AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Saint Seiya Episode G

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Xellos
Mage confirmé


Messages : 399
Date d'inscription : 27/01/2010
Localisation : Zone 11

MessageSujet: Saint Seiya Episode G   Lun 11 Oct - 19:54

S'il est un titre controversé qui n'a jusque là jamais réussi à se faire sa place dans l'univers Saint Seiya, c'est certainement Episode G. Trop différent de l'univers original et loin d'être aussi bon que l'excellent Lost Canvas, il s'agit peut-être là du seule véritable échec de cette grande saga (le tome 1 de Next Dimension est sauvé par la suite).

Quelles sont les raisons de cet échec ?

Attention, je préviens, ma critique va être assez acide ! Laughing





Tout d'abord, vous l'aurez tout de suite remarqué, le design, s'il a un style très prononcé, est à des années lumières du style Saint Seiya habituel. Beaucoup n'adhèrent pas devant ces personnages qui donneraient l'air aux polygones de Final Fantasy VII d'être super-expressifs.

Si les pages colorisées sont encore assez jolies, la plupart du manga est en noir et blanc et, alors, les images deviennent souvent illisibles, notamment lors des combats censés faire la part belle au spectaculaire.



Mais je vais surtout m'attarder sur le scénario et là, croyez-moi, c'est pas triste.


Le héros, Aiolia, est le jeune chevalier d'or du Lion qui doit apprendre à trouver sa place dans le Sanctuaire et comprendre les responsabilités d'un chevalier.

Seulement voilà, son grand frère Aioros, le chevalier d'or du Sagittaire, a été tué par les autres chevaliers d'or et, depuis, la vie n'a pas été tendre avec le pauvre Aiolia.

Rejetés par les autres chevaliers d'or et les rejetant eux-mêmes, aimant son frère tout autant qu'il le hait, le jeune Aiolia est ainsi un grand dépressif, incapable de s'accepter parce qu'il est l'image même de son frère, cloitré en permanence dans sa maison du Lion, se coupant du reste des autres chevaliers et ignorant les règles du Sanctuaire.

Un sale gosse capricieux, en pleine crise d'adolescence, qui se comporte comme si on l'avait envoyé à la DASS après le décès de son frère et qu'il ne s'y plait pas mais n'a nulle part d'autre où aller.

Autant ce genre de personnages peut être sublime par le grotesque (Shinji Ikari), autant là Aiolia est véritablement insupportable et on se fout bien qu'il crève.


Pour raconter l'histoire de son antihéros, Episode G tente de rationaliser les agissements du Sanctuaire, en collaboration avec les services secrets de différents pays (je vous renvoie pour ça à l'opening ridicule du titre qui fait passer Aiolia pour un super-héros à la sauce mythologie).

Le système interne du Sanctuaire est lui aussi expliqué, tranchant ainsi avec la part de naïveté du Saint Seiya original qui faisait son charme.

Le titre s'attarde aussi considérablement à démontrer les relations d'Aiolia avec les autres chevaliers d'or (sans vraiment que cela soit intéressant, le pire étant Milo du Scorpion qui passe pour un ado complètement débile).

Là, on retrouve un peu la formule "1 tome = 1 chevalier d'or" si chère à la première partie de Lost Canvas, sauf qu'autant Lost Canvas se concentrait principalement à les présenter en combat (au point, souvent, de s'écarter radicalement de l'intrigue, tout en étendant parfois de manière intéressante l'univers), autant Episode G tente une approche plus psychologique, liée aux névroses d'Aiolia, qui ne fait pas mouche du tout.

Dans le genre "héros solitaire écorché par le destin", autant dernièrement Teshirogi a réussi à créer un Tenma absolument sublime de force et de tristesse, autant l'Aiolia d'Okada a davantage sa place dans une cellule psychologique.


En fait, si Aiolia peut faire penser à un autre personnage de BD, ça serait Batman. Tout d'abord par le comportement antisocial et les troubles psychologiques, ensuite par le deuil qui hante perpétuellement le personnage, mais aussi par l'intrusion d'un "Robin".

En effet, comme si Okada avait ressenti le besoin d'apporter un contre-poids plus light à Aiolia, ce dernier recueille une gamine orpheline, tentant ainsi de se créer une famille de substitution pour régler ses problèmes psychologiques. Et là, tous les clichés sont permis.


Enfin, l'ultime blasphème de l'Episode G à l'univers Saint Seiya, c'est qu'à part les ennemis déclarés des chevaliers (les Titans), Aiolia et les autres chevaliers d'or affrontent de véritables monstres mythologiques.

De là, on se demande quelle était l'intention d'Okada. Pourquoi tenter de rationnaliser quelque peu l'univers Saint Seiya si c'est pour après le plonger dans un fantastique où même la série originale avait posé une limite ?


Enfin, rajoutons un humour lourdingue avec des personnages aux traits déformés (comme on en voit un peu parfois dans les mangas kawai) qui contrebalance totalement avec la noirceur voulue de l'oeuvre.


Ainsi, Okada, s'il affiche par moments des intentions, n'hésite pas à se contredire par la suite en faisant l'exact contraire. Cela fait que le fan ne sait pas par quel pied danser avec ce titre étrange où les persos ne ressemblent à rien, où les combats, censés être grandioses (avec des chevaliers d'or clairement bien plus puissants que ceux du manga original au passage), perdent de leur impact par leur illisibilité qui fait qu'on passe plus de temps à scruter les cases pour distinguer les formes qu'à suivre l'histoire...


Episode G n'est pas un bon titre. Et, plus encore, ce n'est absolument pas un bon Saint Seiya. Autant Teshirogi, véritable fan de l'oeuvre originale, avait réussi à présenter une vision personnelle accessible, intéressante et toujours très respectueuse de l'univers Saint Seiya, visiblement très inspirée, autant Okada semble ne pas s'être fixé de limites et être parti sans trop savoir où il allait vraiment, trahissant à de multiples reprises les règles de l'univers Saint Seiya (ce qui n'est pas forcément un crime du moment que ça se justifie, seulement ça n'apporte rien justement) et livrant un titre sans réelle saveur où on finit par se demander le pourquoi. Pourquoi cette oeuvre ? Qu'est-ce que ces épreuves ont apportées au final ?

_________________
All hail Lelouch !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chevaliershakka
Hellmaster


Messages : 4556
Date d'inscription : 02/04/2009
Age : 32
Localisation : 75/57

MessageSujet: Re: Saint Seiya Episode G   Mar 12 Oct - 9:44

C'est marrant ! Sur beaucoup de points je retrouve les mêmes choses que lorsque j'avais écrit ma chronique dessus ! Comme quoi j'étais pas le seul à le penser Laughing

Du coup pas grand chose à ajouter : le dessin typé shojo craint à mort, les combats sont brouillons, l'humour lourdingue... perso j'ai tenu six tomes car hé ! Panini c'est cher !
Et je sais pas... Quelle idée à fait croire à l'auteur (lui ou Kurumada) que se concentrer à fond sur UN chevalier (qui plus est le lion) était une bonne base pour Saint Seiya ?
Bref un echec ! De toute façon les préquelles c'est trèèèèès dur à rendre intéressant. Raconter le passé n'est pas forcément utile pour toutes les œuvres. Mais bon, y'a des modes comme ça...

Sinon je constate que t'as pas pu t'empêcher de glisser un peu de Lost Canvas Razz
Mais bon là le comparatif est compréhensible puisqu'il s'agit toutes deux d'œuvres dérivées du même matériel d'origine.

_________________
Love sur vous les Pixels !
Keep Smiling !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
liclic
Prêtre manipulateur au service de Greater Beast


Messages : 2289
Date d'inscription : 27/04/2009
Age : 35
Localisation : Sherbrooke

MessageSujet: Re: Saint Seiya Episode G   Mar 12 Oct - 12:50

Malheureusement pour moi, le peu de ce que j'ai lu de l'épisode G, ben moi aussi je suis d'accord globalement avec ce qui en a été dit, snifff.... Crying or Very sad

_________________


Me miseret totarum malarum rerum quas feci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xellos VS Zelgadis
Mère du Chaos


Messages : 2450
Date d'inscription : 12/11/2009
Age : 34
Localisation : THIONVILLE

MessageSujet: Re: Saint Seiya Episode G   Mer 13 Oct - 7:12

C'est vraiment dommage... Dan a voulu me faire plaisir et ils y a quasi un a n m'a acheté 15 tomes d'Episode G ! Et j'avoue que je n'ai pas étais plongée dans la lecture comme à l'époque de Saint Seiya.

Je ne vais pas réécrire ce que vous avez déjà dit plus haut mais je vous rejoins. J'ai passé pas mal de temps à essayer de comprendre les combats tellement les cases sont noircies et incompréhensibles !

Malheureusement ça m'a un peu faché avec l'univers de Kurumada, depuis je n'ai pas osé essayer Lost Canvas...

_________________
Have a nice day and keep smiling despite difficulties. :-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chevaliershakka
Hellmaster


Messages : 4556
Date d'inscription : 02/04/2009
Age : 32
Localisation : 75/57

MessageSujet: Re: Saint Seiya Episode G   Mer 13 Oct - 10:56

Citation :
Malheureusement ça m'a un peu faché avec l'univers de Kurumada, depuis je n'ai pas osé essayer Lost Canvas...

Pas grave, y'a toujours Next Dimension Razz

_________________
Love sur vous les Pixels !
Keep Smiling !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xellos
Mage confirmé


Messages : 399
Date d'inscription : 27/01/2010
Localisation : Zone 11

MessageSujet: Re: Saint Seiya Episode G   Mer 13 Oct - 14:41

Xellos VS Zelgadis a écrit:
C'est vraiment dommage... Dan a voulu me faire plaisir et ils y a quasi un a n m'a acheté 15 tomes d'Episode G ! Et j'avoue que je n'ai pas étais plongée dans la lecture comme à l'époque de Saint Seiya.

Je ne vais pas réécrire ce que vous avez déjà dit plus haut mais je vous rejoins. J'ai passé pas mal de temps à essayer de comprendre les combats tellement les cases sont noircies et incompréhensibles !

Malheureusement ça m'a un peu faché avec l'univers de Kurumada, depuis je n'ai pas osé essayer Lost Canvas...
Si on excepte le tome 1 de Next Dimension (faut vraiment savoir que la suite soit bonne, parce qu'après avoir lu ce... "truc"...), Episode G est certainement ce qui se fait de pire en matière de Saint Seiya.

Y a rien, c'est vide, les personnages ne sont pas intéressants. Okada essaie de leur donner une personnalité plus prononcée que dans le manga original, mais ça ne marche pas. Je pense que c'est aussi en grande partie la faute à une histoire inintéressante au possible qui ne laisse aucune chance à ses personnages pour exister.


Pour Lost Canvas, je vais peut-être faire une critique là-dessus mais, honnêtement, le niveau général est très bon. Il y a des passages tout simplement excellents comme d'autres beaucoup plus moyens, mais ça reste toujours à mille lieux d'Episode G.

Les situations sont parfois un peu farfelues mais ça n'est jamais inintéressant. Et puis surtout, grosse différence, les personnages "existent" vraiment.

Okada, il met en avant Aiolia, il met en scène les chevaliers d'or, mais ça ne véhicule rien. Aucune émotion, aucune aura.

Teshirogi, même les chevaliers d'or qui ne restent souvent que le temps d'un tome arrivent plus ou moins à exister.

Quant au héros Tenma, elle a su gérer d'une évolution d'une manière tellement maîtrisée qu'il change du tout ou tout sans que jamais ça sonne faux, débutant comme le stéréotype du héros impulsif, super-confiant et arrogant pour finalement se renfermer énormément sur lui-même et devenir un guerrier solitaire et d'une tristesse infinie après avoir assisté à nombre de morts d'êtres qu'il aimait ou respectait au nom d'une guerre absurde.

Quant au combat, autant ceux d'Okada sont illisibles, autant ceux de Teshirogi sur la dernière partie de son oeuvre valent vraiment le détour. Elle a fini par maîtriser complètement son sujet et sert quelques uns des combats les plus spectaculaires et les plus épiques de la saga Saint Seiya, avec des enjeux personnels qui rappellent la saga Asgard.

Après, on aime ou non Lost Canvas, mais honnêtement je ne vois pas vraiment en quoi ce titre serait comparable à cette bouse d'Episode G (que même des amis fans absolus de Saint Seiya admettent ne pas avoir lu plus de 2/3 tomes tellement ils trouvaient ça raté).

_________________
All hail Lelouch !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xellos VS Zelgadis
Mère du Chaos


Messages : 2450
Date d'inscription : 12/11/2009
Age : 34
Localisation : THIONVILLE

MessageSujet: Re: Saint Seiya Episode G   Mer 13 Oct - 15:34

Citation :
Pas grave, y'a toujours Next Dimension
Citation :
Après, on aime ou non Lost Canvas, mais honnêtement je ne vois pas vraiment en quoi ce titre serait comparable à cette bouse d'Episode G
Mmmh... Je me laisserai sûrement tenter un de ces jours...
Mais d'abord il faut que je termine mes Slayers ! Wink

_________________
Have a nice day and keep smiling despite difficulties. :-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Saint Seiya Episode G   

Revenir en haut Aller en bas
 
Saint Seiya Episode G
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Manga] Saint seiya Episode G + Assassin
» [Manga] Saint Seiya Episode G
» [Manga] Saint seiya Episode G : Aiolos-Hen
» INFO : Doublage saint seiya Hades c'est parti
» Saint Seiya, épisode G

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Slayers Evolution-R :: Les héritiers de Lei Magnus :: Les autres univers-
Sauter vers: