AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Saint Seiya - The Lost Canvas. Actu: Lost Canvas terminé. Bientôt Lost Canvas Gaiden !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
liclic
Prêtre manipulateur au service de Greater Beast
avatar

Messages : 2306
Date d'inscription : 27/04/2009
Age : 36
Localisation : Sherbrooke

MessageSujet: Re: Saint Seiya - The Lost Canvas. Actu: Lost Canvas terminé. Bientôt Lost Canvas Gaiden !   Lun 29 Aoû - 17:52

J'ai essayé, commencé à les lire mais n'ai pas réussi à continuer car les graphismes ne me disent rien du tout et sont vraiment loin de ce que donne et donnait Kurumada... Je suis désolé mais je ne continuerai pas à les lire.

_________________


Me miseret totarum malarum rerum quas feci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xellos VS Zelgadis
Mère du Chaos
avatar

Messages : 2455
Date d'inscription : 12/11/2009
Age : 35
Localisation : THIONVILLE

MessageSujet: Re: Saint Seiya - The Lost Canvas. Actu: Lost Canvas terminé. Bientôt Lost Canvas Gaiden !   Ven 23 Sep - 11:57

En allant acheter mon Next Dimension j'ai vu que le tome 19 de TLC est également sorti en France ! Very Happy

_________________
Have a nice day and keep smiling despite difficulties. :-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chevaliershakka
Hellmaster
avatar

Messages : 4616
Date d'inscription : 02/04/2009
Age : 32
Localisation : 75/57

MessageSujet: Re: Saint Seiya - The Lost Canvas. Actu: Lost Canvas terminé. Bientôt Lost Canvas Gaiden !   Jeu 25 Juil - 15:10

Comme je l'ai dit c'est l'été. Et l'été je lis des mangas (Youpi). Or il s'avère que - par des circonstances extraordinaires-  les 25 tomes de Lost Canvas se sont mis en travers de ma route.
N'écoutant que mon courage, je me suis alors plongé dans un combat de mille jours et mille nuits afin d'arriver à bout des 25 guerriers à la solde de Teshirogi et triompher de ce spin-off pour la gloire d'Athéna ! Tel un Saint de Bronze, c'est au prix de nombreux sacrifices et après m'être élevé au 18e sens que ce miracle fut possible. Ainsi, dans un ultime effort je... hum bon, bref ! J'ai lu Saint Seiya Lost Canvas.

Et autant l'annoncer directement : voici un manga que je ne risque pas de garder en mémoire très longtemps. Je ne pousserai pas des cris d'horreur et je ne parlerai pas de trahison scandaleuse par rapport à l'œuvre originale, je dirai juste que je me suis ennuyé comme rarement durant la lecture de ce shonen stérile et formaté.
Bien sûr je ne peux pas couper à l'obligatoire comparatif au manga d'antan. Car même si je voulais faire l'effort de lire cette série comme une œuvre indépendante, c'est la mangaka elle-même qui n'a pas arrêté de me rappeler que je ne faisais que relire une resucée du titre de ma jeunesse.

L'attaque des clones

Alors soit ! Teshirogi dessine mieux que Kurumada. C'est plus fin, c'est plus aguicheur et les combats sont moins raides que ceux d'antan. Encore que je ne suis pas un fan de son graphisme mais j'y reviendrai. Non, le véritable problème c'est le faciès des Saints qui sont tous les mêmes qu'à l'époque. Aucun Gold ou Bronze d'original. Bon si ! Une poignée ici et là mais le casting principal fait preuve d'un mimétisme perturbant  que ce soit physique ou psychologique. Et j'ai beau avoir tenté de passer outre, c'était impossible. C'est bien mignon de changer leurs noms, mais si Teshirogi voulait que ses héros vivent par eux-mêmes elle n'avait qu'à se remuer les miches et créer ses propres personnages. Passe encore que Tenma soit le copier-coller de Seiya vu qu'il est censé y avoir un lien (et encore, c'est p'tet celui qui ressemble le moins à son modèle), mais que tous les Gold Saints de la génération à peine précédente soient les portraits craché de leurs futurs remplaçants... Je suis navré mais ce n'est pas acceptable.

On peut me dire ce qu'on veut ! Mais à l'origine, l'un des plaisir de Saint Seiya c'était de découvrir de nouveaux chevaliers et le design de fou de leurs Cloths. Retirer ça c'est retirer une grande part de l'intérêt d'un manga qui, je l'ai toujours concédé, possède un déroulement manichéen. Du coup, Lost Canvas bien que graphiquement différent, ne possède aucune identité visuelle. Il n'y a rien de réellement neuf à se mettre sous la dent. Pour un manga (art graphique) c'est quand même très embêtant.
A la rigueur un remake aurait eu plus de sens ! Ça peut paraitre saugrenue, mais quitte à rafraichir Saint Seiya pour le jeune public sans faire l'effort d'inventer un casting original, autant carrément raconter la même chose sauce contemporaine. Mercantile ? Oui ! Mais ça aurait eu plus de sens que ce spin-off sans âme.
Car le mimétisme n'est pas que visuel, il est aussi psychologique. Teshirogi aurait inventé des personnages originaux plus profond que Saint Seiya ? Laissez moi pouffer.

"Luke je suis ton père... Encore"

En plus d'être visuellement les mêmes, toutes les ressorts scénaristiques sont identiques eux aussi. Shaka est l'être le plus proche de Dieu; Saga est un homme droit mais avec une noirceur au fond de son cœur... Et il devait être grand pope... Et il a un jumeau (qui vit sur l'ile de Kanon. Subtilité dans ta gueule !); Shura ne croit qu'en la force et possède Excalibur; Deathmask est impulsif; Aoilos est prêt à tout pour Athéna... Et oui, je les appelles par leurs anciens noms car je n'aime pas l'hypocrisie. Je radote mais changer un patronyme ne fait pas un nouveau personnage.
Bref ! Si vous, vous étiez capable de pardonner la paresse graphique, de toute façon le scénario ne laisse pas vraiment place à l'improvisation. Hormis le fait que certains traitres ne le sont plus (ce qui ne change concrètement pas grand chose dans leur comportement), les rebondissements sont les mêmes avec les mêmes Saints. D'ailleurs au moment ou l'on croit que le Lion et le Sagittaire n'ont pas de lien de parenté BABOUM ! Teshirogi se démerde pour nous refaire le coup des frangins. Un joli tour de force je dois l'avouer.
Alors bon, certains passifs ne sont pas racontés de la même façon et il y a des différences ici et là, mais malgré-tout la base reste la même. J'ajoute d'ailleurs qu'il est presque vital pour certains personnages de connaitre leurs ancêtres... qui sont en fait leurs descendance... même si y'a pas de parenté... Bon vous avez pigé !
Cela s'avère vital pour certains car il est évident que la mangaka s'appuie dessus pour plusieurs personnages secondaire  et si vous ne faites pas la connexion ils paraitront bien creux, particulièrement les Bronze comme Yato dont on nous vante une rivalité/jalousie/amitié envers Tenma alors que concrètement c'est à peine si les gars ont dû se croiser durant leur apprentissage. Pas d'enfance commune; pas le même maitre et surtout : ils ne briguaient pas la même Cloth. Quant à ses sentiments envers Sasha/Athéna on ne voit même pas d'où ils peuvent sortir puisque même Tenma ne pouvait pas l'approcher lorsqu'il était en Grèce. Alors un aspirant Bronze... c'est à peine s'il a dû la croiser. Donc quand vous voyez Yato, vous devez penser à Jabu pour rendre crédible l'idée que ces deux là ont toujours été en compétition, autrement tout ça parait cousu de fil blanc.
Tout ça ce n'est que du mimétisme paresseux. Pour le reste, Teshirogi ne s'intéresse pas tant que ça à la mythologie de Saint Seiya.

Lost Canvas ! Le shojo de Saint Seiya

Elle le dira plus d'une fois dans ses préfaces et postfaces, mais Teshirogi est une fan de Saint Seiya ! Et avant tout une fan féminine. Ça malheureusement ça se voit. Je ne cherche pas à passer pour le misogyne de base (même si c'est le risque) sauf que la féminité de l'auteur n'a pas cessé de me frapper lors de ma lecture. La demoiselle vient du monde du Shojo (dont j'ai lu certains de ces titres, bien meilleurs que Lost Canvas !) et débarque pour faire un Shonen. Or pas n'importe-lequel ! Saint Seiya ! Le shonen le plus ringard, dégoulinant de virilité et de dépassement de soi avec des méchants toujours plus puissant et des armures en vente près de chez vous... Mais qui se base sur la mythologie de l'Antiquité et qui le fait sérieusement. Sauf que Teshirogi a surtout retenu les beaux mecs qui se battent en armure pour venir au secours de la belle princesse à la fin. Et c'est exactement ce qu'elle va faire du début à la fin. Arakawa; Oshino et Takahashi doivent être ravies.
Même si ça a une tronche de Shonen dans le découpage, le trait reste terriblement shojo, avec un défaut majeur : dans ce monde les moches n'existent pas. Sérieusement ! J'ai cherché du mieux que j'ai pu, mais je n'ai rien trouvé de probant. Quelques spectres, mais ça c'était difficile d'en faire des beautés à l'origine. Pour le reste, tous sont des gravures de mode, au corps longiligne, avec la mèche qui tombe devant le visage et le regard ténébreux...  C'est Saint Seiya dans le monde de la haute-couture masculine. Je n'ai rien contre les héros beaux, mais bigre ! Un peu de variété ! Même Aldébaran avec ses cicatrices et ses longs cheveux soyeux nous apparait comme doux et sensible. Je peux comprendre que Saint Seiya versait trop dans la testostérone pour le gout de certains, mais là c'est radicalement l'opposé. Seul Radamanthe nous sauve un peu de ce monde androgyne en proposant un adversaire un peu plus charismatique que le sempiternelle beau mais sadique dont Teshirogi use et abuse.
Pour le reste, ne comptez pas sur la miss pour s'intéresser sérieusement au background de la série. Et voila que les nanas ne portent pas des masques (parce-que c'est rebelle !); qu'on sort une épée magique du slip qui permet d'aller en Enfer; qu'on claque une Athéna Exclamation devant la Déesse comme si c'était la routine... Par contre on va repiquer les mêmes scènes classes de l'époque pour en faire sienne (le sacrifice des 12 Gold Saints).
Vous pouvez vous masturber autant que vous voulez devant tant d'originalité et de génie qui "surpasse le manga d'origine". Pour moi c'est du pillage bête et méchant. Trop peu de nouveaux personnages; trop peux de nouvelles armures et un background en carton. Retirez les artifices visuels, cette série n'a aucun rapport réel avec Saint Seiya et ignore tout ce qui en faisait le charme et se contente de piquer un univers qui n'est pas sien pour en faire autre chose. Donc en tant que vieux fan, je ne retrouve rien de ce que j'aimais. Teshirogi se proclamait fan ? Une bien drôle de fan.

C'est l'histoire d'un gentil qui devient méchant...

Mais le fait est que même certains fans hardcore de Lost Canvas sont prêt à admettre qu'en terme d'univers, la mangaka s'est contentée de copier son voisin pour faire totalement autre chose. Et c'est justement ça qu'ils aiment ! Car l'histoire est tellement meilleure et les personnages tellement plus fouillés et profond ! C'est que c'est du Shakespeare ma bonne dame ! Les armures ? Les Dieux Grecs ? Meh !
Sauf que voila. Shakespeare s'inspirait aussi des tragédies Grecques en son temps... dont s'inspire à la base Saint Seiya. Et Shakespeare était un génie. Teshirogi... moins.
Le problème est que lorsque je lis Lost Canvas pour ce qu'il est -soit un shonen vaguement inspiré d'un autre- je ne vois aucunement de génie ou d'originalité dedans. J'aurai pu faire abstraction qu'elle crache sur l'univers de Kurumada si derrière elle m'avait pondu quelque chose qui me fasse dire "Wouaw". Quelque chose qui fasse pardonner les trahisons parce-que "Goddamnit !!! J'ai jamais lu ça !". Sauf que Lost Canvas... J'ai déjà lu cette histoire un millier de fois.

J'ai eu dès le départ beaucoup de mal avec la structure de son histoire. On commence immédiatement avec la tragique révélation qu'Alone est Hadès (sauf qu'à ce moment on s'en fiche) pour finalement revenir dans le temps et ENFIN retourner au point de départ. Détour inutile, absence de subtilité. Les débuts sont lents et laborieux. Mais la suite n'est pas meilleure car du fait de son inexpérience, Teshirogi ne sait pas construire un shonen nekketsu : soit la montée en puissance d'un héros jusqu'à son affrontement final contre le grand méchant. Et ne me sortez pas qu'elle explose les codes parce qu'elle maitrise son récit car c'est tout l'inverse. De ce fait, les adversaires sont affrontés dans le désordre (Hypnos et Tanathos mordent la poussière très tôt; les juges sont moins puissants que certains spectres...) et plus grave encore, nous ne sommes jamais vraiment témoins de la montée en puissance de Tenma. C'est bien simple, le héros sauveur du monde est souvent relégué au rang de figurant pour laisser places aux Golds Saints et ne se bat quasiment jamais. Celui qui est censé être le fil conducteur est absent; n'affronte presque personne car "le temps n'est pas venu pour lui ! Il doit se battre contre Hadès" et c'est un peu par coup de bol qu'il va récupérer son armure Divine et s'élever au 7ème et 8ème sens. Le reste du temps il est mauvais et ne survit que parce-que quelqu'un vient à sa rescousse.
Alors on se focalise sur les Gold Saints, mais ce n'est pas bien meilleur. A vouloir verser dans le sacrifice symbolique, c'est quasiment tous les chevaliers d'or qui vont passer l'arme à gauche. Même Dokho (qui a pourtant gagné l'épreuve d'immunité) aura le droit à ce faux suspens comme quoi il se pourrait qu'il soit mort. Alors qu'on sait que c'est impossible.
Et je comprends qu'il nous a été dit que seuls Shion et Dokho avaient survécu à la précédente guerre Sainte. Mais personne n'a dit que les autres devaient mourir un par un tous les deux volumes obligatoirement. Sachant qu'il n'y a pas de surprise lors des combats (même personnages; très peu de nouvelles attaques, rebondissements identiques) on aurait aimé pouvoir ne pas anticiper aussi simplement que lorsqu'un Gold Saint apparaissait il allait mourir dans le tome suivant.
Mais le pire reste alors à venir. Déjà que l'absence d'enjeux et de surprise lors des affrontements me faisaient passablement somnoler, Teshirogi va donner le coup de grâce en rendant son récit non-linéaire soudainement ultra linéaire.
Jusqu'alors on ne savait pas trop ce qui allait se passer. On se bat d'abord au Sanctuaire, puis on va en Enfer; puis au palais d'Hadès; puis on retourne à Bluegrad; puis on va chercher une arche... Un peu confus mais au moins je ne pouvais pas anticiper la suite des aventures. Puis, allez savoir pourquoi notre pauvre aspirante mangaka a décidé de reprendre une structure à la Saint Seiya avec des temples et des gardiens à battre jusqu'au combat final contre Hadès dans un temps limité. Pourquoi maintenant ? Parce-que ! Et le pire c'est qu'elle aura réussie à oublier un temple en chemin.
Héros absent; personnages secondaires à l'espérance de vie très faible... Difficile de s'attacher à de tels personnages. Pourtant beaucoup les aiment ! Car  leur psychologie est tellement fouillée et leur destin tragique !

"My Little Saint Seiya: Friendship is Magic"

Sauf que moi je n'ai rien vu de tout ça non plus. Impossible d'avoir de l'empathie pour la bande car tout était trop... parfait.
Si je compare la relation Tenma/Sasha avec Seiya/Saori je continue de préférer cette dernière. Il n'y a tout bonnement  aucun développement entre le Pégase et l'Athéna de Lost Canvas.
Tout le monde reproche la fadeur de Seiya, mais si l'on regarde de près il est beaucoup plus intéressant que Tenma (je n'ai pas dit attachant). Seiya vient de l'orphelinat Kido ou il a été maltraité dans sa jeunesse par Saori. Puis on l'a envoyé de force récupérer une armure de bronze, le séparant de sa grande sœur. Lors de son retour, non seulement sa sœur a disparue mais on le force à se battre dans un tournoi absurde s'il veut que les instigateurs de son malheur lui viennent en aide. Puis on lui annoncera plus tard que son propre père n'est autre que Mitsumasa Kido et qu'il doit défendre Saori au péril de sa vie... Ce que logiquement il refuse. Ce n'est que peu à peu que Seiya va s'attacher à Saori et finir par se battre pour la protéger. Tout comme c'est petit à petit que Saori va passer de petite fille capricieuse à Déesse protectrice de l'Humanité.

Pendant ce temps Tenma a lui aussi vécu dans un orphelinat très pauvre. Mais tout était merveilleux. Il était entouré de gens très gentils et sa vie était pleine de rires. Sasha était déjà une fillette adorable pleine d'amour pour les autres et c'est logiquement que tout le monde aura envie de la protéger. D'ailleurs pas besoin qu'elle devienne Athéna pour ça vu que Tenma en fait la promesse dès le départ. Il n'y a pas d'évolution dans leur rapports. Ils étaient culs et chemise depuis la petite enfance. C'est donc avec joie qu'il ira s'entrainer au sanctuaire et mourir pour elle. Aucun développement dans le temps, Tenma et Sasha seront dans ce statu quo durant 25 volumes.
Alors on va chercher du côté d'Alone... et c'est pas fameux non plus. L'amitié entre lui et Tenma est fade et tout ce qui les relient vraiment c'est cette promesse qu'on ne va pas cesser de nous rappeler tous les 6 chapitres. Le problème c'est qu'Alone est Hadès. Alors comment blâmer quelqu'un pour ses mauvais actes alors qu'il est sous le contrôle du seigneur des Enfers ? Soit ! On peut me sortir cet espèce de rebondissement sorti du chapeau comme quoi Alone aurait réussi à influencer Hadès et donc il s'agirait en réalité de sa volonté... Mais non. A partir du moment où un tiers agit sur quelqu'un, on ne peut pas être catégorique à ce point. N'est-ce pas ce que nous avait appris Slayers avec Rézo ?
Résultat je n'achète pas tout ça. Tout le monde est trop parfait; les gentils sont très gentils et les méchants très méchants et les héros vivent des tragédies super tragiques (le truc bien sombre pour que tu comprennes bien que quand même... les pauvres !). La psychologie des protagonistes ne sont que des archétypes de Shonen ultra codifiés. Rien de détestable en soi ! Et l'on peut en apprécier certains, mais lorsqu'on me parle de personnages originaux avec des destins digne d'Oedipe je reste pantois. Avons-nous vraiment lu le même manga ?


"11/20. Manque d'audace dans le traitement du sujet"

Saint Seiya Lost Canvas n'est pas un shonen détestable, en aucun point. Le dessin est soigné, la mise en page claire, le récit grosso-modo agréable et je comprends largement en quoi certains prennent du plaisir à la lecture de ce manga. Sauf qu'il ne possède rien d'original. Tout ce qu'a fait Teshigori, je l'ai lu ailleurs en mieux. Et au bout du compte elle n'aura même pas réussi à s'approprier Saint Seiya. Ce n'est qu'un titre académique qui suit les codes du genre un peu trop à la lettre sans chercher à véritablement se démarquer et à offrir l'élément original qui pourrait en faire un bon manga.
J'en suis même à penser que Saint Seiya G était meilleur. Certes je déteste la vision d'Okada, mais au moins il a SA vision qui me provoque une réaction forte : je n'aime pas. A part un ennui poli, Lost Canvas ne m'a pas vraiment fait réagir. En vérité, si le manga n'avait pas eu une réputation aussi agaçante pour le vieux fan que je suis ("meilleur que l'original puissance infini"), je n'aurai probablement pas porté plus d'attention que ça au titre.
Au bout du compte Lost Canvas n'est qu'un shonen parmi tant d'autre. Pas mauvais mais pas brillant non plus. Si vous êtes fans eh bien... amour et prospérité sur vous ! Au final ce n'est que mon avis et il n'a que l'intérêt que vous lui porterez. Et si vous n'aimiez pas Saint Seiya sauce Kurumada, ce titre peut sans doute satisfaire votre soif de récit emplie de bravoure et de lyrisme. Peut-être même que le vieux fan en manque de Cloths y trouvera aussi son compte à certains moments. Mais mon unique conseil sera celui-ci : lisez d'autres shonens. Lisez en des tas. Puis plus tard, relisez Lost Canvas. A ce moment je vous demanderai : est-ce toujours aussi bon que vous le disiez ? Je suis curieux Wink

_________________
Love sur vous les Pixels !
Keep Smiling !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gruic
Professeur de Slayers
avatar

Messages : 5832
Date d'inscription : 15/02/2009
Age : 35
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Saint Seiya - The Lost Canvas. Actu: Lost Canvas terminé. Bientôt Lost Canvas Gaiden !   Dim 28 Juil - 7:43


Excellente critique Shakka.

Tout simplement excellente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gruicprod.fr/
liclic
Prêtre manipulateur au service de Greater Beast
avatar

Messages : 2306
Date d'inscription : 27/04/2009
Age : 36
Localisation : Sherbrooke

MessageSujet: Re: Saint Seiya - The Lost Canvas. Actu: Lost Canvas terminé. Bientôt Lost Canvas Gaiden !   Lun 29 Juil - 18:15

Je n'ai pas lu lost canvas car dès le deuxième, j'en avais soupé du design qui me gonflait sévèrement.
Enfin bref.... Ton avis est très complet et au moins on apprécie ta lecture et ta critique, Shakka.

Pour épisode G, j'ai lu quelques mangas mais je n'ai pas aimé le graphisme non plus.

_________________


Me miseret totarum malarum rerum quas feci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xellos
Mage confirmé
avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 27/01/2010
Localisation : Zone 11

MessageSujet: Re: Saint Seiya - The Lost Canvas. Actu: Lost Canvas terminé. Bientôt Lost Canvas Gaiden !   Mer 31 Juil - 22:36

Juste pour dire, je passais par hasard et j'ai lu la critique de ChevalierShakka. J'ai beau ne pas partager son avis, je la trouve intéressante et bien argumentée. Bravo pour l'effort en tout cas !

Cela m'a permis aussi de réaliser qu'on n'avait en fait pas la même manière de lire/d'apprécier une oeuvre, ni les mêmes attentes. C'est peut-être ce qui fait que, de mon côté, Lost Canvas est le meilleur manga de la franchise Saint Seiya, aimant sa narration, sa mise en scène et la manière dont l'auteur s'attache à l'histoire de ses personnages, tandis que je trouve le manga de Kurumada davantage médiocre, avec une histoire bateau servant de prétexte à une succession de bastons répétant toujours le même schéma et des personnages complètement creux et fades. Je ne suis pas aussi attaché à l'esprit Saint Seiya que Shakka (en fait, je m'en fiche un peu pour être honnête, ça ne fait pas partie des raisons qui font que je trouve une série bonne ou mauvaise, j'ai toujours pris les séries comme elles me viennent, avec leur propre identité et leurs propres qualités/défauts, sans me préoccuper davantage de la question de la fidélité), j'ai une autre manière de lire les oeuvres qui repose sur des critères qualitatifs différents de ceux de Shakka.

Perso, dans son ensemble, voilà ce que ça donne à peu près actuellement mes avis par rapport à cette franchise:

Saint Seiya: 08/20
Episode G: 05/20
Lost Canvas: 16/20
Lost Canvas Chronicles: 17/20
Next Dimension: 03/20
Omega saison 1: 12/20
Omega saison 2: 04/20

Et j'ai de plus en plus de mal avec les nombreux dérivés qui sont souvent d'un niveau affligeant (après, je suis peut-être un peu sévère dans les notes, mais ça résume bien ce que j'en pense).

_________________
All hail Lelouch !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gruic
Professeur de Slayers
avatar

Messages : 5832
Date d'inscription : 15/02/2009
Age : 35
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Saint Seiya - The Lost Canvas. Actu: Lost Canvas terminé. Bientôt Lost Canvas Gaiden !   Jeu 1 Aoû - 7:12

Le contenu de ce film post, est la propriété de Xellos. Il ne reflète en aucun cas les opinions de la production Evolution-R et les dirigeants ne sauraient être tenu pour responsable. Toute demande de remboursement de temps perdu auprès de la direction serait inutile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gruicprod.fr/
chevaliershakka
Hellmaster
avatar

Messages : 4616
Date d'inscription : 02/04/2009
Age : 32
Localisation : 75/57

MessageSujet: Re: Saint Seiya - The Lost Canvas. Actu: Lost Canvas terminé. Bientôt Lost Canvas Gaiden !   Jeu 1 Aoû - 11:32

Citation :
Excellente critique Shakka.

Cela me va droit au cœur, merci beaucoup.

Citation :
Enfin bref.... Ton avis est très complet et au moins on apprécie ta lecture et ta critique, Shakka.

Ravi que la lecture en soit agréable. C'était le but premier.

Citation :
Juste pour dire, je passais par hasard

T'as reçu un mail d'alerte en gros.

Citation :
Cela m'a permis aussi de réaliser qu'on n'avait en fait pas la même manière de lire/d'apprécier une oeuvre, ni les mêmes attentes.



On est sur un forum. Et le but premier d'un forum c'est de partager son avis avec d'autres personnes qui ont une autre approche et une sensibilité différente de la sienne.
A priori ce n'est pas ton intention, je suppose donc que j'ai pas à répondre !!Very Happy 
Kissoux !

_________________
Love sur vous les Pixels !
Keep Smiling !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xellos
Mage confirmé
avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 27/01/2010
Localisation : Zone 11

MessageSujet: Re: Saint Seiya - The Lost Canvas. Actu: Lost Canvas terminé. Bientôt Lost Canvas Gaiden !   Jeu 1 Aoû - 11:34

Gruic a écrit:
Le contenu de ce film post, est la propriété de Xellos. Il ne reflète en aucun cas les opinions de la production Evolution-R et les dirigeants ne sauraient être tenu pour responsable. Toute demande de remboursement de temps perdu auprès de la direction serait inutile.
Oui, bien sûr, ce n'est que mon avis. Je ne demande pas à ce qu'on soit d'accord avec moi, je ne fais que l'exprimer en restant honnête avec ce que je pense.

Juste histoire de dire, pour balancer avec l'avis précédent (très négatif), qu'il y a aussi des personnes que la lecture de Lost Canvas a enrichi en un sens, à qui ça a apporté quelque chose. Des personnes qui aiment voir le parcours initiatique et psychologique de ces personnages, comme le parcours d'un petit bronze totalement impuissant qui se fait tuer d'entrée de jeu (il est faible, ce n'est qu'un bronze envoyé sur le champ de bataille sans avoir connu la guerre) et qui ne fait qu'accumuler les défaites pendant près de 10 tomes, portant la mort de nombreux alliés sur la conscience, avant de s'éveiller à son destin de chevalier légendaire et d'emporter des victoires qui ont un goût amer. Ou celui des nombreux chevaliers d'or, ultra-charismatiques et aux destins maudits, qui vivent leur propre histoire et qui trouvent, à travers les conflits, un sens à leur existence en ces temps troublés. C'est tout cet aspect tragique et émotionnel qui me touche dans des mangas comme Berserk et Fullmetal Alchemist ou dans des séries comme Evangelion et L'Attaque des Titans, et que je retrouve dans Lost Canvas avec de vrais partis-pris narratifs que je ne cesse de découvrir lors de mes relectures. C'est pour ça que, alors que je n'aime pas Saint Seiya, Lost Canvas est une série qui me transporte par la force évocatrice de ses personnages et la dramaturgie de leurs histoires personnelles. Plus que le récit d'une guerre sainte, ce sont les chroniques de ses différentes batailles portées par des personnages d'une grande richesse.

Au-delà de ça, je vois un peu, avec l'argumentation de ChevalierShakka, pourquoi il n'aime pas Lost Canvas. Mais les éléments qu'il analyse ne sont pas ceux qui m'intéressent le plus dans ce manga. Je ne compare pas autant au manga original, je m'attarde davantage sur ce que l'auteur crée et sur ce qu'elle raconte. De plus, je ne considère pas le manga de Kurumada comme une oeuvre réussie, du coup des éléments qui ne m'ont pas vraiment convaincus dans le manga original (les personnages et la manière dont l'histoire les emploient pour mettre en valeur leur nature et leur histoire personnelle, la construction de la narration afin de raconter une histoire qui amène logiquement des combats et non une histoire prétexte à une série de combats), j'ai préféré leur traitement dans Lost Canvas.

Mais,au-delà de ça, je pense que chacun a des avis différents sur ces oeuvres et que c'est important de les lire pour voir des choses qu'on ne réalise pas forcément soi-même. Mon avis a beau être différent de celui de ChevalierShakka, j'ai vu des choses dans ce dernier, je l'ai trouvé intéressant et bien argumenté, mais il voit les choses d'un point de vue différent du mien. Et je pense que ça pourrait enrichir ma prochaine lecture.

_________________
All hail Lelouch !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xellos
Mage confirmé
avatar

Messages : 399
Date d'inscription : 27/01/2010
Localisation : Zone 11

MessageSujet: Re: Saint Seiya - The Lost Canvas. Actu: Lost Canvas terminé. Bientôt Lost Canvas Gaiden !   Jeu 1 Aoû - 11:41

Citation :
T'as reçu un mail d'alerte en gros.
Non. Je passe juste de temps en temps sur le site pour lire et j'ai vu ton post hier soir.

Citation :
On est sur un forum. Et le but premier d'un forum c'est de partager son avis avec d'autres personnes qui ont une autre approche et une sensibilité différente de la sienne.
Oui, bien sûr.

Citation :
A priori ce n'est pas ton intention, je suppose donc que j'ai pas à répondre !!
Kissoux !
Ca aurait pu l'être. J'ai été honnête dans mon avis, j'attendais de voir la réponse pour savoir si on pouvait éventuellement discuter sur l'oeuvre et sur différents points (j'ai posté justement parce que je sentais la possibilité éventuellement de discuter, sinon je n'aurais rien posté).

Mais j'ai bien compris que je ne suis pas le bienvenue. Mais bon, je ne suis pas surpris vu ce qui c'est passé à l'époque et qui est en bonne partie de ma faute.

Bref, je vous laisse. Désolé de vous avoir dérangés.

_________________
All hail Lelouch !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chevaliershakka
Hellmaster
avatar

Messages : 4616
Date d'inscription : 02/04/2009
Age : 32
Localisation : 75/57

MessageSujet: Re: Saint Seiya - The Lost Canvas. Actu: Lost Canvas terminé. Bientôt Lost Canvas Gaiden !   Jeu 1 Aoû - 15:55

Citation :
j'attendais de voir la réponse pour savoir si on pouvait éventuellement discuter sur l'oeuvre et sur différents points

Ah non non ! Si tu veux débattre, tu te lances ! Moi je viens de poster une critique en somme assez conséquente sur le manga avec un avis  -j'espère- suffisamment détaillé pour que ceux qui ne sont pas d'accord se manifestent d'eux-même. J'accepte évidemment les discussions, sinon je n'aurai pas posté mon avis sur un forum.

Citation :
j'ai posté justement parce que je sentais la possibilité éventuellement de discuter, sinon je n'aurais rien posté

Ce que tu as posté dit plutôt tout le contraire. On a l'impression que tu avais tellement peur que je te tombe dessus à bras raccourcis que tu t'es senti obligé de marquer partout à quel point on ne recherchait pas la même chose dans un manga etc... A partir de là je n'ai rien à répondre. Si tu penses qu'on est si différents au point de devoir le dire toutes les trois lignes, j'en conclue que tu veux pas discuter et donc je ne réponds pas. C'est tout !

Un débat c'est l'inverse (Lina) ! Quand Blast la dernière fois n'aimait pas mon avis sur Attack on Titans, il m'a pas envoyé une carte pour savoir si on pouvait en discuter. Il a attaqué mes arguments, j'ai répondu aux siens, il en a fait de même etc... On a débattu en sommes !
Simple comme "bonjour" !

Citation :
Au-delà de ça, je vois un peu, avec l'argumentation de ChevalierShakka, pourquoi il n'aime pas Lost Canvas.

Vu ce que tu as marqué par la suite je n'en suis pas convaincu...
De plus tu crois trop bien connaitre mes goûts et tu tires des conclusions hâtives. Mais bon !

Citation :
Mais j'ai bien compris que je ne suis pas le bienvenue. Mais bon, je ne suis pas surpris vu ce qui c'est passé à l'époque et qui est en bonne partie de ma faute.

La seule chose qu'on t'ait jamais reproché c'est de ne pas parler Slayers sur un forum consacré à Slayers. Pour le reste je crois que tu t'es monté le bourrichon tout seul.

Bref ! Moins de Drama Queen et plus de posts concrets !
Si tu veux discuter Slayers et de temps à autre d'autres sujets, les portes te sont grande ouvertes. Si tu préfères t'imaginer comme un paria qu'il faut fouetter, tu t'es trompé d'endroit !
A toi de voir, mais les come-backs tous les trois mois c'est plus du tout tendance.

_________________
Love sur vous les Pixels !
Keep Smiling !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
liclic
Prêtre manipulateur au service de Greater Beast
avatar

Messages : 2306
Date d'inscription : 27/04/2009
Age : 36
Localisation : Sherbrooke

MessageSujet: Re: Saint Seiya - The Lost Canvas. Actu: Lost Canvas terminé. Bientôt Lost Canvas Gaiden !   Ven 9 Aoû - 16:34

chevaliershakka a écrit:


La seule chose qu'on t'ait jamais reproché c'est de ne pas parler Slayers sur un forum consacré à Slayers. Pour le reste je crois que tu t'es monté le bourrichon tout seul.
Absolument d'accord. Vas-y lance-toi, Xellos... Et si tu parles en plus de tes arguments sur les topics principaux du site, ce serait super ! Ne t'en fais pas, on a chacun des opinions argumentés et tout le monde n'est pas toujours du même avis. Moi, par exemple, lost canvas, je n'ai jamais pu lire plus de quelques dizaines de pages tant le graphisme m’écœure et m'empêche de comprendre l’œuvre purement et simplement. Et pourtant j'ai essayé. Toutefois, comme je l'ai écris plus haut, cela m'empêche d'avoir un avis tranché car je ne connais pas assez lost canvas.

_________________


Me miseret totarum malarum rerum quas feci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Saint Seiya - The Lost Canvas. Actu: Lost Canvas terminé. Bientôt Lost Canvas Gaiden !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Saint Seiya - The Lost Canvas. Actu: Lost Canvas terminé. Bientôt Lost Canvas Gaiden !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» [Manga] Saint Seiya - The Lost Canvas
» Saint Seiya Lost Canvas
» [MU] Saint Seiya The Lost Canvas [MKV MULTI][DVDRIP COMPLET]
» Saint Seiya - the lost canvas
» Saint Seiya Lost Canvas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Slayers Evolution-R :: Les héritiers de Lei Magnus :: Les autres univers-
Sauter vers: