AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Slayers Main Serie - Roman 13 - "Road to the Demon's Reincarnation"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gruic
Professeur de Slayers
avatar

Messages : 5825
Date d'inscription : 15/02/2009
Age : 35
Localisation : Dijon

MessageSujet: Slayers Main Serie - Roman 13 - "Road to the Demon's Reincarnation"   Lun 17 Juin - 18:43

Slayers 13 "Road to the Demon's Reincarnation"



titre original :  降魔への道様
titre anglais : Road to the Demon's Reincarnation
parution japonaise : Novembre 1998
parution anglaise : jamais paru.
auteur : Hajime Kanzaka
illustrateur : Rui Araizumi
éditeur japonais : Kadokawa publishing


Accroche :

Milgazia expose à ses compagnons ce qu'il sait sur la Kouma War. Tout porte à croire que Dynast Grausherra tente de la faire renaître. Les slayers sont alors rejoints par Maius qui les prie de rebrousser chemin et de retourner à la capitale. Alors que des groupes de Lesser Demon déferlent dans les rues, les portes du château restent closes...
 


Personnages :

Slayers :
Lina
Gourry
Luke
Milina
Milgazia
Memphis

Zelgadis et Amelia sont mentionnés.
Des allusions à Naga sont faites.


Personnages mythologiques :
Le Roi Wells Zeno Gairia

Spoiler:
 

Dark Star et Gold Nova sont mentionnés
Les 5 Seigneurs Mazoku sont mentionnés
Le LoN est mentionné
Le Roi Dills II est mentionné
Xellos est mentionné
Sherra est mentionnée
Des allusions à Lei Magnus/Gudu sont faites


Autres personnages :
Jade
Alce
Maius

Mianzo
Tseruzonaag
Surdian
Faliearl


Eléments mythologiques majeurs :

La Blast Sword est révélée
Dynast Grausherra est défait


Le saviez-vous ?

Une version intégrale anglaise de ce roman vient d'être complétée. Pour en savoir plus et la découvrir, c'est par ici.

Le nom de la sorcière qui aida Memphis à vaincre sa timidité n'est pas clairement donné, mais les indices laissés par le récit nous montre qu'il s'agit en réalité de Naga.

Araizumi a commis une erreur sur la double page couleur de ce tome. Memphis y a en effet des oreilles humaines alors qu'elle possède les oreilles pointues propre à sa race elphique.


Citations

“No one will care if the number of screaming chunks of meat in the castle increases from one to two."

Dynast Grausherra

-Traduction de Raugnut Rushavna-


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gruicprod.fr/
Gruic
Professeur de Slayers
avatar

Messages : 5825
Date d'inscription : 15/02/2009
Age : 35
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Slayers Main Serie - Roman 13 - "Road to the Demon's Reincarnation"   Mar 18 Juin - 18:13


Ci dessous un article que j'ai rédigé aujourd'hui, mais ne sachant pas ou le poster je le met à la suite de cette fiche.

Le treizième roman est-il celui de trop ?

Je savais déjà que le second arc souffrait de répétition, mais en le lisant dans son intégralité, on ne peut qu'en avoir confirmation. Alors attention : le second arc reste du très très lourd, du pur Slayers qu'il faut lire de toute urgence... néanmoins.

Néanmoins j'ai profité de cette lecture pour essayer de comprendre d'ou venait le problème. Pas des deux derniers tomes (14 et 15) qui fonctionnent extrêmement bien et qui ont leur déroulement propre. Pas du début de l'arc non plus qui posait de nouvelles bases. Reste la brochette 10, 11, 12 et 13. 4 romans qui une fois dégrossis reposent tous sur le même principe : arrivée dans une ville >> infiltration au château >> combat contre le boss >> mort par la Laguna Blade

Et du coup le 13ème roman devient le 4ème de suite ou on voit nos héros suivre ce schéma. 4ème ! Du coup, à sa lecture on ne peut que reconnaitre un sentiment désagréable de déjà vu. Pour être honnête je me suis même demandé durant le second chapitre si Kanzaka n'était pas en train de sauter le requin. Alors certes le dernier chapitre est cultissime et grandiose... mais est-ce que cela peut tout rattraper ? Pas sur. D'autant que le second arc berce trop facilement dans la baston pour s'étirer sur une longueur par forcément justifiée. Le premier arc est moins redondant en 8 romans que le second en 7 : problème.

Maintenant pourquoi c'est celui-ci qui serait en trop selon moi ? Déjà parce qu'il se passe dans la même ville et est la suite directe du douzième. Ensuite parce que c'est le quatrième et dernier a suivre le même schéma, et que donc on en a raz le pompon.

Maintenant sachez que pour beaucoup c'est en réalité le 11ème qui est de trop, car trop peu mythologique en comparaison de ses voisins. Mais je trouve néanmoins que le 11ème roman fonctionne très bien comme entité indépendante tout comme entité dépendante, et qu'il est bourré de bonnes choses (et c'est un fan chevronné de mythologie qui vous le dit). Et du coup sauver le treizième simplement pour son aspect mythologique en évinçant le reste me parait un peu facile. En raccourcissant les bastons et quelques éléments, je me demande si les romans 12 et 13 n'auraient pas pu simplement former une seule entité, une sorte de gros roman 12 plutôt que 2 romans répétitifs.

Bref, c'était, je crois bien, mon seul et unique article négatif concernant la Main Serie. Par souci de crédibilité et d'objectivité il me paraissait important d'en parler quelque part.

Quid de votre avis ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gruicprod.fr/
liclic
Prêtre manipulateur au service de Greater Beast
avatar

Messages : 2305
Date d'inscription : 27/04/2009
Age : 35
Localisation : Sherbrooke

MessageSujet: Re: Slayers Main Serie - Roman 13 - "Road to the Demon's Reincarnation"   Sam 20 Juil - 3:55

Mon avis : le 11 est correct sans plus. Je ne peux pas dire qu'il m'ait transporté mais il n'est pas si mal et je l'ai lu rapidement ce qui prouve qu'il n'étais pas si mal.

Le 12e et le 13e vont clairement ensemble mais ils ont été relativement mal agencés je trouve si bien que le chapitre 3 du 12e et le chapitre 2 du 13e sont vraiment insipides et n'ont que peu d'intérêt selon moi. Quoi qu'il en soit, j'ai apprécié le 13e roman sauf son 2e chapitre qui ne m'a pas du tout intéressé... Ces deux chapitres en question sont des chapitres de transition où il ne se passe rien de passionnant et pendant lesquels les  héros bougent pour aller d'un point A à un point B avec diverses raisons et on se demande et alors ? Je trouve que cela a fait précipité et cela nuit à la qualité du roman. Si j'avais été Kanzaka, j'aurais utilisé Sherra (12e) dans une side quest à l'extérieur de la capitale Galia. Cela eût été plus intéressant que cette énième entrée dans une ville qui dure. Pour le chapitre du 13e, le mazoku qui attaque à l'extérieur de l'auberge est simplement ridicule...

Par contre, j'ai été très agréablement surpris par le caractère de Memphis que j'ai trouvée très réussie. C'est le très gros point positif de ces romans selon moi. C'est dommage qu'elle et Milgazia ne sont pas plus souvent présents dans les romans. Ils sont peut-être trop forts ce qui gâcherait l'impression vis-à-vis du personnage principal mais au moins, il sont cools ! Bien que le jeu de je t'énerve, tu m'énerves du chapitre 2 entre Memphis et Lina fût ridicule, j'avais trouvé beaucoup plus intéressant son retour au milieu du chapitre 4. Le fait que Milgazia et Milina ont été beaucoup utilisés est  la raison pour laquelle Luke et Milina ont été sacrifiés généralement dans ce roman. (sauf la dernière moitié du chapitre 3).

Par conséquent, sur cette doublette romans 12 et 13, je ne dirais pas qu'ils sont mauvais. Ils sont clairement inégaux. Autant les scènes de combat et les scènes de discussion sont dans la ligne des autres romans autant les scènes de déplacement (d'où les chapitres ci-dessus) ont beaucoup de mal à tenir les lecteurs en haleine et c'est dommage. La redondance des structures peut également être à l'origine de l'essoufflement dont parlait Gruic.

_________________


Me miseret totarum malarum rerum quas feci.


Dernière édition par liclic le Sam 30 Mai - 12:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chevaliershakka
Hellmaster
avatar

Messages : 4612
Date d'inscription : 02/04/2009
Age : 32
Localisation : 75/57

MessageSujet: Re: Slayers Main Serie - Roman 13 - "Road to the Demon's Reincarnation"   Ven 29 Mai - 22:17

Ça y est ! Je suis un grand ! J'ai fini tout Slayers. Moi qui déteste les adieux, j'ai décidé de lire les trois derniers romans coup sur coup. Ainsi la séparation m'a paru mon difficile car finalement moins cérémonial. Quand on enchaîne les tomes on n'a plus vraiment le temps d'en attendre trop. Dans un sens j'ai toujours préféré cette méthode. Plus on attend quelque chose et plus on augmente ses chances d'être déçu. Alors que si on enchaîne on est plus prompt à tolérer les défauts et on voit plus les choses dans son ensemble. Par exemple j'ai beaucoup aimé les tomes 16 à 18 de Bastard!! là ou beaucoup de fans hurlent à l'avancée niveau pas de fourmis. Mais moi j'ai tout lu en un soir. Eux chaque tomes étaient séparés d'un an d'attente.
Je digresse mais Slayers c'est pareil ! Surtout ce second arc. Maintenant quel est la meilleure méthode ? Espacer ou enchaîner ? Impossible de savoir surtout quand on sait que cet arc est répétitif à souhait. Enchaîner c'est risquer de se lasser. Attendre trop c'est espérer quelque chose qui, par essence, se répète de toute façon. A chacun sa façon d'apprécier je supposes.

Et je traîne mais dans un sens c'est important, car je sais exactement ce que j'ai dit après avoir fini ce tome et en lisant vos commentaires après coup (je n'avais pas regardé le topic pour éviter le spoil) j'ai beaucoup ri.
Je vous cite exactement ce que j'ai pensé -et en Anglais car mon cerveau switch dans la langue que je lis- : "best novel so far".
Oui oui ! Et après avoir fini le 14 et 15 je pourrai presque rester sur cet avis (presque j'ai dit), mais je vais essayer de rester dans l'état d'esprit que j'étais à ce moment.

Pourquoi j'ai considéré qu'à ce niveau c'était le meilleur tome du second arc ? Dans la forme je ne sais pas car je vous rejoins sur pas mal de points et surtout un en particulier : la structure est boiteuse.
Qu'on retourne dans la même ville ne m'a pas dérangé outre mesure, mais c'est terriblement mal amené. Un Maius qui aurait suivi les traces de Lina et qui tombe si facilement dessus ? Et puis pouf on revient en arrière ? Tout ça est maladroit ni prenant.
En fait je vais être totalement franc : un an s'était écoulé depuis ma lecture du tome 12 et il s'avère que j'avais totalement oublié Maius et Jade. J'ai eu un mal de chien à me rappeler de quel roman ils venaient. Ce n'est que par élimination que j'ai déduit de qui on parlait.
On peut accuser ma mémoire, mais je me rappelle de personnages de Slayers tout aussi lambda plus facilement car ils avaient une vraie personnalité. Ces deux là... Pas tellement.

Et pourtant j'ai adoré ce tome ? Pourquoi ?
Pas tant pour son histoire assez mal foutue (pas mauvaise hein ! Mais mal foutue) mais pour tout le reste.
D'abord il y a Memphis et Milgazia. Autant l'attitude de Memphis et ses mots avec Lina m'ont paru répétitifs, autant ce à quoi tout ça aboutit m'a beaucoup plu. Et bon sang que ce duo fonctionne au diapason immédiatement. A côté Luke et Milina paraissent bien faible.
Qu'on ne se méprenne pas ! J'aime bien Luke et Milina. Mais le coup de l'amoureux transi et de la beauté silencieuse... Ce n'est pas les personnages les plus impertinents de Kanzaka. Ils fonctionnent ! Et on en reparlera dans le 14, la finalité qu'il leur donne est fantastique. Mais il faut cette fin pour qu'on finisse par vraiment les adopter. Là ou un Zelgadis et Amélia obtenaient immédiatement notre vote.
C'est le cas pour Memphis et Milgazia. Immédiatement ils paraissent vivants et ont un vrai caractère. Et parler de "vivant" pour Milgazia c'est quelque chose.
L'alchimie de ce duo est un point qui m'a fait apprécier ce tome.

Et si je critique la structure, je ne vous suis pas totalement sur les combats. Oui le second arc en vomit plus que nécessaire mais ici... Pas tant que ça finalement. Ils ne sont pas si nombreux et il ne s'agit pas de ces fichus hommes en noir pour la énième fois. Ce n'est pas juste de la baston technique et j'ai personnellement pris du plaisir en les lisant.
Puis il y a Dynast.

Est-ce qu'un chapitre pour soutenir tout un tome ? J'ai presque envie de dire oui. Dynast pue tellement la classe que je serai presque à le préférer à Hellmaster (encore une fois... presque).
La séquence est d'un classicisme à gerber : le gros méchant qui attend sur son trône pour affronter les gentils. Mais bon sang que Kanzaka arrive à rendre ça exceptionnel ! Tout ce que dit Dynast, tout son combat avec Gourry sont d'un niveau Slayeresque fantastique. Ce qu'il répond pour le nom de Sherra, bordel quel enfoiré !!!... Quel méchant badass !!!
Peut-être que sur l'ensemble les autres volumes  de ce second arc se tiennent mieux, mais je ne pense pas qu'aucun n'atteigne ce niveau. C'est juste épique avec un adversaire fascinant. Bon sang que j'ai maudit Araïzumi durant ma lecture de ne pas l'avoir croqué pour de vrai !

Donc Gruic parle du tome 11 comme étant considéré le moins bon par les fans... En l'état je les rejoins. Mais pas pour les même raisons. Je l'avais peu apprécié car trop technique sur les combats quitte à oublier son intrigue (pas si inintéressante pourtant). Pas assez mytho ? Faux ! Le 11 était pur mythologique aussi ! Mais juste moins passionnant.
Peut-être que si on regardait les romans point par point je serai d'accord avec vous : ce tome 13 est lié au tome 12 par des bouts de ficelles terriblement mal nouées. La construction de l'histoire est fragile et le tout se rattrape surtout grâce à sa fin. Mais je crois que je préfère une fin d'une grande intensité quitte à ce que le reste soit discutable, plutôt qu'un roman dans son ensemble correct mais sans aucun coup de génie.

Bref, à la fin de ce volume, je me suis exclamé : meilleure roman du second arc jusque là !

_________________
Love sur vous les Pixels !
Keep Smiling !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gruic
Professeur de Slayers
avatar

Messages : 5825
Date d'inscription : 15/02/2009
Age : 35
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Slayers Main Serie - Roman 13 - "Road to the Demon's Reincarnation"   Sam 30 Mai - 8:51

Citation :
Ça y est ! Je suis un grand ! J'ai fini tout Slayers. Moi qui déteste les adieux, j'ai décidé de lire les trois derniers romans coup sur coup. Ainsi la séparation m'a paru mon difficile car finalement moins cérémonial. Quand on enchaîne les tomes on n'a plus vraiment le temps d'en attendre trop.

Bienvenu à l'age adulte ! Te voila lâché méchamment dans un monde dur et tordu ou l'histoire principale de Slayers a pris fin.
Lire 3 romans Slayers à la suite, ça doit être intense. Tu dois avoir bâti une image de l'univers assez clair dans ton esprit le temps que ça a duré sans jamais avoir besoin le redéfinir et de te le réapproprier. Point de phase de réadaptation, que du fun. Par contre je suis étonné que tu n'éprouves pas de sentiment de manque, dans le genre : mince je n'ai plus de pages à lire ! Plus tard peut-être ?

Citation :
L'alchimie de ce duo est un point qui m'a fait apprécier ce tome.

Concrètement c'est surtout moi qui critique ce tome, ses chapitres 2 et 3 pour être exact. Liclic le défendait pas mal, dans le topic du tome 12 par exemple, et il avançait le même point que toi sur le duo réussi de Memphis et Milgazia.

Citation :
Et si je critique la structure, je ne vous suis pas totalement sur les combats. Oui le second arc en vomit plus que nécessaire mais ici... Pas tant que ça finalement. Ils ne sont pas si nombreux et il ne s'agit pas de ces fichus hommes en noir pour la énième fois.

Ouais mais le pote qui s'avère finalement avoir été transformé, on a déjà vu les tomes d'avant. Et puis à force les Lesser et les Brass Demons, on sature autant que les hommes en noir.

Citation :
Puis il y a Dynast.

Oui certes. C'est sur qu'on peut pas test. Du coup la seule différence entre notre avis vient de la réponse à la question que je posais au dessus :

Citation :
Alors certes le dernier chapitre est cultissime et grandiose... mais est-ce que cela peut tout rattraper ?

Tu as "envie de répondre oui", j'avais répondu "pas sur". Tu préfères un roman fragile mais avec un final de fou. Ca se tient ! C'est assez Slayers dans l'idée en plus.
Mais j'ai défendu et défend toujours le tome 11 pour sa régularité, et aussi incroyable que soit le final du tome 13, il ne retire en rien la solidité du tome 11, qui lui a son final également, mais à sa façon. Ce n'est pas un combat épique de fou, mais on découvre dans son dernier acte que ce qu'on prenait pour un grand loner était en réalité un épisode mythologique. On peut apprécier ou non, mais c'est une construction de final qui je trouve a du charme.

Purée, j'ai envie de les relire tous les 2 !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gruicprod.fr/
chevaliershakka
Hellmaster
avatar

Messages : 4612
Date d'inscription : 02/04/2009
Age : 32
Localisation : 75/57

MessageSujet: Re: Slayers Main Serie - Roman 13 - "Road to the Demon's Reincarnation"   Sam 30 Mai - 23:10

Citation :
Bienvenu à l'age adulte ! Te voila lâché méchamment dans un monde dur et tordu ou l'histoire principale de Slayers a pris fin.

Je n'aime pas ce monde. Il est froid... impitoyable... Laughing

Citation :
sans jamais avoir besoin le redéfinir et de te le réapproprier

Je ne l'ai jamais analysé à ce point, mais c'est probablement l'idée. Plus on attend, plus on se réapproprie l'oeuvre (ce qui est un sentiment classique) et donc plus on a l'impression de posséder l'oeuvre. Du coup, la moindre déception est vécue comme une trahison. Alors que lorsqu'on enchaine, on n'a pas le temps de tout remettre en question. On accepte, on digère et on analyse après.
C'est probablement pour ça que je regarde souvent les séries d'un bloc ou que je préfère les tomes reliés aux publications de manga hebdo.
Et aussi pourquoi je place le Cinéma au dessus de tout dans mon cœur : c'est une oeuvre complète en un bloc. Mais je digresse !
... Et ça ne veut pas dire que je crois le Cinéma supérieur. Je met Slayers bien au dessus de nombreux films que j'adore. Mais disons qu'avec un film, l'implication est différente. Enfin bref !

Citation :
Par contre je suis étonné que tu n'éprouves pas de sentiment de manque, dans le genre : mince je n'ai plus de pages à lire ! Plus tard peut-être ?

Ça me fait ça en ce moment.
J'ai récemment fini de regarder Avatar Korra -dont je suis grand fan (à l'occaz je ferai un topic) - et de la même façon, je n'ai pas ressenti de manque sur le coup. Je n'étais pas dans cet état de séparation douloureuse. C'est plutôt avec le temps que je sentais que ça me manquait. Ne pas pouvoir replonger dans cet univers de temps à autre... ça m'attristait.
C'est un peu le même cas avec Slayers. Je suis encore à essayer d'affiner mon avis sur la fin, donc en un sens, mon expérience n'est pas terminée.
Et peut-être parce que dans les deux cas, la fin était satisfaisante. Pour sûr il y a des choses à redire (on en parlera sur le topic du 15). Mais Slayers a une fin des plus honorable. Donc il n'y a pas de frustration immédiate en se disant que Slayers méritait mieux. Ça aurait pu être mieux ! Bien sûr ! Ça peut toujours ! Mais c'est tout sauf honteux.

Citation :
Concrètement c'est surtout moi qui critique ce tome, ses chapitres 2 et 3 pour être exact.

C'est étrange car je ne l'ai pas vécu ainsi. Moi c'est surtout le premier qui m'a posé souci. Le retour de Maius (pour le coup j'étais comme Lina, impossible de me remettre le personnage) totalement impromptu et le prétexte faiblard pour retourner dans le royaume de Dills m'ont particulièrement agacé.
Après je me suis laissé plus aisément porté. Tu as surement raison sur les défauts, mais j'ai passé plus facilement outre.
Maintenant c'est compliqué de juger ce second arc pour moi, en tout cas pour le moment. On l'a attendu comme des fous (toi plus que moi à n'en pas douter), puis après, au début de sa traduction, on s'est fait une raison car on a compris qu'il serait moins bon que le premier. Donc on veut rester objectif en pointant les défauts
là où on ne se posait pas tant de question pour les 8 premiers tomes. Oui il y a des problèmes. Mais j'ai quand même le sentiment qu'on était plus décontractés au départ, laissant probablement passer pas mal de défauts.
Kanzaka est un grand créatif, mais romancier...
Oula j'ai l'impression de partir dans tous les sens. Mais pourtant je pense qu'on a tous lu ces tomes dans un état d'esprit particulier. Probablement parce-qu'on ne pensait pas les lire un jour.

Citation :
mais le pote qui s'avère finalement avoir été transformé, on a déjà vu les tomes d'avant. Et puis à force les Lesser et les Brass Demons, on sature autant que les hommes en noir.

Pour Jade je te rejoins totalement. Surtout que ce personnage est tellement mineur que bon... le sacrifier un roman plus tard... Normalement ça aurait dû avoir de l'impact mais là je n'y ai pas cru. Là ou le sacrifice du tome 11 (dont je me suis pourtant moqué) m'avait paru largement plus fluide. Ici c'est tuer un gentil pour je ne sais quelle raison. Probablement pour noircir l'ambiance, mais c'est un artifice tellement maigre. Surtout que Kanzaka est capable de faire plus fort. Le 14 l'a prouvé, de façon tellement plus... Slayers. En comparaison ce personnage sacrifié fait bien pitié.

Les brass et Lesser... Je comprends mais je n'ai pas le même avis. Pour moi c'est comme reprocher les bandits dans Slayers. A ce niveau ce ne sont plus vraiment des combats, c'est juste pour la couleur, le folklore Slayers. Ils font parti du décor et on n'y réfléchit plus réellement. Un peu comme les marches en foret ou les plans élaborés dans une auberge (qui souvent se fait exploser). On peut trouver ça redondant (et bordel je le pense) mais bon... Ça recoupe un peu ce que je disais tout à l'heure : Kanzaka a des tics qu'on pardonnait plus facilement dans le premier arc et qu'on avale moins ici. Parce que l'ensemble est moins fort.
Mais pour être spécifique à ton exemple, les combats contre les hommes en noir étaient technique, détaillés et décrit comme ayant des enjeux phénoménaux.
Alors que soyons honnêtes... à partir du troisième on n'y croyait absolument plus. Les Brass et Lesser ne sont jamais décrit autrement que ce qu'ils sont : une nuisance légère. Donc c'est chiant mais moins envahissant. Enfin à mon sens.

Citation :
Tu préfères un roman fragile mais avec un final de fou. Ca se tient ! C'est assez Slayers dans l'idée en plus. Mais j'ai défendu et défend toujours le tome 11 pour sa régularité

Dans l'idée oui. Car j'ai de la patience en lecture/visionnage et que je suis prêt à avaler des couleuvres si ça en vaut la peine. Sinon je n'aurai pas dit que je plaçais Revo-R au dessus de Slayers saison 1. Même principe ! La première saison est plus solide, mais n'atteint pas ces moments d'intensité qu'offre Revo-R.
Mais dans le cas des romans, j'ai surtout l'impression qu'on cherche l'approche à avoir.
Je radote encore mais j'en suis persuadé ! Car on était presque tous au diapason sur le premier arc. Les divergences étaient anecdotiques. Et voila qu'on lit quelque chose de bien moins parfait. C'est toujours Slayers, c'est toujours bon ! Mais ça déconne un peu partout. Alors on cherche son plaisir comme on peut.
Le premier arc était solide avec des fins explosives. C'est ça qu'on aimait. Mais ce second arc n'arrive jamais à combiner les deux totalement. Alors on fait avec.
J'aime les romans fragiles aux final de fou ? Probablement. Disons que j'y prend plus de plaisir donc ça a ma préférence. Mais puis-je dire de façon impartial que le 13 est supérieur au 11 ? Surement pas. Le 11 est mieux construit c'est évident.

Je crois surtout qu'intérieurement, j'en veux à Kanzaka. Pas follement. Mais zut ! Ce second arc déborde de personnages fantastique et d'intrigue passionnantes. Mais il ne semble pas les maîtriser avec autant d'aisance.

Citation :
On peut apprécier ou non, mais c'est une construction de final qui je trouve a du charme.

J'ai l'impression que tu résume parfaitement le second arc dans cette phrase. Pour moi en tout cas.
Kanzaka a tenté quelque chose de différent. C'est moins réussi... Mais bon sang ça reste bon !

_________________
Love sur vous les Pixels !
Keep Smiling !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
liclic
Prêtre manipulateur au service de Greater Beast
avatar

Messages : 2305
Date d'inscription : 27/04/2009
Age : 35
Localisation : Sherbrooke

MessageSujet: Re: Slayers Main Serie - Roman 13 - "Road to the Demon's Reincarnation"   Sam 17 Déc - 1:30

Si mes souvenirs, c'est dans ce roman que Memphis parle de son armure de Zanaffar "parfaite" et qui ne risque plus d'engendrer d'autres Zanaffar et du fait que cette amélioration était due à l'utilisation de la Claire Bible qui pourrait être très utile pour les elfes et ryûzoku contre les mazoku ? je réfléchissais à cela mais Zanaffar et toutes les informations pas toujours cohérentes entre les romans 5 et 13 notamment les animés (slayers et revolution). Je ne suis pas certain que ce ne serait pas intéressant de faire une sorte de résumé sur ce domaine mythologique intéressant.

_________________


Me miseret totarum malarum rerum quas feci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Slayers Main Serie - Roman 13 - "Road to the Demon's Reincarnation"   

Revenir en haut Aller en bas
 
Slayers Main Serie - Roman 13 - "Road to the Demon's Reincarnation"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Collection] ORTF (Solar)
» [Graham Masterton] Le djinn
» [ANIME/Manga/Roman] Fractale
» Anne d'Avonlea/ Anne of Avonlea (Série Anne tome 2)
» [collection] "La Main Rouge" (éd. des deux Mondes)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Slayers Evolution-R :: Le passé de Lina :: Slayers, les romans.-
Sauter vers: