AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tout sur Slayers les OAVs (ou presque)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
chevaliershakka
Hellmaster
avatar

Messages : 4744
Date d'inscription : 02/04/2009
Age : 33
Localisation : 75/57

MessageSujet: Tout sur Slayers les OAVs (ou presque)   Mer 15 Juin - 0:21

Tout sur Slayers les OAVs (ou presque)




Introduction



Il était une fois en France

Parler des OAVs Slayers en France c'est faire preuve d'une grande perversité. Ainsi, ne soyez pas étonné que certains se mettent à pleurer ou d'autres à proférer moult insultes à votre égards. Dans le cas le plus malchanceux vous aurez leur mort sur la conscience.
Eh oui, parler des OAVs Slayers en France... C'est une dure épreuve, que je compte bien la relever.

Mais pourquoi est-ce si compliqué ? Eh bien tout simplement car tout comme les films et désormais la série télé, nous pauvres Français, sommes terriblement mal-lotis à leur sujet et seule la première série "Slayers Special" est parue chez nous lorsque la VHS était à la mode. Les trois qui composent "Slayers Excellent" ne sont jamais arrivées chez nous.
Il existe bien des voies moins officielles, mais je peux vous dire que s'en contenter n'est pas forcément une expérience des plus heureuses. Encodées via des bandes douteuses, les versions qui circulent sur le net n'ont plus grand rapport avec le résultat original et ne rendent pas du tout justice à la qualité de l'animation et à leurs couleurs chatoyantes. De façon un peu méchante je pourrai dire que si vous vous en êtes contentés, vous n'avez pas vu les OAVs, vous vous êtes contentés de les regarder.

Bref, la meilleure façon pour les voir chez nous reste l'import. Soit un moyen couteux, peu pratique et également très rare, surtout si vous recherchez la version sous-titrée Anglaise. Vous pouvez alors comprendre la frustration autours de ces OAVs, d'autant que tout le monde ne comprend pas l'Anglais.
Reste qu'on peut légitiment se demander si elles méritent un telle chemin de croix.


Ci-dessus un comparatif DVD/DVD-Rip. Le flou du DVD vient du fait de ma capture peu appliquée. L'important étant surtout la différence de couleurs


OAVs Kezako ?

Revoyons rapidement ce que sont des OAVs.
Original Animation Video sont ce qu'on pourrait appeler des épisodes de luxe, ou des films du pauvre. En clair, il s'agit d'épisodes créés uniquement pour être vendu en VHS à l'époque ou en DVD, même s'il ne s'agit que de sa définition la plus basique et ces épisodes peuvent très bien être diffusés à la télévision avant toute commercialisation.
D'une durée généralement standard de trente minutes, l'animation y est meilleure que pour une série, ce qui explique qu'au Japon, chacun soit souvent vendus d'abord à l'unité.
Généralement il s'agit d'un dérivé d'une œuvre déjà existante, ils font souvent office de hors-série, ou d'adaptation d'un moment précis de l’œuvre en question. En clair il n'y a pas de règle clairement établi et l'avantage c'est qu'on peut y faire un peu ce qu'on veut. Et pourtant, comme on l'a déjà vu avec les films, c'est quand l'anime Slayers peut se permettre le plus de liberté qu'elle est la plus frileuse.

Prédiction d'une déception

Car avant même de me lancer dans les chroniques des dites OAVs, je préfère que vous ne soyez pas déçus: leur intérêt est plus que limité. Il s'agit de deux séries de trois épisodes qui n'ont aucun rapport entre-elles. Ces deux séries, qui sont sobrement intitulées « Slayers Special » et « Slayers Excellent » n'ont non-seulement aucun lien direct, mais les épisodes eux-mêmes ne partagent rien hormis l'aspect technique. En clair, il faut plus les aborder comme de longs épisodes breaks plutôt qu'une vraie série d'OAV unie. Dommage, quand on sait qu'avec une heure et demi comptabilisé pour chaque fournée, la saga aurait pu se permettre des récits bien plus épiques que ce à quoi on aura le droit.
Et même si techniquement il s'agit d'adapter les meilleures nouvelles de Kanzaka de la série éponyme en roman « Slayers Special », on peut rechigner sur cet échantillon qui nous ferait parfois dire que notre cher auteur n'a pas toujours la plume heureuse quand il s'agit de raconter de petites histoires.

Et à la différence des films, ces OAVs ne profitent même pas de l'effet de surprise.
En effet, « Slayers Special » est sorti en 1996 soit un an après le film « Slayers Perfect ». L'équipe technique étant la même le traitement nous est déjà familier, il n'y a donc rien de fondamentalement neuf de ce côté là et tout comme les films, l'aspect mythologique est réduit à sa plus simple expression.

Néanmoins il n'y a rien de scandaleux non plus là-dedans. Les OAVs étant généralement un produit dérivé couteux et qui doit donc se vendre, l'absence de prise de risque n'est pas étonnante. N'oublions pas qu'on ne peut pas voir ces épisodes avant de les avoir achetés. Pas étonnant donc que les producteurs se rattachent à des symboles facilement identifiables et minimisent les virages trop brutaux, chose que pouvait plus facilement s'autoriser les films.
Et dans l'ensemble, pour ce qu'ils sont, ces épisodes spéciaux de Slayers possèdent quelques atouts indéniables.
Mais trêves de palabres ! Il est temps d'abréger cette introduction et de rentrer dans le cœur du sujet ! Et l'on commence donc logiquement avec la première fournée d'OAV : Slayers Special.



_________________
Love sur vous les Pixels !
Keep Smiling !!


Dernière édition par chevaliershakka le Mer 15 Juin - 21:30, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chevaliershakka
Hellmaster
avatar

Messages : 4744
Date d'inscription : 02/04/2009
Age : 33
Localisation : 75/57

MessageSujet: Re: Tout sur Slayers les OAVs (ou presque)   Mer 15 Juin - 0:28

Slayers Special
(Book of Spells)





Titre : Slayers Special
Titre original :スレイヤーズすぺしゃる
Durée : 3x30mn
Studio : Kadokawa Shoten/JC Staff
Distributeur : Toei Animation
Sortie : 1996


Staff:

Histoire: Hajime Kanzaka (Lost Universe; Higaeri Quest...)
Réalisation : Hiroshi Watanabe (Star Ocean, Video Girl)
Scénario : Keiko Watanabe
Chara-design : Takahiro Yoshimatsu (Trigun, Ninja Scroll)
Décors : Hiroshi Kato (Gunbuster 2; Gurren Lagann)
Compositeur : Takayuki Hattori (GTO; Sister Princess)

Voix :

Lina Inverse : Megumi Hayashibara
Naga le Serpent : Maria kawamura (Gunbuster; Mobile Suit SD Gundam, Evangelion)
Diol : Takeshi Aono (Dragon Ball ; Tenchi Muyo)
Vista : Kaneto Shiozawa (Cased Closed ; Crayon Shin-Chan)
Jeffery : Akira Ishida (Evangelion, Naruto, Chrno Crusade)
Josephine : Rihoko Yoshida (Great Mazinger ; Getter Robot)
Lagan : Banjou Ginga (Armored Trooper ; Mobile Suit Gundam)

Ending:

Titre: «Kagirinai Yokubou no Naka ni»
Interprète : Megumi Hayashibara
Paroles: Satomi Arimori
Compositeur : Hidetoshi Satou





Episode 1 : Scary Chimera Plans


Pour une entrée en matière, cette OAV est pleine de promesse. Car le ton est donné et il est clair que l'on n'aura pas le droit ici à une aventure épique mais encore une fois une histoire barrée à l'humour absurde, avec la barre mise très haute.
En fait il serait réducteur de se focaliser sur l'histoire tant celle-ci ne va pas plus loin que son synopsis : un sorcier fou du nom de Diol veut faire de Lina une chimère et afin de la capturer il créé dix clones de Naga. Une histoire qui tient en une ligne, d'autant que je la résume très mal. Mais pour la présentation plus globale de ces OAVs, je vous renvoie au dossier qui existe déjà et qui résume les histoires mieux que je ne pourrai le faire.
Si l'on se focalise sur le scénario, il n'y aurait pas grand chose de plus à ajouter. Et j'irai même jusqu'à dire qu'après dix minutes il ne se passe plus rien de nouveau. Les clones de Naga sont révélés et Lina est capturée. Tout le reste n'est qu'une succession de saynette plus absurdes les unes que les autres pour arriver à une sorte de faux dénouement. Pourtant jamais on ne ressent de longueur, car à défaut d'histoire, cette OAV se montre très généreuse sur le reste.

D'abord un changement important : Lina n'est pas le personnage principal de l'aventure. Logiquement vous répondrez qu'il s'agit de Naga et vous aurez raison. Mais du coup, le style narratif de cet épisode est unique tout Slayers confondu. Oui, nous avons déjà eu des cas similaires avec Amelia ou Martina par exemple, mais la façon de raconter l'histoire était exactement la même que d'habitude : on embrassait le point de vue du personnage. Ici c'est un style plus occidental qui est utilisé  et il n'y a pas de personnage principal. On est tantôt du point de vue de Diol, tantôt celui de Naga et même un peu celui de Vista. Mais ce n'est jamais exactement comme avec Lina ou les cas particuliers que j'ai cité : nous ne sommes jamais dans la tête du personnage. Si nous n'avons pas forcément le temps avec Diol et Vista, c'est par contre un aspect important de Naga. En effet,celle-ci ne pense jamais rien en son for-intérieure, elle clame toujours tout à voix haute. Une approche assez narcissique mais néanmoins logique venant d'un personnage parlant de soi à la troisième personne.
En clair, ce changement d'approche est une bouffée d'air frais car totalement nouveau dans Slayers. On ne suit pas un point de vue, à fortiori celui de Lina, mais plusieurs. Ceci ajouté au fait que l'histoire s'arrête au bout de dix minutes, il est clair que ceux qui viennent juste pour se voir raconter une aventure seront déçus. Or tout l'intérêt de cet épisode est justement qu'il ne vit pas comme un tout mais pour ses séquences.


Chaque séquence à un style bien à soi, offre quelque chose de différent mais toutes ont un point commun. Diol et Lina dans le château rendent hommage aux vieux films de la Hammer ; Lina imaginant sa chimère est une clin d’œil au genre Kaiju Eiga (films de monstres tel Godzilla), les Naga sortent de l'eau comme les fantômes Chinois et Japonais... La sucette brisée sur le sol... Les Naga détruisant le château comme une nuée... On pourrait presque reprendre tout l'épisode mais tout est référence au Cinéma Fantastique et d'épouvante. Et c'est important pour bien comprendre en quoi Naga se devait d'être le personnage principal : ça fait peur.
Dans le lot il y a même quelques passages qui rendraient assez perplexes, comme Vista s'amusant à tenir en joue Lina tandis qu'elle dort. Je ne suis pas très sûr de vouloir savoir ce qui passe dans la tête du personnage à ce moment.
Ceci mis à part, et pour peu qu'on aime le genre, cet épisode est un bonheur de mise-en-scène et plein de surprise. Tout en n'oubliant jamais ses racines.


Spoiler:
 

Car l'humour, quand bien même est absurde ne tombe pas dans l'anachronisme comme le fait parfois la série : on se moque des sorciers fous ; des chimères... Toujours d'éléments connus dans Slayers. Le projet chimère se nourri de sa mythologie et même si l'on ne peut pas dire qu'il s'en sert de façon directe, ça reste un fait très appréciable.

En clair un épisode absurde qu'on ne peut pas expliquer avec des mots, mais qui est pleins de richesses et qu'il faut prendre par tous les bouts sans chercher à regarder réellement l'ensemble.
Pour une fois ce n'est pas le tout qui est important, seulement les fragments et chacun sont vraiment savoureux. Donnant presque tort à mon introduction ! Car si tous les épisodes sont de ce niveau, alors Slayers aura pleinement su profiter de ses OAVs... Malheureusement...



Episode 2 : Jeffery's Knighthood


Toute la subtilité de l'épisode en une image

… Le suivant va finalement nous faire comprendre que l'absence d'unité signifie qu'il faut prendre chaque épisode séparément et ne pas croire que la réussite de l'un aura un impact sur l'autre.

Cet épisode est une calamité. Et j'ai beau savoir qu'il a ses fans, je ne peux pas cautionner telle faute de goût tant l'humour de cet épisode pousse à son paroxysme ce qu'il y a de moins bon dans Slayers.
Car non ! La saga n'est pas toujours de bon goût en ce qui concerne l'humour est se voit parfois assez balourd voir à la limite de la beauferie : les blagues sur les petits et les gros seins en tête puis ceux sur la nourriture. Slayers ne fait pas toujours dans la subtilité. Sauf que cela n'a jamais été l'aspect prédominant et que ces vannes un peu faciles sont toujours plus ou moins tolérées car étant souvent des attraits d'un personnage.
Ici c'est juste de mauvais goût et conçu pour faire de l'humour facile. C'est d'autant plus gênant qu'il n'y a pas d'histoire mais juste un gag... Un seul gag.

Étiré sur trente minutes, espérant qu'à force d'en remettre une couche on finira par trouver ça drôle, Slayers joue à fond le comique de répétition. Sauf que c'est juste puéril. Jeffery veut devenir chevalier mais il est malingre. Heureusement, à chaque fois que ça tourne mal sa mère vient coller un coup de massue au méchant. Bien sûr il est très malingre et sa mère très grosse ! Mais apprenez que l'excès de caricature n'est jamais une bonne chose.
Et donc à chaque fois la situation est plus dangereuse, donc la massue plus forte...
En plus de ne pas être très original, les situations sont téléphonées et ressortir le même mauvais gag sur tout le long ne compte pas comme une histoire. C'est juste une idée médiocre qui ne vaut pas une OAV. Et si Kanzaka a vraiment écrit ça... eh bien au moins ça a le mérite de prouver qu'il est humain et qu'il ne réussit pas toujours tout.

Je ne parle pas de la mise-en-scène des plus pauvres avec ces situation qui mettent une éternité à s'élaborer alors qu'on sait déjà ou veut en venir l'épisode ; ni du final absolument insipide afin de justifier un semblant de cohérence qui n'existe pas... Rien à sauver dans cette calamité.


Pourtant je l'ai dit : Slayers n'est pas toujours un exemple de subtilité. Alors pourquoi d'habitude ça passe mieux ? D'une part pour ce que j'ai dit juste au dessus, ce sont des attraits des personnages qui nourrissent leur caractère et non l'inverse. La première fois que l'on voit Lina on ne pense pas de but en blanc « petits seins », quand on voit Gourry on ne s'imagine pas immédiatement « cerveau de méduse »...etc. Ce sont des choses qui nous sont amenées ensuite et qui se voient alors exploitées avec plus ou moins de bonheur selon les situations. Ici, un personnage comme Jeffery est basé uniquement sur son trait de caractère : il est faible. C'est surligné de son design à son attitude et rien d'autre n’étoffera le personnage. Il est faible, donc maladroit, donc gags.... Un peu « maigre » tout ça.
De ce fait, on ne peut pas aimer le personnage et s'amuser de ses péripéties. Le ridicule de Jeffery et de sa mère n'est pas amusant, il est embarrassant.

Bref. Je ne m'attarderai pas plus dessus car non seulement ça ne le mérite pas, mais parce-que je finirai par ne pas être plus malin que les auteurs de ce triste épisode.



Episode 3 : Mirror, Mirror




C'est alors qu'on arrive à un épisode un peu particulier de cette session. Normal du fait que c'est le dernier, mais aussi parce-qu'il prend plusieurs directions à la fois.
Jusqu'à présent, aucune des deux OAVs n'avaient cherchées à développer une histoire au delà du nécessaire et dès l'introduction on était déjà quelque part, au beau milieu d'une affaire qui semblait se tramer bien avant qu'on arrive sur les lieux. Pas d'explications, il fallait prendre le train en marche, un train sans une once de mythologie. Certes « Chimera Plan» était plutôt centré sur Naga, mais sans exploiter plus que ça son personnage.
Ici on a le droit à une histoire affichant beaucoup plus d'ambitions, allant même jusqu'à apporter quelques éléments mythologique avec Shazard Lugandy, un des cinq grands sages et créateur de nombreux objets magiques.
Et au lieu de nous parachuter en plein milieu de l'action, tout nous sera conté de façon terriblement classique pour du Slayers : sous forme d'une légende avec Lina en voix-off. Mais pour le coup, et vu la faible durée de l'épisode, on ne peut qu'excuser ce choix d'autant qu'avoir un peu de mythologie à se mettre sous la dent était presque inespéré.

Bref, un sorcier qui veut conquérir le monde grâce à un artefact magique et nos deux sorcières qui lui courent après pour l'en empêcher, mais surtout pour la récompense, ça peut paraître un peu classique pour du Slayers, sauf que la série ne raconte jamais de telles histoires du coup ce serait presque originale !
Plus sérieusement, après deux épisodes qui étaient à fond dans l'absurde, une histoire plus conventionnelle mais plus construite n'est pas forcément une mauvaise chose. Sauf que le ton a été donné et cette chasse à l'homme se doit de nous impressionner. Quid alors de la durée ?



Spoiler:
 

Eh bien c'est là que l'épisode va faire un choix assez particulier afin de pouvoir faire de larges ellipses tout en donnant l'impression au spectateur qu'il voit quelque chose de dense, d'épique : le voyage sera montré sous forme de clip-vidéo. Deux chansons se trouvent dans cette OAV, sur lesquelles sont mises des images des deux héroïnes bravant milles dangers et affrontant multiples adversaires... En clair, des clips-vidéos. Le choix est assez déstabilisant, car d'une part leur arrivée casse le rythme de la narration pour donner un autre tempo, mais aussi car tout ça donne la sensation de n'être qu'un prétexte à nous vendre des CD single supplémentaires.
Sans être foncièrement mauvaises, ces chansons sont assez banales et l'imagerie pas franchement intéressante : ça court ; ça lance des sorts ; ça recourt ; ça relance des sorts... Si le tout reste joli, ça reste des clips et on sait donc d'avance qu'il ne s'y passera rien d'essentiel, donc on se surprend vite à attendre que ça passe pour que l'histoire reprenne. Car oui... il s'avère que l'histoire nous intéresse ce coup-ci.


Il est évident que le subterfuge des clips était le meilleur possible en l’état pour donner un véritable sentiment d'aventure à un épisode qui ne fait que trente minutes. Mais on en regrette alors d'autant plus ce choix d'avoir voulu raconter trois histoires différentes plutôt que de peut-être prendre plus son temps pour certaines. Ce serait franchement sans mal que cette histoire aurait pu utiliser un épisode supplémentaire.

Mais cela ne gâche pas le plaisir général grâce d'ailleurs à un final qui tient ses promesses et des doubles maléfiques offrant des situations absolument savoureuses. Là ou le crescendo de « Chimera Plan » était absent et celui de « Jeffery's Knighthood » artificiel, c'est de façon plus naturelle que « Mirror Mirror » dévoile la sienne.
Donc des regrets oui, mais au bout du compte, c'est probablement dans cette OAV que le mélange des genres se fait de la meilleure façon : humour ; aventure ; mythologie... Même si j'avoue préférer la première de par son absurdité et son choix narratif plus frais, il est clair que celle-ci est la mieux bâtit pour qui recherche une aventure cohérente, nous faisant oublier le mauvais moment qu'on venait de passer.

Au final : Slayers Special

C'est donc un peu secoué qu'on ressort de l'expérience Slayers Special. Une expérience où s'est côtoyé l'absurde ; le médiocre et l'excellent. Aucune de ces OAVs n'est parfaite, elles sont inégales dans leur ensemble tout comme prises séparément. Mais c'est finalement un avis positif qui ressort de tout ça.
Slayers Special n'a pas la durée ni le budget des films, alors elles tentent d'autres choses... Des choses plus légère mais pas non plus à la manière de la série. Slayers Special vit un peu dans sa propre bulle. On pourrait même y voir un morceau de musique avec son ouverture, son refrain et son final.
Si on met de côté l'absence de vraie ambition narrative, il y a quand même beaucoup de bonnes choses là-dedans ! Des choses que ni la série ni les films auraient pu faire. Et s'il est clair qu'on ne risque pas de fredonner le refrain, l'ouverture et le final fait qu'on réécoute avec plaisir ce morceau de temps à autre.
Tout n'est pas parfait et le passage à l'OAV manque encore d'une vraie touche personnelle, de son style a elle. Jusque-là Slayers Special a offert trois épisodes très différents et n'a pas franchement de cohérence. Mais il y a du potentiel et de bonnes idées qui germent ici et qui ne demandent qu'à pousser. Ce serait donc avec plaisir qu'on repartirait pour une nouvelle session si ces idées savent être exploitées.

Et c'est bien des années plus tard que Slayers Excellent viendra nous gratifier de trois nouveaux épisodes.


_________________
Love sur vous les Pixels !
Keep Smiling !!


Dernière édition par chevaliershakka le Mer 15 Juin - 23:43, édité 20 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chevaliershakka
Hellmaster
avatar

Messages : 4744
Date d'inscription : 02/04/2009
Age : 33
Localisation : 75/57

MessageSujet: Re: Tout sur Slayers les OAVs (ou presque)   Mer 15 Juin - 0:34

Slayers Excellent



Titre : Slayers Excellent
Titre original :スレイヤーズ えくせれんと
Durée : 3x30mn
Studio : Kadokawa Shoten/JC Staff
Distributeur : Toei Animation
Sortie : 1998


Staff:

Histoire: Hajime Kanzaka (Lost Universe; Higaeri Quest...)
Réalisation : Hiroshi Watanabe (Star Ocean, Video Girl)
Scénario : Keiko Watanabe
Chara-design : Takahiro Yoshimatsu (Trigun, Ninja Scroll)
Décors : Hiroshi Kato (Gunbuster 2; Gurren Lagann)
Compositeur : Takayuki Hattori (GTO; Sister Princess)

Voix :

Lina Inverse : Megumi Hayashibara
Naga le Serpent : Maria kawamura (Gunbuster; Mobile Suit SD Gundam, Evangelion)
Steindorf: Sho Hayami (Bleach ; Future GPX Formula)
Sirene : Kumiko Watanabe (Inuyasha ; Bakusou Kyouda Let's & Go!)
Alphonse : Shinichiro Miki (Bleach ; Full Metal panic)
Tatiana Diward : Aya Hisakawa (Dragon Quest ; Magical Girl Lyrical Nanoha)
Mary lenford : Mayumi Iizuka (Buzzer Beater ; Pokemon)


Ending:

Titre: «Never Die »
Interprète : Masami Okui
Paroles/compositeur: Toshiro Yabuki


Une petite remise en perspective s'impose pour le coup, car c'est en 1998 que vont sortir ces trois OAVs. Donc entre « Special » et « Excellent » sera sorti « Slayers Next ; Try ; Return ; Great »... l'anime est donc passé à travers beaucoup de choses et « Gorgeous » n'étant alors pas encore sorti, on pouvait dire que la saga commençait à sérieusement s’essouffler. Restait à savoir ce qu'il en serait des OAVs. Sauront-elles profiter de l'héritage de « Special » ou au contraire suivre la mauvaise tendance actuelle ?

Episode 1 : Labyrinth


A première vu, pour une ouverture, Labyrinth est de plus honorable. D'ailleurs on serait tenté de dire qu'il s'agit de la meilleure OAV du lot. Mais du coup il y a un souci, car cet épisode n'est pas franchement spectaculaire et le problème c'est qu'on s'y perd dans ce labyrinthe.

L'histoire commence d'abord par nous raconter la première rencontre entre Lina et Naga et déjà on peut quand même discuter ce choix. Bien sûr une part de nous est intéressé, curieux de savoir comment s'est formé ce duo. Mais d'un autre côté ce n'est pas obligatoirement une brillante idée. Jusqu'à présent, si on connaissait la rencontre entre les personnages c'est parce-que chronologiquement nous y avons assisté et autant le dire : ça n'était jamais à graver dans les annales. Or Naga a toujours semblé être là. Dès le premier film jusqu'à aujourd'hui on savait qu'elles se connaissaient, qu'elles voyageaient parfois ensemble et au bout du compte c'était suffisant. Au contraire même, c'était un attrait plutôt sympathique du personnage. Du coup il n'est pas dit que leur rencontre soit un point de départ intéressant. D'ailleurs ça ne l'est pas !
La rencontre est assez fade et ne justifie pas le fait de nous être racontée après tant de temps. Le problème est simple : ça n'a rien à voir avec la suite de l'histoire. C'est raconté pour le plaisir d'être raconté... c'est idiot.
Soit il fallait vraiment prendre son temps pour la raconter, soit ne pas la raconter du tout. Ici ça tombe de manière impromptue.


Si ce n'est pas leur rencontre que veut nous conter cette OAV, de quoi s'agit-il ? Eh bien de leur première aventure en duo. Mais c'est pareil ! Pour une première aventure, ça n'a rien de spectaculaire. C'est même assez improbable que ce soit la première tant les deux interagissent comme si elles se connaissaient de longue date et on était en droit d'attendre quelque chose de plus original que cette chasse au trésor.
Immédiatement quand on pense à la première apparition de Naga en animation, on pense à « Slayers Perfect». Jusqu'alors c'était ce film qui incarnait la rencontre des deux sorcières. On savait qu'elles se connaissaient déjà, mais inconsciemment ce film était devenu pour nous son introduction. Et quelle introduction ! Animation flamboyante, combat contre un puissant Mazoku. Nous avons déjà parlé des nombreux défauts du métrage, mais malgré-tout, tout ça avait une certaine prestance. Parfait pour une première aventure de Lina et Naga.
Mais finalement non ! Les auteurs ont jugé bon, presque quatre ans après de changer tout ça et de finalement la réduire à une chasse au trésor simplette et un combat final avec un vampire dont la transformation est un peu trop similaire au gag employé dans « Mirror Mirror ». Sauf que cette dernière avait vraiment exploité le gag pendant un bon tiers d'épisode. Ici c'est une façon assez abrupte de finir l'épisode qui ne semblait plus trop savoir comment conclure.

Au bout compte, le gros défaut de cette OAV c'est d'en promettre trop, beaucoup trop. Si le tout s'était contenté de raconter simplement une aventure du fameux duo on n'aurait pas eu grand chose à lui reprocher. Sauf qu'il fallait que ce soit plus que ça. Quand on annonce la rencontre d'un duo aussi mythique ainsi que leur première aventure ensemble, il faut offrir quelque chose de fort ! Sans ça, mieux vaut s'abstenir.


Episode 2 : A Frightening future


C'est un peu la leçon qu'aura retenu l'épisode suivant en proposant quelque chose de beaucoup plus simple avec, comble pour une OAV, une Naga qui n'apparait pas avant la bonne moitié de l'épisode.
Du coup on aurait pu espérer un épisode un peu plus solo et voir Lina faire autre chose que piller les brigands et faire voler Naga était rafraichissant. La voir travailler comme garde du corps n'était pas un point de départ inintéressant. Malheureusement la joie est de courte durée car à défaut de Naga on a le droit à sa copie presque conforme (ils ne pouvaient décemment pas nous refaire le coup des clones), à la différence qu'il s'agit de la cliente et que pour le coup, Lina ne peut pas lever la main sur elle. A partir de cette idée on devine facilement ce qui va arriver... Un peu trop peut-être ?

Car si l'on peut reprocher quelque chose, c'est pour sur une mécanique trop bien huilée. Oui le personnage de Sirène est odieux et on n'a qu'une hâte, c'est d'arriver au moment ou Lina finira par craquer et se venger. On devine que la vengeance va mal tourner, qu'il va falloir réparer les pots cassés et on commence à savoir aussi que le dénouement sera absurde. Ainsi, lorsqu'on finit l'épisode et qu'on nous rend notre copie on constate qu'on vient d'avoir un vingt sur vingt.


A trop bien répondre à nos attentes, on s'ennuie quelque peu. Seul le tournant complètement absurde de la fin fait encore un peu illusion. Je pointerai quand même le fait qu'un monde rempli de gens comme Naga on sait déjà à quoi ça ressemble. On le sait très bien vu qu'il ne s'agit que de ça dans « Chimera Plan ». De ce fait, aussi délirante soit la conclusion, elle n'offre rien de nouveau.

Bien sûr, l'épisode est appréciable et l'on passe un bon moment devant. Mais après tout ce temps et toutes ces déceptions, passer un bon moment devant Slayers n'est pas suffisant. On ne parle pas de potentiel à ce niveau-là car on sait que la saga a déjà offert beaucoup mieux.
Du coup je ne peux rien vous dire de plus sur cet épisode ! Il est bon pour ce qu'il est mais ce n'est qu'un patchwork déjà existant de ce que sait faire Slayers.

C'est ce qui prédomine durant cet épisode ainsi que le précédent : un léger sentiment de déjà-vu. Et le pire c'est qu'on se demande s'il faut s'en contenter. Slayers se transforme en simple comédie sur fond médiéval, refaisant encore et encore les mêmes blagues ; les personnages ne sont que des déclinaisons d'autres déjà existants. Mais comme ce n'est pas trop mal fait... Pourquoi ne pas l'accepter ? Même si ces deux OAVs ne font que recycler ce qu'on voit depuis quatre années, on avale sans peine le fait que Slayers devienne routinier, surtout après Try et Great. Est-ce qu'on doit alors s'en contenter ? Disons que la dernière OAV va répondre pour nous.


Episode 3 : Lina-Chan's Lovely Makeover Operation


« Jeffery's Knightood »était calamiteux mais avait le mérite d'être calamiteux « dans son genre ». Cet épisode lui est scandaleux. Ce n'est ni plus ni moins que la copie conforme de Slayers Great ! Doit-on s'en étonner quand on sait que ce film était le seul au format 4/3 (une OAV qu'on aurait collé sur grand écran pour remplir une case ?) ?
Certes les deux clans rivaux qui se font la guerre ce n'est pas nouveau dans Slayers, mais à ce point le mimétisme est honteux. « Changez de décor et refaite toute pareil » semble le leitmotiv de l'équipe.

Les personnages sont exactement pareils : l'une est baroque et novatrice ; l'autre ne jure que par le classicisme ! Lina rejoint l'ancienne école et Naga la plus avant-garde ! Au milieu de l'épisode les deux s'affronteront dans la rue mais le duel n'aboutira à rien. Alors chacune aura les contrôles d'un golem et s'affrontera, détruisant toute la ville. A la fin Drag Slav... oups pardon ! La fin diffère : les golems tombent l'un sur l'autre et détruisent une partie de la ville. Même pas une belle pyrotechnie pour boucler l'épisode. Remarque ça ne le méritait pas.


Ici encore on se heurte au souci de l'OAV Jeffery : les personnages ne sont pas attachants. Quand Slayers veut faire dans la caricature et quand Slayers manque de temps... Slayers fait dans le lourd. Tout n'est qu'un baquet de cliché et à la différence de « Slayers Great » il n'y a aucun point d'orgue pour retenir le spectateur : la révélation des golems (qui n'ont d'ailleurs rien à faire dans l'épisode) est sans intérêt, le combat final peu inspiré et l'écriture au ras des pâquerettes. Surtout qu'à défaut d'être original également, « Slayers Great » avait eu l'idée sympathique de faire l'inverse de ce qu'on imaginait : le golem de Lina censé être classique était étonnant, tandis que le golem de Naga paraissait classique. La théorie de l'inversée était respectée. Cette OAV ne va pas s'encombrer à ce genre de clin d’œil.
Même la sempiternelle confrontation entre Lina et Naga ne nous amuse plus. Au contraire, elle nous agacerait presque. Ressortir « Un monde rempli de Naga» qui était déjà la conclusion de l'épisode précédent et qui était le point d'orgue de « Chimera Plan », ça commence à devenir barbant. A force de vivre dans sa bulle, les OAVs en oublient de se renouveler.

Et si vous attendez mon « mais » pour dire ce qu'il y a à sauver ici, alors servez-vous !
L'épisode est d'une grande médiocrité MAIS pour un épisode de trente minutes, il paraît le double. Pas mal.


Au final : Slayers Excellent

C'est par une grosse claque qu'on achève cette deuxième et à ce jour, dernière série d'OAV.
Certes, de par l'expérience de « Slayers Special » nous avions déjà une bonne idée de ce à quoi nous attendre. Et probablement que beaucoup jugerait « Excellent » de niveau équivalent avec deux épisodes sympathiques et un médiocre. Mais lorsqu'on se penche dessus on constate que non, il y a une régression entre les deux séries. Pas forcément flagrante mais belle et bien présente. « Slayers Special » n'innovait pas mais poussait au maximum ce qu'elle avait à disposition, cherchant de nouvelles façons de faire. Un peu à la manière de Slayers Revolution-R récemment, mais nous y reviendrons dans le dossier en question.
Slayers Excellent se contente de faire le travail sans jamais sortir du rail. Aucune originalité, aucune réinvention, aucun talent d'écriture... juste de l'efficacité et une formule solide. On aurait presque réussi à se laisser endormir.

Mais en ce sens le dernier épisode est salutaire. Avec cette pâle copie, le réveil brutal nous pousse un peu à faire le bilan et à se demander si c'est que l'on attend désormais de Slayers, si c'est ce qu'on aime. Je ne sais pas pour vous, mais pour moi la réponse est non.
Cette paresse est finalement bien représentée par l'ending de la session. Alors que « Special » offrait un véritable petit bijou, « Excellent » se contente de coller bout-à-bout des extraits de l'épisode que l'on vient de voir. Révélateur.


_________________
Love sur vous les Pixels !
Keep Smiling !!


Dernière édition par chevaliershakka le Mer 15 Juin - 17:43, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chevaliershakka
Hellmaster
avatar

Messages : 4744
Date d'inscription : 02/04/2009
Age : 33
Localisation : 75/57

MessageSujet: Re: Tout sur Slayers les OAVs (ou presque)   Mer 15 Juin - 0:38

Conclusion



La série est techniquement pauvre mais possède sa mythologie et ses histoires épiques.
Les films n'ont pas cette richesse du récit mais ont le sens des grandeurs avec des séquences spectaculaires.
Que restait-il donc à ses OAVs pour se distinguer ?

Pas grand chose il faut croire. Le spectacle est divertissant ; satisfaisant, mais jamais stimulant.
Il manque une véritable identité : tout ce qui est bon était déjà là dans la série et les films. D'ailleurs le design et les musiques ne sont qu'un pillage des longs-métrages.
Avec plus de temps et plus d'argent que l'anime, on pouvait espérer plus : version alternative, arc non adapté par l'anime... Pourquoi ne pas par exemple refaire certaines intrigues abandonnées par la série ?

Certes, le principe était d'adapter des histoires des romans « Slayers Special », mais s'agit-il vraiment des meilleures existante ? Pourquoi ne pas adapter plutôt les épisodes Gaiden ?
C'est d'ailleurs le cas ! Il semble bien que « Chimera Plan » n'est autre que le Naga Gaiden, certes, amputé de morceaux importants mais le principe est là. C'était un début et c'était très encourageant pour la suite.
En 1998 le Zelgadiss Gaiden était sorti. N'aurait-il été pas plus intéressant de l'adapter dans « Slayers Excellent » ? Vous n'auriez pas trouvé ça génial de voir un Zelgadiss griffé par Takahiro Yoshimatsu ? De changer d'air et de voir autre chose que Lina accompagné d'un énième partenaire, détroussant les brigands?
Moi j'aurai trouvé ça fantastique. Et alors que pour la série et les films je devais me discipliner afin de ne pas me perdre dans toutes mes théories tant chaque épisodes/films apportaient des idées nouvelles (bonnes ou mauvaises), ici je n'ai vu qu'un pot-pourri sans grande imagination.
Oui à la différence des escapades Cinéma, il y a ici un peu plus de mythologie... Mais d'une part elle se trouve surtout dans la première session et de l'autre elle n'est pas pleinement utilisée et souvent de façon maladroite. Elle nous allèche mais ne nous régale jamais. C'est pour le coup plus frustrant qu'intéressant. Mais soit : il y en a un peu. Je suppose que certains y verront un bon point.

Maintenant rééquilibrons un peu la balance. Pour ce qu'elles sont, ces OAV sont appréciables et si la réalisation n'est pas toujours des plus ingénieuses, elles peuvent au moins se targuer d'un aspect technique plus qu'aguicheur. Visuellement c'est superbe, Lina et Naga resplendissent et le travail sur les couleurs est tout simplement hallucinant, proposant un spectre encore plus riche que les films sans tomber dans le côté flashy de la série.
Et un autre avantage reste qu'Hiroshi Watanabe est un vrai réalisateur, avec une passion palpable pour le Cinéma de genre. Pour qui est un tant soi peu Cinéphage et a vu quelques vieux films, il se régalera devant les clins d’œils et multiples références au genre. Slayers a toujours été rattaché au fantastique de par ses racines et des œuvres dont elle s'inspire, mais c'est Watanabe qui le met le plus lumière et qui en tire le meilleur. Dommage pour le coup que le script ne suit pas toujours, rendant la qualité de la réalisation inégale, mais certains plans sont de pures merveilles de compositions.
Quant aux musiques, même si les compositions nouvelles sont rares (voir inexistantes, mais je ne suis pas assez calé pour l'affirmer), elles restent un délice pour les oreilles et sont parfois même trop grandes pour les images qu'elles habillent.
Techniquement les OAVs Slayers restent un vrai plaisir.

Le contrat est donc principalement rempli : on est diverti et c'est sans doute le principal. Mais l’œuvre de Kanzaka est capable de bien plus et c'est triste qu'elle n'ait pas su comment exploiter au maximum le support. Et derrière les quelques fous rires que provoquent ces épisodes, c'est quand même un sentiment de regret qui prédomine, surtout quand rien n'empêchait d'offrir plus. Dommage.

Slayers en OAV, c'est une récréation et comme disait Douglas Adams, c'est « globalement inoffensif ».


NB : Voila ! Le dossier sur les OAVs ! Enfin ! Je dois dire que c'est celui qui m'a donné le plus de mal. Évidemment je dis ça à chaque fois, mais jusqu'à présent c'était vrai à chaque fois. Comme j'ai déjà traité la non-mythologie et compagnie avec les films je ne pouvais pas trop m'attarder sur ces points. Or c'est probablement sur les OAVs qu'il y a le moins de choses à dire et c'est sans doute pour ça que j'ai retardé à ce point l'échéance : je ne savais vraiment pas ce que ça allait donner.
Au final ce dossier est un peu plus court. Au moins une promesse de tenue !
Quant au résultat je ne sais pas trop quoi penser. J'ai tellement eu de mal à le faire (vous lisez la quatrième version), tellement passé d'heures, avec le nez dessus avec les OAVs en fond qui tournaient que j'en sais rien Laughing. J'en suis plus ou moins satisfait, mais il se peut aussi que j'ai fait trainer à cause du symbole. C'était l'avant-dernier dossier Slayers sur l'Anime en général. Maintenant il n'en reste plus qu'un. J'en serai presque ému dites donc ! En arrivant sur le forum je n'aurai jamais cru rédiger tous ces dossiers sur Slayers.
Bref ce fut dur et je suis rincé ! Mais malgré-tout ça j'ai adoré le faire. Et j'espère que vous aimerez le lire autant que moi à l'écrire.
Sur ce, merci de m'avoir lu jusqu'au bout !

Oh et dernier point : j'ai utilisé les noms Anglais tout simplement parce-que... Bah c'est ce que je possède. Et comme sans ce DVD je n'aurai jamais pu réaliser ce dossier, je lui rend un petit hommage en employant ses traductions. J'espère que vous comprendrez.
Voila voila !

_________________
Love sur vous les Pixels !
Keep Smiling !!


Dernière édition par chevaliershakka le Mer 15 Juin - 23:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LoN_Xelloss
Chevalier de Ciefied
avatar

Messages : 990
Date d'inscription : 07/07/2009
Age : 37
Localisation : Beuvrages à côté de Valenciennes

MessageSujet: Re: Tout sur Slayers les OAVs (ou presque)   Mer 15 Juin - 8:03

J'ai profité de ma relative tranquillité actuelle au bureau pour lire ton dossier d'une traite (alors que je n'ai pas encore lu celui sur les films, mais en même temps il est vrai que je n'ai pas encore visionné tous les films).

Un dossier plus court comme tu dis, mais je trouve que c'est raccord avec l'esprit des OAV. Sincèrement, c'est déjà bien car je n'aurais jamais pu dire autant sur ces oeuvres.

Niveau réalisation, je trouve qu'il y a une légère différence entre les deux. C'est vrai que je n'ai vu Excellent qu'en DVD-rip alors que j'ai vu Special en VHS. Mais je les ai visionnés à la suite récemment et c'était des DVD-rip pour les deux. Bref, je trouve que Excellent a des couleurs un peu plus flashys et acidulées, là où Special est plus chatoyant et chaleureux. Le chara-design, par exemple, me semble légèrement différent.

Au niveau des musiques, je confirme que certains morceaux sont nouveaux pour les OAV, mais c'est globalement très peu et la plupart des thèmes proviennent en effet des films.
Concernant les ending, je m'étais surtout focalisé sur le son, mais après ta lecture, c'est vrai qu'au niveau image y'a pas photo entre les deux. Pour tout dire, j'adore le visuel de l'ending de Special (et pas seulement parce qu'on peut apercevoir Lina dénudée). Ils auraient pu se fouler un peu pour Excellent.

Là je n'ai pas trop le temps de détailler d'avantage mais je voudrais revenir sur le dernier épisode de Excellent. Honnêtement c'est aussi celui que j'ai le moins aimé. N'ayant pas vu Great, je n'avais pas saisi la copie conforme. Moi, du coup, ça m'a surtout fait penser aux pires épisodes de Ranma (duel de cuisine matiné d'arts martiaux, duel de gymnastique matiné d'arts martiaux etc etc...). Dans Ranma ce type d'épisodes ne faisait déjà pas franchement partie de mes préférés. Mais dans cet OAV, ça m'a vraiment saoulé, car ce n'est pas le propos de Slayers de raconter ce genre de chose.

Je ferai d'autres commentaires quand j'aurai un peu plus de temps.

Snif snif Shakka, plus qu'un dossier pour toi Sad

_________________
Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gruic
Professeur de Slayers
avatar

Messages : 5970
Date d'inscription : 15/02/2009
Age : 35
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Tout sur Slayers les OAVs (ou presque)   Mer 15 Juin - 10:08

Le voila, il est chaud il est beau et y fait plaisir. En route pour cette visite de l'un des opus animés les plus maltraités en France.

Citation :

Mais pour la présentation plus globale de ces OAVs, je vous renvoie au dossier qui existe déjà et qui résume les histoires mieux que je ne pourrai le faire.

On pourrait mettre en lien le topic de LoN ici, histoire de connecter le tout.

Citation :

sommes terriblement mal-lotis à leur sujet ce qui fait qu'hormis les deux premières parues lorsque la VHS était à la mode, elles ne sont jamais arrivées chez nous officiellement.

Si, la troisième OAV special est sortie chez nous, c'est AK qui s'en est occupé à l'époque, comme pour les 2 premières. Contrairement à ses copines, cette troisième OAV figure seule sur une cassette et j'iignore si elle n'est sortie que dans le coffret ou indépendamment. Je reposte une vieille photo de mes cassettes, tu la verras en haut à droite :

http://picasaweb.google.com/Virginie021/Slayers?authkey=Gv1sRgCNHvh9yuzfTcaQ&feat=directlink#5334291477546299730

Ce qui n'empêche pas qu'aucune version DVD n'est jamais sortie, et que leur sortie française demeure calamiteuse.

Citation :

ni du final absolument insipide afin de justifier un semblant de cohérence qui n'existe pas... Rien à sauver dans cette calamité.

Ben dis donc, tu as intérêt d'avoir défoncé la troisième OAV Excellent, parce que cette OAV est quand même d'un niveau supérieur. Et j'aime bien la fin. Mais ça c'est le côté élément mythologique qui veut ça avec Naga castant un sort de magie blanche. Parlons même de déformation mythologique à ce niveau, tant je lutte pour ne pas en devenir l'esclave, ce qui est parfois difficile Laughing

Citation :

« Jeffery's Knightood »était calamiteux mais avait le mérite d'être calamiteux « dans son genre ». Cet épisode lui est scandaleux.

Bon ca va alors Cool ton dossier reste dans sa logique. Quelle merde cette OAV Excellent sérieux.

Citation :
Et si Kanzaka a vraiment écrit ça... eh bien au moins ça a le mérite de prouver qu'il est humain et qu'il ne réussit pas toujours tout.

Tatata. On ne peut pas comparer une adaptation tirée d'un seul chapitre de Special à celle de la première OAV par exemple, qui elle repose sur 2 chapitres. Kanzaka n'est pas toujours inspiré c'est clair, et sa Special Serie ne vole en général pas haut, mais ça a le mérite d'être court et de se lire à vitesse grand V. Une OAV, c'est plus de 20 minutes, même sans générique, ou tous les décors etc... sont dessinés donc n'ont pas besoin d'être contés. Adapter un seul chapitre pour un format pareil c'est casse-pipe si on n'a pas un réel talent pour le peaufiner, ou alors il faudrait que l'adaptation ne dure que 10 minutes grand maximum. Ce n'est pas le cas, ni pour le talent ni pour la durée malheureusement. On se retrouve donc avec ces bonnes vieilles longueurs propres aux films et au OAV ou on s'ennuie comme un rat crevé, le tout pour simplement combler le vide permettant d'atteindre la durée nécessaire. Si Kanzaka est responsable des idées de base, pas toujours folichonnes, et qu'il raffole du comique de répétition (que je pense ici inspiré du premier chapitre de Naga pour Special) on ne peut pas lui reprocher de telles lenteurs. Slayers en roman, ce n'est jamais lent, à quelques exceptions.

Citation :

La rencontre est assez fade et ne justifie pas le fait de nous être racontée après tant de temps. Le problème est est simple : ça n'a rien à voir avec la suite de l'histoire. C'est raconté pour le plaisir d'être raconté... c'est idiot.

Pas pour moi. J'étais très content de découvrir leur première rencontre. Elle est bête, elle est stupide, elle est dans l'esprit Naga et Special, elle est comme je l'a voulais. Et en plus elle est comme dans le roman, ce qui me fait d'autant plus plaisir. Et puis c'est une nouvelle saga, nouveau titre, nouveau départ, aucun problème pour moi. Après le fait d'enchainer avec leur première aventure ensemble, ça c'est plutôt bizarre, mais ça demeure une de mes OAV fétiches et au final la seule que j'aime dans le mauvais morceau Excellent.

Citation :

En 1998 le Zelgadiss Gaiden était sorti. N'aurait-il été pas plus intéressant de l'adapter dans « Slayers Excellent » ? Vous n'auriez pas trouvé ça génial de voir un Zelgadiss griffé par Takahiro Yoshimatsu ? De changer d'air et de voir autre chose que Lina accompagné d'un énième partenaire, détroussant les brigands?

Arrête, arrête. On se fait du mal. J'y pense très souvent, ce serait un de mes grands rêves Slayeresque. Une OAV des Gaiden ? Mais je deviendrai fou, je monterai aux murs, je hurlerai ma joie à la face de mes voisins. Mais le fan de Slayers a appris à vivre douloureusement au fil des années. Une plaie parmi tant d'autres.

Citation :
En arrivant sur le forum je n'aurai jamais cru rédiger tous ces dossiers sur Slayers.

Du chemin parcouru, et du bon. Mais tu connais la chanson, ça ne finira jamais Cool

Citation :
Snif snif Shakka, plus qu'un dossier pour toi

J'ai dit ça ne finira jamais ! Du boulot il y en aura toujours. Si si Laughing



edit : désolé mais dans ma tartine j'ai oublié de parler du meilleur pour moi : j'ai adoré les screenshots comparatifs des clins d'œil. C'est ce que j'ai préféré. Bien joué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gruicprod.fr/
chevaliershakka
Hellmaster
avatar

Messages : 4744
Date d'inscription : 02/04/2009
Age : 33
Localisation : 75/57

MessageSujet: Re: Tout sur Slayers les OAVs (ou presque)   Mer 15 Juin - 16:45

Citation :
Sincèrement, c'est déjà bien car je n'aurais jamais pu dire autant sur ces oeuvres.

Bah p'tet pas spontanément, mais je suis sûr que tu as quand même pas mal de choses à en dire ! La preuve : tu avais fait toi-même un topic et tu as encore des choses à dire dessus. Cool

Citation :
Niveau réalisation, je trouve qu'il y a une légère différence entre les deux.

Mou je vois ce que tu veux dire mais non. Enfin pas tout à fait !
Flashy n'est pas le bon mot du moins. La série est flashy avec les tenues monochromes bien agressives; les arbres bien verts, le ciel bien bleu...
Après Excellent est probablement plus travaillé sur les couleurs et plus riche dans son ensemble que Perfect, mais c'est beaucoup en rapport avec les lieux ou se passent les histoires. "Lina Makeover" par exemple est très proche de l'ambiance quie dégage Perfect, tout comme "Mirror, Mirror" a quelques lieux dont les couleurs sont proches de celle de "Labyrinth"... etc
Bref pour les couleurs, ça peut donner cette impression, mais ce n'est pas un réel changement technique. C'est juste que les histoires traités dans Excellent permettait plus ces ambiances et ces décors.

Le Chara-design je te rejoins. Il y a un léger changement : les traits des yeux sont plus marqués et les visages plus pointus, ce petit genre de détails. Je sais pas trop pourquoi. le Chara-designer n'ayant pas changé, je ne sais pas pourquoi les animateurs ont adopté ce style.
Pour ça faudrait comparer les studios qui ont bossé dessus. Mais franchement pour tous les retrouver c'est un casse-tête, du coup je ne met que les principaux.

Citation :
Au niveau des musiques, je confirme que certains morceaux sont nouveaux pour les OAV, mais c'est globalement très peu et la plupart des thèmes proviennent en effet des films.

Je savais bien qu'un expert comme toi saurais me confirmer ou m'infirmer la chose. Cool
Bah je ne suis pas surpris. Quand les studios peuvent réduire les couts, il ne s'en privent pas.

Citation :
Dans Ranma ce type d'épisodes ne faisait déjà pas franchement partie de mes préférés. Mais dans cet OAV, ça m'a vraiment saoulé, car ce n'est pas le propos de Slayers de raconter ce genre de chose.

Ce n'est pas ce qu'on en attend, mais dire que ce n'est pas le propre de Slayers... Ouais p'tet à l'époque, mais aujourd'hui qui sait ?
La main Serie pèse quoi face à la quarantaine de tomes remplis de petits récits que forment les Special/Smash et compagnie ? Dans nos coeurs lourd, mais dans la réalité il faut admettre que Slayers c'est d'abord des petites histoires désormais. Et à mon avis, ce type de récits il y en a à la pelle.
Je t'accorde ce n'est pas ce que je préfère, mais ça ne rend pas la chose illégitime. Surtout que les épisodes breaks ne sont rien d'autre que ça ! Sauf que ça passe mieux parce-que ce sont des épisodes breaks. C'est la petite pause détente entre deux arcs intenses et c'est le bienvenue. Là le souci c'est qu'il n'y a que ça ! C'est le main event ! En ce sens c'est plus problématique.

Citation :
Le voila, il est chaud il est beau et y fait plaisir. En route pour cette visite de l'un des opus animés les plus maltraités en France.

Merci bien ! J'avoue qu'elles m'ont pas mal maltraité aussi !
Nan sérieusement, c'est la première fois que je suis content d'avoir un dossier derrière moi.

Citation :
On pourrait mettre en lien le topic de LoN ici, histoire de connecter le tout.

Ouais c'était l'idée. Mais quand j'ai fini de le poster hier j'ai complètement zappé. Je voulais juste dormir. Je le ferai avec les corrections qui vont venir.

Citation :
Si, la troisième OAV special est sortie chez nous, c'est AK qui s'en est occupé à l'époque, comme pour les 2 premières.

Ce coffret je le connais, c'est lui qui m'a roulé. Ne l'ayant pas moi-même j'ai du me contenter des photos trouvés sur le net. Et si tu regardes, les tranches sont toutes les deux aux couleurs de "Jeffery". Du coup j'étais sûr de rien et je me suis basé sur un vague souvenir. Je me disais qu'au pire quelqu'un le relèverait si je m'étais gourré Cool


Citation :
Tatata. On ne peut pas comparer une adaptation tirée d'un seul chapitre de Special à celle de la première OAV par exemple, qui elle repose sur 2 chapitres.

Je n'ai.... jamais fait ça Laughing
Comparer les deux supports ne m'intéressent pas. Et je n'ai pas lu les Special en question, de ce fait il n'y a pas de comparatif possible. Je ne vois pas pourquoi tu théorises soudainement via les romans. Par-contre, tu sous-entends qu'on peut mesurer ce genre de choses : deux chapitres font trente minutes de vidéo mais un seul dix minutes ?
Désolé mais ce genre de chose n'est absolument pas quantifiable, sinon il y aurait bien moins de mauvaises adaptations. Des nouvelles ont inspirés des longs métrages de haute volée. L'important c'est l'idée nourricière et dans notre cas elle est mauvaise. Ç'aurait pu être une blague carambar de deux lignes comme un roman complet là n'est pas le souci. Le souci c'est que "Jeffery's Knighthood" est conçu sur un seul gag et qu'il est médiocre. Or ce gag est de Kanzaka. Ma réflexion disait juste ça : kanzaka est pas toujours drôle. Et ce n'est pas forcément quelque chose qu'on a pu souvent constaté vu qu'on n'a pas accès aux romans "Slayers Special".


Citation :
Une OAV, c'est plus de 20 minutes, même sans générique, ou tous les décors etc... sont dessinés donc n'ont pas besoin d'être contés.

Les gens me sortent toujours cet argument quand on parle série/film et d'adaptation... C'est idiot. Comme si on ne pouvait pas laisser vivre les plans et créer une atmosphère. Bon sang les films de Miyazaki ne sont qu'atmosphère (je prend un exemple connu mais il y en a bien d'autres) !

Je fais un comparatif tout con : Slayers Perfect commence par Lina qui dégomme des brigands. Séquence sans originalité pourtant c'est une bonne séquence. Avant d'en arriver aux brigands le film laisse couler, créé une ambiance, profite pour montrer le lieu, Lina se ballade. Puis les brigands sont introduits de façon intelligente (le faux incident de la jambe), suit le dialogue bien écrit... La séquence est très bien conçue.
"Jeffery's Knighthood" c'est trois pas BOUM des brigands sortis de nulle part ! Séquence suivante on recommence ! On croirait un putain de jeu vidéo. Et entre-temps pas de pause ! Ça jacasse ! Des dialogues mal-écrits "blablabla". C'est hystérique. Comme si ils avaient peur de perdre notre attention. Ils ne font pas vivre les situations, ne les préparent pas. Ils nous jettent ça à la figure.
Pourtant à défaut d'être géniale, je pense qu'il y avait moyen que l'OAV soit au moins potable. P'tet même que la nouvelle est potable mais ce n'est pas la question. Le fait est qu'il n'ont même pas fait l'effort.

Tu citais "Labyrinth", excellent (haha) exemple. Quand Lina et Naga déambulent dans les souterrains tu ne trouves pas ça bon ? Une petite pause dans l'humour afin de laisser parler l'image un peu. Pourquoi "Jeffery" ne fait pas pareil ? Je ne sais pas, mais je ne vais l'excuser parce-que "les pauvres, ils n'adaptaient qu'un chapitre". Il y a de nombreuses façon d'employer le temps et de servir le récit. Et à ce niveau le talent ne rentre pas en compte, c'est simplement faire son boulot.
Trente minute, tu ne me feras pas croire que c'est "beaucoup".

Puis bon, Kanzaka n'est pas Balzac. Niveau description, sauf quand son récit est sérieux justement, tu peux pas dire qu'il abuse Cool

Citation :
Slayers en roman, ce n'est jamais lent, à quelques exceptions.

Oui et comme tu l'as constaté je n'ai écrit qu'une ligne sur Kanzaka de tout le dossier et c'était plus une réflexion qu'une thèse soutenue.
Sur ce point je n'ai jamais dit le contraire. Et j'aurai lu la nouvelle de "Jeffery" en roman je ne l'aurai pas aimé, mais je serai passé à autre chose car comme tu dis, ça se lit vite et puis des petites histoires, Kanzaka en a écrit des centaines.
Sauf qu'elle a été choisie pour faire une OAV. Pourquoi celle-là, j'en sais rien, mais c'est le cas. Et donc ça m'énerve car je pense qu'il y avait meilleur choix.

Et est-ce que je peux comparer les OAV entre-elles ? Oui dans une certaine mesure, comme on a comparé Try aux autres saisons. Ce n'est pas improbable.
Mais dans l'ensemble je ne l'ai pas franchement fait, donc je ne vois pas pourquoi tu as attaqué là-dessus.
Je crois surtout que quand on fait une réflexion sur les romans, tu es un peu à fleur de peau Laughing

Citation :
elle est comme je l'a voulais. Et en plus elle est comme dans le roman

C'est la même chose un peu, nan ? "Tu la voulais comment ? Comme dans les romans".
Moi je n'avais pas franchement besoin qu'on me la raconte. Au contraire, c'était un plus de nous laisser l'imaginer. Maintenant on sait. Bon... okay.
Mais là je te l'accorde : c'est uniquement une question de point de vue et je comprends que cette séquence plaise. Ce n'était pas ça mon problème.

Citation :
Après le fait d'enchainer avec leur première aventure ensemble, ça c'est plutôt bizarre

Il est là mon problème. Et c'est marrant que toi tu l'ai vu à l'envers (Lina ?) ! Pour moi c'est la rencontre qui n'a rien à faire là. Le titre c'est quand même "Labyrinth".
Du coup passer dix minutes dessus alors que ça n'aura aucun rapport avec l'histoire... ça m’embête. Surtout que la fin parait précipitée.
Mais oui on pourrait prendre le truc dans ton sens et dire que changer d'histoire en plein milieu n'a pas de sens.
C'est selon la partie que chacun préfère j'imagine, il n'empêche qu'il y a une histoire de trop dans cette OAV. Cool

Citation :
Arrête, arrête. On se fait du mal. J'y pense très souvent, ce serait un de mes grands rêves Slayeresque. Une OAV des Gaiden ? Mais je deviendrai fou, je monterai aux murs, je hurlerai ma joie à la face de mes voisins. Mais le fan de Slayers a appris à vivre douloureusement au fil des années. Une plaie parmi tant d'autres.

Rien à ajouter Laughing

Citation :
Du chemin parcouru, et du bon. Mais tu connais la chanson, ça ne finira jamais

Ouaip ! J'ai pas mal d'idées de toute façon ! Pleins de théories que j'avais lancé dans les dossiers mais que je pouvais pas trop développer. Ce sera l'occasion de le faire !

Citation :
désolé mais dans ma tartine j'ai oublié de parler du meilleur pour moi : j'ai adoré les screenshots comparatifs des clins d'œil. C'est ce que j'ai préféré. Bien joué.

En fait je voulais en faire plus, mais j'étais déjà pas mal saturé niveau images. Et bon l'important était ici de couvrir les OAV en général.
Mais je pense à faire ça de façon plus exhaustive dans un futur topic. Comme j'ai dit, Watanabe a fait énormement d'hommages aux films de genre et d'horreur. Et de base ce n'est pas quelque chose d'anodin. Slayers a toujours eu une inspiration forte de ce côté là. "The Sorcerer of Atlas" en est très enrichi par exemple, sauf que la série n'a jamais vraiment exploité le filon (question d'audience je suppose ?). Mais ça reste un aspect de Slayers très intéressant. Une fois Revo-R completé, je pense m'y atteler.

_________________
Love sur vous les Pixels !
Keep Smiling !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LoN_Xelloss
Chevalier de Ciefied
avatar

Messages : 990
Date d'inscription : 07/07/2009
Age : 37
Localisation : Beuvrages à côté de Valenciennes

MessageSujet: Re: Tout sur Slayers les OAVs (ou presque)   Mer 15 Juin - 20:17

Gruic a écrit:
Si, la troisième OAV special est sortie chez nous, c'est AK qui s'en est occupé à l'époque, comme pour les 2 premières. Contrairement à ses copines, cette troisième OAV figure seule sur une cassette et j'iignore si elle n'est sortie que dans le coffret ou indépendamment. Je reposte une vieille photo de mes cassettes, tu la verras en haut à droite :

http://picasaweb.google.com/Virginie021/Slayers?authkey=Gv1sRgCNHvh9yuzfTcaQ&feat=directlink#5334291477546299730

Ce qui n'empêche pas qu'aucune version DVD n'est jamais sortie, et que leur sortie française demeure calamiteuse.
Il me semble me rappeler que cette deuxième VHS est sortie indépendamment. Si j'ai bonne mémoire, je l'ai en effet achetée quelques mois après la première VHS. Or à ce moment là je peux vous garantir que je me précipitais sur les sorties Slayers dès leurs sorties.

_________________
Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chevaliershakka
Hellmaster
avatar

Messages : 4744
Date d'inscription : 02/04/2009
Age : 33
Localisation : 75/57

MessageSujet: Re: Tout sur Slayers les OAVs (ou presque)   Mer 15 Juin - 21:31

En tout cas je vous fait confiance et j'ai corrigé l'intro !

_________________
Love sur vous les Pixels !
Keep Smiling !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gruic
Professeur de Slayers
avatar

Messages : 5970
Date d'inscription : 15/02/2009
Age : 35
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Tout sur Slayers les OAVs (ou presque)   Jeu 16 Juin - 8:52

Citation :

Les gens me sortent toujours cet argument quand on parle série/film et d'adaptation... C'est idiot. Comme si on ne pouvait pas laisser vivre les plans et créer une atmosphère. Bon sang les films de Miyazaki ne sont qu'atmosphère (je prend un exemple connu mais il y en a bien d'autres) !

C'est pourtant exactement ce que je dis ici :

Citation :
Adapter un seul chapitre pour un format pareil c'est casse-pipe si on n'a pas un réel talent pour le peaufiner, ou alors il faudrait que l'adaptation ne dure que 10 minutes grand maximum. Ce n'est pas le cas, ni pour le talent ni pour la durée malheureusement

Et que tu confirmes aussi :

Citation :

Avant d'en arriver aux brigands le film laisse couler, créé une ambiance, profite pour montrer le lieu, Lina se ballade. Puis les brigands sont introduits de façon intelligente (le faux incident de la jambe), suit le dialogue bien écrit... La séquence est très bien conçue.

Oui, on peut tout à fait faire vivre et respirer le tout, créer des situations intéressantes etc...mais cela doit être bien fait. Ici ça ne l'ai pas. Du coup je m'ennuie, du coup le temps me parait long exactement comme dans Return. Alors après oui, si tu préfères on peut dire que ce n'est pas une question de talent mais de connards incapables de faire leur boulot, mais le résultat est le même, ils ont raté l'adaptation en OAV d'une nouvelle très appréciée des lecteurs à l'origine.

Citation :

L'important c'est l'idée nourricière et dans notre cas elle est mauvaise. Ç'aurait pu être une blague carambar de deux lignes comme un roman complet là n'est pas le souci. Le souci c'est que "Jeffery's Knighthood" est conçu sur un seul gag et qu'il est médiocre

Et moi je ne suis pas d'accord avec ça. Pour moi c'est un gag qui marche à condition de ne pas insister dessus de la sorte. Si cet OAV n'avait durée que 10 minutes je l'aurai trouvée pas mal. Pas très bonne, car pour ça il aurait fallu un meilleur boulot d'adaptation, de conception et d'écriture, mais pas mal quand même. Car le concept de base ne me dérange absolument pas. C'est loin d'être ce que Slayers a fait de plus fin, mais pour moi ce n'est pas lamentable. C'est un humour qui n'est pas le tien, pas forcément le mien non plus d'ailleurs, mais Slayers joue sur plusieurs registres. Je n'irai pas jusqu'à dire aux gens qui ont aimé cet OAV qu'ils ont un humour médiocre et lamentable.


Citation :

Puis bon, Kanzaka n'est pas Balzac. Niveau description, sauf quand son récit est sérieux justement, tu peux pas dire qu'il abuse

Non c'est clair. Une ligne et hop. Quand il y en a une.
Citation :

Sauf qu'elle a été choisie pour faire une OAV. Pourquoi celle-là, j'en sais rien, mais c'est le cas. Et donc ça m'énerve car je pense qu'il y avait meilleur choix.

Après ça c'est une autre histoire. Questionnement tout à fait légitime d'ailleurs. Pourquoi celle-ci ? Moi je pense que comme d'habitude, avec toujours la même absence totale de prise de risque qui nous gonfle, les ayant-droits ont choisi les histoires préférées des lecteurs. Ce fut le cas de celle-ci à l'époque. Ils ont du croire que c'était du tout cuit en caressant le fan dans le sens du poil. Et bien non ça ne l'ai pas. Adapter c'est tout un travail. On retrouve déjà ici le problème principal inhérent à la quasi totalité des adaptations de Slayers qui suivront. On se repose sur de l'acquis sans jamais chercher à convaincre à nouveau. Et agir ainsi dès la deuxième OAV, c'est vraiment moche.

Citation :
C'est selon la partie que chacun préfère j'imagine, il n'empêche qu'il y a une histoire de trop dans cette OAV

Oui. Mais si tu en retires une on prendrai le risque de se retrouver avec encore du meublage insipide pour tenir les 30 minutes. Au moins en l'état on ne s'ennuie pas du début à la fin. Enfin je trouve. En tout cas la seule correcte pour moi dans le segment Excellent.

Citation :
Une fois Revo-R completé, je pense m'y atteler.

Sans oublier de passer par la case départ et de recevoir 20000 <br> à taper pour une actualisation du site Cool
Ne nions pas l'évidence, ton dossier sur les films et les OAV serait un gain énorme pour notre site.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gruicprod.fr/
chevaliershakka
Hellmaster
avatar

Messages : 4744
Date d'inscription : 02/04/2009
Age : 33
Localisation : 75/57

MessageSujet: Re: Tout sur Slayers les OAVs (ou presque)   Jeu 16 Juin - 12:26

Citation :
C'est pourtant exactement ce que je dis ici :

Oui j'avais bien lu cette phrase, mais ce n'est pas ce que j'ai compris.
De la façon dont tu l'a formulé on a l'impression que c'est dur, très dur et qu'il faut un travail incommensurable pour arriver à ce résultat. Or je ne suis pas de cet avis.
Pour moi c'est simplement question de faire sérieusement le travail ou pas. Travailler la mise-en-situation et travailler les dialogues. J'ai dit moi-même qu'avec un peu plus de soin cette OAV aurait pu être potable.
Tu parles de "durée" et de "talent" je répond que ni l'un ni l'autre ne rentrent en ligne de compte à ce niveau. D'abord qu'ils bossent un peu le fond et après on voit pour la forme et si 30mn c'est trop. Parce-qu'en l'état, au bout de cinq minutes on comprend le concept et on s'ennuie déjà.

Après on dit peut-être la même chose de façon différente au final !

Citation :
C'est un humour qui n'est pas le tien, pas forcément le mien non plus d'ailleurs, mais Slayers joue sur plusieurs registres.

Oui et le registre en question c'est le burlesque. Et je ne déteste pas du toute ce genre. Des Chaplin; Lloyd ou Keaton me font encore beaucoup rire aujourd'hui (ou si tu veux plus récent : "Pee Wee Big Adventures" rentre pas mal dans le style). Et c'est le même concept qu'avec "Jeffery" : des malingres dans des situations pas possible avec souvent en face d'eux des gros baraqués, mais le malingre s'en sort toujours.
C'est drôle parce-que le malingre s'en sort de façon improbable, soit par ruse, soit par hasard... C'est toujours absurde et c'est là ou c'est à l'auteur (roman ou OAV, à ce niveau je m'en moque) de trouver comment ce personnage pathétique va s'en sortir.
Eh bien Jeffery s'en sort parce-qu'il a trois balèzes dans son camp de toute façon pour le protéger. Donc niveau ingéniosité c'est réglé et ce n'est pas drôle.

Restait la deuxième solution très apprécié des cartoons Warner Bros (eux-même nourris d'humour burlesque) : se mettre à la place du garde du corps et le voir rattraper les pots cassés. Si tu veux un exemple, le faux cartoon qu'ils tournent dans "Qui veut la peau de Roger Rabbit" en est un parfait hommage.
Mais là pareil ! Jeffery ne créé pas de catastrophe ! Il s'évanouit tout seul et ne reste plus que Lina/Naga face à des brigands tuant dans l’œuf le principe et ce n'est pas drôle.

Comble du comble, Jeffery n'est même pas antipathique. Moi je ne l'aime pas, mais si tu veux pousser la réflexion, c'est juste un type un peu naïf et rêveur qui joue au chevalier. Et comme il a vécu dans sa bulle protégé par sa mère, il croit que c'est lui qui résout tout. Ce n'est même pas par prétention ou vanité mal placé, il y croit parce-que ça a toujours été comme ça. Pourquoi je devrai rire de ce mec ? En quoi il est de bon ton de rire de lui ? Parce-que Lina tombe ou qu'elle fait des yeux ronds ? Insuffisant. Si sa naïveté n'est drôle que parce-que c'est de la naïveté, ce n'est pas de l'humour, c'est de la méchanceté.

Donc non. En l'état le gag ne marche pas. Si ça avait été mieux écrit; si ça avait été plus soigné etc etc... on refait le monde avec des "si". Mais n'oublie pas que moi j'analyse le résultat. Je ne suis pas là pour imaginer ce que ça aurait donné si ça avait été bien fait. Ça c'était le boulot du studio Laughing

Citation :
Je n'irai pas jusqu'à dire aux gens qui ont aimé cet OAV qu'ils ont un humour médiocre et lamentable.

Heureusement que ce n'est pas ce que j'ai fait ! J'imagine bien que des gens ont aimé cette OAV. D'ailleurs LoN l'a aimé et je ne pense pas que son humour soit médiocre ou lamentable. Au contraire il apprécie des choses que j'apprécie également ! Mais je ne vais pas prendre des gants sous prétexte que je connais quelqu'un qui aime bien. Je n'en avais pas pris avec Try et ça n'avait dérangé personne. Et tu ne t'es pas gêné pour qualifier "Lina Makeover" de "merde", pourtant en le disant tu ne voulais pas dire que ceux qui l'aimait étaient des merdes. Ça n'a rien à voir.

Si tu penses qu'il faut que je détaille mieux les problèmes de cette OAV dans mon dossier, en intégrant par exemple ce que je viens de dire au dessus, aucun problème ! Si je ne fais pas la version site immédiatement c'est justement pour faire ce genre d'ajustement.
Mais ne fais pas dire des choses à mon dossier que je n'ai pas écrite Wink

Citation :
Non c'est clair. Une ligne et hop. Quand il y en a une.

Dans la Fantasy c'est quand même sacrément rafraichissant ! C'est un peu usant tous ces auteurs de Fantasy qui font des descriptions lourdingues pendant des pages juste pour se donner un genre. C'est agréable qu'il y en ait un qui soit un peu plus spontané dans son style.

Citation :
Pourquoi celle-ci ? Moi je pense que comme d'habitude, avec toujours la même absence totale de prise de risque qui nous gonfle, les ayant-droits ont choisi les histoires préférées des lecteurs.

Oui je pense que le gros souci vient de là. Je n'ai rien contre les fans, mais voter pour ce qu'on veut voir adapter ce n'est pas la même chose que de devoir l'adapter.
Partons quand même du principe que les mecs sont pas des manchots. Ils ont réalisés de bons films et OAVs. Mais là, on leur met dans les pattes des histoires sans leur demander leur avis. Tu parlais de gout, que l'humour ne correspondait pas à mon style. Et si c'était plutôt au studio que ça correspondait pas ?

Je vais faire une aparté sur ce point car il y a un cas assez similaire, c'est Full Metal Panic.
Comme Slayers c'est d'abord des romans du Dragon Magazine, comme Slayers il y a une main série et ce qu'on pourrait appeler des "Special" et comme Slayers, c'est adapté en Anime.
Quand Kyoto Animation a reprit les rênes pour la deuxième saison, ils ont décidé de n'adapter que les histoires "Special". Et comme tu l'as suggéré, ils ont fait dix minutes par nouvelles soit un demi-épisode (sauf pour les histoires plus longues). Résultat, du très drôle et du pas drôle du tout. Dix minutes pourtant ! Mais y'en a qui sont chiantes même en étant courtes. Et ils ont également fait une OAV de 30mn sur une histoire courte qui tient parfaitement la route.
Parce-qu'à un moment je pense aussi que le studio est plus à l'aise dans un style que dans un autre. Les gars sont pas des machines, ils ont forcément des préférences. C'est ce qui donne son identité au studio d'ailleurs.

Pour moi c'était au studio de choisir ce qu'il voulait traiter, pas au fan.

Citation :
On retrouve déjà ici le problème principal inhérent à la quasi totalité des adaptations de Slayers qui suivront.

Un peu oui. D'ailleurs ce serait intéressant de savoir comment c'en est arrivé à ça.
D'un côté il n'y a pas de prise de risque. De l'autre ils n'ont pas non plus suivi à la lettre ce que faisait Kanzaka et Try par exemple est un scénario original... Plutôt risqué venant de leur part. Puis les films qui n'ont rien à voir avec le graphisme de la série.
Moi ça m'intrigue tant c'est bordélique. Au final je saurai pas si je dois m'en plaindre ou non. La richesse de Slayers en Anime vient justement de cette absence d'homogénéité globale.
De l'autre ça a amené a des choix très discutables.

Citation :
Oui. Mais si tu en retires une on prendrai le risque de se retrouver avec encore du meublage insipide pour tenir les 30 minutes. Au moins en l'état on ne s'ennuie pas du début à la fin. Enfin je trouve. En tout cas la seule correcte pour moi dans le segment Excellent.

Assez d'accord. Mais vu ce que tu dis, je pense que pour régler le problème il aurait mieux valu jouer à fond le fait qu'il y ait deux histoires au lieu d'essayer de les mêler.
Autant commencer directement par leur rencontre et ensuite enchainer avec l'auberge plutôt que de mélanger les deux avec un flash-back pour faire croire que c'est lié. Le running gag aurait fonctionné pareil et au moins on aurait laissé plus facilement couler. Du moins je pense.
Mais en tous les cas, ça reste probablement la meilleure OAV d'Excellent.

Citation :
Sans oublier de passer par la case départ et de recevoir 20000 <br> à taper pour une actualisation du site

J'en rêve déjà ! Laughing
Mais oui t'inquiète pas c'est prévu avant que je me lance dans mes délires je m'en occuperai. J'attends encore un peu histoire de voir ce qu'il y a à corriger sur ce dossier et je m'y attèle.

Citation :
Ne nions pas l'évidence, ton dossier sur les films et les OAV serait un gain énorme pour notre site.

Ça me va droit au cœur Very Happy

_________________
Love sur vous les Pixels !
Keep Smiling !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xellos VS Zelgadis
Mère du Chaos
avatar

Messages : 2464
Date d'inscription : 12/11/2009
Age : 35
Localisation : THIONVILLE

MessageSujet: Re: Tout sur Slayers les OAVs (ou presque)   Jeu 16 Juin - 17:32

J'arrive en retard ? Bah oui pour changer ! Laughing Mais c'est pas grave ! J'ai lu ton dossier Shakka et comme d'habitude j'ai apprécié ! Cool



Citation :
La rencontre est assez fade et ne justifie pas le fait de nous être racontée après tant de temps. Le problème est simple : ça n'a rien à voir avec la suite de l'histoire. C'est raconté pour le plaisir d'être raconté... c'est idiot.
T'as peut être pas tord mais c'est vrai que même si ce n'est pas transcendant et que ça n'a aucun rapport avec la suite bah ça m'a quand même fait plaisir... Mais après c'est vrai que ça aurait pu être mieux développé ! Wink


Citation :
Oui le personnage de Sirène est odieux et on n'a qu'une hâte, c'est d'arriver au moment ou Lina finira par craquer et se venger. On devine que la vengeance va mal tourner, qu'il va falloir réparer les pots cassés et on commence à savoir aussi que le dénouement sera absurde. Ainsi, lorsqu'on finit l'épisode et qu'on nous rend notre copie on constate qu'on vient d'avoir un vingt sur vingt.
Effectivement c'est malheureusement ce que je me suis dit en voyant cet OAV...

Citation :
Bien sûr, l'épisode est appréciable et l'on passe un bon moment devant. Mais après tout ce temps et toutes ces déceptions, passer un bon moment devant Slayers n'est pas suffisant. On ne parle pas de potentiel à ce niveau-là car on sait que la saga a déjà offert beaucoup mieux
Oui et c'est ça qui est dur... Crying or Very sad Je me rappelle que l'on a regardé films et OAV juste après avoir terminé les Next et sincèrement même si tu passe un moment plus ou moins sympa tu es forcément déçu ! Ils auraient largement pu faire mieux et il faut bien avouer que je les ais vu 1 fois, 2 pour certains mais je n'ai pas le désir de les revoir comme pour la main série dont j'ai du mal à me passer ! Cool



Citation :
Cet épisode lui est scandaleux. Ce n'est ni plus ni moins que la copie conforme de Slayers Great !
Les personnages sont exactement pareils : l'une est baroque et novatrice ; l'autre ne jure que par le classicisme ! Lina rejoint l'ancienne école et Naga la plus avant-garde ! Au milieu de l'épisode les deux s'affronteront dans la rue mais le duel n'aboutira à rien. Alors chacune aura les contrôles d'un golem et s'affrontera, détruisant toute la ville. A la fin Drag Slav... oups pardon ! La fin diffère : les golems tombent l'un sur l'autre et détruisent une partie de la ville. Même pas une belle pyrotechnie pour boucler l'épisode. Remarque ça ne le méritait pas.
Dur de mieux résumer cet OAV le pire à mon goût ! Razz J'avais moyennement apprécié Great mais celui-là.... pale Il n'y a pas de mot... Razz



Citation :
Mais en ce sens le dernier épisode est salutaire. Avec cette pâle copie, le réveil brutal nous pousse un peu à faire le bilan et à se demander si c'est que l'on attend désormais de Slayers, si c'est ce qu'on aime. Je ne sais pas pour vous, mais pour moi la réponse est non.
Idem. Un bilan plutôt négatif et c'est bien dommage...


Citation :
N'aurait-il été pas plus intéressant de l'adapter dans « Slayers Excellent » ? Vous n'auriez pas trouvé ça génial de voir un Zelgadiss griffé par Takahiro Yoshimatsu ?
Oh douce utopie... Sad



Citation :
Quant au résultat je ne sais pas trop quoi penser. J'ai tellement eu de mal à le faire (vous lisez la quatrième version), tellement passé d'heures, avec le nez dessus avec les OAVs en fond qui tournaient que j'en sais rien
Bah écoute moi je trouve que tu t'en es très bien sorti pour pas changer ! Cool



Citation :
Sur ce, merci de m'avoir lu jusqu'au bout !
Ben de rien c'était un plaisir ! Very Happy




Citation :
Citation:
Sans oublier de passer par la case départ et de recevoir 20000 <br> à taper pour une actualisation du site

J'en rêve déjà !
Mais oui t'inquiète pas c'est prévu avant que je me lance dans mes délires je m'en occuperai. J'attends encore un peu histoire de voir ce qu'il y a à corriger sur ce dossier et je m'y attèle.
Et bien bonne chance, mais c'est vrai que ce sera un sacré plus ! Very Happy

_________________
Have a nice day and keep smiling despite difficulties. :-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gruic
Professeur de Slayers
avatar

Messages : 5970
Date d'inscription : 15/02/2009
Age : 35
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Tout sur Slayers les OAVs (ou presque)   Jeu 16 Juin - 18:00

Citation :
Si tu penses qu'il faut que je détaille mieux les problèmes de cette OAV dans mon dossier, en intégrant par exemple ce que je viens de dire au dessus, aucun problème !

Tu peux y inclure la partie sur Jeffrey que tu viens de poster oui, mais dans tous les cas tu as beau définir un gag comme pas drôle et que le rire est injustifié, moi si ça me fait rire c'est que j'ai trouvé ça drôle. Ce que je regrette c'est de ne pas voir passer de fans de cette OAV pour la défendre, ça aurait été intéressant et ça aurait contre-balancé un peu.


Citation :
D'un côté il n'y a pas de prise de risque. De l'autre ils n'ont pas non plus suivi à la lettre ce que faisait Kanzaka et Try par exemple est un scénario original... Plutôt risqué venant de leur part.

Non au contraire. C'est de la poudre aux yeux. On se dit c'est risqué... mais en fait c'est tout l'inverse (Lina, oui on ne s'en lassera jamais). Le moment exact ou la série a vendue son âme au diable c'est quand les ayant-droits ont vu que Next cartonnait du tonnerre et qu'ils ont changé la fin pour que Gourry récupère son épée et reparte pour du déjà vu. Dès lors qu'ils ont pensé à faire du neuf dans du vieux c'était fichu. Car à cet instant précis, celui qui prenait des risques énormes et qu'il fallait suivre, c'était Kanzaka. Gros reboot, retour au duo d'origine. Tous les personnages secondaires repartis après les Adieux, plus d'épée de lumière. Nouveau départ. Mais les scénaristes ont pris peur. Soit ils attaquaient une saison 3 en suivant Kanzaka sur un second arc qui n'était pas encore fini et en abandonnant Zel, Amelia, l'épée de lumière et Xellos (réapparu seulement en 2000), soit ils faisaient passer le fan service avant le scénario, en improvisant une nouvelle aventure avec les mêmes personnages.

Ils ont choisi le fan service. Slayers en anime venait de passer l'arme à gauche.

Et les OAV c'est pareil. Que pour le fan lambda. Ils auraient pu en faire 10 je suis sur qu'aucunes n'aurait proposé du Zel Gaiden, car qui dit OAV pour le fan dit Hayashibara et Kawamura, et JAMAIS personne dans Slayers n'a pris le risque de changer la première formule qui marche. La politique c'est de faire du fanservice jusqu'à la lassitude et de ne surtout jamais changer la formule initiale.

Sad, so sad.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gruicprod.fr/
liclic
Prêtre manipulateur au service de Greater Beast
avatar

Messages : 2319
Date d'inscription : 27/04/2009
Age : 36
Localisation : Sherbrooke

MessageSujet: Re: Tout sur Slayers les OAVs (ou presque)   Jeu 16 Juin - 21:41

La dessus, je suis malheureusement bien en accord avec toi, Gruic. A la limite, ils auraient pu se lancer sur du gaiden sans prendre Lina du tout. Au moins, là, ils auraient conserve les personnages souhaites mais avec risques. (desole je suis sur un portable chinois, pas un accent ni apostrophe disponibles)

_________________


Me miseret totarum malarum rerum quas feci.


Dernière édition par liclic le Dim 1 Jan - 18:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chevaliershakka
Hellmaster
avatar

Messages : 4744
Date d'inscription : 02/04/2009
Age : 33
Localisation : 75/57

MessageSujet: Re: Tout sur Slayers les OAVs (ou presque)   Ven 17 Juin - 14:03

Citation :
J'ai lu ton dossier Shakka et comme d'habitude j'ai apprécié !

Merci beaucoup ! Ça fait toujours plaisir à lire !

Citation :
T'as peut être pas tord mais c'est vrai que même si ce n'est pas transcendant et que ça n'a aucun rapport avec la suite bah ça m'a quand même fait plaisir... Mais après c'est vrai que ça aurait pu être mieux développé !

Haha ! Je savais que je serai minoritaire sur ce coup !
J'admets que je suis peut-être un peu sévère dessus, mais ça sort tellement de nulle part et c'est tellement injustifié dans l'histoire que ça m'agace.
En dehors de ça je comprends qu'elle fasse plaisir à ceux qui voulaient la voir. Et j'admets qu'elle n'est pas si mal (même si j'ai jamais trop pigé pourquoi Naga utilise pas un sort de vol pour descendre de l'auberge en feu). Mais je pense que ça méritait plus que d'être accroché à une autre histoire.

Citation :
J'avais moyennement apprécié Great mais celui-là....

Great est pas ce qu'il y a de mieux c'est clair, mais au moins y'avait quelques séquences sympathique et le combat de golem, bien que trop long, permettait de se laisser regarder.
Là l'affrontement des golems est ce que j'ai vu de plus mauvais dans tout Slayers confondu en terme d'action.

Citation :
Oh douce utopie...

Bah qui sait ?... Nan je déconne, ça arrivera jamais Sad

Citation :
Bah écoute moi je trouve que tu t'en es très bien sorti pour pas changer !

Merci. Ça restait très délicat tant il n'y a pas mille choses à en dire.
Le plus dur restant "Excellent" vu que je les ai découvertes super tard (quand Gruic me les a filé). Du coup j'ai un certain attachement pour elles car c'était les derniers épisodes d'époque que je n'avais pas vu. Une page qui se fermait Razz

Citation :
Tu peux y inclure la partie sur Jeffrey que tu viens de poster oui, mais dans tous les cas tu as beau définir un gag comme pas drôle et que le rire est injustifié, moi si ça me fait rire c'est que j'ai trouvé ça drôle.

Oui mais si on rentre dans la logique "les gouts et les couleurs..." on ne discute plus et je ne fais pas de dossier Cool
Surtout qu'encore une fois tu me fais dire ce que je n'ai pas dit : je n'ai pas dit que le rire était injustifié (parce-qu'on doit se justifier de rire ?). Mais le gag est mauvais oui. Il l'est d'autant plus qu'il est répété 5 fois (de mémoire, j'en oublie peut-être).
Après j'ai ri devant Return et pourtant je sais que ça ne vole franchement pas haut. Certes je ne l'ai pas autant démoli, car j'écris quand même selon mon point de vue. Mais je ne l'ai pas encensé non plus parce-que je sais ce que ça vaut. On n'aime pas forcément toujours des choses de grande qualité (mes étagères peuvent le confirmer), il faut juste savoir l'admettre.
Le raisonnement "j'ai ri donc c'est drôle donc c'est bien" est trop personnel. Ils sont des millions à se déplacer voir les films de Dany Boon, ça n'en fait pas des bons films pour autant.

Citation :
Ce que je regrette c'est de ne pas voir passer de fans de cette OAV pour la défendre, ça aurait été intéressant et ça aurait contre-balancé un peu.

Idem. Ça m'intéresserait de savoir ce qu'ils trouvent dans cette OAV. Car comme tu dis, elle a ses fans, donc il y a bien une raison (plus que "parce-que c'est marrant"). Et si ça tient la route je pourrai l'ajouter au dossier histoire d'équilibrer un peu la balance.
LoN si tu passes dans le coin... Cool

Citation :
Non au contraire. C'est de la poudre aux yeux. On se dit c'est risqué... mais en fait c'est tout l'inverse (Lina, oui on ne s'en lassera jamais).

Oui oui je suis tout à fait d'accord ! Quand je disais "risqué" c'était à propos de la forme pas du fond (et c'est vrai qu'on s'en lassera jamais).
Ils ont une formule gagnante qui a fonctionné deux saisons : suivre les romans en retouchant un peu à leur sauce. Et même leurs épisodes breaks fonctionnent bien... Bref ça poule.
Qu'est-ce qu'ils décident pour la troisième saison ? Un scénario original (qui ne l'est absolument pas effectivement). Comment ont-ils pu croire que c'était une bonne idée ?
A côté de ça, les films adaptent un tout autre duo prenant le risque de perturber les fans (je parle des fans de l'anime qui, je pense, étaient plus nombreux que ceux des romans à l'époque), alors que la solution de facilité aurait été de faire des films à la façon de Premium dès le départ.
Pareil dans le fond les films sont pas fous, mais c'est plutôt une habitude pour ce genre de choses.

Citation :
Soit ils attaquaient une saison 3 en suivant Kanzaka sur un second arc qui n'était pas encore fini et en abandonnant Zel, Amelia, l'épée de lumière et Xellos (réapparu seulement en 2000), soit ils faisaient passer le fan service avant le scénario, en improvisant une nouvelle aventure avec les mêmes personnages.

Oui à l'époque ça paraissait peut-être les deux seules solutions. Pourtant Revo-R a démontré qu'il restait quelques intrigues des romans exploitables et qu'avec un peu de recyclage on pouvait faire quelque chose de grande qualité. Et c'était probablement moins risqué que de tout inventer de A à Z.
Soit le scénariste de Try était une vraie buse, soit celui de Revo-R est un génie.

Et la preuve en est : Try s'est ramassé.
Dans un sens c'est pas plus mal. Si Try avait fonctionné, ça voulait dire que cette formule de paresseux fonctionnait et qu'ils pouvaient nous en abreuver jusqu'à plus soif.

Citation :
La politique c'est de faire du fanservice jusqu'à la lassitude et de ne surtout jamais changer la formule initiale.

C'est néanmoins moins surprenant pour des OAV. Ce genre d'épisode n'est généralement pas connu pour leur prise de risque. On pourrait d'ailleurs nous rétorquer que les OAVs sont à l'image des bouquins qu'elles adaptent. Car hormis quelques Gaiden (tu me corrigera si je me trompe), il n'y a pas vraiment de récit mythologiques et c'est souvent le duo Lina/Naga... Enfin ça n'empêche pas de rêver d'un peu plus d'audace Laughing

Que la série télé, qui est censée représenter la main serie, prenne le même chemin, ça par contre c'est un gros problème.

Tout ça mis de côté j'aurai bien aimé qu'elles sortent en DVD ces OAVs.

_________________
Love sur vous les Pixels !
Keep Smiling !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gruic
Professeur de Slayers
avatar

Messages : 5970
Date d'inscription : 15/02/2009
Age : 35
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Tout sur Slayers les OAVs (ou presque)   Ven 17 Juin - 15:15

Citation :
(même si j'ai jamais trop pigé pourquoi Naga utilise pas un sort de vol pour descendre de l'auberge en feu).

Parce qu'elle n'en connait aucun à ce moment la. Cf notre traduction française des interviews de Kanzaka :


Quand a-t-elle appris à utiliser Levitation ? Est-ce que c'est Lina qui lui a appris ?

Kanzaka : - Non. Naga a écouté Lina lancer le sort en secret avant de s'entrainer loin des regards indiscrets.


Citation :
Ils sont des millions à se déplacer voir les films de Dany Boon, ça n'en fait pas des bons films pour autant.

Je ne peux effectivement pas lutter face à un tel argument. Mais je saurai te l'emprunter le jour ou j'en aurai besoin. C'est un sacré joker.

Citation :

Pourtant Revo-R a démontré qu'il restait quelques intrigues des romans exploitables et qu'avec un peu de recyclage on pouvait faire quelque chose de grande qualité. Et c'était probablement moins risqué que de tout inventer de A à Z.
Soit le scénariste de Try était une vraie buse, soit celui de Revo-R est un génie.

Revo-R fonctionne aussi grâce au manque généré par 10 ans d'absence ET par un véritable effort de se rapprocher de l'œuvre d'origine. C'est également du fan service, mais axé d'avantage fans des romans, et ça fonctionne mieux car on n'avait pas l'habitude de ce type de fan service. Le problème c'est qu'il est associé à des idées originales de qualité bien moindre (Peluche Pokota...) aux relents de déjà vu (false sword of light...) et encore une fois sans prise de risque (Zel et Amelia dès le premier épisode...), et que les détracteurs de cette saison peuvent utiliser sans problème. Peu ont digéré le recyclage du boss de fin par exemple. Revo-R demeure néanmoins une excellente saison pour moi, avec des épisodes Break avec Nama d'une qualité irréprochable. Mais je m'égare.

Citation :
Tout ça mis de côté j'aurai bien aimé qu'elles sortent en DVD ces OAVs.

Laughing Laughing Laughing

Il l'a placé !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gruicprod.fr/
chevaliershakka
Hellmaster
avatar

Messages : 4744
Date d'inscription : 02/04/2009
Age : 33
Localisation : 75/57

MessageSujet: Re: Tout sur Slayers les OAVs (ou presque)   Ven 17 Juin - 15:49

Citation :
Parce qu'elle n'en connait aucun à ce moment la.

Ah effectivement ! Ça m'était un peu sorti de l'esprit. Peut-être du au fait que dans cette même OAV c'est Naga qui propose de faire un trou dans le plafond pour sortir. Plafond qui est un peu à 300m de hauteur. Surement qu'elle pensait s'accrocher ensuite à Lina, mais dans mon raisonnement j'ai pas cherché si loin. Pour moi elle connaissait déjà Levitation. P'tite erreur de ma part.

Citation :
Je ne peux effectivement pas lutter face à un tel argument. Mais je saurai te l'emprunter le jour ou j'en aurai besoin. C'est un sacré joker.

Laughing c'était pas volontaire. Pauvre Dany, j'ai rien contre lui en plus mais je sais qu'au moins ça parlerait.
En fait je dis souvent ça quand on me parle des "comédies à l'américaine vulgaires et pas drôle", alors qu'il suffit de voir nos propres succès populaires pour constater que ce sont des grosses comédies franchouillardes bien beaufs qui triomphent (la France, pays cinéphile).
Le succès n'est pas pour moi une marque de qualité.
Après y'a des bons gags dans ces comédies mais dans un film on peut attendre plus qu'une succession de sketchs. Et quitte à voir un film à sketch, j'me met un "Meaning of Life" ou dans le genre. Au moins ça met vraiment à profit les moyens qu'offrent le grand écran. Mais je dérive !

Si on reprend "Jeffery". Admettons que le gag soit drôle. Il n'empêche que c'est cinq fois le même. Bon ou pas, c'est barbant.
Et autre souci : on part du point A pour arriver... au point A. Il n'y a pas de fil conducteur et l'aventure n'aboutit nulle-part. Avec cette formule ils tiennent une heure hein !
Donc au delà de la notion de "drôle/pas drôle", l'OAV ne me parait pas super bien bâtie.

Citation :
Revo-R fonctionne aussi grâce au manque généré par 10 ans d'absence ET par un véritable effort de se rapprocher de l'œuvre d'origine.

C'est vrai, et il est indéniable qu'on est d'abord là pour faire plaisir au fan. Mais comme tu dis c'est le résultat de dix ans d'absence qui l'a faite ainsi.
Si ils l'avaient faite à l'époque je suis sûr que le résultat aurait été très différent. Mais ça m'étonne quand même qu'ils n'aient pas jugé bon d'employer des personnages comme Zanaffar ou Zuuma qui leur tendait les bras.

Pour le boss final, son recyclage me parait justifié ! D'ailleurs j'ai hâte de bosser à la partie Evo-R pour en parler ! L'an prochain sans doute Laughing

Citation :
Il l'a placé !!

Je pouvais quand même pas faire des réponses de deux mètre de long sans rappeler l'essentiel. Cool
Car on peut dire tout ce qu'on veut sur ces OAVs, c'est un sacré manque de ne pas y avoir accès chez nous.

_________________
Love sur vous les Pixels !
Keep Smiling !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WolfRider
Admirateur de Noonsa
avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 22/03/2011
Age : 52
Localisation : Orléans

MessageSujet: Re: Tout sur Slayers les OAVs (ou presque)   Ven 24 Juin - 19:43

chevaliershakka a écrit:
Car on peut dire tout ce qu'on veut sur ces OAVs, c'est un sacré manque de ne pas y avoir accès chez nous.

Ce ne sont pas les OAVs qu'il y a en bonus sur les DVD de l'édition collector limitée de Slayers chez Déclic ? Celle qui regroupe chaque saison en 7 DVD et les 3 saisons en 1 seul coffret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gruic
Professeur de Slayers
avatar

Messages : 5970
Date d'inscription : 15/02/2009
Age : 35
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Tout sur Slayers les OAVs (ou presque)   Sam 25 Juin - 8:17

Citation :
Ce ne sont pas les OAVs qu'il y a en bonus sur
les DVD de l'édition collector limitée de Slayers chez Déclic ? Celle
qui regroupe chaque saison en 7 DVD et les 3 saisons en 1 seul coffret.

Non, ça se sont les 3 premiers films.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gruicprod.fr/
chevaliershakka
Hellmaster
avatar

Messages : 4744
Date d'inscription : 02/04/2009
Age : 33
Localisation : 75/57

MessageSujet: Re: Tout sur Slayers les OAVs (ou presque)   Sam 25 Juin - 11:54

Ouais... du coup quand je disais dans mon dossier sur les films :

Citation :
connaissez-vous vraiment les films de Slayers ? Les avez-vous vus pour autre chose que de simples bonus voir -pas forcément mieux- comme cinq OAVs supplémentaires ?

j'étais malheureusement dans le juste. Alalala... Merci Declic !

_________________
Love sur vous les Pixels !
Keep Smiling !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WolfRider
Admirateur de Noonsa
avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 22/03/2011
Age : 52
Localisation : Orléans

MessageSujet: Re: Tout sur Slayers les OAVs (ou presque)   Sam 25 Juin - 14:58

Gruic a écrit:
Citation :
Ce ne sont pas les OAVs qu'il y a en bonus sur
les DVD de l'édition collector limitée de Slayers chez Déclic ? Celle
qui regroupe chaque saison en 7 DVD et les 3 saisons en 1 seul coffret.

Non, ça se sont les 3 premiers films.

Ok. J'ai tendance à confondre vu qu'ils font dans les 30mn chacun.
Par contre j'ai pu récupérer au moins 3 des OAVs sur la mule il y a qq temps, quand j'essayais de télécharger la série par cet intermédiaire. Ce sont :
-celui avec les clones de Naga qui mettent Lina KO avec leur rire atroce.
-celui avec l’apprenti chevalier lavette et sa mère avec son marteau digne de la masse de de Kaori dans City Hunter. Wink
-et celui avec le miroir qui créer des clones de Lina et Naga qui sont leur exact opposés.

Autant les 2 1ers je les ai trouvés marrant mais sans plus. Autant dans le 3e les 2 clones m'ont fait presque pisser de rire. Une Lina toute douce, timide et absolument non-violente ça fait un choc quand même. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chevaliershakka
Hellmaster
avatar

Messages : 4744
Date d'inscription : 02/04/2009
Age : 33
Localisation : 75/57

MessageSujet: Re: Tout sur Slayers les OAVs (ou presque)   Sam 25 Juin - 15:06

Citation :
Ok. J'ai tendance à confondre vu qu'ils font dans les 30mn chacun.

Plutôt dans les 60mn chacun Wink
Seul Slayers Premium, inédit en France, fait 30mn.

Citation :
Par contre j'ai pu récupérer au moins 3 des OAVs sur la mule il y a qq temps, quand j'essayais de télécharger la série par cet intermédiaire. Ce sont

Les "Slayers Special". T'as donc pu récupérer les trois qui sont sorties chez nous du temps de la VHS. Du coup t'as pu profiter de sous-titres Français, non ?

_________________
Love sur vous les Pixels !
Keep Smiling !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Martina Zoana Mel Navrati
Apprenti Aventurier
avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 24/05/2009
Age : 26
Localisation : Zoana/Paris

MessageSujet: Re: Tout sur Slayers les OAVs (ou presque)   Ven 29 Juin - 2:48

Ca me fait bien rire quand même qu'ils osent parler de "edition collector limitée" ça doit faire plus d'un an qu'elle arpente la boutique manga distribution.

Pour ce qui es des VHS si certains sont nostalgiques de la bonne vienne bobine, les films sont en vente au boulinier (pas loin de Saint Michel à Paris) Il suffit de bien chercher je les ai vu hier encore Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chevaliershakka
Hellmaster
avatar

Messages : 4744
Date d'inscription : 02/04/2009
Age : 33
Localisation : 75/57

MessageSujet: Re: Tout sur Slayers les OAVs (ou presque)   Ven 29 Juin - 10:38

Citation :
Ca me fait bien rire quand même qu'ils osent parler de "edition collector limitée" ça doit faire plus d'un an qu'elle arpente la boutique manga distribution.

Aaaaahahahaha... Déclic Cool
Les anciens coffrets aussi étaient collectors (soi-disant). Tu les trouves encore facilement en boutique à côté des nouveaux. Ridicule Razz

Maintenant si y'en a encore c'est soit qu'ils les ont retirés... Soit ils se vendent pas ! Ce qui est probable vu qu'ils ont pas attendu un an pour réunir le tout dans un gros box afin de les pousser plus facilement. Maintenant ils croyaient quoi ? C'est les mêmes saisons, les mêmes sous-titres et rien de neuf à l'intérieur (pas de films ou d'OAVS en supp'). Ceux qui ont déjà l'ancienne édition vont pas le racheter pour trois jaquettes.

Citation :
Pour ce qui es des VHS si certains sont nostalgiques de la bonne vienne bobine, les films sont en vente au boulinier (pas loin de Saint Michel à Paris) Il suffit de bien chercher je les ai vu hier encore

Ah ouais ? Mmmmm je suis pas un nostalgique de ce support, maaaaais... Si je passe dans le coin j'irai surement voir ça !

_________________
Love sur vous les Pixels !
Keep Smiling !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Martina Zoana Mel Navrati
Apprenti Aventurier
avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 24/05/2009
Age : 26
Localisation : Zoana/Paris

MessageSujet: Re: Tout sur Slayers les OAVs (ou presque)   Ven 29 Juin - 14:34

[quote="chevaliershakka"]
Citation :
Maintenant si y'en a encore c'est soit qu'ils les ont retirés... Soit ils se vendent pas ! Ce qui est probable vu qu'ils ont pas attendu un an pour réunir le tout dans un gros box afin de les pousser plus facilement. Maintenant ils croyaient quoi ? C'est les mêmes saisons, les mêmes sous-titres et rien de neuf à l'intérieur (pas de films ou d'OAVS en supp'). Ceux qui ont déjà l'ancienne édition vont pas le racheter pour trois jaquettes.

Je te trouve bien rude, ce packaging hors du commun, ces illustrations,ce nouveau format, il y a toutes les raisons au monde pour les acheter. Enfin pour ceux qui n'avaient pas les anciens coffrets collectors (comme moi) ca reste une acquisition. Après pour lees curieux qui vont faire un tour à la Japan Expo; ils ont au moins la qualité de brader leurs coffrets en convention. Donc de forte chance pour que le coffret à l'unité soit à 10e.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tout sur Slayers les OAVs (ou presque)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tout sur Slayers les OAVs (ou presque)
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Tout sur Slayers Hentaï (ou presque)
» [Partage] Pour presque tout savoir sur Android
» RÉCIT INTÉGRAL (OU PRESQUE) D'UNE COUPE DE CHEVEUX RATÉE de Jo Witek
» [AIDE] Vibre tout le temps, enfin presque ...
» monsieur triste et presque tout nu !! [noony4]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Slayers Evolution-R :: Le passé de Lina :: Slayers films et OAVs-
Sauter vers: