AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Critiques Anime en vrac

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
chevaliershakka
Hellmaster
avatar

Messages : 4593
Date d'inscription : 02/04/2009
Age : 32
Localisation : 75/57

MessageSujet: Critiques Anime en vrac   Mar 6 Juin - 2:10

Critiques Anime en vrac :


Parce-qu'on l'a fait pour le cinoche, les jeux et tout. Mais étrangement quand il s'agit d'Anime y'a pas de topic où l'on peut cracher quelques lignes sans se prendre la tête. P'tet parce-que le forum est affilié à cet univers, on osait pas trop... Boh non je dis nawak !
Du coup je corrige la chose parce-qu'autant j'ai vu pas mal d'Anime récemment (majoritairement mainstream faut pas déconner), autant j'ai pas forcément ni le courage ni l'envie de me taper des topics de 20 pages pour chacun. D'autant que j'ai déjà une Arlésienne sur les bras. Alors un paragraphe ou deux ce sera déjà pas mal ! Youpi !!



Re:Zero


Gros phénomène l'année dernière, je me suis lancé là-dedans en m'étant imaginé n'importe-quoi. En voyant l'image je croyais me taper un truc genre comédie romantique avec le héros entouré de bonnasse, qui n'arrive pas à choisir celle qu'il aime. Ouais j'avais imaginé de la merde. Mais comme j'aime bien les comédies romantiques (c'est ma faiblesse) j'ai tenté !

Bah ça m'a juste confirmé qu'il faut pas juger un bouquin à sa couverture mais aussi que ma théorie (qui n'est sûrement pas de moi)  des gens qui fonctionnent désormais en binaire est assez pénible. Faut soit aduler soit défoncer. Et si on a le malheur d'apprécier sans que notre avis soit tranché, on va le faire pour toi et te cataloguer. Je me suis par exemple découvert une tendresse étrange pour SAO. Mais en disant ça les gens me voient immédiatement comme si j'allais me tatouer un Kirito dans le dos. C'est à peine si on ne signe pas un pacte de sang avec les trucs qu'on aime. S'ensuit alors une lutte eternelle entre les « pour » et les « contre ». Alors qu'au départ on a juste dit qu'on avait trouvé ça « sympa ».

Eh bien Re:Zero c'est un peu le sentiment que j'ai eu. J'ai trouvé ça sympa. C'est tout.
J'ai globalement trouvé ça agréable et divertissant, mais le délire autours me fait quand même demander si les gens n'exagerent pas un peu trop en permanence. Je n'ai rien vu ici ayant matière à crier au chef-d'oeuvre. Et à mon goût, les derniers épisodes se ramassent totalement : tout du long on nous décrit un univers Fantasy terriblement générique. Mais la raison acceptable ! L'histoire veut avant-tout se focaliser sur son personnage et l'impact psychologique qu'ont ses multiples resurrections. On traite ici d'abord d'un personnage qui se veut le héros d'une histoire dans laquelle il n'a finalement que peu d'influence. Un peu comme la vie ! Avec un monde terriblement complexe qui tourne avec nous. Mais on a beau tourner à la même vitesse, on n'en saisira jamais que des bribes. On tourne avec lui, pas l'inverse. Or ici notre pauvre « héros » Subaru croit qu'en adoptant une attitude de perso de Shonen, il va tout gérer. La désillusion n'en est que plus savoureuse. C'est intelligent sur plusieurs points ; c'est pertinent dans le traitement... Tout était réuni pour avoir une très bonne série ! (pas chef d'oeuvre, réapprenez le Français).
Alors pourquoi la fin se lance dans une chasse à la baleine façon Moby Dick ? La série n'a pas cessé de nous balancer des facilités au niveau du background sous couvert que ce n'était pas la colonne vertebrale du récit et jusque là, ça se tenait. Donc qu'est-ce qui a pu leur faire soudainement croire que ça pouvait être intéressant de partir soudainement en récit épique ? Ce putain d'univers sonne creux depuis le début.
Je me contrefous de cette baleine et de votre histoire de vengeance sortie du slibard! Re:Zero n'est pas une série d'Heroic Fantasy. Ça n'a jamais été autre chose qu'une façon de donner de la couleur aux murs derrière. Si vous vouliez jouer les Tolkien fallait vous réveiller bien avant l'épisode 20.

Maintenant ce dernier arc n'a pas broyé le plaisir réel que j'ai pris durant le reste de la série. Je jetterai donc un œil aux light novels. Et si la série continue je lui accorderai quelques heures de ma vie. Mais le gâchis reste palpable et si ce final a donné le ton pour la suite, je vais vite passer à autre chose.
Affaire à suivre donc.

Masamune-Kun's Revenge


Pareil que le précédent ! Je me suis fié à l'image promo, sauf que cette fois-ci j'avais raison ! C'était bien une comédie romantique à l'ancienne ! Mais justement... peut-être trop à l'ancienne.
Pourtant je l'ai dit hein ! Ce genre en Japanime c'est mon péché mignon ! J'en bouffe sans rechigner même quand c'est les mêmes ficelles qu'on me ressort et ça même si les ficelles sont épaisses comme des cordes à bateau !
Et c'est dommage parce-que j'étais vraiment prêt à me laisser embarquer une nouvelle fois. L'idée du gamin petit gros qui pour se remettre d'une déception amoureuse devient un playboy afin d'assouvir sa vengeance était un postulat qui pouvait permettre son lot de situations marrante.
C'était le cas au début. Mais un truc qui avait de quoi remplir sa saison sans forcer a réussi à s'essoufler à mi-parcours... Et à finir en annonçant une saison 2 qui -soudainement- semble de trop.

On est donc bien dans le schéma old school du genre: on étire un pitch sympa jusqu'à nausée au lieu de faire un récit compact et dense.
Alors par paresse j'ai lu les scans pour connaître la fin. C'est pire et ça explique le fiasco. On parle souvent d'avancer à vue, mais je crois pas avoir vu un tel cas de figure depuis longtemps. Après une révélation « importante », la scénariste enchaine avec des chapitres fillers/hors-série/ptetpazenfeteiséputro. Complètement paumé sur quoi faire désormais (alors que la réponse est simple : tu conclues putain!!!), le manga pédale dans la semoule. Ça explique pas mal les errances de l'Anime.

Si une saison 2 sort et que j'ai vraiment rien d'autre à faire je balancerai p'tet un épisode sur ma téloche, mais ça n'e vaut pas plus qu'un œil distrait un soir de gros ennui.

Assassination Classroom


Parce-que mon abonnement Netflix me le proposait et que je voulais savoir un peu de quoi parle ce shonen soi-disant hilarant dont j'entendais parler, je me suis enquillé rapidement la première saison.
En dehors de son animation plutôt chouettos j'étais plus que déçu et quelque peu agacé.
Un peu marre de ces séries qui se vendent comment des comédies alors que ce sont juste des tranches sociale avec une touche d'humour.

Il n'y a rien de drôle dans le pitch d'A.C. C'est même assez noir dès le départ et aucun des personnages n'est à proprement parler « marrant », le professeur encore moins que les autres.
Certes il y a des moments décalés mais en quoi est-ce plus une comédie que n'importe-quelle série dans le genre ? On est clairement là pour traiter (encore) du malaise qui existe dans le système éducatif Japonais. Mettre un gros poulpe jaune en prof' n'en change pas le sérieux du message que veut nous faire passer la série.

Tout le long en fait, j'ai pensé à Rookies tant les thématiques sont similaires. Mais c'est un peu comme si on m'avait vendu le manga de Morita comme une comédie sur fond de Baseball. Heureusement personne ne m'a fait cette mauvaise blague. Et très franchement, je pense qu'il y a autant d'humour dans Rookies que dans Assassination Classroom... Je préfère quand même Rookies.

Mais même passé la vente mensongère, je n'ai pas été transcendé. C'est joli et c'est un peu tout ce que j'ai retenu.
J'enquillerai la seconde saison (qui semble être la dernière) histoire de pas mourir idiot et que j'ai pas mémoire de m'être emmerdé non plus. Mais j'ai pas non plus nourri passion ou colère. L'ensemble m'a laissé de marbre et je n'en ai quasiment plus aucun souvenir. Pourtant je l'ai vu y'a à peine quelques mois.

A voir... Ou pas... Comme vous voulez, ça n'aura aucune sorte d'impact.

Konosuba



Et vu que je parlais de comédie qui s'assume pas et qui part dans le drâme... eh bien Konosuba a été la putain de bouffée d'air frais que j'attendais.

C'est con ! Mon dieu que c'est con ! Le pitch est vu, usé, refait, rincé. C'est d'autant plus vrai que je sortais de Re :Zero. Donc me remanger le loser qui débarque dans un univers Fantasy random n'avait rien pour m'attirer. Sauf que quand ça s'assume comme tel et que ça embrasse ENFIN le fait qu'on est là pour rigoler, eh bien ça marche.
Pour le coup je pourrai écrire des pages sur Konosuba tant le coup de cœur a été fort. Et à priori je ne suis pas dans la minorité sur ce coup, ce qui me rassure un tantinet sur la Japanimation (juste un tantinet).

Ne serait-ce que cette bande de branque qui nous servent de personnages principaux sont d'une part plus nuls les uns que les autres, mais qu'en plus on finit par constater rapidement qu'ils ne sortent jamais de la fichue ville de départ. Les big boss viennent à eux, mais eux ne sont jamais foutu de nous offrir l'aventure épique qu'on nous vendait.
Le danger est obligé de se pointer à eux pour que quelque chose de concret se passe tant ils sont incapables d'accomplir quoique ce soit de spectaculaire. Et quand ils le font c'est souvent par chance ou en causant un désastre derrière.
Et si ce fait est rompu lors de la saison , c'est pour encore plus rendre nos héros lamentables.

Alors par contre le résultat vise une plus petite niche ! C'est tartiné de référence aux codes de la Fantasy et emprunte énormement aux RPG ; ça fanservice à l'ancienne (culotte) avec des blagues en dessous de la ceinture qui se veulent tout sauf fines, et le tout sans sourciller et donc ça risque de rebuter. Mais si vous ne faites pas de rejet lors de la greffe vous l'adopterez assez rapidement.

Et pour le coup je conseille l'adaptation au light novel haut la main. L'humour étant énormement basé sur le visuel, le timing et les faciès, beaucoup de blagues m'ont semblé s'écrouler en version roman alors que je me pliais devant la série. Rendant encore plus dommage la décision de Kadokawa de ne pas continuer au delà de la saison 2. Dommage...


Mais je refuse de conclure sur une note négative !
Konosuba on en reparlera ! Gloire à l'ordre d'Axis !



Space Patrol Luluco 


C'est difficile pour moi de parler de cet Anime.
Je sortais de Kill la Kill qui est ma claque personnelle de ces dernières années. Alors forcément j'ai cherché quelque chose pour combler le manque. Or quoi de mieux que la nouvelle série d'Imaishi ?
Sauf que je parlais de «rincé » y'a quelques lignes et c'est exactement le sentiment que j'ai eu devant Luluco.

Est-ce que c'est mauvais ? Non c'est très bon. Mais c'est aussi très court.
13 épisodes de 5 minutes en moyenne, le tempo est donné. C'est effréné et à la fois... très léger.
Référencé je disais pour Konosuba ? Ici c'es toute la filmo du monsieur et de son studio qui y passe. Comme un ultime hommage ou deuil à ce qu'il a accompli et les thématiques qu'il a traité.

Imaishi semble s'offrir une pause... ou peut-être fait ses adieux. C'était assez pénible à regarder tellement l'artiste semble ici fatigué et n'a plus rien de nouveau à nous proposer. Ce n'est d'ailleurs clairement pas le but de Luluco. Plutôt le besoin de faire une synthèse. De faire le bilan d'une carrière personnelle et celle de son studio (Trigger).

J'ai beaucoup aimé Luluco. Le spectre était clairement moins large que pour Kill la Kill et le but était sûrement de se faire plaisir sans se prendre la tête. Sauf que ses airs de baroud d'honneur m'ont mis mal à l'aise.
Venant d'Imaishi... ça m'a fait un peu mal.

Kiznaiver


Du même studio mais pas du même bonhomme.
De la coke pour les yeux : Trigger est sûrement le jeune studio le plus prometteur de ces dix dernières années (par-rapport à mes gouts). Mais putain ce scénario... cette narration totalement chiée et prétentieuse. Oui les idées sont bonnes mais merde... Les personnages sont inexistants et trop stéréotypés. Or le problème c'est que la série se croit révolutionnaire et géniale. Y'a rien de pire à mon sens que ça : quelqu'un de ridicule qui croit être novateur.

Pourtant il y en a de l'ambition la dedans ! Et habituellement je crâche pas sur une histoire qui cherche à se donner de l'envergure. Mais quand c'est executé aussi basiquement et sans réel génie... Merde ! J'ai regardé ça y'a même pas un an, je ne me souviens pratiquement plus de rien. C'est vous dire l'impact que le tout m'a laissé.
Et ça m'emmerde de faire aussi court sur cette série qui affiche clairement une volonté de faire quelque chose de grand. Le genre de série qui veut vraiment pousser la Japanime vers le haut, en ayant une réelle prétentionn artistique. Rien que pour ça, cette série à tout mon respect et mérite presque d'être vue. Mais bordel cette narration aux fraises ; ces personnages pas attachants... la fête est gâché alors que tout les voyants étaient au vert.

Kiznaiver c'est surtout un opening psychédelique superbe ; une technique à tomber et... c'est tout.
C'est déjà pas mal et ça permet de tenir la série entière qui, ELLE, a le bon goût de se conclure pour de vrai. Mais pour rester dans les mémoires ou réclamer un revisionnager, on est loin du compte.

Un putain de dommage.

Mob Psycho 100


One a la côte en ce moment, c'est un fait plus que certain ! Donc il était évident que les studios peu scrupuleux allaient se ruer sur ses autres mangas afin d'avoir leur part du gateau.
Mais pour le coup le boulot de Bones m'a paru bien plus malin que celui de Madhouse.
Là ou ce dernier s'est finalement retrouvé piégé à adapter du manga de Murata Yusuke, qui est déjà une adaptation en soi, Bones part à la source.

Et forcément niveau visuel ça change. One ne sait pas franchement dessiner. Mais là ou One Punch Man n'en a pas profité en Anime que lors de quelques mimiques, Mob Psycho s'offre une patte graphique ultra typée et originale.
Cette série est visuellement une sacré délire visuel et ça on le doit à la nullité de son mangaka. Ce n'est pas forcément à laquelle je m'attendais.

Et en plus d'être graphiquement atypique, le récit apparaît plus simple et à la fois plus personnel... du coup l'ensemble est plus sérieux.

On peut me chanter les louanges de l'escroquerie qu'est One Punch Man autant qu'on veut (bien que je trouve la série très très sympa), mais Mob Psycho affiche des ambitions bien plus intelligentes et intéressantes.
Oui c'est facile d'être dans le camp de l'outsider et de cracher sur le champion en titre, mais je dois aussi parler avec mon ressenti ! Et Mob Psycho, bien que souffrant d'un rythme aléatoire et d'une conclusion bien trop shonen friendly dans sa première saison, est plus attrayante selon mes goûts.

J'ai vu une série qui m'en a foutu plein les yeux et qui m'a raconté une histoire bien pliée avec des personnages plus qu'attachant. La putain de base du shonen nekketsu qui, il semblerait, plus personne n'est foutu d'appliquer correctement.

Dommage encore que le final plonge dans le délire habituel (le même que One Punch Man), mais on peut encore espérer que les graines plantées jusque là éviteront à la série de tomber dans la caricature même qu'elle cherche à  écorner.

Et cet opening <3

Danna ga Nani o Itteiru ka Wakaranai Ken


A la base ça aurait dû être un avis sur Miss Kobayashi Dragonmonderche, mais comme je trouvais ça... poussif (pour être poli) je me suis tourné sur la série du même gars qui l'aurait fait connaître, dont je lisais les louanges en commentaire.

Plus génante que génie, cette soi-disante série traitant d'un couple dont le mari est un otaku et la femme une totale ignorante n'était vraiment pas ma tasse de thé.
Ce n'est que rarement pertinent et ça se complait dans les références obscures rendant ça plus qu'irritant.
Seul l'épisode 11 sort du lot, mais hé ! C'est un épisode réalisé par un guest. Triste quand même.

Désolé mais non.

Love Tyrant


C'est de la merde. Sans déconner.
Et puis il est 4h du mat', j'en ai marre.

_________________
Love sur vous les Pixels !
Keep Smiling !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
liclic
Prêtre manipulateur au service de Greater Beast
avatar

Messages : 2299
Date d'inscription : 27/04/2009
Age : 35
Localisation : Sherbrooke

MessageSujet: Re: Critiques Anime en vrac   Mar 6 Juin - 11:05

Et bien Shakka, tu t'es lâché. La seule série dont j'ai vu quelques épisodes, c'est Konosuba qui, je trouve, m'a rappelé un peu une série du début des années 2000 (oui ça date) "mahou senshi riui" (en anglais, Louie the rune soldier). Pas mal en soi, il est vrai mais cela ne m'a pas transcendé non plus.

_________________


Me miseret totarum malarum rerum quas feci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Critiques Anime en vrac
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [MANGA/ANIME] Letter Bee / Tegami Bachi
» [ANIME/MANGA]Ultra Maniac
» [Japon] Info en vrac, adaptation en anime, fin de manga, rumeur
» Votre Anime préferé !
» [MANGA/ANIME] Kanamemo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Slayers Evolution-R :: Les héritiers de Lei Magnus :: Les autres univers-
Sauter vers: