AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Final Fantasy VIII: pour l'amour d'une sorcière.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Xellos
Mage confirmé
avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 27/01/2010
Localisation : Zone 11

MessageSujet: Final Fantasy VIII: pour l'amour d'une sorcière.   Dim 31 Jan - 15:29

Qui ne se souvient pas de Final Fantasy VIII ? Disgrace de la série pour les puristes, pur chef d'oeuvre pour d'autres, le jeu aura beaucoup fait parler de lui.







L'histoire


Dans un monde troublé par une crise politique mondiale, des écoles de mercenaires situées sur les continents de Balamb, Galbadia et Trabia sont chargées de maintenir une paix bien trop fragile.

Squall Leonhart, Zell Dincht et Selphie Tilmitt forment la nouvelle promotion de la SEED, l'élite des mercenaires de la BGU, l'école de Balamb. Accompagnés de leur instructeur, Quistis Trepe, ils sont chargés de soutenir un groupe rebelle mené par la jeune idéaliste Rinoa Heartilly dans la tentative d'assassinat d'un homme politique important de Galbadia.
La mission est un échec et le groupe, rejoint par un tireur d'élite de l'école de Galbadia, Irvine Kinéas, se voit alors confié l'opération de la dernière chance: assassiner la sorcière Edéa, que le dictateur compte élever à un poste politique important.
Si la mission est un succès, la guerre des sorcières pourra être évitée. Si elle est un échec, les dernières sorcières et leurs partisans s'affronteront dans une ultime guerre qui mènerait le monde à sa perte.



Mon avis


Tout d'abord, la très grande force de FFVIII, c'est sa mythologie. Extrêmement travaillée, on n'en voit qu'un seul aspect, une seule ère, si on suit l'intrigue principale sur fond de conflits politiques et de romances, alors que tous les dialogues optionnels nous dévoilent peu à peu un univers d'une grande richesse, doté d'une histoire qui remonte jusqu'à des millénaires et qui s'achève dans un lointain futur.

Le scénario de la quête principale, lui, ne fait pas l'unanimité. Pour beaucoup, Final Fantasy, c'est cet univers de heroic-fantasy européen dont s'est détaché la série à partir du septième opus (lui aussi mythique). De plus, l'histoire faisait la part belle à la romance d'un jeune mercenaire et d'une jeune sorcière idéaliste, chose qui avait rebuté certains joueurs.

Cependant, le scénario bénéficie d'intérêts indéniables, tel que la représentation particulièrement sombre du climat politique, où des mercenaires jouent le rôle de protecteurs de la paix.
Mais tout ces humains ne sont finalement que des pions dans ce conflit qui tourne en réalité autour de quatre sorcières. Pris malgré eux dans des intrigues mythologiques complexes qui les dépassent, notre joyeuse troupe de mercenaires va se trouver à y jouer un rôle déterminant tout en accompagnant et protégeant leur sorcière, la jeune Rinoa, dans le conflit.

La vision romantique de l'oeuvre témoigne également d'un certain érotisme quant aux rapports que les sorcières entretiennent avec leur "chevalier", leur allié le plus fidèle. Rinoa, qui était amoureuse de Seifer, se retrouve en relation avec Squall, jeune mercenaire dépressif et anti-héros principal de l'histoire, qui devient son chevalier, tandis que Seifer devient celui d'Edea, sorcière d'âge mûr qui cache un lourd secret (les choses sont en fait beaucoup plus complexes qu'elles y paraissent).
Est-ce le destin qui a attiré ces jeunes hommes auprès de ces sorcières, est-ce leur rivalité qui les a mené à les rejoindre dans des camps opposés, est-ce une irrésistible attirance d'ordre plus charnel ? On ne sait mais le mystère reste entier.

Au final, les sorcières et leurs chevaliers sont peut-être les personnages les plus développés de cette oeuvre (indépendamment des temps de présence de certains par rapport à d'autres personnages plus présents mais moins développés), tandis que le reste du casting fait presque office de faire-valoir, unique défaut que je vois personnellement à l'histoire.

Spoiler:
 

Qu'on aime ou qu'on déteste cet univers et cette histoire très spéciaux, on ne peut que respecter l'incroyable travail effectué sur le scénario de cet opus, véritable oeuvre de maître dont la mythologie n'a rien à envier aux grands mythes anciens.


Le gameplay est lui aussi extrêmement travaillé et diablement intelligent, aux possibilités multiples, mais, et c'est là que le mât blesse, très difficile à prendre en main et à saisir pour les débutants et les habitués:
-plus de système de MP, les magies se récupèrent et se volent en nombre limité et, grosse nouveauté, on peut les stocker sur nos statistiques (points de vie, force, défense...) pour les augmenter. Si c'est révolutionnaire, le système est très dur à maîtriser et trouver les meilleures combinaisons demande des heures et des heures de pratique et de recherche.
-les invocations sont... vivantes. Désormais dotées de points de vie, elles peuvent être invoquées indéfiniment tant que les ennemis ne les auront pas buté. Et comme elles s'acquièrent dès le début du jeu et à un rythme très régulier tout au long de l'aventure et qu'on peut les répartir à volonté entre nos différents personnages, la plupart des joueurs en viennent à y avoir souvent recours à la place des magies (souvent plus faibles). Seuls les joueurs hardcore tentent d'y recourir le moins possible (les invocations facilitant quand même grandement les combats pour les 2/3 du jeu), ce qui s'avère un vrai challenge.

A propos de challenges, le jeu est doté d'innombrables quêtes annexes souvent dignes du plus grand intérêt. Vers la fin, on peut également noter un donjon de cauchemar (un ennemi apparait à chaque pas, et c'est vraiment le cas) indispensable pour récupérer deux des invocations les plus puissantes du jeu, ou un boss ultime, Minotaure, que seuls les joueurs les plus intensément doués peuvent parvenir à vaincre.


Un très bon Final Fantasy donc, mais aussi l'un des plus durs (avec l'opus XII), qui n'a pas su conquérir le coeur de tous les joueurs qui l'ont accusé d'avoir perdu la magie des précédents opus. Cependant, même si elle se traduit différemment, la magie est bien présente et fait de ce jeu une très belle oeuvre, d'une grande poésie.


Dernière édition par Xellos le Dim 31 Jan - 21:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xellos
Mage confirmé
avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 27/01/2010
Localisation : Zone 11

MessageSujet: Re: Final Fantasy VIII: pour l'amour d'une sorcière.   Dim 31 Jan - 16:36

A noter aussi l'étrangeté du rapport "sorcière/chevalier".

Spoiler:
 

On peut s'interroger sur l'influence qu'a eu sur la guerre ces modifications (le déroulement aurait pu en être complètement différent).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gruic
Professeur de Slayers
avatar

Messages : 5828
Date d'inscription : 15/02/2009
Age : 35
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Final Fantasy VIII: pour l'amour d'une sorcière.   Dim 31 Jan - 19:07

Très bon jeu, mais j'ai aimé tous les FF numérotés (beaucoup moins le FFXII, qui ne fait que proposer un FFXI offline avec un scénario carrément moins bon)

Ce n'est pas le meilleur FF, tant le VI et le XI le dépasse sur à peu près tout, mais il est cool.

Citation :
Disgrace de la série pour les puristes

Pas forcément. Par contre beaucoup de kikoolol proFFVIIonry le détestent, mais qui peut porter crédit à ce genre de connards ?

Donc j'ai connu de puristes qui ont adorés, d'autres qui ont détesté... ça dépend des gens.

Citation :
un ennemi apparait à chaque pas

Seulement si tu avances à l'aveuglette. Mais en marchant au bon moment, quand la lumière s'atténue, tu ne te fais pas attaquer.

Citation :
mais aussi l'un des plus durs (avec l'opus XII),

Bof. Si tu maccro bien tes persos du XII, il est facile. Quand au VIII, à part Minotaure sur lequel on galère un moment, le reste c'est les doigts dans le nez. FFV et XI lui sont infiniment plus difficiles.

Tu n'a pas parlé du boulot de Uematsu dessus. Ses compos sont super, comme d'hab, et les nombreux thèmes de combat s'introduisent à merveille lors d'une soirée jeux de rôle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gruicprod.fr/
Xellos
Mage confirmé
avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 27/01/2010
Localisation : Zone 11

MessageSujet: Re: Final Fantasy VIII: pour l'amour d'une sorcière.   Dim 31 Jan - 19:32

Gruic a écrit:
Très bon jeu, mais j'ai aimé tous les FF numérotés (beaucoup moins le FFXII, qui ne fait que proposer un FFXI offline avec un scénario carrément moins bon)

Ce n'est pas le meilleur FF, tant le VI et le XI le dépasse sur à peu près tout, mais il est cool.

Citation :
Disgrace de la série pour les puristes

Pas forcément. Par contre beaucoup de kikoolol proFFVIIonry le détestent, mais qui peut porter crédit à ce genre de connards ?

Donc j'ai connu de puristes qui ont adorés, d'autres qui ont détesté... ça dépend des gens.

Citation :
un ennemi apparait à chaque pas

Seulement si tu avances à l'aveuglette. Mais en marchant au bon moment, quand la lumière s'atténue, tu ne te fais pas attaquer.

Citation :
mais aussi l'un des plus durs (avec l'opus XII),

Bof. Si tu maccro bien tes persos du XII, il est facile. Quand au VIII, à part Minotaure sur lequel on galère un moment, le reste c'est les doigts dans le nez. FFV et XI lui sont infiniment plus difficiles.

Tu n'a pas parlé du boulot de Uematsu dessus. Ses compos sont super, comme d'hab, et les nombreux thèmes de combat s'introduisent à merveille lors d'une soirée jeux de rôle.
Oui, les musiques sont sublimes, comme souvent avec cette série. Liberi Fatali, le thème de combat avec Laguna, les musiques des boss... Du grand art !

C'était ça le secret du laboratoire ? Attends, je suis complètement dégoûté là ! Après Bahamut, j'ai descendu toute la tour en me tapant cette atrocité pour arriver au boss qui détenait la GF ultime (je ne sais même plus comment elle s'appelle).

Le XII, le scénario principal n'est pas forcément très dur, mais certaines chimères m'ont fait galérer.

Pas joué au XI (en fait, je n'ai jamais joué à un MMORPG tout court, je dois l'avouer). Je ne savais même pas qu'il avait un scénario. C'est quoi grosso-modo ?


Bon, et puis le XIII, vu ce que j'ai entendu, je commence à être un peu inquiet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chevaliershakka
Hellmaster
avatar

Messages : 4614
Date d'inscription : 02/04/2009
Age : 32
Localisation : 75/57

MessageSujet: Re: Final Fantasy VIII: pour l'amour d'une sorcière.   Dim 31 Jan - 19:39

Moi aussi je l'ai bien aimé ce jeu. Niveau mise en boite ça avait une de ces gueules ! Et l'histoire m'avait plutôt bien accroché en son temps. Pas le meilleur auquel j'ai joué (je les ai pas tous fait cela dit), mais j'y avais franchement passé de bons moments.

Pour la difficulté, pareil, il est loin de m'avoir fait criser. T'as soulevé le fonctionnement des invocations (G-Force je crois)... Pour moi c'était une erreur de gameplay. Autant que les magies qui te boostaient. Avec les bonnes combinaisons tu pouvais torcher le jeu sans douleur (je parle du scénar principal).
Alors on va me dire "Ah mais faut jouer le jeu ! Faut pas jouer qu'à la G-Force !". Bah je jouais le jeu ! C'était une faille dans la conception du Gameplay, je vois pas pourquoi j'allaisi pas m'en servir ! C'est eux qui n'ont pas bien équilibré la chose. C'est comme dire "Ok ! Je fais le jeu qu'avec la commande "attaque" et des potions". Forcément ça devient MEGA hardcore... Mais ça n'a pas de sens je trouve.

Citation :
FFV et XI lui sont infiniment plus difficiles

Jamais gouté au cinquième, je me demande ce qu'il vaut.
Le XI... Bah, je me laisserai bien retenter histoire de rejuger mais bon... Cool

Citation :
beaucoup moins le FFXII, qui ne fait que proposer un FFXI offline avec un scénario carrément moins bon

Moi c'est ce sale sentiment de voir Star Wars qui m'a quelque peu lourdé.
Après c'est loin d'être un mauvais jeu. Mais comme tu dis : y'a aucun mauvais FF numéroté (heu.... Le X-2... Il rentre en compte ?).
Faut pas craquer. Quand bien même la série a pris souvent des virages plus ou moins étranges, ils ont toujours fait du bon boulot. Et moi j'aime les prises de risque Razz

Par contre la grande majorité de Spin-off ou séries parallèles m'a souvent gonflée (les CC entre autre).

En tout cas moi j'adhère ! FFVIII n'est p'tet pas le meilleur FF. Mais ça reste un très bon RPG.

Citation :
Bon, et puis le XIII, vu ce que j'ai entendu, je commence à être un peu inquiet.

Moi pas. A chaque FF on a une crisée de gens pour dire à quel point c'est une catastrophe qui trahit la série. Les mêmes gens qui se plaignent que le J-RPG n'évolue pas.
Visuellement il tue la gueule (je l'ai vu tourner en boutique... Damn !!!!). Pour ce qui est de l'aspect couloir... Je jugerai le pad en main.

_________________
Love sur vous les Pixels !
Keep Smiling !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xellos
Mage confirmé
avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 27/01/2010
Localisation : Zone 11

MessageSujet: Re: Final Fantasy VIII: pour l'amour d'une sorcière.   Dim 31 Jan - 19:39

Mais bon, je dois bien avouer que c'est tout d'abord le scénario qui m'a vraiment marqué. C'est un gros coup de coeur !

Et j'aime beaucoup tout l'aspect mythologique et les non-dits. Il y a vraiment la lecture de la découverte et la lecture plus approfondie quand on a compris certains aspects du jeu.
Spoiler:
 


Dernière édition par Xellos le Dim 31 Jan - 19:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xellos
Mage confirmé
avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 27/01/2010
Localisation : Zone 11

MessageSujet: Re: Final Fantasy VIII: pour l'amour d'une sorcière.   Dim 31 Jan - 19:44

Citation :
Jamais gouté au cinquième, je me demande ce qu'il vaut.
Bah, si tu as joué à Final Fantasy X-2, c'est grosso-modo le même gameplay avec le système de jobs.

Après, le jeu lui-même est une parodie de Final Fantasy, accumulant les gros gags (les bulles avec les points d'exclamation au dessus des têtes, les persos qui bondissent avec des têtes d'ahuris... Et bien sûr le mythique "C'est... C'est... C'est une femme !").

Niveau scénario, à part la mythologie, c'est très superficiel et les personnages principaux ne sont pas très développés (le personnage féminin principal ne sert d'ailleurs à rien dans l'histoire: potiche, pas de profondeur, pas de romance... Qu'est-ce qu'elle fout là ?).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xellos
Mage confirmé
avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 27/01/2010
Localisation : Zone 11

MessageSujet: Re: Final Fantasy VIII: pour l'amour d'une sorcière.   Dim 31 Jan - 19:47

Citation :
Moi pas. A chaque FF on a une crisée de gens pour dire à quel point c'est une catastrophe qui trahit la série. Les mêmes gens qui se plaignent que le J-RPG n'évolue pas.
Visuellement il tue la gueule (je l'ai vu tourner en boutique... Damn !!!!). Pour ce qui est de l'aspect couloir... Je jugerai le pad en main.
Visiblement il est superbe, mais il parait que le début du jeu est à la Kotor 2 (mon dieu !).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gruic
Professeur de Slayers
avatar

Messages : 5828
Date d'inscription : 15/02/2009
Age : 35
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Final Fantasy VIII: pour l'amour d'une sorcière.   Dim 31 Jan - 19:50

Citation :
Liberi Fatali, le thème de combat avec Laguna,

Yeeaahhhhhh, et "The extreme", c'est pas un truc de fou sérieux ? Le jour ou Uematsu nous quittera, je pleurerai 1000 jours et 1000 nuits.

Citation :
C'était ça le secret du laboratoire ? Attends, je suis complètement dégoûté là !

Tu as du galérer alors Laughing

Citation :
Pas joué au XI (en fait, je n'ai jamais joué à un MMORPG tout court, je dois l'avouer). Je ne savais même pas qu'il avait un scénario. C'est quoi grosso-modo ?

Grosso-modo c'est impossible de dire de quoi parle FFXI vu qu'il aborde tous les sujets. Tu prend tout le meilleur de toutes les histoires de fantasy et tu obtiens le scénario de FFXI. Il est ultime, tout simplement. Ca part dans tous les sens par contre, car il s'étend sur maintenant 8 saisons (l'histoire a commencée en 2002), mais c'est un chef d'oeuvre, alliance subtile de background, de mythologie, de complots, de trahisons, de sacrifices, d'amitié... car c'est dans les vieux pots qu'on fait la meilleure confiture.

Citation :
Quand bien même la série a pris souvent des virages plus ou moins étranges, ils ont toujours fait du bon boulot. Et moi j'aime les prises de risque

Par contre la grande majorité de Spin-off ou séries parallèles m'a souvent gonflée (les CC entre autre).

Ben franchement, tout pareil. Et non, malgré qu'il figure dans la gamme des guides ultimania, je considère le X-2 comme un spin off au même titre que Revenant Wings par exemple.

Citation :
Visiblement il est superbe, mais il parait que le début du jeu est à la Kotor 2 (mon dieu !).

No spoil please. J'aime me faire ma propre idée.

Citation :
Bah, si tu as joué à Final Fantasy X-2, c'est grosso-modo le même gameplay avec le système de jobs.

Mais avec le thème de Gilgamesh en plus Cool . Et le système de cumul des compétences de job était très bien pensé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gruicprod.fr/
Xellos
Mage confirmé
avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 27/01/2010
Localisation : Zone 11

MessageSujet: Re: Final Fantasy VIII: pour l'amour d'une sorcière.   Dim 31 Jan - 19:54

Revenant Wings, ou comment faire un jeu hardcore de chez hardcore sur la fin autour d'un scénario on ne peut plus gamin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ereb
Membre de la bande à Zelgadis
avatar

Messages : 280
Date d'inscription : 05/12/2009
Localisation : Juste derrière toi...

MessageSujet: Re: Final Fantasy VIII: pour l'amour d'une sorcière.   Dim 31 Jan - 20:02

Faut vraiment que j'arrête de lire vos spoils, je viens tout juste de l'acheter sans avoir trouvé le temps d'y jouer (enfin, si, je me suis un peu baladée dans le campus, j'ai fait deux trois combats sans même sauver... autant dire que j'ai rien fait) et je veux pas me casser le scénario.
Mais là vous me donnez méchamment envie d'y jouer, c'est pas sympa >< mes prochaines vacances sont lointaines...

Je me joint juste au débat sur quelques points: les fans qui huent et démontent certains opus. Par exemple, le IX (mon préféré, ainsi d'ailleurs que mon premier RPG, ceci expliquant peut-être cela): je n'en ai jamais entendu grand chose de bon, sur les différent forums où j'ai été. Trop traditionaliste, graphisme trop gamins, trop conformiste... mais voilà, ça a été le meilleur jeu que j'ai jamais eu l'occasion de faire. Je l'ai trouvé beau, émouvant, drôle, fin... bref tout. Malgré quelques longueurs sur certains combats et donjons:
Spoiler:
 

On a dit de FF X qu'il était trop linéaire, effet couloir trop important... (tiens j'ai l'impression de refaire les critiques du XIII) mais le scénar était tout bonnement passionnant. Le genre qui empêche de hamer tranquillement tant on veut savoir la suite (et qui nous fait nous ramasser méchant au boss suivant... oui, je ne suis pas une joueuse très douée, il me faut un temps fou pour finir un jeu).

Et dans un autre genre, j'ai eu de très mauvais échos d'Eternal Sonata, pourtant c'est un jeu que j'ai beaucoup aimé. A moindre mesure qu'un FF, mais que j'ai trouvé très bon quand même.

Euh, bref. Tout ça pour dire que les lynchages publics des FF ont toujours fait partie du jeu, il n'empêche que ce sont les RPG nippons les plus vendus et les plus appréciés (avec les Tales Of, peut-être, et éventuellement les Kingdom Heart bien que la licence soit trop jeune pour en juger) et que le VIII n'a pas fait exception: critiqué, mais reconnu quand même.

Par contre, si quelqu'un a fait le VI, je veux bien son avis. Parce que je ne l'ai qu'en anglais (pas sûre qu'il existe en français d'ailleurs) et que je ne me lance pas dans cette galère sans être sûre de mon coup >w<


Dernière édition par Ereb le Dim 31 Jan - 20:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xellos
Mage confirmé
avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 27/01/2010
Localisation : Zone 11

MessageSujet: Re: Final Fantasy VIII: pour l'amour d'une sorcière.   Dim 31 Jan - 20:07

Ah, quelqu'un qui va découvrir le jeu. Very Happy Eh bien, profite bien de cette merveille ! C'est tellement rare les jeux aussi bons !

A l'heure actuelle, avec le déclin relatif de la série, c'est la série des Persona qui a un peu pris la relève dans le coeur des fans de RPG. Faut dire, c'est une excellente série au gameplay assez révolutionnaire (j'adore perso).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chevaliershakka
Hellmaster
avatar

Messages : 4614
Date d'inscription : 02/04/2009
Age : 32
Localisation : 75/57

MessageSujet: Re: Final Fantasy VIII: pour l'amour d'une sorcière.   Dim 31 Jan - 20:12

Citation :
Yeeaahhhhhh, et "The extreme", c'est pas un truc de fou sérieux ?

Bigre... Je viens de me le repasser là... C'est vrai que c'était vraiment classe. Ça me donnerait presque envie de retrouver ma sauvegarde et de retâter ça.

Citation :
Grosso-modo c'est impossible de dire de quoi parle FFXI vu qu'il aborde tous les sujets.

Han la feinte !!! Ou comment ne rien dire par paresse. Razz
Après c'est vrai de ce que j'en avais effleuré... Y'avait l'air d'avoir matière. Mais comme ce que je recherchais à l'époque c'était avant-tout un gameplay fun et que le système de leveling m'a vite refroidi... J'y avais pas porté grande attention.

Citation :
Et non, malgré qu'il figure dans la gamme des guides ultimania, je considère le X-2 comme un spin off

Ouf ! Tu sais que j'ai eu peur que tu me dises le contraire ? Laughing

Citation :
Visiblement il est superbe, mais il parait que le début du jeu est à la Kotor 2 (mon dieu !).

Wait and See comme on dit. Comme tous les FF depuis la Playstation, on lit tout et son contraire à chaque fois. Et comme c'est surtout la mécanique de jeu qui m'intéresse, et qu'elle m'a l'air amplement moins chiante que FF XII (c'te MMO offline). J'ai déjà un bon feeling.

Citation :
Bah, si tu as joué à Final Fantasy X-2, c'est grosso-modo le même gameplay avec le système de jobs.

Heu... ouais... le comparatif donne supra envie... Enfin bon faut voir le scénario après.

Citation :
Revenant Wings, ou comment faire un jeu hardcore de chez hardcore sur la fin autour d'un scénario on ne peut plus gamin.

Moi je l'appelle plutôt "le FF Tactic du pauvre", mais chacun son appelation. Razz

Citation :
Edit: les gens, j'ai méchamment bugué sur le coup. Vous comprenez quand même? ^^'

Alors... Il y a une touche de prévisualisation. Et tu peux retoucher tes posts. Donc à la rigueur tu peux revoir tout ça ? En l'état c'est assez désagréable à lire. ^^

Et Sinon, evitez les multi-posts de deux lignes. C'est assez galère et ça remplie le topic pour rien !

Voila voila ! Merki d'avance ! Wink

_________________
Love sur vous les Pixels !
Keep Smiling !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ereb
Membre de la bande à Zelgadis
avatar

Messages : 280
Date d'inscription : 05/12/2009
Localisation : Juste derrière toi...

MessageSujet: Re: Final Fantasy VIII: pour l'amour d'une sorcière.   Dim 31 Jan - 20:28

Le double post était pas tout à fait voulu, je ne sais pas pourquoi c'est sortit comme ça. J'ai édité les premier, il m'en a fait un deuxième, dans l'élan Oo

Enfin, c'est arrangé, sauf que je n'ai pas la possibilité de supprimer mes posts (d'ailleurs, pourquoi? il me semblait que c'était le cas jusqu'à présent!) alors si quelqu'un d'habilité pouvais enlever mon deuxième... ^^' merci bien.

Citation :
Ah, quelqu'un qui va découvrir le jeu. Very Happy Eh bien, profite bien de cette merveille ! C'est tellement rare les jeux aussi bons !

C'est bien mon intention enfin, si je trouve le temps ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chevaliershakka
Hellmaster
avatar

Messages : 4614
Date d'inscription : 02/04/2009
Age : 32
Localisation : 75/57

MessageSujet: Re: Final Fantasy VIII: pour l'amour d'une sorcière.   Dim 31 Jan - 21:04

Citation :
A l'heure actuelle, avec le déclin relatif de la série, c'est la série des Persona qui a un peu pris la relève dans le coeur des fans de RPG.

Citation :
je n'en ai jamais entendu grand chose de bon, sur les différent forums où j'ai été. Trop traditionaliste, graphisme trop gamins, trop conformiste...

Moi j'dis... On s'en fout hein !
L'important c'est l'expérience pad en mains et le plaisir que le jeu nous a procuré.
Après que machin a dit ça ou ça, ou que telle communauté de fans pensent que tatata... Moi franchement ça me passe au dessus du citron Razz

Citation :
J'ai édité les premier, il m'en a fait un deuxième, dans l'élan Oo

En fait, en tout y'en avait trois. J'en avais déjà viré un, mais voyant que ça continuait de poster, j'ai attendu voir ^^

Citation :
d'ailleurs, pourquoi? il me semblait que c'était le cas jusqu'à présent!

Il me semblait bien aussi. P'tet que Gruic a enlevé l'option.

_________________
Love sur vous les Pixels !
Keep Smiling !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xellos
Mage confirmé
avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 27/01/2010
Localisation : Zone 11

MessageSujet: Re: Final Fantasy VIII: pour l'amour d'une sorcière.   Dim 31 Jan - 21:05

Ereb a écrit:
Citation :
Ah, quelqu'un qui va découvrir le jeu. Very Happy Eh bien, profite bien de cette merveille ! C'est tellement rare les jeux aussi bons !

C'est bien mon intention enfin, si je trouve le temps ^^'
Tu as quand même de la chance de l'avoir trouvé, il est désormais très rare dans le commerce. Mais je crois qu'ils vont bientôt le ressortir sur leur Playstation Store (mais comme j'ai pas la PS3, je me contente de mes bons vieux CD de l'époque).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xellos VS Zelgadis
Mère du Chaos
avatar

Messages : 2455
Date d'inscription : 12/11/2009
Age : 35
Localisation : THIONVILLE

MessageSujet: Re: Final Fantasy VIII: pour l'amour d'une sorcière.   Lun 1 Fév - 6:03

Aaahhhh ! ! ! La bande annonce me rappelle des bons souvenirs ! Very Happy
Malheureusement je n'ai jamais terminé ce jeu ! Embarassed
En fait je l'ai commencé (ça fait un bail) à une période où je n'avais pas beaucoup de temps... Du coup j'ai suivi l'histoire en ne faisant que le strict minimum.... Pas très malin parce que je n'ai pas augmenté mes persos et que j'avais toujours les armes du début (pas très performantes)... J'avais bien avancé, je suis entré dans un endroit pour tenter de récupérer Rinoa qui avait disparue (enlevée) et je me suis retrouvée face à un boss dont je n'ai pas pu venir à bout, apparement je n'avais pas les bonnes armes, mes persos étaient trop faibles... Après plusieurs Game Over j'ai voulu ressortir de là pour trouver ce dont j'avais besoin...mais...."On ne peut pas partir il faut aider Rinoa" (ou un truc du genre) tongue
J'avais fait qu'une sauvegarde... Du coup c'était soit je recommençais tout, soit j'abandonnais.... Shame on me je n'ai pas eu le courage (temps) de tout refaire.....

Je n'ai pas fait FF9, j'ai fait le X (très bien) le VII (idem) j'ai commencé le X-2 mais je ne l'ai pas encore fini (ça fait 3 mois que j'ai pas allumé la console ! L'histoire de changement de fringues est un peu spéciale....
Je me suis acheté le XII mais je ne sais pas quand je le ferais.... confused

_________________
Have a nice day and keep smiling despite difficulties. :-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gruic
Professeur de Slayers
avatar

Messages : 5828
Date d'inscription : 15/02/2009
Age : 35
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Final Fantasy VIII: pour l'amour d'une sorcière.   Lun 1 Fév - 9:02

Citation :
je me suis retrouvée face à un boss dont je n'ai pas pu venir à bout

le combat contre Adel drainant la vie de Linoa ? On va arranger ça. Il va te falloir par contre utiliser tes magies et tes objets, mais tant pis tu iras les refarmer ensuite. C'est mieux que de tout recommencer.

Equipes Meltdown pour la défense, et tout ce que tu as de plus bourrin comme soin max, ultima etc... 200 de vigueur ce n'est pas du luxe.

Dés le début du combat, jette Meltdown sur Adel histoire de le rendre plus weak aux coups, puis balance lui des limits breaks, celles de Irvine fait très mal par exemple. Garde ton troisième personnage pour soigner Linoa en permanence, un bon regen est toujours pratique également.

Je ne l'ai pas fait depuis des années mais en puisant dans tes magies et items tu y arriveras forcément.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gruicprod.fr/
Xellos VS Zelgadis
Mère du Chaos
avatar

Messages : 2455
Date d'inscription : 12/11/2009
Age : 35
Localisation : THIONVILLE

MessageSujet: Re: Final Fantasy VIII: pour l'amour d'une sorcière.   Lun 1 Fév - 9:48

Ahlala ! Gruic j'aurais du te connaitre avant ! Laughing
Parce que quand je disais que ça faisait un bail ça remonte au lycée (10 ans environ) depuis j'ai revendu ma console et mes jeux... Je m'en suis racheté une depuis (console) mais je n'ai plus le jeu ni la sauvegarde ! Sad
C'est bien dommage ! En voyant les images et l'histoire ça m'a donné envie ! silent

J'essayerais un de ces 4 de finir X-2 et de faire le XII... Si un jour je tombe sur le XI je me l'achèterai !

_________________
Have a nice day and keep smiling despite difficulties. :-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xellos
Mage confirmé
avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 27/01/2010
Localisation : Zone 11

MessageSujet: Re: Final Fantasy VIII: pour l'amour d'une sorcière.   Lun 1 Fév - 10:39

C'est bête ça, tu étais à la fin du CD 3 et le CD 4 n'était pas très long (si on excepte les quêtes annexes, il n'y avait que le donjon final).

Le défaut du CD 4, c'est que de nombreux lieux de la carte du monde sont désormais inaccessibles, forçant ainsi à terminer la plupart des quêtes optionnelles au CD 3.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xellos
Mage confirmé
avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 27/01/2010
Localisation : Zone 11

MessageSujet: Re: Final Fantasy VIII: pour l'amour d'une sorcière.   Lun 1 Fév - 11:32

Citation :
Par contre, si quelqu'un a fait le VI, je veux bien son avis. Parce que je ne l'ai qu'en anglais (pas sûre qu'il existe en français d'ailleurs) et que je ne me lance pas dans cette galère sans être sûre de mon coup >w<
Tu peux y aller. Je devais être en 4ème ou quelque chose du genre lorsque j'y ai joué et je n'ai eu aucun problème de compréhension (alors que j'avais encore du mal avec la langue à l'époque).

Je me demande si la version GBA n'était pas en français.

De toute façon, ça reste un très bon jeu. Pas mon préféré, mais il l'est pour pas mal de fans. Et Kefka est un méchant ultra-charismatique et complètement timbré qui vaut mille fois le détour. lol !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gruic
Professeur de Slayers
avatar

Messages : 5828
Date d'inscription : 15/02/2009
Age : 35
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Final Fantasy VIII: pour l'amour d'une sorcière.   Lun 1 Fév - 11:45

Citation :
Gruic j'aurais du te connaitre avant !

On me le dit souvent Cool

Citation :
Je me demande si la version GBA n'était pas en français.

Si. Et c'est sans contestation possible la meilleure version du jeu à l'heure d'aujourd'hui. Non seulement en français, mais en plus augmenté du Dragon's Den et de ses ennemis les plus puissants qui ne figuraient pas dans les version précédentes, faute de temps selon certains. Bref, c'est la version à posséder. La version playstation est bonne aussi, avec ses 3 cinématiques (disons 2 et demi) mais à l'heure d'internet il est possible de se les procurer ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gruicprod.fr/
Xellos VS Zelgadis
Mère du Chaos
avatar

Messages : 2455
Date d'inscription : 12/11/2009
Age : 35
Localisation : THIONVILLE

MessageSujet: Re: Final Fantasy VIII: pour l'amour d'une sorcière.   Lun 1 Fév - 12:03

Citation :
C'est bête ça, tu étais à la fin du CD 3 et le CD 4 n'était pas très long (si on excepte les quêtes annexes, il n'y avait que le donjon final).
Oui je me rappelais bien que j'étais arrivée loin.... Sad Ca me désole encore plus ! Crying or Very sad

_________________
Have a nice day and keep smiling despite difficulties. :-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xellos
Mage confirmé
avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 27/01/2010
Localisation : Zone 11

MessageSujet: Re: Final Fantasy VIII: pour l'amour d'une sorcière.   Lun 1 Fév - 12:13

Xellos VS Zelgadis a écrit:
Citation :
C'est bête ça, tu étais à la fin du CD 3 et le CD 4 n'était pas très long (si on excepte les quêtes annexes, il n'y avait que le donjon final).
Oui je me rappelais bien que j'étais arrivée loin.... Sad Ca me désole encore plus ! Crying or Very sad

Bon, que tu puisses au moins avoir le fin mot de l'histoire (si tu t'en souviens un peu). C'est la fin du jeu, après le boss final.
http://www.youtube.com/watch?v=ehj24IUS_-Q
http://www.youtube.com/watch?v=gOjrEWhJcZY&feature=related
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xellos
Mage confirmé
avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 27/01/2010
Localisation : Zone 11

MessageSujet: Re: Final Fantasy VIII: pour l'amour d'une sorcière.   Lun 1 Fév - 12:31

Petite vidéo sympa:



Et là on a envie de chanter "Saint Seeeeiiiiyyyaaaaaa ! Saint Seiyaaaaaaaaa ! ...." lol !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Final Fantasy VIII: pour l'amour d'une sorcière.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Final Fantasy VIII: pour l'amour d'une sorcière.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Final Fantasy VIII
» Gunblade - Final Fantasy VIII (par dux2081)
» [PS1] Final Fantasy VIII
» Epée de Cloud - Final Fantasy VII
» La saga Final Fantasy, reine du RPG !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Slayers Evolution-R :: Les héritiers de Lei Magnus :: Les autres univers-
Sauter vers: