, parfois le Shinzoku a gagné, parfois il a perdu, parfois il a été absorbé (!!!) parfois la guerre continue... tout est déja posé dans le premier roman.
Et quand bien même le spectateur les a pas lu, Lina utilise le pouvoir du Dark Star depuis Slayers Next lorsqu'elle récupère les Demon Blood. A ce moment la, on sait déja qu'il est l'égal de Shabrani Gudu et Xellos et Lina expliquent même qui il est. Il est connu comme le loup blanc Dark Star. On croirait que tu as pas vu les saisons d'avant.

Phybrizo lui renvoit même l'épée de lumière, dans le roman 8, car elle lui appartient. Va pas croire que ça a été inventé pour Try, l'origine de l'épée de lumière, ça a toujours été celle-ci. Dans le neuvième roman, paru en 96, Lina explique même sa théorie selon laquelle l'épée de lumière serait en fait un mazoku change-forme créé par Dark Star. Les 5 armes seraient en fait les équivalents de Zellas, Dynast etc... pour Dark Star.

D'ailleurs le fait que Xellos la récupère dans Next est tout à fait ridicule.

Non sérieux Dark Star c'est du solide, c'est du Kanzaka, c'est intouchable dans le fond. Même pas tu peux attaquer Try la dessus.

Citation :
Vous vous rappelez quand je disais que Slayers avait toujours évité les longs flash-back explicatifs lourdingues ?

On c'est quand même beurré deux pseudos flash back de Zel se faisant chimériser par Rezo en l'espace de quelques épisodes dans la première saison. Donc cette saloperie, on le doit pas à Try.

Citation :
Bon eh bien voici le même concept, à peine retouché pour non pas un mais DEUX épisodes de bonheur !!!


Bon la, je peux vraiment pas défendre ces épisodes Laughing même avec toute la bonne volonté du monde. Qu'est-ce que c'était pourri.

Citation :
l’arme magique servait à que dalle et ils n’ont rien appris de plus

Si, à faire comprendre qu'en combinant le pouvoir des Shinzokus et des Mazokus on peut détruire un scellé, ce qui servira dans le temple des anciens dragons.

Citation :
J’aime beaucoup le fait que Lina décide de balancer un Giga Slave, alors que même face à Fibrizo il aura fallu qu’on fasse mourir ses compagnons devant elle et qu’elle avait auparavant vue les conséquences catastrophiques de ce sort.

Non c'est logique. Elle connait Dark Star, elle connait son pouvoir, il peut éclater Pybrizo en deux secondes. Et comme elle ne pouvait rien faire d'autre contre Phybrizo, rien de plus logique. Tu cherches vraiment la petite bête inutilement la.

Citation :
Désormais comme ce sont des méchants qui viennent de Namek

Laughing Laughing Laughing

Citation :
Mais on sait tous ce que signifient ces discours qui tournent en boucle comme un vinyle rayé : la rédemption !!!

Ben non, le retard sur le planning. Ils ne pouvaient pas animer le combat comme prévu alors ils ont du rajouter des scènes de blabla inutiles. C'était pas comme ça le combat final dans le scénario original.

Citation :
elle venait de l’autre-monde à la base

Encore une fois, rien de plus normal. Si tu connais la mythologie de Slayers, je vois pas en quoi Gourry rendant son épée à qui de droit te choque. A la limite, plains toi plutôt de sa récupération merdique dans Next.

Citation :
J’ai exagérément insisté sur les défauts et j’ai également relevé pleins de détails que je n’aurai pas reproché à d’autres séries.

Oui on a vu Laughing

Citation :
Donc si je m’énerve, ce serait simplement parce que c’est Slayers ? Exactement ! Est-ce une raison suffisante ? J’en suis convaincu.

Oui, pas mieux.

Citation :
j’ai fait le tour de « Slayers Try ».

J'espère que non, j'ai des choses à dire moi aussi.

Citation :
Quant aux fans de Slayers Try qui se sont sentis offensés lors de ce dossier… Ben désolé hein ! Mais bon… admettez qu’elle est nulle cette saison !

Allez quoi ! Il fait ça exprès, venez donnez votre avis, vous pouvez l'insulter il dira rien Laughing .

J'aimerai bien qu'un fan de Try vienne échanger avec nous. Je vous préviens je joue pas le rôle du fan de Try !


Bon allez, il est évident que j'ai pleins de choses à dire, mais je vais me focaliser aujourd'hui sur les deux éléments qui me paraissent important.

La thématique du fanatisme.

Si Slayers Try pêche beaucoup dans la forme, le fond offre parfois une bonne surprise. Parmi toutes les alégories et tous les thèmes abordés au cours de cette saison, il parait important de revenir sur l'un des plus intéressant : le fanatisme dans sa forme la plus pure.

Il aurait été facile de faire apparaitre Vrabazard au cours de la saison, ça aurait donné du tonus et de l'inédit. Mais non... insaisissable, souvent mentioné mais jamais présent, physiquement ou mentalement. Certains diront que c'est stupide, pour moi au contraire ça relève du génie. Les comportements historiques des civilisations sont ici décortiquées de façon excellente : c'est par l'absence du Dieu que tout tend vers l'abus.

A-t-il cautionné le massacre des anciens dragons ? Est-il contre ? Est-il seulement au courant ? Nous n'en savons rien. Pourquoi ? Parce qu' au final, les Dragons d'Or ne le savent pas non plus. On retrouve ici une constante aux romans originaux : on ne sait que ce que les personnages consernés savent.

Le Doyen adore son Dieu plus que tout. Il est convaincu que toutes ses actions sont justes. Il se galvanise d'être le porte-parole d'un Dieu invisible avec qui il ne parle, au cours de la saison, jamais. Il agit, il tue, il génocide en son Nom... et ce dernier reste impassiblement silencieux, le renvoyant à sa propre foi emprunte de folie.

La scène ou le Doyen fait face à la statue de Vrabazard, comme s'il attendait son approbation, est exceptionnelle. L'une des meilleures scènes de la saison. La statue du Dragon du Feu demeurant.... glaciale. Glaciale et a jamais silencieuse alors qu'une dernière fois son plus fidèle serviteur cherche son approbation.

S'en suivra la dernière folie du fanatique. Pourfendu par le mal qu'il a lui même créé, le fanatique meurt... en fanatique. Pas de rédemption, pas de je m'excuse, non... il disparait en hurlant qu'il n'a rien fait de mal, qu'il a agit pour le bien de tous. Il disparait convaincu que Varbazard est fier de lui. Cette scène me coupe le souffle à chaque fois.

Une des rares réussite de Try, qui passe souvent inaperçu tant elle est ironiquement subtil dans un amas de gros préjugés.


Slayers Try, un héritage musical

Shakka l'a dit très (trop) rapidement : les musiques sont bonnes. Moi je dirai que c'est au dela de ça. Les musiques de Try sont les meilleurs compositions, toutes saisons réunies. On parle ici des BGM, pas des openings/endings, entendons nous bien.

Chaque saison de Slayers est dotée de superbes musiques. Celle du Lord of Nightmares, notament, est splendide.
Avec Slayers Try, les thèmes épiques prennent une toute nouvelle dimension. Le boss de fin se voit doté de non pas un, mais deux thèmes musicaux, d'une finesse et d'une ampleur parfaitement dosée. Ca se fond dans l'action, ça fait l'ambiance, c'est génial.

Slayers Revo/evo ne possède aucune musique originale. Et que voyons nous ? Plus de la moitié des moments importants de la saison repose sur les musiques établies dans Slayers Try. Plus que ça, le thème de Next retravaillé pour Try, Kessen No Chi Nite, est THE raison qui fait que :

spoiler Evolution-R

Spoiler:
 

En tout cas, par chez moi, la BO de Try est la plus usée.


Je suis sur que je voulais parler de pleins d'autres choses, mais j'en oublie toujours la moitié. C'est ça les vieux.

Un grand merci pour ce dossier Shakka. Il semble avoir été salvateur pour toi et tous les antis Try. Ton âme peut enfin monter au ciel comme dans un certain épisode de Try complètement inutile... un de plus quoi ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gruicprod.fr/
chevaliershakka
Hellmaster
avatar

Messages : 4612
Date d'inscription : 02/04/2009
Age : 32
Localisation : 75/57

MessageSujet: Re: Tout sur Slayers Try (ou presque)   Mar 23 Juin - 21:08

HAHAHAHA ! Alors mon brave Gruic ! On vient au secours de la pauvre "Slayers Try" ? Quel courage ! Ou plutôt quel folie ! Vous auriez mieux fait de rebrousser chemin mon cher ! Vous ne pouvez plus rien pour elle ! RIEN !!!!!!
Hum... kof kof... Tu soulèves des points intéressants.


Citation :
[i] tu as fait exprès d'en rajouter pour que même un non fan de Slayers Try prenne pitié et tente de la défendre. Salopard Wink

Toutes mes confuses. Je le referai plus Razz

Citation :
Effectivement, chacun ses gouts. Je l'aime bien moi cette musique. J'irai même jusqu'à dire que je l'adore. C'est différent du reste ? Pas grave je voulais pas entendre du déja fait.

C'est une sacrée spéculation là quand même. Tu ne voulais pas entendre quelque chose de déjà-fait. Mais ce n'était pas non plus le cas avant. L'opening de "Slayers" et de "Slayers Next" sont très différents, mais je considère que l'esprit est le même ! Or ici je ne retrouve pas ce que j'aimais dans les chansons de Slayers : elles foutent une patate grave. Oui c'est pas très subtil, mais voila ! C'est ça que j'apprécie et d'ailleurs c'est souvent le rôle de l'opening (à l'inverse de l'ending).
Enfin plus simplement : tu voulais pas entendre la même chose, soit. Mais tu sais pas ce qu'on aurait pu avoir à la place. Tu pars du principe que ça aurait été mauvais.
Bah cet opening hypothétique il existe : c'est celui de Revolution. Eh bah moi je l'aime bien ! Je retrouve ce que j'aimais dans les deux premiers.
Bon après on ne parle que de la chanson de l'opening hein Razz

Citation :
Non sérieux Dark Star c'est du solide, c'est du Kanzaka, c'est intouchable dans le fond. Même pas tu peux attaquer Try la dessus.

Si monsieur je peux !!! Car le chevalier Shaka est l'être le plus proche de Dieu (c'est Kurumada qui l'a dit) !!!!!
Bon plus sérieusement, je savais que Dark Star existait dans les romans. Je m'en rappelais vaguement, mais je me doutais bien qu'il s'agissait effectivement d'un élément officiel (j'crois c'est dans l'interview ou Kanzaka dit qu'il a repris le nom de Dark Star dans Lost Universe, juste parce qu'il l'aimait bien de base). Je suis donc pas étonné que tu me le souligne ! Cool

Déjà je vais être honnête : je ne me rappelle du moment ou Dark Star (sous ce nom hein ! Pas de truc alambiqué du genre "aaah mais ils l'appellent "Johnny Jo" à ce moment !") est cité dans Slayers Next. Et pourtant je l'ai revu y'a peu. Alors soit je fais un blocage terrible sur ce Dieu dans la série, soit ce n'est pas si clair que tu le dis. Donc si tu me dis dans quel épisode précisément, j'irai vérifier et contempler mon ignorance (et je ressentirai un grand moment de solitude).

Mais admettons que ce soit le cas : il n'empêche que sa mise en scène dans Slayers Try est faite à l'arrachée. Un peuple qui vient d'ailleurs.... Dark Star qui est juste qualifié de "équivalent à Shabrani Gudu" (waaaah ! Que c'est précis !)... C'est faiblard. Si il a une vraie portée mythologique dans Slayers, tu admettras qu'elle est très mal foutue ici (je suis sur que si il est cité dans Next, c'est l'espace de 10 secondes). Il n'y a aucune subtilité : c'est juste un gros vilain qui peut tout faire péter. C'est le premier Démons qui est la caricature parfaite de la menace inconnue qui vient tout bousiller (Shabrani Gudu est moche... mais il parle !). Qu'il s'appelle Dark Star ou Chuck Norris n'a pas une once d'importance. C'est l'aspect mythologique le moins bien introduit dans la série et ça j'en démordrai pas (enfin... je crois). Après si c'est comme ça que Kanzaka l'avait imaginé bah... Okay c'est sa faute à lui et pas à "Try". Mea Culpa ! Laughing

Et je parle pas du plan à deux balles de "On va l'emmener ici pour le tuer". C'est n'importe quoi, que Dark Star soit légitime ou pas.

Citation :
On c'est quand même beurré deux pseudos flash back de Zel se faisant chimériser par Rezo en l'espace de quelques épisodes dans la première saison. Donc cette saloperie, on le doit pas à Try.


OBJECTION !! Comme je le crierai à ma DS. ^^
Ce que tu cites ce sont trois pauvres misérables séquences, dont deux qui pètent même à plus de une minute au compteur. Je trouve ça un peu difficile de les comparer aux séquences qui durent des plombes dans "Try" et qu'on se tape pour quasi tous les personnages. Y'a une différence à le faire dans un cycle d'épisode (qui dans mon souvenir en durait quoi... 5 ?) et le faire dans une saison complète.
D'autant que j'ai traité le cas de Zel dans le premier dossier, en disant justement qu'il était particulièrement classique et j'avançais l'idée que c'était fait exprès, pour contrebalancer avec les deux autres zouaves.
Donc là... Je pense que tu exagères (HAHAHA ! Du coup je mystifie tout le monde et on a oublié que je me suis sans-doute bien planté sur Dark Star !!! Quel génie !!!)


Citation :
Si, à faire comprendre qu'en combinant le pouvoir des Shinzokus et des Mazokus on peut détruire un scellé, ce qui servira dans le temple des anciens dragons.

C'est sur. Ça méritait bien DEUX épisodes pour en arriver à cette constatation Twisted Evil

Citation :
Non c'est logique. Elle connait Dark Star, elle connait son pouvoir, il peut éclater Pybrizo en deux secondes. Et comme elle ne pouvait rien faire d'autre contre Phybrizo, rien de plus logique. Tu cherches vraiment la petite bête inutilement la.

Je fais juste mon job. C'est un sale boulot... Mais il faut le faire... Nan ? Pas convaincant ?
Bon bah désolé j'ai pas mieux ! Ou disons que je vais dire un peu la même chose qu'avec Dark Star : tu as peut-être raison. Mais c'est ultra mal foutu !
On voit juste Lina qui s'avance "lalalalala" et "oh bah si j'faisais un giga slave ?".
Elle parie simplement sur le fait qu'elle pourra peut-être le contrôler... Même discours que dans la saison une... Sauf qu'entre-temps il s'est passé des choses.
Pour moi c'est juste une question de mise en scène. Je ne trouve pas le discours de Lina très crédible au vue de ce qu'elle a déjà vécue. C'était peut-être la seule chose à faire, mais tel que c'est montré ça semble plus une décision impulsive que réfléchie. Après on peut ne pas être d'accord.

Citation :
Ben non, le retard sur le planning. Ils ne pouvaient pas animer le combat comme prévu alors ils ont du rajouter des scènes de blabla inutiles. C'était pas comme ça le combat final dans le scénario original.

Je sais. Mais à un moment on a les intentions et le résultat. Dans 100 ans (si on se rappelle de Slayers), personne ne se rappellera que "ils avaient pas les sous pour faire comme prévu". Il restera que l'œuvre. Et comme j'analyse l'œuvre et pas les intentions, bah voila ! C'est pas bon !
Même période : les deux derniers épisodes d'Eva. Raison officielle : secouer la Japanime. Vraie raison : tous les sous claqués dans les épisodes précédents. Il n'empêche que ces deux derniers épisodes sont géniaux et très bien pensés. Donc on se rappellera juste du résultat et pas du fait que y'avait plus de thunes.
Dans Try, ils se sont pas cassés le cul à rattraper la fin en cherchant un truc ingénieux. Ils ont plongés dans la facilité, soit des monologues à deux balles. C'est ainsi ! Je vais pas cautionner leur absence de créativité. Mais je vais pas la blâmer particulièrement ici non plus. C'est un problème qu'a Try du début à la fin. N'empêche j'te parie que la fin telle-quelle aurait plu. Ils auraient pas sorti l'argument "aaah mais on avait pas de sous !". Ils t'aurait dit que c'était volontaire et savamment pensée. D'où ma méfiance envers les intentions d'auteurs (surtout dans la Japanime).
D'ailleurs question : le vrai final était plus spectaculaire, mais était-il plus intéressant ? Si c'est juste de l'action "cache-misère" comme dans les autres épisodes...

Citation :
Encore une fois, rien de plus normal. Si tu connais la mythologie de Slayers, je vois pas en quoi Gourry rendant son épée à qui de droit te choque. A la limite, plains toi plutôt de sa récupération merdique dans Next.

J'avoue qu'elle est carrément merdique dans "Next". "Hahaha ! Bah c'est moi qui l'avait ! C'est fou le hasard de ouf !". Mais après tu blâmes la finalité ou le fait ?
Déjà on est dans "Next". Donc une faute de gout sur 26 épisodes de qualité... Ou que j'signe mon général ?
Ensuite même si c'est un peu maladroit (encore que toujours dans l'esprit quant au traitement des items magiques dans Slayers), si dans Try ça avait permis une intrigue et un dénouement intéressant... On aurait accepté.
Après tu ne partagera pas forcément ma vision mais qu'en penses-tu ? Si jamais ils avaient justifié cette maladresse... Tu pense pas que ça aurait valu la chandelle ? Moi j'en veux surtout à Try (déjà parce que c'est plus simple de lui en vouloir à elle qu'à "Next" je suis d'accord) de pas avoir su exploiter ça correctement.

Après "si je connais la mythologie Slayers", au contraire de Dark star, ici j'en suis certain : dans l'anime c'est un truc vaguement établi et peu subtilement balancé dans "Try". Avant ça, c'était l'épée de lumière qui a terrassé Zanaffar et un héritage familial. Dans les romans, c'est une autre histoire !

Citation :
J'espère que non, j'ai des choses à dire moi aussi.

Quand je dis que j'en ai fait le tour, je parle en terme de dossier Razz
Disons que je risque de créer des topics pour débattre de points précis des deux premières saisons (de choses que j'ai pas pu totalement développer précédemment). Pour ce qui est de Try... Je vois rien de bien passionnant à analyser.
Mais on peut en parler toute la nuit si tu veux. Ça c'est une autre affaire ^^

Citation :
J'aimerai bien qu'un fan de Try vienne échanger avec nous. Je vous préviens je joue pas le rôle du fan de Try !

Et pourtant je sais que tu en meurs d'envie Razz
D'ailleurs je te trouve super convaincant dans ce rôle ! Tu as aimé en fait hein ? Allez dis ! Dis que Slayers Try est ta saison préférée !!!

Citation :
La thématique du fanatisme.

Une des rares réussite de Try, qui passe souvent inaperçu tant elle est ironiquement subtil dans un amas de gros préjugés.

J'avoue, tu mets en lumière un aspect intéressant de Slayers Try. Mais au final, n'est-ce justement pas ce que tu trouve "génial" qui s'avère la tare de cet aspect ?

Je reprend depuis le début : tu parles de ce point comme le grand oublié de "Slayers Try", parce que noyé dans les préjugés. C'est bien ça ou c'est tout simplement parce que ce n'est pas aussi mis en avant que tu le pense ?
Je veux dire, je l'ai vu cette saison. On est beaucoup à l'avoir vu ! Et on aurait été tellement nombreux a être passé à coté, juste parce qu'on était plus très attentifs ? C'est ça ou est-ce que tu surestimes un point finalement pas si essentiel (on parle quand même d'un personnage très peu présent) ?

Mais je t'accorde le fait que ce que tu dis se tient. Donc, même si il n'est pas si important que tu le penses (à mon sens, mais je rappelle que je formule une hypothèse, donc pas taper Razz ), c'est réellement présent. Quand je l'ai lu je me suis dit "Ah c'est pas faux !", donc j'y penserai désormais quand je reverrai Try.
Maintenant tu définis quand même l'archétype du fanatique religieux, ni plus ni moins. "Son Dieu lui répond pas", oui comme tous les fanatiques. "Il croira avoir raison jusqu'au bout", comme tous les fanatiques ! Y'a rien de particulier dans ce que tu décris je trouve. Ce genre de personnage, il en existe pleins ailleurs.

Et justement : dans un univers ou il est établi que les Dieux existent (à la différence de notre monde ou on cherche encore avec une bonne dose de cynisme) il aurait été original et intéressant d'avoir une confrontation avec son Dieu. Bon ou mauvais, ou tout simplement nous expliquer qu'il est fou et qu'il l'entend mais qu'il délire. Peu-importe ! Mais la en l'état, je trouve ça assez conventionnel. Le traitement que tu décris est exactement le même que si il s'agissait d'un fanatique dans notre monde à nous : c'est un fou. En tout cas, moi je n'ai pas vu plus que ça. Mais peut-être qu'un revisionnage me ferait changer d'avis. J'avoue j'en sais rien.

Citation :
Slayers Try, un héritage musical


En tout cas, par chez moi, la BO de Try est la plus usée.

Je suis assez d'accord sur le fait que je n'ai pas assez traité de l'aspect technique. Mais ceci est un problème inhérent aux trois dossiers. Je le ferai peut-être à part, une autre fois.


Voilou voila !!
Eh ben !!! Ça fait plaisir de débattre comme ça ! Et c'est marrant que ce soit sur Try. C'est d'autant plus marrant que c'est Gruic qui prenne sa défense ^^.
Et non je ne monterai pas au Ciel ! Ma tâche n'est pas encore totalement accomplie Cool

_________________
Love sur vous les Pixels !
Keep Smiling !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mariko
Compagnon de route
avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 25/04/2009
Age : 23
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: Tout sur Slayers Try (ou presque)   Mer 24 Juin - 11:43

C'était long, mais ça m'a permis de me rappeler à peu près les épisodes de Try, malheureusement...
C'est pas assez violent tout ça, je m'attendais plutôt à quelque chose comme:

"Au niveau des dessins et de la musique , Slayers Try s'en tire bien, mais pour le reste, c'est de la merde liquide. Fusillez tous vos fuckin'DVD de Try!!!"

Mais bon, la conlusion ressemble à ça de toutes façons.
Enfin bref, juste pour le fun, les raisons qui me font détester Try:

-Les histoires de prophéties: on connaît la fin de l'histoire avant même de connaître le nom des personnages!(en général, évidemment)
-Les personnages principaux sont relégués aux rang de persos secondaires( j'ai presque envie de dire tant mieux, ils auraient pu faire pire encore) On a l'impression que le vrai perso principal est Xellos.
-Les nouveaux persos sont trop nombreux, laids, pas intéressants, affligeants, ect....

Voilà. En lisant le dossier, je me suis bien marrée, alors merci Shakka.

PS: Fuckin'clavier de m****!!!! Evil or Very Mad J'arrive à peine à écrire!

_________________
Touchdown! YAAHAAAA!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylphiel Metallium
Lance le Drag Slave d'une seule main
avatar

Messages : 548
Date d'inscription : 12/04/2009
Localisation : Sailorg

MessageSujet: Re: Tout sur Slayers Try (ou presque)   Mer 24 Juin - 12:15

Citation :
On a l'impression que le vrai perso principal est Xellos.

Tiens c'est étrange je n'avais pas la même sensation, j'avais plutot l'impression que c'était Philia (N'avez-vous pas remarqué dans le dernier épisode le nombre de fois de fois où Lina dit "Philia"? On voit dans cet épisode à quel point les dialogues sont élaborés...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gruic
Professeur de Slayers
avatar

Messages : 5825
Date d'inscription : 15/02/2009
Age : 35
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Tout sur Slayers Try (ou presque)   Mer 24 Juin - 15:09

Citation :
Eh bah moi je l'aime bien ! Je retrouve ce que j'aimais dans les deux premiers.

Il n'y a rien de comique non plus dans l'opening de Revo, c'est juste enjoué. Du coup je me demande comment tu as accueillie l'opening de Evo-R, certainement le plus sombre de toute l'histoire des openings de Slayers. Perso j'ai aimé mais on est pas beaucoup dans ce cas la.

Citation :
Alors soit je fais un blocage terrible sur ce Dieu dans la série, soit ce n'est pas si clair que tu le dis. Donc si tu me dis dans quel épisode précisément, j'irai vérifier et contempler mon ignorance (et je ressentirai un grand moment de solitude).

On pourra mettre ton ignorance sur le dos de la traduction française puisque comme elle est littérale, Dark Star est cité comme "Etoile noire". Mais tu conséderas que Try n'y est pour rien dans le sous titrage merdique français de Next.
Bref Dark Star est, par exemple, mentionné lors de l'échange des Demon Blood avec Lina. Xellos cite le nom des 4 Rois et à Lina de répondre "Waouh ! Le pouvoir des Rois !" etc...
Elle appelle son pouvoir à chaque sort Boost. Son fragment de pouvoir est contenu dans le Demon Blood de la main gauche. Bref, à chaque sort Boost, tu as droit au bon vieux "Rois qui gouvernent les 4 mondes". Dark Star est partout dans Slayers.

D'ailleurs, THE schéma le plus connu, qui apparait régulièrement dans Next, Try, Revo etc... ne peut pas être plus clair :

Le symbole des 4 Rois autour du Lord of Nightmares. Dark Star est inhérent au background de Slayers. C'est du pur Kanzaka. Tu ne peux pas l'associer à Try.

Bref cracher sur Dark Star, c'est cracher sur la mythologie de Kanzaka. Littéralement. Après, tu peux ne pas aimer son traitement dans Try, mais ça n'a alors RIEN à voir avec le fait de dire "Mais d'ou il sort ?! C'est quoi ce rajout ?!" parce que crois moi, il fut créé bien avant Phybrizo.

De plus, tu dis que Dark Star ne parle pas. C'est faux. Il est le Roi le plus méritant des quatre. Seulement, celui que tu découvres dans Try est en réalité la matérialisation de sa folie des suite de son absorbtion de Volfeed. Il n'est plus que la porte directe vers la destruction souhaitée par Lord of Nightmares. Une folie destructrice au travers de laquelle même les âmes de Volfeed et Dark Star se sont perdues. C'est un élément de background énorme et vraiment intéressant. Bien plus que le premier 1/7 Gudu couleur caca. Que Dark Star soit mal traité et mal utilisé, je te le consède, mais ce n'est déja plus le propos auquel je répond.

Dark Star je suis fan, son utilisation dans Try, en revanche, c'est une autre histoire. Mais bordel Dark Star quoi ! Le seul des 4 Rois restant a avoir vaincu son adversaire !

Citation :
le vrai final était plus spectaculaire, mais était-il plus intéressant ? Si c'est juste de l'action "cache-misère" comme dans les autres épisodes...

Ca devait être bidon mais au moins ça aurait pété un peu plus que "Maitre Valgarv est gentil ! Revenez, maitre Valgarv !". En tout cas ca n'aurait jamais eu le génie de la fin de Eva, pour sur.

Citation :
D'ailleurs je te trouve super convaincant dans ce rôle ! Tu as aimé en fait hein ? Allez dis !

C'est un bon programme qui renferme pleins de choses intéressantes. Mais ca reste de la merde par rapport aux deux premières saisons de Slayers. C'est bien mieux que beaucoup d'autres séries, mais c'est mauvais pour du Slayers.

Citation :
Mais la en l'état, je trouve ça assez conventionnel

Le traitement du Doyen casse la mièvrerie ambiante de la saison. Les stéréotypes héroiques portés par la saison nous laissaient penser qu'il allait se sacrifier pour sauver quelqu'un ou encore mourir en regrettant, ou demander pardon à Valgarv... mais non. Pour lui, il est le bien jusqu'au bout et n'a jamais mal agi. Je trouve ça assez énorme pour une saison qui penche tant vers le shonen.

Citation :
C'est d'autant plus marrant que c'est Gruic qui prenne sa défense ^^.

Ca reste quand même une saison merdique pendant les 3/4 des épisodes. Mais je reste convaincu que sur 13 épisodes ça aurait tapé. J'aime assez Valgarv sous sa dernière apparence. Plus qu'un Gudu ou un Kanzel en tout cas. Et Dark Star, même s'il est divisé de moitié, reste le plus puissant adversaire jamais affronté par Lina and co.

D'ailleurs, je le répète ici car on en parle justement, mais si vous pensez que Dark Star est mort vous faites une grave erreur. La seconde moitié à juste été repoussée dans son monde. Elle est blessée, certes, mais toujours existante. Je le dis juste au passage car je vois souvent l'erreur ^^.

Citation :
C'est pas assez violent tout ça

Je sais pas ce qu'il te faut !

Citation :
Citation:
On a l'impression que le vrai perso principal est Xellos.


Tiens c'est étrange je n'avais pas la même sensation, j'avais plutot l'impression que c'était Philia

A mon avis elle voulait dire que Xellos est le personnage qui s'en sort le mieux et qui reste lui même. Il a quand même des moments énormes dans cette saison. Il n'est pas un ersatz minable comme Gourry par exemple. C'est VRAIMENT Xellos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gruicprod.fr/
Gruic
Professeur de Slayers
avatar

Messages : 5825
Date d'inscription : 15/02/2009
Age : 35
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Tout sur Slayers Try (ou presque)   Mer 24 Juin - 15:24

Je poste le symbole du Dark Star. Comme ça, quand vous le verrez un peu partout, vous pourrez plus dire que c'est du Try Wink

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gruicprod.fr/
liclic
Prêtre manipulateur au service de Greater Beast
avatar

Messages : 2305
Date d'inscription : 27/04/2009
Age : 35
Localisation : Sherbrooke

MessageSujet: Re: Tout sur Slayers Try (ou presque)   Mer 24 Juin - 18:34

Il y a peu de choses que j'apprécie dans slayers try que je trouvais assez confuse en fait lorsque je l'ai vue pour la première fois. Premièrement, j'ai beaucoup aimé "don't be discouraged", plus que breeze en tout cas. J'ai aimé, surtout au début, les engueulades mémorables entre Xellos et Philia mais après quelques temps, ces sarcasmes ont commencé à m'énerver furieusement et ce personnage, si central dans cette saison a commencé à m'insupporter. Deuxième chose, contrairement à slayers next et même finalement à revo/evo, le travail de Xellos est connu très très rapidement (finalement épisode 13-14) puisque Zellas lui avait commandé de faire de sorte que valgav rejoigne les mazoku. Encore quelque chose de beaucoup trop rapidement traité selon moi. Grosso modo, cette saison est vraiment difficile à tenir....

_________________


Me miseret totarum malarum rerum quas feci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chevaliershakka
Hellmaster
avatar

Messages : 4612
Date d'inscription : 02/04/2009
Age : 32
Localisation : 75/57

MessageSujet: Re: Tout sur Slayers Try (ou presque)   Mer 24 Juin - 19:59

Je suis assez d'accord avec vous en ce qui concerne Xellos ! Je trouve qu'il garde sa prestance et que son attitude est cohérente avec ce qu'il a toujours été. Sur la fin, c'était le seul qui mettait un peu de sel dans le scénario.

Citation :
Il n'y a rien de comique non plus dans l'opening de Revo, c'est juste enjoué.

Ah ! C'est toi qui parle de "comique". Moi je parlais de "fun" et d' "énergique". C'est pas non plus des sketchs hein ! Ça reste des opening.
Celui de Evo-R je le trouve pas mal, mais pas transcendant. Après je l'ai écouté deux fois sans voir les épisodes derrière. Difficile de porter un véritable jugement dessus. Mais nous sommes ici vraiment dans une question de gout.

Maintenant revenons à Dark Star, qui je pense va encore être sujet à discussion ^^
Je pense qu'il y a quelques éléments qui font qu’on n’est pas sur la même longueur d'ondes. Donc reprenons un peu en arrière.

Citation :
Bref cracher sur Dark Star, c'est cracher sur la mythologie de Kanzaka. Littéralement.


Entre moi et Try, je me demande qui crache vraiment sur la mythologie de Kanzaka Cool


Citation :
Après, tu peux ne pas aimer son traitement dans Try, mais ça n'a alors RIEN à voir avec le fait de dire "Mais d'ou il sort ?! C'est quoi ce rajout ?!" parce que crois moi, il fut créé bien avant Phybrizo.

Je n'ai pas tout à fait dit ça ! Le passage exact est celui-ci :

"Darkstar ? D’où il sort encore ce zouave ? Vous avez effacés toute la mythologie de Slayers, vous avez déformés les personnages, vous les avez changés de lieu et maintenant vous nous balancez des E.T et des Dieux qu’on connaît pas !!!"

La formulation est en partie erronée je suis d'accord, mais ne transforme pas non plus tout le propos, car le fond tient parfaitement la route.

Le "D'où sort ce zouave ?" c'est effectivement parce-que je ne voyais pas qui était Dark Star. Mais je le répète: entre-temps, en venant ici, je savais qu'il était un véritable élément de la mythologie. Donc si j’ai laissé cette formulation c'est parce-que fondamentalement, je pense que c'est le sentiment général qu'aura le spectateur : on ne voit pas trop de qui il s’agit. Et on ne sera pas plus éclairé par la suite.

J'avais d'ailleurs raison : sa citation dans Next se réduit à une petite phrase. Qu'ensuite il soit compté dans les "4 rois", tu admettras que ce n'est pas ce qu'on peut appeler "être présent".

Du coup oui, c'est en partie nous "balancer un dieu qu'on connait pas". Parce-qu'hormis cette petite saynette dans Next, on ne sait rien de plus. Et tu as admis toi-même que dans "Try" il n'était pas bien traité. Je pourrai reprendre chaque divinités traitées dans la série une à une et tu verras qu’elles ont toute eu des introductions et des descriptions plus riches que Dark Star.
Donc en quoi ce que je dis est insultant ? Le traitement de Try est mauvais et cet aspect mythologique est mal introduit. Ma formulation est peut-être excessive, mais pas totalement incorrecte au vu de mon sujet.


Citation :
Que Dark Star soit mal traité et mal utilisé, je te le consède, mais ce n'est déja plus le propos auquel je répond.

Et c'est la ou je me suis dit qu'on était pas sur la même longueur d'onde. C'est même confirmé tout de suite après.

Citation :
Dark Star je suis fan, son utilisation dans Try, en revanche, c'est une autre histoire.

Et là tout est dit ! Je te renvoie à mon dossier et plus précisément au titre ! Parce que c'est justement de ça dont moi je parle : de Slayers Try. Donc Dark Star je l'analyse à travers Slayers Try (et le passage dans Next à la limite). Toi tu complètes déjà les trous via les romans et autres publications. Ce n'est pas mon optique à moi. Donc ce que tu me dis est très intéressant, mais ce Dark Star dont tu me parles, ce n'est pas celui de la série. Ce n’est pas mon sujet et je n’ai jamais prétendu que ça l’était.

Ce n'est plus le propos auquel tu réponds, mais du coup ce n'est plus mon propos à moi non plus. Je ne vois pas à qui tu t’adresses quand tu dis qu'en fait Dark Star est génial tel que l'a imaginé Kanzaka. Je n'ai jamais remis en doute ce fait... vu que c'est pas de ça dont je parle (j'en suis au troisième roman. Donc niveau background je vais pas la ramener).

Traiter les saisons en comparaison aux romans, why not ? Mais dans ce cas, je te laisse t'en charger car je n'ai pas la matière pour le faire... ni l'intérêt en fait.
Mais ceci est clairement un débat à part-entière. Faut-il obligatoirement associer et comparer Slayers les romans et Slayers la série ? La n'est pas le sujet (faudrait faire un topic dessus tient !). Le fait est que moi je ne fais pas cette association. C’est important pour comprendre la conception de mes dossiers (et c’est pour ça que je signale qu’en ce qui concerne la perte de l’épée de lumière c’était exceptionnel)

En tout cas moi je reformule mon propos : Dark Star n'est pas un bon némésis dans la série Slayers. Il est mal foutu, il ne cause pas, c’est juste un gros monstre mieux designé que Shabrani Gudu mais pas aussi intéressant… Sauf qu’il est là plus longtemps.

Citation :
Ca devait être bidon mais au moins ça aurait pété un peu plus que "Maitre Valgarv est gentil ! Revenez, maitre Valgarv !". En tout cas ca n'aurait jamais eu le génie de la fin de Eva, pour sur.

Boooh je ne faisais pas non plus un comparatif avec Eva sur le fond (vu que les séries ont rien à voir). C’était juste pour démontrer que l’absence de moyens n’est pas une excuse et qu’on peut très bien faire un final chiadé sans forcément avoir pleins de sousous. Si la fin de Try avait été juste une coquille de noix super belle, on critiquerait quand même pour son manque de subtilité. Razz


Citation :
Le traitement du Doyen casse la mièvrerie ambiante de la saison. Les stéréotypes héroiques portés par la saison nous laissaient penser qu'il allait se sacrifier pour sauver quelqu'un ou encore mourir en regrettant, ou demander pardon à Valgarv... mais non. Pour lui, il est le bien jusqu'au bout et n'a jamais mal agi. Je trouve ça assez énorme pour une saison qui penche tant vers le shonen.

D’où ma question ! Est-ce que c’est vraiment aussi « génial » que tu le dis, ou c’est juste l’effet de comparaison qui te fait surestimer quelque chose qui n’est peut-être que « bien » au final ? A force de gratter pour trouver des bons côtés à « Try » on finit par en trouver. D’où mon incertitude sur ce point. Mais je l’ai dit : je ferai attention la prochaine fois que je regarderai la saison.

Citation :
Ca reste quand même une saison merdique pendant les 3/4 des épisodes. Mais je reste convaincu que sur 13 épisodes ça aurait tapé. J'aime assez Valgarv sous sa dernière apparence. Plus qu'un Gudu ou un Kanzel en tout cas. Et Dark Star, même s'il est divisé de moitié, reste le plus puissant adversaire jamais affronté par Lina and co.

Bah du coup moi j’te dirai même : sur 26 épisodes ça aurait pu taper sévère ! Et c’est toi-même qui le prouve en expliquant le background de Dark Star. C’est bien la preuve qu’ils avaient une super matière. Il suffisait juste de bosser un peu tout ça.
Moi je pense que c’est cette narration trop sporadique qui les a perdus. A force de partir dans tous les sens, de multiplier les personnages (à la rigueur Valgarv suffisait, déjà parce qu’il avait un lien un peu plus crédible en tant que serviteur de Garv, mais surtout qu’il est plus dans le ton que c’t’espèce d’Armeis qu’on croirait sorti du commando Ginu) et de multiplier des épisodes « break » au lieu de traiter un peu plus le fond (vu que la forme est inattaquable)… bah voila.

C’est un peu ce que je reproche : j’ai pas l’impression que y’ai eu d’efforts. Y’a quand même des pièges grossiers et des fautes de gout qu’ils auraient pu éviter. Mais non ! Ils sont tombés dans tous les travers possibles.


Citation :
Je sais pas ce qu'il te faut !

Sang et tripailles !!!!

Enfin bon, j’aurai pu être plus méchant, mais c’était juste être plus salace dans mes termes. Et bon… Sur un dossier de cette taille c’est difficile. Ça devient surtout pénible et les gens ne lisent pas jusqu’au bout (même si je suis pas sur que ce soit le cas ici ^^ )

_________________
Love sur vous les Pixels !
Keep Smiling !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chevaliershakka
Hellmaster
avatar

Messages : 4612
Date d'inscription : 02/04/2009
Age : 32
Localisation : 75/57

MessageSujet: Re: Tout sur Slayers Try (ou presque)   Mer 24 Juin - 20:02

liclic a écrit:
le travail de Xellos est connu très très rapidement (finalement épisode 13-14) puisque Zellas lui avait commandé de faire de sorte que valgav rejoigne les mazoku.

Ah tiens ! C'est pas faux ! Et je rajoute en plus que c'est pas du tout utilisé finalement. J'veux dire qu'il tente de rallier Valgarv aurait pu être une intrigue intéressante à développer. Mais nan, c'était juste un climax pour te faire regarder l'épisode suivant et après zou !! On sait qu'il n'acceptera pas la proposition.
Tu parles de négociations...

_________________
Love sur vous les Pixels !
Keep Smiling !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gruic
Professeur de Slayers
avatar

Messages : 5825
Date d'inscription : 15/02/2009
Age : 35
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Tout sur Slayers Try (ou presque)   Mer 24 Juin - 20:54

Citation :
J'avais d'ailleurs raison : sa citation dans Next se réduit à une petite phrase

Une petite phrase qui vaut tout l'or du monde. C'est la toute la richesse. Donner un nom aux symboles du schéma qui revient souvent dans Slayers Next, c'est une des clefs de l'énigme. Ca titille le fan, ca le fait se bouffer les doigts à la recherche de la moindre poussière mythologique, symptome Evangelion quoi. C'est encore mieux qu'un gros bla bla qui te décrit tout le personnage. Dark Star est présent depuis le début, de façon subtil certes, mais la discussion avec Xellos est si importante qu'elle mérite d'être revisionnée 15 fois et de traduire les dialogues soi même pour bien les comprendre. Logiquement, on arrivait à Try on savait déja tout de Dark Star, de sa grand mère à son nom de jeune fille. Que le spectateur lambda ne le remarque pas, oui certainement, mais c'est ce qui fait toute la force de Slayers : un revisionnage régulier obligatoire. Si la série offrait Lei Magnus en boss, se serait ultime. Il est pourtant encore moins mentionné que Dark Star, mais c'est un loup blanc également et tout bon fan le connait comme si c'était son voisin. C'est ça Slayers. Une petite phrase important plus que des épisodes entiers.

Enfin, c'était surtout pour ce "C'est qui ce zouave". J'ai compris ce que tu essayais de dire ensuite, mais me fait pas le coup du gars qui s'est mis du côté du spectateur classique, ça marche pas avec moi Cool

Citation :
Le traitement de Try est mauvais et cet aspect mythologique est mal introduit.

A la limite mal poursuivi et employé, mais certainement pas mal introduit.

Citation :
En tout cas moi je reformule mon propos : Dark Star n'est pas un bon némésis dans la série Slayers. Il est mal foutu, il ne cause pas, c’est juste un gros monstre mieux designé que Shabrani Gudu mais pas aussi intéressant… Sauf qu’il est là plus longtemps.

Ouai, on tombera vraiment pas d'accord sur ce point.

Citation :
Est-ce que c’est vraiment aussi « génial » que tu le dis, ou c’est juste l’effet de comparaison qui te fait surestimer quelque chose qui n’est peut-être que « bien » au final ?

Je pense que c'est génial sur le papier, avant la vision d'ensemble. Malheureusement, le traitement global de Try ne rend cet aspect que "bien". Je loue quand même le génie du mec qui a écrit le comportement du Doyen. Il a du se bouffer les doigts en voyant le mauvais traitement des autres thématiques.

Citation :
Bah du coup moi j’te dirai même : sur 26 épisodes ça aurait pu taper sévère ! Et c’est toi-même qui le prouve en expliquant le background de Dark Star. C’est bien la preuve qu’ils avaient une super matière. Il suffisait juste de bosser un peu tout ça.
Moi je pense que c’est cette narration trop sporadique qui les a perdus. A force de partir dans tous les sens, de multiplier les personnages (à la rigueur Valgarv suffisait, déjà parce qu’il avait un lien un peu plus crédible en tant que serviteur de Garv, mais surtout qu’il est plus dans le ton que c’t’espèce d’Armeis qu’on croirait sorti du commando Ginu) et de multiplier des épisodes « break » au lieu de traiter un peu plus le fond (vu que la forme est inattaquable)… bah voila.

C'est une grosse citation mais j'attire l'attention sur ce paragraphe qui me parait parfaitement résumé le tout. C'est EXACTEMENT mon sentiment également. Encore que je kiffe le design d'Armeiss comme il est dans les art book. Bref les premiers crayonnés. Par contre le passage en couleur et en animé a cassé le truc. Comme dirait Shakka, ça manque d'efforts tout ça.

Et soyons clair, ce n'est pas parce que ça ressemble à Dragon Ball que j'ai pas aimé (j'adore Dragon Ball) mais bien parce que ça n'a absolument rien à foutre dans Slayers ! Je pense que Shakka partage ce sentiment. Avec Try, on voulait voir du Slayers... on a eu droit à autre chose Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gruicprod.fr/
liclic
Prêtre manipulateur au service de Greater Beast
avatar

Messages : 2305
Date d'inscription : 27/04/2009
Age : 35
Localisation : Sherbrooke

MessageSujet: Re: Tout sur Slayers Try (ou presque)   Mer 24 Juin - 21:42

Citation :
Et soyons clair, ce n'est pas parce que ça ressemble à Dragon Ball que j'ai pas aimé (j'adore Dragon Ball) mais bien parce que ça n'a absolument rien à foutre dans Slayers ! Je pense que Shakka partage ce sentiment. Avec Try, on voulait voir du Slayers... on a eu droit à autre chose Evil or Very Mad

Malheureusement d'accord.... Crying or Very sad

_________________


Me miseret totarum malarum rerum quas feci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chevaliershakka
Hellmaster
avatar

Messages : 4612
Date d'inscription : 02/04/2009
Age : 32
Localisation : 75/57

MessageSujet: Re: Tout sur Slayers Try (ou presque)   Lun 29 Juin - 23:11

Oui j'ai mis mon temps à répondre car j'ai un terrible secret : je suis fainéant.
... Et que je savais que j'allais encore insister sur un point !

Gruic a écrit:
Que le spectateur lambda ne le remarque pas, oui certainement, mais c'est ce qui fait toute la force de Slayers : un revisionnage régulier obligatoire.

Je comprends parfaitement ou tu veux en venir et je n'essaie pas de me faire passer pour le spectateur lambda (quoique si !!! NOUS SOMMES TOUS FRÈRES !!! BROOOOTHERS !!!!!), mais je suis désolé d'insister : ce que tu dis est faux... Et alors la j'ai intérêt d'assurer grave derrière Razz

Tout bon scénario, et c'est une règle indiscutable, se doit d'être compréhensible quel que soit ton niveau de lecture. Que ce soit le spectateur lambda ou le fan, la trame générale doit être cohérente.

Oui Slayers; Slayers Next ou Evangelion (vu que tu la cite) fourmillent d'une infinité de détails riches et qui donnent des informations supplémentaires. Encore oui sur le fait que des revisionnages sont essentiels et apportent toujours de nouveaux éléments de reflexion. Oui c'est l'un des aspects passionnants de ces séries. Oui le fan à quelque longueurs d'avance sur le spectateur ignorant !
Mais que ce soit Slayers Next ou Evangelion, les deux séries sont regardables et peuvent être suivies sans forcément s'être tapés un milliard de visionnage.
On peut prendre du plaisir devant Slayers Next dès la première fois. J'irai même jusqu'à dire que la case "saison 1" n'est pas obligatoire pour regarder et apprécier "Slayers Next". Pourquoi ? Parce que c'est super bien foutu !
Alors que soudainement il faille avoir vu cette saison, se rappeler de l'épisode "XX" et du passage PRÉCIS ou Dark Star est cité pour que Slayers Try soit plus cohérente... Non désolé, ce n'est pas crédible, encore moins d'une série qui n'avait jamais procédé comme ça et qui ne procédera d'ailleurs plus jamais comme ça. Donc ne me fais pas croire toi non plus que tu trouves ça cohérent avec l'esprit "Slayers" Cool

Le spectateur lambda n'a pas a être biaisé juste à cause d'une toute petite phrase de rien du tout (relativement parlant). Ça n'a pas de sens ! Ou alors dans ce cas, il faudrait que la saison soit hautement exceptionnelle, terriblement complexe et que seul le fan puisse en saisir tout la substantifique moelle pour l'apprécier... Sauf qu'on parle de Slayers Try, la pire saison de toute la saga.

Le résultat c'est quoi ? Des tas de gens qui comprennent rien à un scénario tordu (j'ai souvent lu "compliqué", mais le bon terme est "alambiqué") qui peine à tenir sur ses jambes durant ses 26 épisodes. Du coup audiences calamiteuses et fin de la série.
Très franchement, snober le néophyte est tout sauf un bon plan.

En clair, je continue d'affirmer que tu te focalises trop sur des détails pour justifier une mauvaise introduction de Dark Star. Cet aspect mythologique n'est pas crédible dans la série.

Citation :
A la limite mal poursuivi et employé, mais certainement pas mal introduit.

C'est cool ! Ça fait genre réponse interactive et tout ^^

Si tu veux, sauf que moi je parlerai pas d'introduction, plutôt de "prémices". On nous pose les prémices de Dark Star, mais ce n'est pas une introduction au sens propre du terme.
On peut reprendre tous les autres démons pour voir que, que tu l'acceptes ou non, Slayers a toujours introduit sa mythologie de façon cohérente.
Faudrait que je fasse un schéma plus clair dans le genre : "prémices; introduction; rencontre; affrontement" pour bien mettre en évidence les similitudes de traitement et ce qui est facultatif et ce qui ne l'est pas. On se rendrait compte que Dark Star a beaucoup d'éléments facultatifs (comme les prémices) mais qu'il lui manque beaucoup d'éléments essentiels. Sauf que pour ça faut que je remate les saisons. Je ferai donc ça dans un autre topic dédié à la mythologie Slayers dans la SÉRIE sacrefichtrebleu !!!

D'ailleurs je vais jouer sur la corde sensible (je suis vil !!) : est-ce que Dark Star t'a fait vibrer dans Try ? T'as trouvé qu'il était bien employé ? Que c'était l'affrontement le plus palpitant qu'ils aient eu ?
Si c'est pas le cas, je vois pas ou nous sommes en désaccord ^^. Car après tout, c'est juste la ou je veux en venir : pour la première fois les combats dans Slayers sont ennuyeux et il s'avère que l'adversaire c'est Dark Star.
Oui c'est le plus balèze mais... Qu'est ce qu'on s'emmerde (d'ailleurs tu nous as prouvé que Zanaffar n'était pas super balèze tout seul via la mythologie de Kanzaka. Pourtant il est un méchant laaaaaaaaaaargement plus cool que Dark Star dans la série. La preuve qu'il s'agit de deux choses très différentes).

Citation :
Je pense que c'est génial sur le papier, avant la vision d'ensemble. Malheureusement, le traitement global de Try ne rend cet aspect que "bien". Je loue quand même le génie du mec qui a écrit le comportement du Doyen. Il a du se bouffer les doigts en voyant le mauvais traitement des autres thématiques.

Mauvais traitement ou noyé dans les abysses de la médiocrité environnante.
Si ça se trouve je vais revoir la saison en repensant à ce que tu m'as dit et je serai là "Wah ! Mais c'est trop génial en fait ! Quel personnage incroyable et profond !!!".
Le problème c'est qu'en l'état, on devait plus être très réceptif à grand chose.
C'est comme certains aspects que j'aurai pu traiter qui étaient pas si mal. Sauf qu'entre ce moment "bien" se cale un avant "nul" et un après "pitoyable". Du coup on s'en fout.
Tu as apprécié une partie du final. Moi je ne l'appréciais pas, non pas parce que c'était foncièrement mauvais (combien de séries finissent avec une grande bataille et un speech sur l'amour ? DES TAS !!! Et y'en a des très bien), mais parce que j'en avais juste ras le bol. Je voulais qu'on en finisse.
Du coup c'est p'tet ce qui est arrivé avec le doyen et le fait que peu de gens ont tiltés sur cet aspect (moi le premier).


Citation :
Et soyons clair, ce n'est pas parce que ça ressemble à Dragon Ball que j'ai pas aimé (j'adore Dragon Ball) mais bien parce que ça n'a absolument rien à foutre dans Slayers ! Je pense que Shakka partage ce sentiment. Avec Try, on voulait voir du Slayers... on a eu droit à autre chose Evil or Very Mad

Idem ! Dragon Ball est une série fantastique et Toriyama un grand bonhomme (un peu fatigué le génie par contre).
Encore qu'il serait amusant de définir ce qu'est du "Slayers". Cool
Je dis ça parce que quand on y pense : les romans, la série; les films; les OAV; les mangas (encore que les mangas heu...)... Tout ça c'est du Slayers ! Pourtant tout ça est parfois très différent dans on approche.

Je fais un comparatif rapide entre les saisons et les OAV (ou les films). Finalement au niveau scénar les films sont largement moins ambitieux que les saisons ! Le traitement est très différent ! Pourtant pas de doute : c'est Slayers. Même quand c'est nul (je pense à certains films); on retrouve Slayers. Du Slayers qu'a pas la pêche mais... Slayers !
Et c'est pareil pour les romans ! Avec sa quantité incalculable de mini-histoires, c'est obligatoire que dans le lot Kanzaka a pondu des trucs nazes. Pourtant ça reste Slayers dans son essence !

Et c'est ça qui me chiffonne dans Try : quel est l'ingrédient de trop qui fait qu'on se dit : "Non... La ce n'est plus Slayers" (goddamnit! J'ai dit combien de fois "Slayers" en deux paragraphes ?). Je l'ai traité : le début n'a rien à voir avec ce que la série faisait d'habitude. Mais c'est génial ! Preuve que le changement n'est pas synonyme de catastrophe ! Alors quoi ?

Bon au final je connais la réponse : c'est juste parce que ça n'a pas été fait sérieusement tout ça. Oui je radote (je suis vieux... mais en fait nan) mais Dark Star; Valgarv; le dieu Dragon... toutes ces choses auraient pû être géniales si ils avaient bossés un tantinet.

Dommage.

_________________
Love sur vous les Pixels !
Keep Smiling !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gruic
Professeur de Slayers
avatar

Messages : 5825
Date d'inscription : 15/02/2009
Age : 35
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Tout sur Slayers Try (ou presque)   Mar 30 Juin - 8:51

Je pense qu'on a élargi le débat de façon tellement vaste que du coup, sur ce que tu dis la, je suis d'accord. Ce n'est déja plus ce sur quoi je n'étais pas d'accord.

Citation :
On peut reprendre tous les autres démons pour voir que, que tu l'acceptes ou non, Slayers a toujours introduit sa mythologie de façon cohérente.

A ba ça je risque pas de l'accepter non. Le LoN se plait à se qualifier de démon elle aussi, de par son envie de tout conduire à la destruction. Et retrospectivement, c'est le personnage le plus mal introduit dans la mythologie. Elle sort de nul part contre Shabrani Gudu, tu l'as dis toi même dans le topic sur Slayers. Dark Star est infiniment mieux introduit qu'elle. Alors oui, par la suite, le LON a un rôle génial et ça explique tout, mais quoi qu'on en dise la première fois qu'on regarde, on se dit qu'elle sort de nul part et que c'est bidon. Et c'est exactement ce que tu reprochais à Dark Star qui pourtant à subi un meilleur traitement dans Next. L'introduction du LON dans Slayers est la plus merdique de toutes.

Citation :
est-ce que Dark Star t'a fait vibrer dans Try ? T'as trouvé qu'il était bien employé ?

Il est fidèle a ce qu'il est devenu. C'est quand même pas sa faute si les namecks ont construit une porte pour le faire revenir et diminuer sa force, ou encore si ses adversaires sont des humains pleins de mièvreries et de bons sentiments. Il avait rien demandé.

Citation :
Que c'était l'affrontement le plus palpitant qu'ils aient eu ?

Non, mais encore une fois, est-ce la faute du personnage ?

Citation :
Encore qu'il serait amusant de définir ce qu'est du "Slayers".

Aaaaahhh oui ! Il y a matière à faire un topic sympa. Du coup je ne vais pas développer ici mais je sais déja ce que je vais y marquer ^^


Citation :
Bon au final je connais la réponse : c'est juste parce que ça n'a pas été fait sérieusement tout ça. Oui je radote (je suis vieux... mais en fait nan) mais Dark Star; Valgarv; le dieu Dragon... toutes ces choses auraient pû être géniales si ils avaient bossés un tantinet.

Oui. Ajoute quand même le personnage de Filia, qui est un échec à elle toute seule Laughing
Milgazia aurait été parfait pour accompagner les Slayers, comme dans le second arc des romans. Malheureusement, et la c'est bien la faute de Next et non pas de Try, le chara design de Milgazia est tellement pourri dans la série qu'il n'y a rien à en tirer.
AAAaaahhhhhh que la série aurait été classe avec un Milgazia stylé à la place de Kaori Makimura Filia. D'ailleurs c'est le grand manque de la série Slayers dans son ensemble, l'absence d'un vieux Slayers avec de la bouteille et de l'expérience. (Oui, j'aime les vieux dans les groupes de héros, j'en ai marre de cette mode ou il y a que des sales mioches qui se la pète).

Citation :
Dommage.

Pas mieux. Dommage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gruicprod.fr/
chevaliershakka
Hellmaster
avatar

Messages : 4612
Date d'inscription : 02/04/2009
Age : 32
Localisation : 75/57

MessageSujet: Re: Tout sur Slayers Try (ou presque)   Mar 30 Juin - 11:15

Gruic a écrit:
Je pense qu'on a élargi le débat de façon tellement vaste que du coup, sur ce que tu dis la, je suis d'accord. Ce n'est déja plus ce sur quoi je n'étais pas d'accord.

J'avoue, je suis un peu perdu moi aussi. On parlait de quoi déjà ?
Bah c'est le risque des longs débats ^^

Citation :
A ba ça je risque pas de l'accepter non. Le LoN se plait à se qualifier de démon elle aussi, de par son envie de tout conduire à la destruction. Et retrospectivement, c'est le personnage le plus mal introduit dans la mythologie. Elle sort de nul part contre Shabrani Gudu, tu l'as dis toi même dans le topic sur Slayers. Dark Star est infiniment mieux introduit qu'elle. Alors oui, par la suite, le LON a un rôle génial et ça explique tout, mais quoi qu'on en dise la première fois qu'on regarde, on se dit qu'elle sort de nul part et que c'est bidon. Et c'est exactement ce que tu reprochais à Dark Star qui pourtant à subi un meilleur traitement dans Next. L'introduction du LON dans Slayers est la plus merdique de toutes.

Ouais bon gros morceau, mais je voyais pas de phrase qui résumait le propos.
Donc oui je suis d'accord ! C'est juste que j'ai p'tet pas choisi le bon terme Razz
En fait quand je parlais de cohérence, c'était par la méthode d'introduction de la mythologie habituellement.
Pour sur que le LON sort un peu de nul part ("Haha en fait j'ai un sort caché ! Il est giga puissant donc il s'appelle Giga Slave ! Et ça vient d'un Dieu tellement balèze qu'on a pas jugé bon d'en parler avant ! A genoux devant tant de finesse et de cohérence !") et que c'est un peu tout pourri. Mais observons deux choses.

Même si au départ le LON est tout nul et un peu grave pas original, il est très vite rattrapé comme tu le dis et ça dans la même saison ! Pour Dark Star bah... on attend encore quoi.
Du coup c'est la ou je parle de cohérence : oui c'est mal introduit mais ça marche car l'utilisation qui en est faite ensuite est bonne.

D'ailleurs second point : Shabrani Gudu; Garv; Hellmaster... Eux aussi sont un peu balancés comme ça au départ. Et en ça c'est cohérent avec "Slayers". Dark Star a un traitement différent au départ, plus subtil et au final c'est le moins cool. Bah comme quoi il aurait mieux valu faire comme d'hab'. ^^

Citation :
Il est fidèle a ce qu'il est devenu. C'est quand même pas sa faute si les namecks ont construit une porte pour le faire revenir et diminuer sa force, ou encore si ses adversaires sont des humains pleins de mièvreries et de bons sentiments. Il avait rien demandé.

Hum... Même si l'argument est rigolo je n'ai jamais été vraiment pour cette approche.
Ça reste un personnage fictif. C'est pas sa faute mais si il avait été réussi... ça n'aurait pas été grâce à lui non plus. Donc à partir du moment il n'a pas d'influence directe...
Je suis d'accord que le cadre environnant et les personnages autours l'ont pas aidé, mais c'est ainsi. Et lui non plus n'a apporté quoique ce soit de vraiment intéressant à Try. Il était un élément de plus dans le foutoir général.

D'ailleurs la je dérive mais pas trop : vous avez remarqués que quand il s'agit de gros streums, la série n'est pas très à l'aise avec ?
Shabrani Gudu était moche et le combat paaaaaas très palpitant.
Dark Star était plus joli mais pas plus fun.
Zanaffar est bien mais marquera pas l'histoire.

Ce n'est vraiment qu'avec des adversaires à échelle plus humaine (même si pour la majorité ce sont pas leurs vraie apparence) que la série offre des Némésis vraiment réussis.
Surement que les autres souffrent du syndrome Godzilla : "Il est gros, il est méchant et il va tout péter !".

Citation :
Aaaaahhh oui ! Il y a matière à faire un topic sympa. Du coup je ne vais pas développer ici mais je sais déja ce que je vais y marquer ^^

Oui enfin... Faut le créer le topic maintenant Razz

Citation :
D'ailleurs c'est le grand manque de la série Slayers dans son ensemble, l'absence d'un vieux Slayers avec de la bouteille et de l'expérience. (Oui, j'aime les vieux dans les groupes de héros, j'en ai marre de cette mode ou il y a que des sales mioches qui se la pète).

Identification du téléspectateur blablabla... Quête iniatiatique blablabla... J'avoue c'est assez pénible. D'autant que le temps a beau passer, ils vieillissent pas d'un poil.

Citation :
Pas mieux. Dommage.

Pas plus ! Dommage. (On se répète nan ?)

_________________
Love sur vous les Pixels !
Keep Smiling !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xellos VS Zelgadis
Mère du Chaos
avatar

Messages : 2455
Date d'inscription : 12/11/2009
Age : 35
Localisation : THIONVILLE

MessageSujet: Re: Tout sur Slayers Try (ou presque)   Dim 15 Nov - 21:24

Franchement désolée, je sais que ça fait plus de 4 mois que vous avez fini de discuter sur le topic de Slayers Try mais j'ai quelques trucs à dire et questions à poser et comme je viens juste d'arriver sur le forum ...

Je viens de finir de lire tout ce que vous avez écrit OUF ! C'était super long (Dan commence à être jaloux de l'ordinateur) mais comme c'était intéressant j'ai tenue bon ! cheers

Je vous rejoint sur pas mal de points : Try est loin d'être la meilleure série de Slayers ! De nombreux truc m'ont agacé comme Filia qui est ridicule en dragon, les histoires de Jiras et les épisodes break les plus pourris de l'histoire de Slayers, en particulier celui style Alice aux pays des merveilles et l'histoire des hommes-poissons ! D'ailleurs quand on regarde Try on saute automatiquement ces épisodes tellement ils sont nuls.
Bref, c'est pas génial mais c'est quand même Slayers, certains épisodes sont tout de même bien marrants et ça se laisse regarder tout de même. Shakka tu as été très dur ...

Par contre il y a un point dont vous n'avez pas parlé et qui m'a préoccupé dès la première fois où j'ai regardé cette série.
Mais étant donné que je n'ai pas lu les romans il y a sûrement des choses que j'ignore du coup je vous demande à vous les grands manitous de Slayers d'éclairer ma lanterne... Very Happy
Vous vous souvenez dans Next quand Lina & Co se rend aux Monts Katarts pour voir la Clare Bible... En arrivant ils voient des dragons noirs et des dragons d'or, Lina fait d'ailleurs un petit spitch pour expliquer la différence entre les deux races...
Théoriquement Try commence très peu de temps après Next puisque la colonne de lumière est apparue à la mort de Fibrizo. Et dans cette saison on apprend que tous les dragons noirs ont été massacrés par les dragons d'or ! No
On ne sait pas quand cela à eut lieu, mais on sait que Filia n'avait pas l'air au courant donc ça s'est passé avant sa naissance où quand elle était très jeune.
Du coup voici ma question : est-ce une erreur de Next où une pure invention de Try ? Shocked
J'espère que vous pourrez m'aider !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chevaliershakka
Hellmaster
avatar

Messages : 4612
Date d'inscription : 02/04/2009
Age : 32
Localisation : 75/57

MessageSujet: Re: Tout sur Slayers Try (ou presque)   Dim 15 Nov - 22:30

Citation :
Bref, c'est pas génial mais c'est quand même Slayers, certains épisodes sont tout de même bien marrants et ça se laisse regarder tout de même. Shakka tu as été très dur ...

Dur mais juste Razz
Hormis les personnages et quelques bonnes vannes ce n'est pour moi pas du Slayers !
La série a d'ailleurs elle-même renié officieusement cette saison et son héritage (mais ça j'en parlerai plus quand je ferai un dossier équivalent pour Revolution/Evolution-R).
Après j'ai bien dit que c'est JUSTEMENT parce que ça osait s'appeler Slayers que j'avais été particulièrement dur. Sous un autre patronyme, j'y aurai vu une petite série de Fantasy regardable ^^.

Citation :
Et dans cette saison on apprend que tous les dragons noirs ont été massacrés par les dragons d'or ! [...] Du coup voici ma question : est-ce une erreur de Next où une pure invention de Try ?

Eh bien tout simplement parce-que ce ne sont pas les Dragons noirs qui furent massacrés par les Dragons d'Or, mais les Anciens Dragons ! De ce fait il n'est pas étonnant d'en voir voleter tranquillement dans Next ^^
D'ailleurs il ne s'agit pas des même dragons d'Or.
Ceux enfermés dans la barrière -présents dans Next- sont des serviteur de l'Aqualord Ragradia, tandis que ceux à l'extérieur de la barrière -présents dans Try- servent le Fire Lord Vabrazard. Et si je ne me trompe pas, ce sont ces derniers qui ont causés le massacre. Il ne me semble que les serviteurs de l'Aqualord y soient pour quelque chose.
Donc non ! Pas d'erreur de la part de la série (en tout cas pas là dessus). Je pense que le fait que les anciens dragons soient noirs dans Try à dû t'embrouiller. Et va savoir si y'a pas eu des problèmes de sous-titre ! Pas improbable avec Declic !


Voila voila ! J'espère que cette petite explication te permettra d'y voir plus clair Razz

Edit : Pour y voir vraiment plus clair, je te renvoie au dossier de Gruic à ce lien !

http://slayersevolution-r.forumactif.org/discussions-generales-f9/tout-savoir-sur-les-shinzokus-dieux-ou-presque-t141.htm

Je pense que ça devrait bien répondre à tes questions !

_________________
Love sur vous les Pixels !
Keep Smiling !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tout sur Slayers Try (ou presque)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tout sur Slayers Try (ou presque)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Tout sur Slayers Hentaï (ou presque)
» [RESSOURCES] Tout sur l'anatomie (ou presque)
» [Partage] Pour presque tout savoir sur Android
» RÉCIT INTÉGRAL (OU PRESQUE) D'UNE COUPE DE CHEVEUX RATÉE de Jo Witek
» [AIDE] Vibre tout le temps, enfin presque ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Slayers Evolution-R :: Le passé de Lina :: Slayers, Slayers Next, Slayers Try-
Sauter vers: