AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Final Fantasy XV (jeu, univers etc)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Gruic
Professeur de Slayers
avatar

Messages : 5798
Date d'inscription : 15/02/2009
Age : 35
Localisation : Dijon

MessageSujet: Final Fantasy XV (jeu, univers etc)   Jeu 8 Sep - 15:04

Allez, l'ouverture de son topic est pour moi.

FINAL FANTASY XV





A l'origine un des piliers de la plus mauvaise bonne idée qui soit, à savoir le Fabula Nova Crystallis du règne du chaotique Yoichi Wada, originellement appelé Versus XIII, Final Fantasy XV sortira enfin des méandres de la période noire de SE pour peut-être annoncer une nouvelle ère un poil moins portée sur les viols de masse qui nous aura coûté notre traditionnel 3 FF numéroté par support.

FFXV sera donc le premier FF de la génération PS4 et les enjeux sont énormes. Un faux pas et on est bon pour se coltiner des remakes de jeux déjà existants sous 24 versions avec pleins de kikoos pro FFVII onry partout, pour des siècles et des siècles, amen. Ou quelque chose comme ça. Bref, vaut mieux qu'il soit bon.

Initialement prévu pour fin septembre, ce dernier est repoussé à novembre, et c'est tant mieux. Il était plus que temps que SE arrête de sortir leurs jeux non finalisés pour faire plaisir aux financeurs. Le jeu montré en début d'année n'était pas prêt. Gageons qu'il le sera pour la date fatidique.

Et plutôt que de parler d'un jeu qui n'est pas encore sorti, je vais commencer par parler de son film dérivé Kingsglaive.

Kingsglaive



Kingsglaive, qu'est-ce que c'est ?
Kingsglaive est un film d'animation qui est pensé comme une grosse production américaine apportant quelques éléments supplémentaires au jeu et se déroulant principalement juste avant les événements principaux de ce dernier.
Du coup, film américain oblige, gros casting américain à coup de Aaron Paul, Sean Bean (vous avez pris les paris pour savoir comment il allait mourir cette fois ? Plus de vies qu'un chat le bonhomme) et j'en passe et des pas tellement meilleurs. Et ça, c'est important de l'intégrer, car le film ne c'est jamais vendu comme un film FF à la japonaise. C'est FFXV version cainri. Si vous le regardez avec une autre idée en tête, vos yeux vont fondre.

Car Kingsglaive est exactement ce qu'on nous a vendu : un film d'animation américain à gros budget en bonus au jeu. Et en l'état il fonctionne. En tout cas sa première partie. La seconde est plus difficile à défendre.
Contrairement à ce que laissait penser les affiches et BA, le personnage de Aaron Paul est une bonne surprise, celui de Sean Bean un peu moins classe et actif qu'attendu. La princesse Luna de Lena Headey compte dans les mauvaises surprises, elle parait carrément plus charismatique/intéressante dans le jeu, et c'est bien heureusement.
L'histoire est un peu complexe pour le néophyte mais intéressante, et s'arrête malheureusement aux alentours de la 45ème minute. Après ça il a été estimé que ça faisait déjà trop de dialogue pour un film à l'américaine, du coup ils ont arrêté. Place aux courses poursuites, aux explosions, au bing et boum. Le duel final s'annonçait très bien, mais ça part tellement dans tous les sens avec du toujours plus qu'on a bien du mal à le suivre.

Pas fameux.

Maintenant, c'est aussi ça Final Fantasy : des excellents jeux desservis par à peu près tout ce qui gravit autour.

Kingsglaive : digne héritier des ratés
Les gens n'étaient peut-être pas au courant, alors on va le rappeler, mais FF n'a jamais réussi au format film. J A M A I  S. Je veux dire vraiment. La vraie réussite. Il y a toujours quelques bons trucs un peu kiffant dans les films FF, mais ce n'est jamais des réussites. The Spirits Within avait une première version plutôt cool avec la jeune fille et la terre qui réveillait ses Armes à la fin pour se défendre de l'agression. Mais tout a été remodelé petit à petit, tant et si bien que le produit final n'a plus beaucoup de rapport avec FF.
Advent Children promettait d'étendre la mythologie de FFVII après une fin très ouverte... il en a résulté un film paf paf boum boum au fan service aussi subtil qu'un golem et au scenar pouvant tenir sur un ticket de bus.

Et ça c'est ce qu'il y avait de meilleur et ancêtres directs de Kingsglaive. On n'osera même pas s'attaquer aux OAVs de FFV ou la série FF Unlimited (et pourtant je kiffe l'OST à mort, mais on s'égare) tant c'était médiocre.

Donc on reste dans la catégorie des films, et Kingsglaive est dans la lignée. Un film qui n'ose pas être ce qu'il devrait être, mais qui en revanche ose énormément ce qu'il n'est pas sensé être. Exactement comme ses 2 prédécesseurs.

FF, c'est un nouvel univers et une nouvelle histoire par numéro. Un système en constante évolution. Mais il y a une donnée qui ne change jamais d'un FF à l'autre : l'Aventure, avec un grand A ! Et ça, aucun film n'a jamais eu le cran de l'offrir. Et je suis intimement convaincu que les auteurs le savent et que c'est pour cette raison que le chocobo, symbole pur et absolu de l'Aventure n’apparaît jamais autrement qu'en clin d’œil dans leurs films, comme si ces derniers se savaient indigne de l'oiseau. Un coup sur un tee-shirt, un coup sur un panneau, un coup sur une camionnette, mais jamais un chocobo en vrai. Inconsciemment les créateurs savent qu'ils ne font pas vraiment du FF mais juste un produit dérivé "bonus". Et c'est bien dommage.

On pourra dire que le format en est la faute, mais je reste persuadé qu'il en est l'excuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gruicprod.fr/
chevaliershakka
Hellmaster
avatar

Messages : 4593
Date d'inscription : 02/04/2009
Age : 32
Localisation : 75/57

MessageSujet: Re: Final Fantasy XV (jeu, univers etc)   Sam 10 Sep - 17:15

Citation :
Allez, l'ouverture de son topic est pour moi.

Il ne pouvait en être autrement de toute façon !
J'aurai effacé sans préavis le premier qui aurait osé posté un topic avant toi ! Cool

Citation :
Kingsglaive, qu'est-ce que c'est ?

Bah j'ai envie de te le redemander : qu'est-ce que c'est ? Laughing
Une préquelle ? Une histoire annexe ?
J'ai lu des critiques qui étaient assez timides à donner un avis définitif, faute d'avoir pu jouer au jeu. Faut-il comprendre qu'ils sont intrinsèquement liés ?
C'est quelque chose qui prendra plus de sens une fois le jeu terminé ou pas du tout ? Il faut le voir avant ou c'est totalement indépendant (toute proportion gardée évidemment) ?

J'avoue avoir eu un œil intrigué dessus, mais je ne sais pas comment l'aborder. Ton avis mitigé ne m'a pas refroidi mais pas non plus enthousiasmé.

Citation :
Après ça il a été estimé que ça faisait déjà trop de dialogue pour un film à l'américaine, du coup ils ont arrêté. Place aux courses poursuites, aux explosions, au bing et boum.


Oooh les Japonais sont aussi coupables de ça de temps à autre. Mais pas forcément de la même manière il est vrai. Derrière l'action, on titille toujours un peu l'intrigue.

Citation :
Kingsglaive : digne héritier des ratés

Au courant à ce point je ne le savais pas (aucune connaissance des OAV plus que savoir qu'elles existent) mais j'ai pu constater avec tristesse la faiblesse générale des formats films. Trop, comme tu le dis, produit dérivé que véritable tentative de faire un vrai film.

Encore que si, Spirit Within avait ses ambitions. Mais les enjeux financiers étaient tellement grands qu'ils n'ont pas osé servir un scénario purement FF. On a l'esprit (pas fait exprès), mais pas l'essence même. Je peux comprendre le choix du cadre SF car plus simple à introduire en un seul film sans paraître kitsch, mais le manichéisme de son déroulement l'a rendu sans saveur.
J'ai d'ailleurs lu que c'est après ce fiasco que Square a du se rapprocher de Enix. Info ou intox ?

Advent Children bah... Comme tout bon mouton je suis un gros fan du VII, parce-que premier que j'ai pu faire donc forcément... c'est celui qui donne le goût pour les autres. L'attachement est forcément très fort. Je le compare souvent à un premier Zelda. Ça met du temps avant de prendre du recul nécessaire pour juger duquel est le meilleur. Mais je dérive !
Ce "film" c'était une quête annexe chiante au mieux. Pure fanservice pas finaud; enjeux zéro... De toute façon j'ai pas souvenir d'un spin-off FFVII valable.

En tout cas pas mal la théorie du chocobo !

_________________
Love sur vous les Pixels !
Keep Smiling !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gruic
Professeur de Slayers
avatar

Messages : 5798
Date d'inscription : 15/02/2009
Age : 35
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Final Fantasy XV (jeu, univers etc)   Lun 19 Sep - 10:05

Citation :
Une préquelle ? Une histoire annexe ?
J'ai lu des critiques qui étaient assez timides à donner un avis définitif, faute d'avoir pu jouer au jeu. Faut-il comprendre qu'ils sont intrinsèquement liés ?
C'est quelque chose qui prendra plus de sens une fois le jeu terminé ou pas du tout ? Il faut le voir avant ou c'est totalement indépendant (toute proportion gardée évidemment) ?

Je pense que le jeu, du moins dans sa version définitive Tabata style, commencera après le film, en tout cas après sa première partie. Ensuite, le joueur fera des bons dans le temps et reverra les événements sous le regard de Noctis and co. Sa jeunesse, son départ etc. Donc on va dire que le film se passe avant et pendant, mais que le jeu reviendra sur les événements.

Et en même temps, même si c'est canon au jeu, le cara design des personnages est différent, et leurs voix, du moins pour la version originale américaine, sont différentes. Car oui, la version originale du film est la version américaine, contrairement à la VO du jeu qui est japonaise. D'ou le délire d'aller jusqu'au bout en en faisant un film à l'américaine, ou du moins à la japonaise qui veut faire à l'américaine Laughing  exactement comme tu le soulignes ici :

Citation :
Oooh les Japonais sont aussi coupables de ça de temps à autre. Mais pas forcément de la même manière il est vrai. Derrière l'action, on titille toujours un peu l'intrigue.

Quand un cliché veut faire du cliché, ça donne du super cliché. Donc canon... oui mais avec bémol. Mais avec Slayers on est habitué à se confronter à ce genre de frontières mouvantes.

Citation :
Encore que si, Spirit Within avait ses ambitions. Mais les enjeux financiers étaient tellement grands qu'ils n'ont pas osé servir un scénario purement FF. On a l'esprit (pas fait exprès), mais pas l'essence même. Je peux comprendre le choix du cadre SF car plus simple à introduire en un seul film sans paraître kitsch, mais le manichéisme de son déroulement l'a rendu sans saveur.
J'ai d'ailleurs lu que c'est après ce fiasco que Square a du se rapprocher de Enix. Info ou intox ?

Info. Et on a perdu Sakaguchi dans l'affaire qui a assumé à la japonaise l'échec d'un film bien trop en avance sur son temps. FFXI était heureusement déjà dans les petits papiers et bien avancé lorsqu'il quitta la boite, jeu également extrêmement en avance sur son temps.

Citation :
Advent Children bah... Comme tout bon mouton je suis un gros fan du VII, parce-que premier que j'ai pu faire donc forcément... c'est celui qui donne le goût pour les autres. L'attachement est forcément très fort. Je le compare souvent à un premier Zelda. Ça met du temps avant de prendre du recul nécessaire pour juger duquel est le meilleur. Mais je dérive !
Ce "film" c'était une quête annexe chiante au mieux. Pure fanservice pas finaud; enjeux zéro... De toute façon j'ai pas souvenir d'un spin-off FFVII valable.

Dans tous les cas FFVII est excellent, qu'il soit le premier qu'on ait fait ou non. Ce n'est pour moi pas le meilleur, car la franchise tombe de 4 persos jouables en team à seulement 3 (FFIV tient le record des FF solo avec 5), mais il pourrait être dans mon top 3 des meilleurs FF, si seulement je prenais le temps de trouver les points sur lesquels fixer un avis. Et non, pas de spin off valable autour de FFVII, et rarement autour d'un FF quelqu'il soit d'ailleurs. C'est bien pour ça qu'il faut séparer le vrai FF numéroté avec explosion créative et ses dérivés.

J'ai donc été satisfait d'apprendre que FFXV revenait à une équipe de 4. Apparemment le fait que dans le jeu d'origine on ne puisse diriger directement que Noctis dérange, mais si la personnalisation des autres personnages est suffisante et les interactions/combos utiles et importants, ça ne me dérange pas tant que ça. On jugera sur pièce. Et on sort d'un numéro offline (lolXIII pour ne pas le citer) qui était tellement incapable de gérer son équipe de 3 que tu prenais un game over dans la tronche dès que le leader mourrait. Donc au sortir d'un tel enfumage, le recul se voudra nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gruicprod.fr/
Gruic
Professeur de Slayers
avatar

Messages : 5798
Date d'inscription : 15/02/2009
Age : 35
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Final Fantasy XV (jeu, univers etc)   Lun 7 Nov - 17:25

Bande annonce en... français !

Ca peut paraître un acquis pour certains studios, mais il y a encore pas si longtemps nous étions condamné à jouer cette saga d'origine japonaise en... doublé anglais uniquement ! Aujourd'hui, pour la première fois pour un FF offline numéroté, nous aurons le choix entre la version originale, la version anglaise et la version française.



Avec le petit trailer Omen qui va bien :



En attendant, ça craft sec sur Dragon Quest Builders.


Dernière édition par Gruic le Ven 23 Déc - 10:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gruicprod.fr/
liclic
Prêtre manipulateur au service de Greater Beast
avatar

Messages : 2299
Date d'inscription : 27/04/2009
Age : 35
Localisation : Sherbrooke

MessageSujet: Re: Final Fantasy XV (jeu, univers etc)   Mar 8 Nov - 11:24

Le héro me semble plutôt charismatique et je pense qu'il fera un bon jeu. L'idée d'une tentative de putsch, même classique, fonctionne, a priori, si on en croit les trailers ci-dessus.

Ceci étant, il y a un point qui m'attriste. Quand on regarde le héro et son groupe, il n'y a que des hommes et les rares femme qu'on voit passer dans ce trailer, elles se font littéralement marcher dessus ! Plutôt que de n'avoir aucune femme qui en vaille la peine dans cette histoire, j'aurais plutôt vu le personnage principal (le prince) en princesse un peu comme la série "akatsuki no Yôna" ou même comme "Lightning" dans les trois FFXIII. Cela aurait rajouté au côté dramatique et cela aurait permis d'avoir un jeu qui semblerait moins misogyne dans son trailer.

_________________


Me miseret totarum malarum rerum quas feci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chevaliershakka
Hellmaster
avatar

Messages : 4593
Date d'inscription : 02/04/2009
Age : 32
Localisation : 75/57

MessageSujet: Re: Final Fantasy XV (jeu, univers etc)   Mar 8 Nov - 16:47

Citation :
Aujourd'hui nous aurons le choix entre la version originale, la version anglaise et la version française.

Comme dirait Tychus : "Hell, it's about time !"
Sacrée bonne nouvelle. Et que notre pays possède enfin sa V.F est une excellente chose.

Je dois d'ailleurs dire que le résultat m'a sacrément bluffé. On peut voire que S.E a pris ça au sérieux et n'a pas confié le doublage à n'importe-quelle boite amatrice.
Good job !

_________________
Love sur vous les Pixels !
Keep Smiling !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gruic
Professeur de Slayers
avatar

Messages : 5798
Date d'inscription : 15/02/2009
Age : 35
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Final Fantasy XV (jeu, univers etc)   Mar 8 Nov - 17:27

Citation :
Ceci étant, il y a un point qui m'attriste. Quand on regarde le héro et son groupe, il n'y a que des hommes et les rares femme qu'on voit passer dans ce trailer, elles se font littéralement marcher dessus ! Plutôt que de n'avoir aucune femme qui en vaille la peine dans cette histoire, j'aurais plutôt vu le personnage principal (le prince) en princesse un peu comme la série "akatsuki no Yôna" ou même comme "Lightning" dans les trois FFXIII. Cela aurait rajouté au côté dramatique et cela aurait permis d'avoir un jeu qui semblerait moins misogyne dans son trailer.

Je ne suis pas fin servant de la discrimination positive à outrance dans l'art, elle réduit les qualités thématiques des scénaristes et artistes. Si on va plus loin dans ton raisonnement, le souci ne serait pas tant l'absence de femmes dans le groupe principal que l'absence d'autres races que des humains.
Pourquoi avons nous 4 humains ? Parce que ça correspond au délire de Tetsuya Nomura et ses potes. Parce que c'est ce qu'il voulait faire. Il voulait un gros road trip bromance style genre dramas ? Très bien. Tant que ça sert le récit et que ses thématiques sont bonnes, je m'en fiche royalement. Carte blanche pour les scénaristes ! On les a déjà suffisamment bridé par le passé et on a vu le résultat (on en parle de l'évincement de Balthier au profit de Vaan ?). On jugera sur pièce. J'ai une préférence pour les FF à personnages multi-races et variés, mais si cette équipe s'harmonise avec cet univers en particulier, qui était pensé comme très proche de la réalité, ça me va très bien. Un nouvel univers par FF. La seule chose qui importe c'est qu'ils fassent différemment la prochaine fois, comme à chaque fois. Mais pour ça faut leur donner d'avantage envie d'innover, et arrêter de leur toucher le point G dès qu'ils parlent du passé et de reboot.

Citation :
Comme dirait Tychus : "Hell, it's about time !"
Sacrée bonne nouvelle. Et que notre pays possède enfin sa V.F est une excellente chose.

Je dois d'ailleurs dire que le résultat m'a sacrément bluffé. On peut voire que S.E a pris ça au sérieux et n'a pas confié le doublage à n'importe-quelle boite amatrice.
Good job !

ABSOLUMENT.
Ils étaient drôlement en retard sur leur temps de ce côté là, mais mieux vaut tard que jamais, surtout que de ce qu'on a vu, c'est bien fait. Cf les interviews des doubleurs, ils n'y connaissent presque rien en FF, mais tant qu'ils connaissent leur travail je m'en fiche. S'ils font leur travail correctement, ce qui a l'air d'être le cas, je jouerais le jeu et soutiendrais l'initiative. Et sinon je retournerais à la VOSTFR. C'est que du gagnant Very Happy

Il y a pas mal de trolls qui critiquent cette initiative, qui ne sera pourtant, au pire du pire, qu'inoffensive pour eux, mais il s'agit de connards qui de toute évidence n'ont pas de problème pour lire les sous-titres ni de personnes mal-voyantes dans leur entourage. Et je ne m'attarderai pas davantage sur leur cas. Certes je suis pro VO. Mais je suis encore plus pro pour tous.

Longue vie au choix et aux possibilités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gruicprod.fr/
liclic
Prêtre manipulateur au service de Greater Beast
avatar

Messages : 2299
Date d'inscription : 27/04/2009
Age : 35
Localisation : Sherbrooke

MessageSujet: Re: Final Fantasy XV (jeu, univers etc)   Mar 8 Nov - 23:15

Je suis clairement pour la vf, cela ouvre la possibilité aux jeunes qui ne sont pas anglophones de pouvoir jouer plus sereinement à cette série.
Pour ce qui est de brimer, ce n'était pas mon point de vue ; j'espère juste que les femmes ne seront pas que des femmes-objets dans cet univers, cela m'attristerait beaucoup...

_________________


Me miseret totarum malarum rerum quas feci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gruic
Professeur de Slayers
avatar

Messages : 5798
Date d'inscription : 15/02/2009
Age : 35
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Final Fantasy XV (jeu, univers etc)   Mer 9 Nov - 9:27


Citation :
j'espère juste que les femmes ne seront pas que des femmes-objets dans cet univers, cela m'attristerait beaucoup...

Ce serait en effet mal venu, mais ce n'est pas le fait de doter le jeu d'une équipe entièrement masculine qui va faire peser la balance de ce côté là. Un personnage féminin peut être complètement réussi ou complètement raté, qu'il soit personnage principal ou second. Rachel dans FFVI doit apparaître maximum 2 minutes à l'écran, mais pourtant elle brille de son absence par les feux du regret sur le personnage de Locke. Et son thème musical est juste splendide. Donc le statut d'importance ne joue absolument pas sur la qualité de traitement d'un personnage.

Maintenant c'est vrai, Luna ne m'a pas plu dans Kingsglaive, mais je ne jugerai pas du personnage au travers de son traitement dans un opus bonus (cf premier article). Une fois de plus, on jugera sur pièce. Du peu que l'on peut voir, son personnage servira les thématiques de l'enfermement, la détention, mais aussi les pressions physiques et morales. C'est loin d'être inintéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gruicprod.fr/
chevaliershakka
Hellmaster
avatar

Messages : 4593
Date d'inscription : 02/04/2009
Age : 32
Localisation : 75/57

MessageSujet: Re: Final Fantasy XV (jeu, univers etc)   Mar 29 Nov - 16:42

Je te hais Gruic...

Bon bah me reste plus qu'à trouver le film en qualité correct pour me faire patienter jusqu'à la livraison du jeu. Ça me passera le temps.

_________________
Love sur vous les Pixels !
Keep Smiling !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Volfield13
Admirateur de Noonsa
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 15/11/2016
Age : 30
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Final Fantasy XV (jeu, univers etc)   Mer 30 Nov - 7:29

Et bien mes amis, ce jeux, mais ce jeux ! un vrais régal !
J'avais peur quand ils avaient annoncé ça sortie a cause de la trilogie maléfique FFXIII Evil or Very Mad  Mais visiblement ils se sont bien rattrapé avec cet opus. Toutefois si vous n'avez pas vu KingsGlaive... Ben allez le voir !

Les combats sont très dynamiques et pour peu que vous maitrisez bien les parades et esquive, même les gros mobs sont abattables ! Les graphismes sont à la hauteurs, mais la aucune surprise.
La conduite de la voiture quant-à-elle me déçoit énormément aucune liberté avec ont ne peut pas quitté les routes et même en conduite manuel ont ne se sens pas vraiment libre. Par conte vous pourrez acheté tout les ost de FF dans divers magasins et les écouté en boucle sur votre radio. Vous pouvais également customisé votre voiture a 100%.

La pêche avec Noctis et énorme mais il faudra vous accrocher pour les plus gros poissons !
La princesse Lunafreya, vous réserves quelques surprise, ça liaison avec Noctis a l'air bien plus importante que ce qui est mis a jour dans le film.
Nous avons également droit au retour des contrats chasse. Je vous conseil fortement de les faire, mais attention aux contrats ce déroulant la nuit, le combat contre le "Flan" peut vite dégénéré. J'ai eu le malheur de m’écartè un peut trop est ce qui pop la nuit n'ai vraiment pas votre amis !
Que vous dire d'autre ? Le système des magies a complétement changé a vous de trouver des sanctuaires et de collecté les sources magiques. Part la suite a vous de les combinés pour obtenir divers sorts. La magie est très très puissante dans le jeux et vos sort touche vos alliés, sans dégât mais peut les paralyser , un sort de foudre "extra" ou de glace "extra" peut bloquer vos compagnons pendant un moment (et y ce plaignent lol). Donc bien réfléchir avant de lancé vos sorts. Toutefois ils peuvent vous sauvé la vie en cas de "gang bang" Wink .

Quand a la nourriture et bien je n'ai débloqué que peut de recette jusqu’à présent, vous allez partir du croutons de pain (et deux recettes de bases) jusqu’à préparer de délicieux poissons pêcher par le prince, jusqu’à ... ? Et ce n'est pas a prendre a la légère ! Les repas influe directement sur vos personnages, ils y a des plats qu'ils préfèrent d'autre qu'ils déteste chaque repas vous apporteras des bonus temporaire divers non cumulable.

Si vous avez des questions sur le jeux n’hésitai pas j'attaque le chapitre 3 de ce pas !

Edit: surtout ne rentrer pas dans la mine de Balouve je sais que vous êtes friand d'exploration mais...

_________________
Je recherche des goodies Slayers divers pour ma collection, si vous avez des sites ou en trouver ou des doubles à me vendre mp moi ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
liclic
Prêtre manipulateur au service de Greater Beast
avatar

Messages : 2299
Date d'inscription : 27/04/2009
Age : 35
Localisation : Sherbrooke

MessageSujet: Re: Final Fantasy XV (jeu, univers etc)   Mer 30 Nov - 11:56

J'aime bien FF XIII pourquoi ne l'apprécies-tu pas ? Sinon, des combats en temps réel avec parade, esquive et tout le toutim, cela a un très gros défaut. Quand tu veux jouer détente, sans trop de clics par seconde, tu es rapidement dépassé même si tu es bien plus fort en termes de statistiques que le monstre devant toi. C'est un équilibre peu évident. Si j'avais à me souvenir des systèmes de combat, j'ai beaucoup aimé celui de grandia 2 où tous tes alliés et les ennemis avaient leur barre d'action sur une ligne. Une fois arrivé à un point, une action est demandé. Dans le cas d'un personnage incarné par le joueur, le temps s'arrête jusqu'à ce qu'il ait donné son ordre. Ensuite le temps reprend jusqu'à ce qu'un combattant atteigne la fin de la barre ce qui lui permet d'effectuer son action et il reprend ensuite la barre à zéro.

_________________


Me miseret totarum malarum rerum quas feci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gruic
Professeur de Slayers
avatar

Messages : 5798
Date d'inscription : 15/02/2009
Age : 35
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Final Fantasy XV (jeu, univers etc)   Mer 30 Nov - 12:28

Il est évident que le moment du bilan est encore bien loin pour moi, et c'est tant mieux.

Errant au rythme d'un plaisir contemplatif et auditif, mon enthousiasme rejoint celui de Volfied13 tout autant que mon engouement s’accroît à mesure que je me familiarise avec cette ambiance bromance digne d'un Togashi (personne, mais alors personne n'a jamais emmerdé Togashi pour ses quator masculins, mais qu'est-ce qu'on arrête pas de violenter FFXV avec ça... de jolis biais et dénis en perspective).

FFXV est à l'image de son développement, un jeu chaotique au scénario par trop fragmenté, avec ses caméras en freestyle et ses combats fouillis, syndrome Tabata oblige, mais avec une âme double si riche et au background si réfléchi qu'on ne peut que retrouver avec plaisir la lettre F de noblesse caractéristique d'une franchise reconnue pour aller toujours plus loin.

Sur ce, j'y retourne, peut-être pour finir le chapitre n°1 pour peu que ce dernier finisse par me lasser un jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gruicprod.fr/
Volfield13
Admirateur de Noonsa
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 15/11/2016
Age : 30
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Final Fantasy XV (jeu, univers etc)   Mer 30 Nov - 12:36

Le scenario du premier FFXIII était assez sympa mais c'est les personnages qui ne m'ont pas plus. Le bouchons a était poussé trop loin sur Vanille qui ne peut s’empêche de faire du "hentai" à chaque action cinématique (la fois ou elle trouve sont arme par exemple) sans compté ce cotè nunuche propre dans chaque FF depuis un moment (Rikku auparavant pour l’exemple). Vann me gonfle également au plus haut point. Et le système de combat hyper assisté ne me plait pas du tout. Le XIII-2 je l'ai trouvé beaucoup trop linéaire et le Return of Lightning compil ce que je déteste part dessus tout, un timer qui bride le jeux (moi j’adore exploré j'en suis a 10h00 sur la première map du XV et je trouve encore des choses) puis le changement de costume... Je détesté déjà ce principe dans le X-2 et rebelote... certes c'est mieux élaboré car cela donne de nouveau combo etc... mais.... bref.. cette trilogie ne me plait pas.

Déjà le système de combat du X-2 et du XII enlevé beaucoup de liberté au joueur vu que chaque action ce faisait automatiquement... Mais dans celui-ci donc le XIII (ont s'y perd vite lol), ont ne peut mème plus switché de personnage ce qui entraine un game over immédiat si ont ce rate dans la stratégie de base ou si le leader meurt. A contrario, il suffit simplement d'avoir le bon niveau (même pas les armes ou accesoires) et ont passe partout sans résistance...

Dans le XV il est certes délicat de prendre les autres personnage durant les combat (notamment contre le Béhémoth Mortoeil), mais néanmoins il y a une vrais entre-aide entre eux... Plus une dynamique qui oblige le joueur a réfléchir en même tant qu'il doit agir. Le décors permettant de s’échapp2 pour analyser le combat et élaborer de nouvelles stratégies rend le tout excellent pour ma part.

_________________
Je recherche des goodies Slayers divers pour ma collection, si vous avez des sites ou en trouver ou des doubles à me vendre mp moi ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
liclic
Prêtre manipulateur au service de Greater Beast
avatar

Messages : 2299
Date d'inscription : 27/04/2009
Age : 35
Localisation : Sherbrooke

MessageSujet: Re: Final Fantasy XV (jeu, univers etc)   Jeu 1 Déc - 0:06

C'est vrai que pour switcher de personnage principal, dans le XIII, il faut attendre le milieu du chapitre IX. Il est vrai que le fait de faire tomber ton leader suffit à faire un game over, bah c'est ainsi. Le système de combat est assez assisté, c'est vrai mais ton analyse du jeu linéaire est le gros point noir du XIII.
L'exploration c'est cool mais jusqu'à un certain point. J'aime des moments où les maps sont libres mais des endroits un peu dirigés quand même comme la plupart des rpg. J'ai beaucoup aimé skyrim par exemple même si j'ai trouvé que la trame principale était presque insipide, je ne suis jamais parvenu à m'y intéresser réellement.

_________________


Me miseret totarum malarum rerum quas feci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Volfield13
Admirateur de Noonsa
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 15/11/2016
Age : 30
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Final Fantasy XV (jeu, univers etc)   Jeu 1 Déc - 12:18

Ah ! Mais skyrim est génial justement il compil tus ce qui faut de l'open world, une liberté totale, un parcours linaire également bref... un bon rpg ^^.

_________________
Je recherche des goodies Slayers divers pour ma collection, si vous avez des sites ou en trouver ou des doubles à me vendre mp moi ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gruic
Professeur de Slayers
avatar

Messages : 5798
Date d'inscription : 15/02/2009
Age : 35
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Final Fantasy XV (jeu, univers etc)   Jeu 1 Déc - 15:36

Excellente interview de Sakaguchi malgré une tentative d'orientation du journaliste :

http://www.glixel.com/interviews/final-fantasy-creator-sakaguchi-on-remakes-xv-and-square-w452889

Traduite sur FFworld par ici :

http://www.ffworld.com/2016/12/01/hironobu-sakaguchi-revient-sur-son-rapprochement-avec-square-enix-et-parle-des-remakes/


Fin de semaine, je posterai mon premier retour sur les premiers chapitres de FFXV.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gruicprod.fr/
Gruic
Professeur de Slayers
avatar

Messages : 5798
Date d'inscription : 15/02/2009
Age : 35
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Final Fantasy XV (jeu, univers etc)   Ven 2 Déc - 14:19

Final Fantasy XV


Introduction
Cette étude chapitre par chapitre n'a aucune autre vocation que de revenir sur chaque point essentiel de cette nouvelle aventure en F à mesure qu'elle s'offre au joueur. Aucune de ces lignes n'a pour objectif de dégager un avis global et définitif sur l'œuvre tant que celle-ci n'aura pas révélée toutes ses cartes.

Aussi, ces paragraphes n'apporteront aucun spoiler sur l'histoire, mais aborderont en revanche les autres points du jeu, tel que le système, ce qui peut constituer une forme de spoiler en soi. Cette analyse me permettra également de faire des pauses analytiques entre les segments, de manière à digérer et profiter au maximum du met sans noyer une saveur sous l'autre.

Prologue :
C'est assez étrangement que l'aventure commence par la configuration et le tuto, suite directe de la Platinum Demo. Point de cinématique ou introduction de fou, le tout est plutôt sobre et va à l'essentiel. On peut s'interroger sur cette première approche, à plus forte raison si le joueur avait envie de se lancer dans le jeu en mettant volontairement ou involontairement de côté Kingsglaive, Brotherhood ou encore Platinum Demo, tout autant d'introductions à l'univers que j'aurais espéré bien plus anecdotique. A ce stade, difficile de savoir si le jeu se suffit à lui-même puisque j'en suis l'actualité depuis 2006.

Le tuto se veut assez exhaustif, ce qui pourra agacer certains pressés, mais a le mérite d'être qualitatif et synthétique. En outre, la possibilité d'y retourner et de le (re)suivre à n'importe quel moment du jeu en utilisant la commande du menu nous rassure en cas de perte ou d'oubli d'informations.
On nous propose également de s'immerger dans le background en contemplant quelques tableaux allant extrêmement à l'essentiel de l'univers. Assez déroutant, une fois de plus, et finalement à l'image d'un scénario qui se voudra par trop fragmenté au cours de l'aventure (le scénario n'est vraisemblablement pas le point fort de ce nouveau F) au profit d'un background extrêmement réfléchi.
Après ça, on enchaîne quelques rapides cut-scenes et une cinématique, pas inintéressantes mais séparées par un temps de chargement digne d'un jeu PS1 des grands jours. Premier vrai défaut du jeu : son premier temps de chargement est complètement aberrant (je précise que je n'ai pas de PS4 Pro). Vous avez le temps de faire votre série de pompes et d'abdos avant qu'il ne se termine (parole). Même Bloodborne en Day One était un exemple en comparaison... c'est dire !
Par chance, une fois le jeu débuté, on s'aperçoit que cette fameuse perte de temps servait à charger toute la map et qu'on n'en aura pas d'autre aussi insupportable tant qu'on n'éteint pas le jeu... méfiez-vous toutefois de l'option qui permet de se téléporter directement à un endroit de la map déjà exploré, on lui préfèrera quand c'est possible le voyage en voiture ou en chocobos, bien plus cool et agréable qu'un écran noir.

Chapitre 1 :
Donc, le chapitre 1 débute, et on s'aperçoit vite que Tabata ne nous avait pas menti. Nous voici débarqué dans un véritable monde ouvert à l'étendue et la richesse tout à fait fascinantes. Après un FFXIII qui nous avait rendu claustrophobe, quel plaisir de retrouver un FF offline avec une telle ampleur. On commence cash, débarqué au milieu de nul part avec nos 4 personnages à côté de quelques bâtiments abritant des NPC. Ca ne vous dit rien ? Bien sur que si : Final Fantasy premier du nom ! C'est bien, vous êtes des vrais. C'est enfin le retour d'une équipe à 4 joueurs. Alors si en plus je vous dis que les gobelins rôdent la nuit avec un charadesign très proches de ceux des premiers opus... oui, pas de vol sur la marchandise. On est dans un FF.

Pourquoi jouer à un FF offline en monde ouvert quand on a eu du monde ouvert en online sur FFXI et FFXIV
La question est légitime. J'ai bien aimé FFXII, mais il est vrai qu'il avait un aspect MMO offline, voir même FFXI du pauvre. Un vieux routard de FFXI remarquait assez vite que le système de Gambit n'était qu'une adaptation automatique du bon vieux système de macros, et que le scénario de FFXII n'avait pas la richesse d'un Chains of Promathia où, plus tardivement, d'un Wings of the Goddess. Mais nous ne sommes pas là pour faire le procès de FFXII, comme je l'ai dit je l'aime bien et il avait ses qualités. L'important ici, c'est d'expliquer pourquoi FFXV parvient à s'émanciper face aux grands frères online pour se vouloir complémentaire. Et comment réalise-t-il se tour de force ? Par l'aspect contemplatif enrichi de dizaines de nouvelles idées enrichissantes.

FFXI sera à jamais l'aventure la plus intense qu'un fan de FF ait pu vivre. Mais c'était un rythme effréné à 200 à l'heure dans un monde réputé impossible à finir intégralement, où les amitiés rentraient en compétition et où affronter grosses linkshells et gils sellers n'était jamais de tout repos. Les moments de répit (voyage en bateau, airship etc) étaient agréables mais rares et les mécanismes du jeu n'incitaient pas le joueur à profiter pleinement de l'aspect contemplatif du titre.
C'est là ou FFXV tire son épingle du jeu, en offrant une dimension contemplative à son titre d'un niveau jamais égalé par un autre FF jusque là. Tout est pensé et optimisé pour que son road trip offre des perspectives nouvelles. Ainsi, non seulement on appréciera se perdre dans les maps comme on le faisait déjà dans FFXII, mais en plus on vit à notre rythme et à celui des habitants et des personnages. Tabata a rendu cela possible par de très nombreuses petites intentions et un background qui ne laisse rien au hasard. Quel plaisir alors de rentrer dans un bar et d'y allumer la radio pour entendre les nouvelles fraîches de ce qui se passe en Eos. On en profitera pour faire une partie de Justice Monsters Five, un flipper à la sauce Square Enix, écouter ou regarder vivre les NPC avant de parler au tenancier. Ce dernier offrira informations, liste de plats et contrat de chasses.

Comme si cela ne suffisait pas, l'équipe de FFXV à offert une aptitude spécifique à chacun des 4 personnages principaux qui vient non seulement renforcer cela, mais également conforter lesdits personnages dans leur identité et personnalité. Chaque soir autour du feu, vous profiterez des photos prises par Prompto dans la journée tout en savourant un plat de Ignis, renforçant l'illusion souhaitée que le roadtrip de FFXV, c'est avant tout le vôtre. Enfin, Gladio et Noctis ne sont pas en reste avec leurs aptitudes de Survie et de pêche, poussant toujours plus loin l'immersion.

Ajoutez à cela la possibilité de se balader en voiture en écoutant les musiques des anciens FF, tout en s'arrêtant au gré de vos découvertes et envies, et vous obtenez indubitablement un monde riche où il fait bon vivre. Un monde avec une âme, probablement la force principale et centrale du titre.

Au joueur alors de décider quand il souhaite avancer dans la storyline et passer au chapitre 2.

Nous avons donc un FF offline qui se veut complémentaire à ses frères online en livrant une autre façon de concevoir le monde ouvert. Une indubitable réussite quand on sait à quel point FFXI était déjà complet.

Dans le chapitre suivant, nous aborderons le retour d'un autre point essentiel faisant le charme d'un bon FF : les personnages invités, aka ce souffle d'air frais venant changer un temps la dynamique de l'équipe principale.


Ceci n'est pas qu'un gros oiseau. C'est un put... de piaf énorme trop bien fait qui respire le vrai.


Chapitre 2
Si comme moi vous avez beaucoup trainé durant le chapitre 1, ce chapitre 2, qui prend place dans la même région, vous semblera ostensiblement plus court.

Après un segment scénaristique allant une fois de plus à l'essentiel, de nouveaux enjeux redéfinissent la quête des personnages, ce qui amène le joueur au plaisir de retrouver un nouvel élément emblématique de Final Fantasy : les personnages invités !

Les personnages invités font parties de la culture des FF. Il s'agit de personnages secondaires qui rejoignent un temps l'équipe principale afin de faire souffler un vent nouveau sur le groupe et offrir durant un court laps de temps de nouvelles possibilités. FFXV respecte donc la tradition. C'est frais et c'est toujours aussi excellent. Nous nous retrouvons donc avec un personnage invité de type maître (classification d'un personnage de type Sephiroth, Edea ou autre Tellah, bref qui envoie du pâté) qui a même droit à sa technique spéciale en combo. On apprécie cette variation. En ajoutant à cela les side quest du campement qui permettent de former un duo avec un seul allié de Noctis, on se retrouve avec une réelle diversité de groupe qui n'était pas gagnée de prime abord.

Ce chapitre 2 nous propose également de plonger dans le premier Donjon du jeu, autre élément important d'un FF, et c'était ma foi pas trop mal, avec le classique petit boss à la fin. L'équipe du jeu c'est d'ailleurs amusée à créer une ambiance sombre et non rassurante pour contrebalancer l'environnement extérieur et c'est assez réussi.

Un chapitre qui se termine en remplissant son office avec un dernier combat tout droit inspiré du feu projet Fabula Nova Cristallis. Ace aurait pu passer lancer une carte que ça ne nous aurait presque pas choqué.

Une nouvelle petite réussite pour FFXV. Dans le chapitre suivant, nous aborderons nos amis à plumes.

Chapitre 3
Et c'est avec ce chapitre 3 que l'équipe arrive à Duscae, deuxième grande zone du jeu bien connue des fans car terrain de la première démo du jeu du même nom, sortie l'an dernier. Du moins c'est ce qu'on croyait. Car le Duscae que l'on pensait connaître a tellement été repensé qu'on peinerait presque à le reconnaître. Certains éléments sont carrément passés à la trappe pour des raisons parfois difficiles à cerner. En tout cas, même si on a fait la démo plusieurs fois, on n'a pas du tout l'impression de refaire la même chose et ça c'est quand-même cool. Même le fameux combat contre le Behemoth repose sur une stratégie complètement différente. Encore des scènes et doublages qui sont passés à la trappe au profit d'une nouvelle version... il rigole pas le Tabata, un vrai Yoshida du offline.

Les enfants de Boco sont de retour


Dans mes bras, mon bon vieux compagnon ! Tu m'as tellement manqué.

Le point essentiel du chapitre 3, c'est bien évidemment le grand retour de nos amis à plumes. Et quel retour ! N'y allons pas par 4 chemins, le rôle des chocobos dans FFXV est tout bonnement rêvé. On peut les chevaucher, bien évidemment, pour se frayer des chemins là où la voiture ne peut se rendre, mais aussi les nommer, changer leurs couleurs, leur faire porter des médailles gagnées aux courses... plus qu'un moyen de transport, ils font parties intégrantes du groupe. Lorsque l'équipe monte son campement, les chocobos sont là et sont intégrés aux cut-scenes du camp. Il faudra d'ailleurs les nourrir en choisissant les légumes qui correspondent le mieux aux statistiques que vous voulez pour votre chocobo. Car oui, les stats de votre chocobo varient et... ils passent des niveaux et acquiert de nouvelles habilités ! Un chocobo avec quelques niveaux vous aidera d'ailleurs en combat en frappant vos ennemis. Toujours pas convaincu de leurs talents ? Très bien. Sachez qu'ils ont plusieurs niveaux de sprints, peuvent planer et courir/nager sur l'eau. Quelle claque quand j'ai vu que je pouvais traverser le grand lac de Duscae sur mon chocobo et aller taquiner les catoblepas en plein milieu ! Plus besoin de faire le tour. Oh, et on peut dépenser des points de compétence pour gagner des CP et de l'expérience quand on vadrouille à dos de chocobos.
Sinon, je vous ai dit qu'ils étaient magnifiques ?

Le chocobo est sans contestation possible une incroyable réussite de l'épisode et j'ai hâte de voir ce qu'il nous réserve encore. Tout bon road trip nous mène forcément à une rencontre avec une créature du monde animal. J'ai moi-même parcouru le monde et vu du pays, et chaque fois j'ai vécu un moment unique avec un habitant local à 4 pattes. FFXV retranscrit parfaitement ces moments inoubliables des road trip, preuve qu'il maitrise une fois de plus son sujet.

Première ville et brise féminine
Une fois Duscae redécouvert en puissance 1000, notre route nous mène à la première grande ville du jeu. A l'image des autres environnements, cette dernière possède elle aussi son âme, sa logique et son histoire. Et au cas où on passerait à côté, Tabata nous offre une visite guidée aux côtés d'une petite brune, l'air de dire «Regardez comme elle est réussie notre ville ! Vous avez vu notre marché ?! ».
Nous récupérons donc notre deuxième personnage invité le temps d'une balade en duo rappelant fort les rendez-vous galants de FFVII au Gold Saucer. Très agréable.


De l'importance de la tradition des personnages invités. Ici, un peu de fraîcheur féminine


Vous l'aurez compris, ce FF 100% pur porc m'enchante bien plus que je n'aurais pu le croire de prime abord. Il me ravi et me surprend régulièrement.

A SUIVRE DANS LE CHAPITRE 4 !


Citation :
Edit: surtout ne rentrer pas dans la mine de Balouve je sais que vous êtes friand d'exploration mais...

C'est celle dans Duscae ?


Dernière édition par Gruic le Mar 6 Déc - 9:48, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gruicprod.fr/
Volfield13
Admirateur de Noonsa
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 15/11/2016
Age : 30
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Final Fantasy XV (jeu, univers etc)   Ven 2 Déc - 15:34

Gruic
Citation :
Citation :
Edit: surtout ne rentrer pas dans la mine de Balouve je sais que vous êtes friand d'exploration mais...

C'est celle dans Duscae ?

Non ! accessible dès le chapitre 1 sur la première map Wink Mais les mines et donjons secrets sont en grand nombres dans le jeux. Les Gobelins ne sont pas un problème mais y a autre chose qui traine et qui fait mal ! lol Mais il y a beaucoup de chose qui traine sur cette map 1 Wink
Vue que la map 2 et donc les chapitre 2/3 sont abordé allons plus loin ^^ mais sans spoil. L’odyssée de nos héros ne s’arrête pas a un simple scenario. Les quêtes annexes de ce jeux sont désarmante ! génial, parfois elles sembles inutiles, mais en fait non ! loin de là ! même les quêtes les plus banal amène a des découvertes extraordinaire, je passerais sur les quêtes "photos" qui vous ferons découvrir des paysages somptueux, ou sur les pêches, non non. Allons sur l’inattendu !

Le piaf fait partit de ces surprises qui nous rappel que le monde et immense, mais loin d'être vide ! De la même manière vous verrez des troupeaux traverser les routes a vous de voir si vous voulez les suivre ou allez vers leur point d'origine Wink . Les quêtes secondaires, vous rappellerons que même en voitures et en plein jour vous n'êtes pas a l’abri !

Le monde de FFXV, ne cesse de me surprendre, après plus de 20h00 d jeux, je n'en suis qu'au chapitre 3 ! il y a tellement a découvrir que je ne m'aventure dans l'histoire principal que quand j'ai presque plus rien a exploré, à découvrir ou simplement a contempler un couché de soleil en pleine course au à dos de Chocobos ! Après tout ? "Quoi de mieux qu'être à dos de Chocobos ?"

Les rapports entre les 4 protagonistes ce dévoile au fil de l'aventure, via le camping, les motels, les repas pris a droite ou a gauche. Ils sont bien plus étroit que le jeux ne le laisse a pensé lorsqu'il débute, et seul vos réactions, vos choix pèserons sur les petite affinité a dévoilé ou non ! Le chapitre 3 permet d'en apprendre vraiment plus sur Prompto et sur le passé de Noctis.


Et Ô joie ! la voiture n'ai plus cette contrainte que je voyais mettre à mal l’expérience du jeux ! Nous pouvons enfin la conduire nous même a loisir ! ou nous téléporté ou Chocobos power ! nous avons de plus en plus de choix qui s'offre a nous ce qui n'ai pas pour me déplaire ! Et croyez moi beaucoup d'endroit semblant hors de porté peuvent être escaladé avec patience mdr ^^

Plus que jamais les sorts, prennent une énorme ampleur dans le jeux. Je ne sais pas ton sentiment Gruic, mais j'ai remarquer que les héros accepte tout type de sort, mais , ils ont une certaines préférence, entre les sort élémentaires et les autres cheers de ce fait l'importance des sorts a créer et a offrir au compagnons de Noctis n'ai en rien anodin et devient bien plus stratégiques que je ne le pensé.

_________________
Je recherche des goodies Slayers divers pour ma collection, si vous avez des sites ou en trouver ou des doubles à me vendre mp moi ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gruic
Professeur de Slayers
avatar

Messages : 5798
Date d'inscription : 15/02/2009
Age : 35
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Final Fantasy XV (jeu, univers etc)   Ven 2 Déc - 16:19


Citation :
Non ! accessible dès le chapitre 1 sur la première map

Fichtre. Et moi qui trouvais avoir passé du temps dessus, tout comme toi ce FF ne cesse de me surprendre !

Citation :
Plus que jamais les sorts, prennent une énorme ampleur dans le jeux. Je ne sais pas ton sentiment Gruic, mais j'ai remarquer que les héros accepte tout type de sort, mais , ils ont une certaines préférence, entre les sort élémentaires et les autres cheers de ce fait l'importance des sorts a créer et a offrir au compagnons de Noctis n'ai en rien anodin et devient bien plus stratégiques que je ne le pensé.

Cela se manifesterait sur la fréquence d'utilisation ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gruicprod.fr/
Volfield13
Admirateur de Noonsa
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 15/11/2016
Age : 30
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Final Fantasy XV (jeu, univers etc)   Ven 2 Déc - 16:26

Fréquence d'utilisation peut être je vais faire des tests ^^

_________________
Je recherche des goodies Slayers divers pour ma collection, si vous avez des sites ou en trouver ou des doubles à me vendre mp moi ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
liclic
Prêtre manipulateur au service de Greater Beast
avatar

Messages : 2299
Date d'inscription : 27/04/2009
Age : 35
Localisation : Sherbrooke

MessageSujet: Re: Final Fantasy XV (jeu, univers etc)   Ven 2 Déc - 22:52

J'aime bien les jeux où on peut se balader, j'étais notamment un grand fan de sacred 1 et 2 ; toutefois, quand tu te rends compte que la quête principale, tu t'en fous à peu près complètement comme ce fut le cas dans skyrim, il y a un problème. Je me suis rendu compte que j'étais déjà lvl50 et je n'avais même pas fini la partie I de l'histoire principale et ne savais pas quelle quête constituait la suite de l'histoire principale ! Vous comprendrez qu'il y a quand même un problème. S'il est vrai qu'explorer est souvent cool, je préfère les jeux pour lesquels on a quand même de l'intérêt pour la suite de l'histoire. L'un des meilleurs exemples serait mass effect 2. Ceux qui ont joué savent très bien qu'on peut faire plein de quêtes annexes mais on sait qu'on veut aller dans le relais omega 3 et voir ce qu'il y a derrière, tout est fait pour t'en donner envie !!!

J'espère que FF XV est dans le même ordre d'idée.

_________________


Me miseret totarum malarum rerum quas feci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Volfield13
Admirateur de Noonsa
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 15/11/2016
Age : 30
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Final Fantasy XV (jeu, univers etc)   Sam 3 Déc - 7:58

Liclic a écrit:
on veut aller dans le relais omega 3
Bah normal qui voudrais d'un héros en mauvaise santé ?

Plus sérieusement, je comprend tes craintes quand a l'histoire principale. Les quêtes ne sont pas obligatoire dans le jeux, tu peut faire l'histoire principale directement avec de petites pause afin de faire "up" tes personnages. La seul chose obligatoire et de trouver les tombeaux royaux et pour cela faut bien chercher les donjons etc... Répartit sur les maps. Le jeux et assez bien fait pour te données envie, de jouer comme tu l'entends.

Gruic, explore bien le volcan bounce


_________________
Je recherche des goodies Slayers divers pour ma collection, si vous avez des sites ou en trouver ou des doubles à me vendre mp moi ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gruic
Professeur de Slayers
avatar

Messages : 5798
Date d'inscription : 15/02/2009
Age : 35
Localisation : Dijon

MessageSujet: Re: Final Fantasy XV (jeu, univers etc)   Mar 6 Déc - 12:50

Chapitre 3 bis
Ce chapitre 3 ne cesse de nous émerveiller, les aléas de la vie de ses habitants de pixels comme autant de nouveaux attraits, tant et si bien qu'on se retrouve vite avec quelques heures au compteur avant de reprendre la route. Au joueur de savoir quand il est temps pour lui d'avancer dans l'histoire de manière à doser au mieux son plaisir.

On reprend donc la quête de ses ancêtres au travers d'un donjon de glace à l'image du jeu : somptueux. Car jouer à un FF simplement parce qu'il est beau, ça ne m'a jamais intéressé. Par contre jouer à un bon FF qui en plus est très joli, je dis oui.

Cette quête achevée, encore une nouveauté pour le joueur : le héros récupère sa technique spéciale (armes fantômes) et débloque le tableau de compétences affilié. C'est grosso modo l'équivalent du bon vieux système de limit, TP move ou autre furie propre à Final Fantasy. Une nouvelle tradition respectée qui apporte toujours plus d'aboutissement au game play.

A la fin du chapitre, on nous laisse comprendre que les chapitres suivants seront un peu plus dirigistes, donc on en profite pour terminer les quêtes qui nous intéressaient le plus avant de finalement laisser derrière nous une claque comme seul un FF de l'époque avait su nous poser.

Une totale réussite.

Des bugs de haut niveau
Aaaahh, les jeux vidéos et les bugs. L'un ne va presque jamais sans l'autre, et ceux de FFV sont d'un bon niveau ! Lors de la première cut-scene avec le chien par exemple, il m'a fallu recharger ma partie un bon nombre de fois avant que le jeu ne décide finalement de me laisser continuer normalement. La cut-scene se terminait mais le menu ne chargeait pas derrière, si bien que le jeu s'estimait toujours en cut-scene. La belle affaire.

Mais le bug le plus improbable est venu à l'arrivée du parking près de la cascade. La voiture tombe  dans le bitume, les personnages sortent ensemble comme unis et se mettent à changer de visage à chaque frame rate ! J'ouvre le menu pour essayer de calmer la bête, et en ressortant... Fuuuuusion, AH ! Les 4 protagonistes avaient fusionné en un seul être ! Je n'avais plus qu'un personnage au style tout à fait hors norme, jugez plutôt :


Paie ton bug de ouf !

En rechargeant le point de sauvegarde, j'ai pu toutefois reprendre le cours normal des événements, non sans craindre un temps de retourner à ce fameux parking. Enfin, une fois où je faisais le plein, le personnage n'était pas intégré à la scène, tant et si bien que la voiture se faisait le plein toute seule comme mue par une main invisible.

Ce n'est certes pas du niveau de The Forest, mais ça valait le coup de le signaler quand-même.

Chapitre 4
On nous rappelle une nouvelle fois de faire ce qu'on a faire avant de poursuivre, mais comme techniquement on avait déjà compris l'avertissement la première fois, si on en est là c'est pour avancer. Du coup ce chapitre 4 se voudra assez court et se concentrera su un seul lieu et un adversaire... titanesque dirons-nous. Et c'est là qu'on se rappelle que derrière il y a Tabata et son équipe. C'est à dire une équipe qu'on aime pour ses prises de risque et ses tentatives, pour sa capacité à nous offrir du nouveau et de l'original, et en même temps son incapacité à le faire de manière impeccable. C'est Type-0 all over again. Les gars avaient un objectif : bosser sur la caméra.  Des mois et des mois après, le résultat est toujours sans appel : ils ne savent pas adapter la caméra à leurs combats nerveux. Ce n'est clairement pas une question de temps de développement ou autre, c'est simplement qu'ils n'ont pas le savoir pour le faire de manière idéale. Square Enix doit recruter la perle rare qui apportera de nouvelles idées et permettra à ses équipes d'assimiler de nouveaux savoirs.

Cela étant dit, le chapitre fait son effet, le combat est véritablement impressionnant, du jamais vu dans un FF, et il est important que l'équipe continue dans leur approche du jeu vidéo « On va faire ça et ça, on verra jusqu'ou on va pouvoir ». C'est essentiel. Mais du coup, on sort de ce chapitre 4 avec le sentiment que l'expérience manquait de sublime pour des décision de Game Design difficilement compréhensibles et une caméra qu'il aurait fallu stabiliser et imposer plus drastiquement par moment.


Pas évident de mettre des screenshots le moins spoiler possible.

Chapitre 5
Le chapitre 5 poursuit la logique du 4, orienté quêtes principale avec les 4 personnages principaux, mais cette fois avec la voiture en moins.. On subi les événements du jeu et on se veut moins libre, mais on le reste néanmoins bien davantage que dans tout CouloirXIII réuni. En outre, le postulat de départ permet au joueur de faire le point sur son chocobo et de le mettre à jour. Si vous avez déjà fini quelques quêtes et passé quelques niveaux, profitez-en pour créer des chocobos à votre image et en faire le compagnon à plume qui vous correspond. N'hésitez pas à passer à un sanctuaire pour le nourrir, ça boosetra ses stats pour les courses de chocobos.


Le jeu propose une vaste palette de couleurs pour les chocobos. Plus vous le monterez en niveau, plus il vous aidera en combat. Un véritable membre de l'équipe ! Le mien ? Il s'appelle Boco bien sùr. Quelle question.

Chapitre 6, 7 et 8 :
Alors que l'on pensait les rouages du jeu acquis, ce dernier nous émerveille une fois de plus en jouant de nouveau et à fond la carte des personnages invités et de l'évolution de l'équipe principale. Ainsi, certains personnages principaux sont mis un temps de côté pendant que de nouveaux venus distribuent de nouvelles cartes pour un temps. Ainsi, on ne se lasse jamais du système de combat qu'il faut repenser en fonction. Profiter d'avoir 5 persos pour xp, faire profil bas quand au contraire on n'en a que 3, le tout dans des chapitres plus dirigistes mais avec néanmoins toujours des étapes ouvertes avant et après le gros morceau. Le système d'invités n'est pas aussi développé qu'il ne pouvait l'être pour FFIV ou FFVI (on n'en est pas au point de diriger une armée de moogles) mais il vaut carrément celui de FFII et est pensé de manière moins manichéenne. D'ailleurs, les invités possèdent leurs propres techniques que l'on peut déclencher comme celles des personnages principaux, de même que leurs propres mouvements liés aux combos. Ce sont vraiment des personnages construits. Probablement ajoutés sur le tard d'ailleurs puisque

Spoiler:
 

Côté quête principale, rien de folichon, mais les choses se mettent en place, certains dialogues font mouche et on a droit, en outre, à un duel aérien très inspiré.

Et les invocations alors ?
Pour faire simple, disons qu'elles sont aussi impressionnantes que rares et capricieuses. En fait, nous n'avons aucun contrôle sur elles. On sait juste que l'une peut intervenir quand on est en danger (vraiment en danger alors, parce que perso j'ai failli passer l'arme à gauche plus d'une fois et je ne l'ai jamais vue !) et une autre quand le combat s'éternise. Au vu du système de jeu et de l'univers, c'est cohérent, mais ça va être bien compliqué quand les copains vont me demander de leur montrer les invocations du nouveau FF.
A noter d'ailleurs que l'animation est différente en fonction de si elles apparaissent en donjon ou à l'air libre, et ça c'est cool.

Du haut de mes 35 heures de jeu, ce sera tout pour ce second compte rendu. Eos m'enchante toujours autant et mon intérêt pour lui n'a pas tari une seconde.

Une prochaine fois, il nous faudra parler de la talentueuse Shimomura et de ses compositions impeccables, mais comme j'ai glissé un mot ou 2 au papa noël concernant l'édition bluray des musiques du jeu, c'est une affaire à suivre.


Dernière édition par Gruic le Mar 6 Déc - 16:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gruicprod.fr/
Volfield13
Admirateur de Noonsa
avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 15/11/2016
Age : 30
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: Final Fantasy XV (jeu, univers etc)   Mar 6 Déc - 14:43

Gruic a écrit:
Une prochaine fois, il nous faudra parler de la talentueuse Shimomura et de ses compositions impeccables, mais comme j'ai glissé un mot ou 2 au papa noël concernant l'édition bluray des musiques du jeu, c'est une affaire à suivre.

Comme je te comprend, j'ai carrément écouté en boucle la musique de l'écran de chargement !

J'aimerais revenir sur les invocations, en fait la plupart non lieux que si un "timer" c'est activé. Par exemple quand ont doit récupérer "quelques chose no spoil oblige", ont n'a que jusqu’à l'aube. En trainant les pieds une divinité apparaitra pour vous donné un "petit" coup de main. Les invocations sont gigantesque et les effets visuel mon mis une baffe dont j'ai du mal a me relevé. Les sont provoqué part Ramuth notamment mon fait croire qu'une tempête venez d'éclaté dans ma salle de jeux !

Et cette grotte de glace ! aussi belle que sinistre ! Comme le dis si bien Gruic, un beau jeu ne fais pas tout mais la nous avons un bon FF + des beaux graphismes ! La glace et le feux (lave) dans le jeux sont une vrais réussite.

Pour les bugs, mise à part quelques uns sur les textures en de rares occasions, rien à signalé et je n'ai pas téléchargé les packs de corrections disponibles du coup voyant ton bug Gruic, je pense que je vais continué ma partie sans les téléchargés...

Je suis effrayé de voir qu'en 40 heures de jeux je n'en suis qu'au chapitre 6 ! mais moi j'explore encore et encore et encore, j'ai enfin pu faire la mine de la première map, que je trouve moult donjons et grottes et mines à travers la map 2 ! M'agarant au grès du hasard dans les forêts et collines (montagnes ?) a gravir, tour à tour observant un griffons au loin (ou me faisant becté par ce dernier..).

Ce que cela m'a appris ? Ces que certains mobs ne sont montres que la nuits tombé et je ne parle pas des deamons qui pop de partout le soir, mais de mob bien particulier Wink .


Le petit truc du jour ^^
Pour les sorts, Ignis est le personnages qui utilise le plus les sorts élémentaires que je lui confectionne. Une aptitude a lui offrir feras que ce dernier enchanteras votre armes en plein combat ce qui peut donné certains avantages Wink . Gladius aime le bouclier et Prompto préféreras les armes "machine" plutôt que des sorts.

Comment avoir beaucoup d'espace pour stockè les sorts ? Et bien je n'ai rien trouvé de probant. En réalité vous obtiendrez des espaces en récompense de quêtes ou aléatoirement en ramassant un de ces petits truc lumineux bleu un peut partout sur la map. Donc ramassé tout ce que vous trouver.

Autre astuces (vu que le jeux et bien avancé maintenant) stocké tout vos objets ! ne revendez pas ce que vous trouver ou ce que vous dropper sur les mobs. Tout est utile ! les objets servent aux craft des sorts changeant ainsi leur effets, mais également au nombres d'utilisation possible des sorts.

_________________
Je recherche des goodies Slayers divers pour ma collection, si vous avez des sites ou en trouver ou des doubles à me vendre mp moi ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Final Fantasy XV (jeu, univers etc)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Final Fantasy XV (jeu, univers etc)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Final Fantasy 10
» Gunblade - Final Fantasy VIII (par dux2081)
» Le Mog postier de Final Fantasy IX
» Final Fantasy Les Abysses de l'Ombre
» Historique Final Fantasy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Slayers Evolution-R :: Les héritiers de Lei Magnus :: Les autres univers-
Sauter vers: